Importations : comment Trump veut punir la Chine

 |   |  372  mots
Trump va signer jeudi un memorandum présidentiel ciblant l'agression économique de la Chine, ont indiqué ces responsables de l'administration.
Trump va signer jeudi "un memorandum présidentiel ciblant l'agression économique de la Chine", ont indiqué ces responsables de l'administration. (Crédits : Jonathan Ernst)
Donald Trump va signer un texte pour ouvrir une période de consultation, effectuée par le délégué au Commerce, sur la liste des produits chinois qui pourraient être concernés par des droits de douane. 50 milliards de dollars d'importations chinoises seraient concernés pour des motifs de transfert forcé de propriété intellectuelle.

Donald Trump va initier des mesures punitives ciblant pour 50 milliards de dollars d'importations venant de Chine, pays qu'il accuse de "concurrence déloyale" et de vol de propriété intellectuelle, ont annoncé jeudi des hauts responsables de la Maison-Blanche.

L'un d'entre eux a expliqué que sur la base des dommages estimés, l'objectif sera de "quelque 50 milliards de dollars pour compenser les gains obtenus par les Chinois par le biais de pratiques commerciales inéquitables".

"Le président va prendre un certain nombre d'actions aujourd'hui. (...) Il va charger le représentant au commerce (USTR) de publier une liste de produits et des taxes qu'il compte prendre dans les 15 jours suivant la signature du memorandum", a déclaré de son côté Everett Eissenstat, directeur adjoint du conseil économique national.

Les nouvelles taxes cibleront les secteurs industriels où "la Chine est supposée avoir tiré un avantage en faisant l'acquisition injuste ou en forçant le transfert de technologies de la part des entreprises américaines", a-t-il ajouté.

Une enquête ouverte en 2017

Trump va signer jeudi "un memorandum présidentiel ciblant l'agression économique de la Chine", ont indiqué ces responsables de l'administration.

Ils ont précisé que le président allait charger l'USTR, Robert Lighthizer, de recourir au processus de règlement des conflits de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) pour "s'attaquer aux pratiques discriminatoires dans l'octroi de licences par la Chine".

Les Etats-Unis avaient ouvert en août 2017 une enquête au titre de l'article 301 de leur législation commerciale sur des violations supposées des droits de propriété intellectuelle.

Etats-Unis et Chine, "je t'aime, moi non plus"

Washington s'inquiète notamment du système de coentreprises imposé par Pékin aux entreprises américaines: en contrepartie d'un accès au marché chinois, ces firmes sont obligées de partager avec des partenaires locaux une partie de leur savoir-faire technologique.

Cette annonce était mal accueillie à la Bourse où l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait autour de 2%.

Les Etats-Unis et la Chine sont aujourd'hui des partenaires étroitement liés sur le plan économique et financier.

Mais Washington dénonce le creusement de son déficit commercial avec le géant asiatique qu'il attribue à des pratiques commerciales inéquitables.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2018 à 12:13 :
Ces mesures prouvent que pour faire disparaître les déséquilibres des balances commerciales il nous faut un accord au niveau mondial.
Le probleme ce ne sont pas les exportations d'un pays quelconque mais les exédents.
Il faut donc que les pays excédentaires augmentent leurs consommation et ainsi les importations.
Il est normal qu'un pays, défavorisé par des facteurs naturels propres, se voyant submergé par des produits venant de l'étranger, réagisse pour protéger son industrie nationale et éviter le chômage.
Le dumping social compétitif, préconisé notamment par l'Allemagne pour les pays déficitaires, n'est certainement pas la solution.
Pour éviter que ces pays déficitaires ne soient amené à prendre des mesures protectrices, il nous faut trouver un modus vivendi qui assure un équilibre des balances commerciales entre pays avantagés et pays désavantagés, surtout quand ces pays ont une monnaie commune. Des mesures compensatoires doivent être envisagées afin d'éviter les déséquilibres entre pays naturellement inégaux.
a écrit le 24/03/2018 à 9:30 :
La solution, pour faire plier l'Allemagne et la Chine, serait de pénaliser les pays selon les excédents des balances commerciales. Il est bien évident que l'on ne peut pas accepter des excédents permanents et énormes comme ceux de l'Allemagne dans l'UE.
Les excédents de l'Allemagne provoquent le chômage et l'exode des jeunes dans les pays déficitaires, ceux-ci se désindustrialisent, surtout la France et l'Italie. Beaucoup de jeunes, souvent hautement qualifiés, quittent le vieux continent pour aller renforcer les économies Outre-Atlantique et Australie. Le dumping social compétitif préconisé par l'Allemagne n'est pas la solution, ces pays ne peuvent le gagner, étant défavorisés par des facteurs naturels.
Ces excédents chroniques et énormes causent des dommages irréversibles à l'UE.
a écrit le 23/03/2018 à 12:29 :
Pendant que Donald, qui n'a pas tord sur le fond, va tenter en vain de contenir l'essor de la Chine, il eut été de bon augure pour les USA de tenter d'analyser les causes de la perte de compétitivité de leur pays. Pour moi le problème numéro un de ce pays est ce libéralisme forcené qui finit maintenant par couter très cher à la société. Bien sûr, ne pas investir sur les personnes et concentrer la richesse entre quelques mains est au début euphorisant pour les meneurs de l'économie mais ensuite il y a le soufflet qui retombe. Ainsi l'école aux USA c'est pire qu'en France, c'est une garderie pour jeunes obèses. Et les USA importent de plus en plus leur matière grise, alors même que les grandes universités croulent sous les dollars, et que les jeunes américains se détournent de tout ce qui ne "paie" pas. L'argent roi, voilà le vrai problème. Alors que la Chine fait l'exact contraire ! Elle envoie ses meilleurs étudiants dans les meilleures universités et grandes écoles mondiales, elle mérite vraiment son succès, ne soyons pas jaloux.
a écrit le 23/03/2018 à 9:32 :
Qu'on l'aime ou pas, il fait ce qu'il dit, Gafa L'Europe en rêve Donald Trump l'a fait :Apple 38 milliards, Microsoft 14Md, Google 10Md , Facebook 2.5Md, Il va de surcroit appliquer une taxe de 10% sur les Profits à l'étranger des sociétes US qui devront etre rapatriés Cela pourrait générer 25Md d'Apple, 13Md de Microsoft et 9 Md de Google, On Papote, on Communique, il Fait , lire ce billet de @bernard_jomard sur la génèse de la communication politique http://bernard-jomard.com/2017/09/05/macron-cocktail-de-communication-dinfluence-politique/
Réponse de le 23/03/2018 à 10:12 :
Les états unis aussi sont les seuls à avoir fait payer les banques pour leur participation active dans la crise de 2008.

Qu'est-ce que nos politiciens sont faibles, tellement faibles...
a écrit le 23/03/2018 à 9:30 :
Qu'on l'aime ou pas, il fait ce qu'il dit, Gafa L'Europe en rêve Donald Trump l'a fait :Apple 38 milliards, Microsoft 14Md, Google 10Md , Facebook 2.5Md, Il va de surcroit appliquer une taxe de 10% sur les Profits à l'étranger des sociétes US qui devront etre rapatriés Cela pourrait générer 25Md d'Apple, 13Md de Microsoft et 9 Md de Google, On Papote, on Communique, il Fait , lire ce billet de @bernard_jomard sur la génèse de la communication politique http://bernard-jomard.com/2017/09/05/macron-cocktail-de-communication-dinfluence-politique/
a écrit le 23/03/2018 à 7:45 :
une petite guerre commerciale USA -Chine promet de l'escalade et du pep's !!!
a écrit le 22/03/2018 à 20:50 :
autant il n' pas tort sur le pillage, autant le fait que ce soit lui qui braille rend les chinois presque sympas et victimes............ mister tweet devrait aller prendre des cours de comm, parce que ca commence a devenir fatiguant....... il dirige les etats unis comme le faisait hollande avec la france, le premier avec ses ambitions electorale, le deuxieme en fonction des inspirations de sa queue
a écrit le 22/03/2018 à 19:02 :
Si vraiment Trump va jusqu'au bout, il aura au moins le mérite de sortir l'artillerie lourde.
En pure perte. Taxer 50 milliards de dollar d'importations chinoises alors que le déficit avec la Chine est de 300 milliards et augmente à une vitesse de 10% par an, ça veut dire que dans quelques mois après cette mesure, le déficit avec la Chine sera encore pire et les américains seront amenés à acheter des produits mexicains au lieu de produits chinois.
Peut être que Trump veut négocier sur les transferts de technologie, mais ça , c'est pour que les entreprises américaines produisent plus facilement ... en Chine.
Le pire c'est que l'argent des taxes va servir à combler le déficit budgétaire creusé par les cadeaux aux riches. Tandis que l'américain pauvre qui s'achète des vêtements chinois parcequ'il n'a pas les moyens paiera l'addition.
Aucune cohérence.
a écrit le 22/03/2018 à 18:03 :
Trump ou pas Trump, personne ne peut nier le problème chinois et le manque de réciprocité des règles commerciales avec ce pays. Si l'administration Trump peut faire bouger les lignes, c'est tant mieux !
Réponse de le 23/03/2018 à 5:38 :
Relisez le commentaire ci-dessus, il explique clairement la problematique. Trump va se casser les dents et vous avec.
Réponse de le 23/03/2018 à 7:47 :
Exact :les règles de l'OMC sont a géométrie variable selon le apys ......
Réponse de le 23/03/2018 à 7:47 :
Exact :les règles de l'OMC sont a géométrie variable selon le pays ......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :