Coronavirus : le point sur la pandémie

 |  | 584 mots
L'Australie a annoncé dimanche un couvre-feu à Melbourne pour lutter contre la résurgence de cas de Covid-19 dans la deuxième ville du pays.
L'Australie a annoncé dimanche un couvre-feu à Melbourne pour lutter contre la résurgence de cas de Covid-19 dans la deuxième ville du pays. (Crédits : STRINGER)
Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.
  • 18 millions de cas déclarés

Plus de 18 millions de cas du coronavirus ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié aux États-Unis, en Amérique latine et aux Caraïbes, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 22h40 GMT.

Au moins 18.011.763 cas, dont 687.941 décès, ont été déclarés, notamment aux États-Unis, pays le plus touché au monde avec 4.657.693 cas dont 154.793 morts, au Brésil (2.733.677 cas dont 94.104 décès) et en Inde (1.750.723, 37.364).

Le rythme de la pandémie, qui a fait plus de 685.000 morts, continue de s'accélérer dans le monde, avec un million de cas supplémentaires détectés en moins de 4 jours.

Lire aussi : Coronavirus : la pandémie s'accélère dans le monde, avertit l'OMS

  • Couvre-feu à Melbourne

L'Australie a annoncé dimanche un couvre-feu à Melbourne pour lutter contre la résurgence de cas de Covid-19 dans la deuxième ville du pays, dont les habitants n'auront plus le droit de sortir à plus de cinq kilomètres de leur domicile.

Lire aussi : Coronavirus: les restrictions se multiplient face à une recrudescence de cas dans le monde

Malgré un confinement instauré début juillet, Melbourne a continué d'enregistrer des centaines de nouveaux cas quotidiennement. Le couvre-feu sera donc en place de 20H00 à 05H00 du matin pour les six prochaines semaines.

  • Record de nouveaux cas en Iran

Les autorités iraniennes ont annoncé dimanche 2.685 nouveaux cas en 24 heures, un record depuis près d'un mois en Iran.

Ce pays qui fait face depuis fin juin à une nette augmentation de la mortalité quotidienne, a enregistré 208 morts en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 17.190 décès.

  • La Mecque: fin de pèlerinage sous contrôle

Quelques milliers de fidèles musulmans ont conclu dimanche le grand pèlerinage à La Mecque marqué cette année par de stricts mesures de sécurité sanitaire.

Seuls une dizaine de milliers de fidèles, résidant en Arabie saoudite ont pu effectuer le hajj cette année contre quelque 2,5 millions de participants venus du monde entier en 2019.

  • À Salzbourg, un festival masqué

La 100e édition du festival de musique, d'opéra et de théâtre de Salzbourg (Autriche), échappant à une vague mondiale d'annulations, a ouvert ses portes ce weekend, avec de nombreuses mesures de protection contre le coronavirus.

Le festival a démarré samedi avec des représentations d'"Elektra", l'opéra de Richard Strauss, et de la pièce "Everyman", jouée chaque année depuis la création de l'événement cette fois devant des spectateurs masqués.

  • Le Premier ministre du Kosovo positif

Le Premier ministre kosovar Avdullah Hoti a annoncé dimanche soir qu'il avait été testé positif au nouveau coronavirus et qu'il allait se mettre en auto-quarantaine pour les deux prochaines semaines.

"Je n'ai aucun symptôme, hormis une très légère toux", a-t-il souligné, précisant qu'il avait entamé une quarantaine de deux semaines au cours de laquelle il continuerait à assumer ses fonctions, depuis son domicile.

  • Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, quitte l'hôpital

La légende vivante du cinéma indien, Amitabh Bachchan, a annoncé dimanche qu'il avait quitté l'hôpital où il avait été admis il y a trois semaines, après avoir été contaminé par le nouveau coronavirus.

"Je suis de retour à la maison. Je vais rester en quarantaine, seul dans ma chambre", a écrit sur Instagram la superstar de Bollywood, âgée de 77 ans, précisant qu'il avait été testé négatif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/08/2020 à 13:07 :
Techniquement et scientifiquement est il possible de mettre le covid en flacon sous forme de gaz ou autre et l’infuser dans l’air avec des drones furtifs ? Et avec les vents , le covid se propagent dans toute la planète ?
Est ce possible de le faire ou pas techniquement ?
a écrit le 03/08/2020 à 18:04 :
En parlant de santé :

Les complémentaires santé vont devoir passer à la caisse. Selon les informations des Échos, l'exécutif envisage de récupérer une partie des 2,6 milliards d'euros de remboursements économisés par les assureurs. Pour cela, le gouvernement envisage de mettre en place une "contribution exceptionnelle" sur les complémentaires santé, dès la fin de l'année pour éponger une partie des pertes de l'Assurance-maladie, estimées à 31 milliards d'euros en 2020. Pour compenser cette taxe, les complémentaires pourraient décider de répercuter cette contribution sur les cotisations des particuliers.

En juillet, assureurs, institutions de prévoyance et mutuelles ont été informés de la volonté du gouvernement de mettre en place une taxe ponctuelle. Cette dernière devrait être inscrite dans le prochain budget de la Sécurité sociale, à l'automne. "Ils ont été très flous sur les modalités techniques", affirme-t-on, du côté des assureurs. En effet, les modalités restent encore à définir, mais cela pourrait ressembler à la taxe de solidarité additionnelle (TSA), prélevée sur les contrats d'assurance-santé.Les assureurs grincent déjà des dents. Ils constatent déjà des rattrapages de soins comme notamment une surconsommation de soins dentaires, un rebond des analyses biologiques ou encore une aggravation de certaines pathologies, engendrant des coûts supplémentaires.Mais les mutuelles préviennent à demi-mot. Cette "contribution exceptionnelle" pourrait se répercuter sur les tarifs des cotisations des particuliers. "Il faut voir exactement quel dispositif sera arrêté.
a écrit le 03/08/2020 à 17:03 :
Le Covid est un bon alibi pour museler les débats démocratiques. Ex : PMA pour tous, puis GPA plus tard. Les labos vont pouvoir acheter des gamètes à bas coût partout dans le monde, voir des gamètes génétiquement modifiées, et les revendre à prix d'or. Il faut quand même se rappeler que la GPA industrielle a été inventé par les Nazi pour purifier la race. Je me demande pourquoi mes ancêtres se sont battu puisqu'on réalise aujourd'hui le rêve eugénique d'une dictature. Les vacances seraient propices à laisser l'immunité collective se développer chez les jeunes, quitte à les confiner en quatorzaine dans des camping durant cette période.
a écrit le 03/08/2020 à 16:22 :
Le virus circule mais n' entraine plus de décès, allo, y' a quelqu' un à l' OMS ? Fidèles à leurs financeurs et au détriment des faits, les médias de masse ont très rapidement décidé qu'il fallait orienter l'opinion vers les intérêts des trusts pharmaceutiques.
Réponse de le 03/08/2020 à 17:26 :
Il n'y a qu'un but à cette peur distillée jour après jour ,rendre le vaccin obligatoire pour la population dès que celui-ci sera prêt , plus d'échappatoire cette fois-ci comme avec le H1N1 ou seulement 28% des français l'avaient pris ( 26% des infirmières),rien que pour aller bosser il faudra obligatoirement avoir le certificat sinon la porte.Ils sont en train de tout cloisonner pour qu'il n'existe aucune autre option.Ils vont monter les gens les uns contre les autres ,comme pour le masque ,jusqu'à ce que leur but soit atteint.
Réponse de le 04/08/2020 à 13:25 :
A moins que les GJ se mondialisent et que toutes les connexions mondiales d’ internet soient coupés
comme ça ceux du télé travail se retrouveront au même niveau que 80% de la population mondiale.?
a écrit le 03/08/2020 à 13:24 :
Beaucoup de contamination mais peu de victimes, ne serait-ce pas la le meilleur moment pour justement laisser passer le virus afin d'accélérer l'immunisation des citoyens français ?

Par delà l'éternelle hypocrisie politicienne disant qu'ils font attention à notre santé tout en laissant le tourisme de masse perdurer avec des gestes barrières impossibles à appliquer.

La chaleur et la sécheresse permettraient elles de réduire le taux de mortalité du virus ? En faisant comme si l'obligation permanente d'insulter Trump n'existait pas svp.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :