A Hong Kong, les citoyens invités à retirer leurs économies des banques

 |   |  398  mots
L'histoire du groupe HSBC remonte à la The Hongkong and Shanghai Banking Corporation, une banque fondée à Hong Kong par l'écossais Thomas Sutherland. C'est aujourd'hui la banque la plus importante de l'ancienne colonie britannique.
L'histoire du groupe HSBC remonte à la The Hongkong and Shanghai Banking Corporation, une banque fondée à Hong Kong par l'écossais Thomas Sutherland. C'est aujourd'hui la banque la plus importante de l'ancienne colonie britannique. (Crédits : Bobby Yip)
La mobilisation dans la mégalopole asiatique prend une nouvelle forme : tous les habitants sont encouragés à retirer un maximum d'argent aux distributeurs automatiques. L'action, symbolique, vise à montrer que chaque citoyen hongkongais peut influer sur le cours de l'économie.

Alors que le mouvement contestataire anti-Pékin perdure à Hong Kong et qu'un nouveau rassemblement est prévu ce soir dans l'ancienne colonie britannique, les manifestants pro démocratie appellent les citoyens à se mobiliser autour d'un "flashmob financier". En clair : tous les habitants sont invités à se rendre aux guichets automatiques pour retirer un maximum d'argent, rapportent nos confrères de France Info.

"Cette action ne provoquera pas de bankrupt [faillite, ndlr], on est dans le symbolique", explique l'envoyée spéciale de France Info.

"C'est un moyen de montrer que chaque citoyen hongkongais est un acteur de la société et qu'il peut, à ce titre, influer sur le cours de l'économie du pays", poursuit-elle.

L'une des plus grandes places financières de la planète

Hong Kong est l'une des plus grandes places financières de la planète et une grande partie des sociétés chinoises y sont cotées, mais la crise politique dans laquelle la cité-État est plongée depuis plusieurs jours pourrait avoir d'importantes conséquences économiques.

Depuis 1986, neuf des dix plus grosses introductions en Bourse sur ce marché concernent des entreprises chinoises, d'après le Hong Kong Exchanges and Clearing Limited (HKEX), qui gère l'indice Hang Seng.

Les actions des géants de l'internet Tencent et des assurances Ping An s'y échangent déjà. Et le titan du commerce électronique Alibaba, déjà coté à New York, envisage une seconde cotation dans l'ancienne colonie britannique afin de s'assurer un accès aux investisseurs asiatiques en pleine guerre technologique entre Pékin et Washington.

Si le mouvement contestataire anti-Pékin perdure, les entreprises chinoises présentes à la Bourse de Hong Kong risquent d'être touchées de plein fouet.

Plus faible croissance depuis 10 ans

"La capacité de (l'ex-colonie) à mobiliser des capitaux pour les entreprises chinoises sera érodée si l'instabilité politique (...) persiste", estime Ming Sing, professeur à l'Université des sciences et technologies de Hong Kong.

En 2019, la croissance économique à Hong Kong devrait être inférieure à 1%, son plus bas niveau depuis dix ans, alors que le gouvernement tablait sur une croissance située entre 2 et 3%.

La mégapole traverse sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession en 1997 par Londres. Elle a été déclenchée par un projet de loi prévoyant de faciliter les extraditions vers la Chine et dure désormais depuis plus de deux mois.

Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/08/2019 à 0:15 :
En France, c'est déjà trop tard…
a écrit le 17/08/2019 à 17:44 :
Les retraités doivent poursuivre l'effort en consommant moins et en donnant moins à leurs petits enfants en leur expliquant pourquoi (CSG + 1,7% pour les retraités et bientôt explosions du montant de la Taxe Foncière pour compenser la suppression de la taxe d'habitation).
Comme l'avait dit Eric Cantona, en France tout le monde devrait retirer l'argent de leur banque. Les Gilets Jaunes bien que ne possédant pas grand chose, auraient porter préjudice au système financiers des BANKSTERS.
Réponse de le 17/08/2019 à 18:47 :
Il est devenu impossible de retirer plus de quelques milliers d'euros, on peut seulement faire des virements. Les banques sont devenues incontournable pour être payé et pour payer.
Résultat : la BCE inonde le marché de liquidités bidons que les particuliers ne peuvent librement utiliser.
Le mot "liquidité" est devenu synonyme de mystification. Même les banques centrales n'y croient plus si l'on en juge par leurs achats massifs d'or ces derniers temps.
a écrit le 17/08/2019 à 11:22 :
Sale temps pour nos marchands d'or, la Suisse et La City, qui ont déjà du mal à attirer les investisseurs chinois durant ces derniers semestres. L'ex Opium Banque, la HSBC sino-britannique collectionneuse de casseroles, fait le lien entre Chine et l'UE depuis bien longtemps. Hong Kong c'est 100% finance et 0% industries.. Et après la dernière crise financière, c'est Hong Kong qui avait sauvé cette Banque, pas Londres. La Chine tient La City dans le creux de sa main. Après le Brexit, il pourrait y avoir une reconfiguration, mais cette banque restera le hub financier entre l'UE et la Chine. Tellement énorme que tout le monde la protègera toujours, donc les magouilles pourront continuer et elle restera l'ambassadrice du Yuan pour de la Chine, auprès des Etats-Unis et de l'UE.
La Chine n'a donc pas vraiment intérêt à flinguer son paradis fiscal. Mais la peur du risque d'une transmission de la rébellion ailleurs, dans d'autres régions, doit la faire bien flipper !
Réponse de le 17/08/2019 à 20:48 :
Vous avez tout compris...Les banques ne savent plus comment garder leur suprématie. .ils nagent et vont bientôt couler ..pas toute l'ais 80% d'entre elles
a écrit le 17/08/2019 à 8:55 :
...pénible les fenètres pop-p de La Tribune !
C'est pour inciter a lire .....ailleurs ???
a écrit le 17/08/2019 à 1:01 :
Qui aura le courage de les sauver du « communisme » chinois?
a écrit le 16/08/2019 à 23:31 :
Imaginons que la place financière de Hong Kong s'effondre parce que les princes rouges de la Nomenclatura communiste ne supporte pas que les gueux se révoltent...Paris sera toujours Paris. Après le Brexit une deuxième opportunité ?L'hypocrisie chinoise où le capitalisme est roi se dévoile peu à peu pour les naïfs .
a écrit le 16/08/2019 à 23:29 :
Imaginons que la place financière de Hong Kong s'effondre parce que les princes rouges de la Nomenclatura communiste ne supporte pas que les gueux se révoltent...Paris sera toujours Paris. Après le Brexit un deuxième opportunité ?L'hypocrisie chinoise où le capitalisme est roi se dévoile peu à peu pour les naïfs .
a écrit le 16/08/2019 à 19:41 :
Ca prouve que les Chinois peuvent encore retirer leurs capitaux de la banque.
Pas comme en France où les retraits et les dépôts un tant soit peu significatifs sont soumis à des controles er des délais chaque jour plus restrictifs sous prétexte de sécurité. Sans parler de l'utilisation de l'argent liquide de plus en plus restreint et frappé de suspicion.
France, pays de la liberté de ne pas disposer librement de son argent.
Réponse de le 17/08/2019 à 0:56 :
Rien ne vous empêche de clôturer votre compte, vous aurez tout loisir de payer comme bon vous semble!
Réponse de le 17/08/2019 à 10:56 :
Réponse à Terz :
Ah, ah, ah !
Au dessus de seuils dérisoires, on ne peut plus retirer de liquide que par virement. Or, à moins de créer sa propre banque, on ne peut se virer de liquide à moi-même.
Vous avez peut-être remarqué aussi que tout ce qui est salaire, impots, règlements d'achats un peu significatifs (voiture, travaux, etc) doit être Les banques centrales inondent le monde d'un liquide bidon qu'on ne peut pas … liquider. En même temps elle font des achats record d'or …
Réponse de le 17/08/2019 à 10:57 :
Réponse à Terz (corrigée):
Ah, ah, ah !
Au dessus de seuils dérisoires, on ne peut plus retirer de liquide que par virement. Or, à moins de créer sa propre banque, on ne peut se virer de liquide à moi-même.
Vous avez peut-être remarqué aussi que tout ce qui est salaire, impots, règlements d'achats un peu significatifs (voiture, travaux, etc) doit être fait par virement. Les banques centrales inondent le monde d'un liquide bidon qu'on ne peut pas … liquider. En même temps elle font des achats record d'or …
Réponse de le 17/08/2019 à 18:04 :
Vous vivez sur Mars?

En France il devient de plus en plus compliqué voire impossible de payer en liquide, même des choses aussi anodines que des billets de trains.

Il y a aussi une limite assez basse au montant maximal de ce que vous pouvez payer en liquide (en général 1000 €).
Il y a également une limite de 1500€ pour ce qui est des salaires.

Même le trésor public n'accepte plus certains paiement en liquide et est limité à 300 €.

Assez curieusement le législateur n'a pas encore fait le pas logique supplémentaire qui serait de rendre obligatoire la détention d'un compte bancaire, mais à ce moment il faudrait qu'il soit gratuit.... on comprend l'émoi des banquiers qui ne veulent ni des comptes gratuits , ni surtout des clients qui en bénéficieraient.
a écrit le 16/08/2019 à 17:02 :
J'imagine la tête des planquées du parti, si des lanceurs d'alerte dévoilaient la fortune investie ou planquée dans des montages financiers sur la place de Hong Kong. Une info pour un milliard et plus de nos amis chinois.
a écrit le 16/08/2019 à 15:18 :
C'est naturel... ont désire rendre une coquille vide a la Chine!
a écrit le 16/08/2019 à 15:17 :
Cantona serait il Cantonais?

Cantona que l'amour, a offrir en partage...
a écrit le 16/08/2019 à 14:48 :
Pour sortir de cette crise, Hong-Kong devrait conjurer le sort en créant une monnaie regroupant toute l'Asie et indépendante de la monnaie chinoise, à l'égal de l'Euro ou du Dollar...
Ainsi, elle serait intouchable si cette monnaie indépendante du yuan !
Pour faire solide, cette mégapole pourrait l'appeler Kinkong...
a écrit le 16/08/2019 à 14:25 :
Les classes productrices sont perdues par une financiarisation de l'économie qui l'a rendu inutile, l'économie.

C'est bien plus facile de faire travailler les gens pour un intérêt impersonnel comme une nation par exemple aux états unis, que pour des intérêts particuliers qui par définition partent dans tous les sens sans que les gens puissent s'y rattacher à un seul.

On ne sait plus pourquoi on travail, on sait pour qui mais pas pourquoi.
a écrit le 16/08/2019 à 12:35 :
Pauvres gens, ils ne savent plus quoi faire. Ça en devient pathétique.
Réponse de le 16/08/2019 à 13:48 :
c est vrai que c est mieux de remplir de purin les sous prefectures comme chez nous. Je suis admiratif du courage de ces gens. Is manifestent pour des idees et non pas comme chez nous pour avoir plus d argent. Ils risquent gros : non seulement des peines de prison mais surtout de se retrouver sur une liste noire chinoise. Et Xi c est pas un tendre ou un droit de l hommiste. L ex chef d Interpol (pourtant un chinois bien dans la ligne du parti) peut en temoigner
Réponse de le 16/08/2019 à 15:00 :
Je ne comprends pas votre commentaire. Ils ont compris que les moyens conventionnels de manifestations ne fonctionnent pas dans une situation non démocratique donc ils utilisent d'autres moyens de pression pour amener à une négociation moins désequilibrée.
Si rien ne marche, les forces vives quitterons Honk Kong en emmenant une partie des cerveaux et des capitaux et tout le monde sera perdant donc autant laisser la porte ouverte à des négociations ... .
Ce qui se passe à Honk Kong ne va certainement pas encourager un rapprochement entre Taïwan et la Chine.
Donc ma résolution de cette crise nous donnera des indications sur la véritable nature et les véritables intentions du gouvernement Chinois.
Progressite, conservateur, dictatorial aujourd'hui toutes les options sont ouvertes face à l'opinion internationale.
Si tout se finit en bain de sang, là par contre l'économie et le rayonnement de cette grande nation risque de sérieusement en patir pour des années ... .
La grandeur d'une nation est aussi son activisme à ne pas se servir de la force face à sa propre population pour des situation qui peuvent être réglées par le dialogue et la négociation. Les usines et la réussite économique ne sont que la forme, le fond reste le traitement réservé à sa propre population ainsi qu'à ses voisins ... .

La paix et le calme restent et resterons toujours les meilleurs conseillers.
Réponse de le 16/08/2019 à 21:01 :
@ Marousan "la véritable nature et les véritables intentions du gouvernement Chinois."
Vous n'avez pas encore compris ?
Une dictature communiste totalitaire du pc chinois, c'est pourtant clair, non ?
Réponse de le 17/08/2019 à 6:50 :
A Max. Vous rendez-vous compte de ce que vous affirmez ?
Réponse de le 17/08/2019 à 9:44 :
@ réponse de ce
Ce n'est pas le même combat !
Il y a une petite différence entre lutter pour améliorer son quotidien dans une démocratie comme la France et lutter quasiment pour sa
survie face à une dictature communiste.
Les gilets jaunes utilisent les droits que leur garantit la démocratie. Les Hong Kongais se battent pour obtenir les mêmes droits et cela passe par la démocratie, à commencer par une autodétermination.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :