Dépassée par le variant Delta, l'Angleterre repousse son déconfinement

Face au risque de recrudescence de l'épidémie, Boris Johnson s'est résolu lundi à repousser de quatre semaines la levée des dernières restrictions sanitaires en Angleterre.

4 mn

Boris Johnson repousse de quatre semaines, jusqu'au 19 juillet, la levée des dernières restrictions sanitaires.
Boris Johnson repousse de quatre semaines, jusqu'au 19 juillet, la levée des dernières restrictions sanitaires. (Crédits : HENRY NICHOLLS)

Alors que la sortie de crise au Royaume-Uni (dont l'Angleterre fait partie) se concrétisait grâce à une campagne de vaccination réussie, le Premier ministre britannique a dû freiner des quatre fers. Boris Johnson a annoncé lundi repousser de quatre semaines, jusqu'au 19 juillet, la levée des dernières restrictions sanitaires, en raison d'une poussée de cas liée au variant Delta, initialement apparu en Inde.

"Nous sommes très préoccupés par le variant Delta, qui se propage plus rapidement que prévu, dans la feuille de route de février", qui prévoyait une réouverture totale au 21 juin, a expliqué le dirigeant, qui préfère donc "attendre jusqu'au 19 juillet, pour donner au (service de santé) le temps supplémentaire nécessaire".

Lire aussi 3 mnBoris Johnson inquiet du variant indien malgré le haut niveau de vaccination du Royaume-Uni

Le nombre de nouveaux cas grimpe

En février, le gouvernement avait indiqué que l'ensemble des restrictions en vigueur face à la crise sanitaire seraient levées "au plus tôt" le 21 juin, avec, entre autres, la réouverture complète des pubs, boîtes de nuit et autres lieux sociaux.

Mais la recrudescence des nouveaux cas d'infection, provoquée par le variant Delta, considéré comme 60% plus contagieux que le variant Alpha apparu en premier lieu en Grande-Bretagne, fait craindre un nouveau rebond de l'épidémie.

En effet, depuis fin mai, la courbe du nombre de nouveaux cas monte. Le nombre de nouvelles contaminations (en moyenne mobile sur 7 jours) au Royaume-Uni a doublé en 15 jours, dépassant les 100 cas pour 1 million de personnes le 13 juin, contre 45 cas pour 1 million fin mai, selon les données d'Our World in Data.

"Je pense qu'il est judicieux d'attendre tout simplement un peu plus longtemps", a dit Boris Johnson lors d'une conférence de presse.

Lire aussi 1 mnBoris Johnson veut déconfiner à partir de mai, priorité aux pubs et restaurants

Accélération de la vaccination

Les quatre semaines de report devront être mises à profit pour accélérer la campagne de vaccination, en ramenant de 12 à 8 semaines l'intervalle recommandé entre les deux doses de vaccin pour les plus de 40 ans. Un nouveau point sur la situation sanitaire est prévu le 28 juin, ce qui pourrait permettre d'avancer la réouverture, même si le porte-parole de Boris Johnson a jugé cette hypothèse peu probable.

"En étant prudents maintenant, nous avons la possibilité de sauver plusieurs milliers de vie dans les quatre semaines à venir en vaccinant des millions de personnes supplémentaires", a dit Boris Johnson.

Pourtant, le Royaume-Uni peut se targuer d'avoir réussi sa campagne de vaccination. En effet, plus de 43% de la population est entièrement vaccinée contre à peine un quart des Européens, selon les données d'Our World in Data le 12 juin.

Pays le plus endeuillé d'Europe, le Royaume-Uni a enregistré plus de 128.000 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie, selon les données d'Our World in Data. Face à la recrudescence de l'épidémie, le gouvernement, qui a prévenu par le passé que tout assouplissement des mesures sanitaires serait irréversible, fait preuve de prudence. D'autre part, Boris Johnson a précisé que le gouvernement n'envisageait pas de prolonger les aides aux entreprises en raison du report au 19 juillet.

Lire aussi 4 mnAu Royaume-Uni, la reprise économique est plus rapide qu'en Europe

(avec AFP)

4 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 15/06/2021 à 19:43
Signaler
Alpha, Beta, Delta, Gamma,...c'est fini de dire variant Indien, Brésilien, Africain du sud ? Ce n'était pas politiquement correct ? Trop complotiste ? Heureusement qu'il y a des gens pour nous dire comment penser.

à écrit le 15/06/2021 à 13:51
Signaler
"DÉCOUVERTE INQUIÉTANTE La première autopsie d'un mort ayant reçu la vaccination Pfizer révèle que les protéines "Spike" du SRAS-CoV2 étaient présentes dans presque tous les organes du patient.(Source: International Journal of infectious Diseases).. ...

le 15/06/2021 à 18:16
Signaler
Oui j'ai lu ça aussi, tout ça prend mauvaise tournure!! Il y a clairement quelques choses qui n'est pas claire dans cet acharnement thérapie génique arn ogm et l'absence totale de transparence ! j'espère vraiment que ce qui a été dit sur la spike qu...

à écrit le 15/06/2021 à 13:50
Signaler
Les variants sont causés par la vaccination, il ne manque pas de grands spécialistes interdits de plateaux télé pour le démontrer tous les jours et pour apporter la preuve que les vaccins détruisent l' immunité innée..

à écrit le 15/06/2021 à 13:29
Signaler
Variant Delta... c'est le prochain volet de Resident Evil dans lequel la population de zombies est contrôlée par les labos poussant la rente vaccinale à X doses?

à écrit le 15/06/2021 à 12:17
Signaler
Personne ne se pose la seule bonne question: Voilà un des pays les plus massivement vaccinés au monde (près de la moitié de la population). Comment se fait-il que le nombre de cas remonte en flèche ? autrement dit, à quoi servent les vaccins en ce ca...

le 15/06/2021 à 12:53
Signaler
C'est tout simplement qu'il reste 57% de non-vacciné, et un vaccin ne protège pas à 100% non plus.

le 15/06/2021 à 14:18
Signaler
Non, il protège à moins de 1 %...

à écrit le 15/06/2021 à 11:51
Signaler
C'est ce qui arrive quand on ne contrôle pas les flux pendant une épidémie. A méditer pour les partisans du passeport "sanitaire"

le 15/06/2021 à 12:55
Signaler
Justement un passeport sanitaire sert justement à réguler les flux, donc je ne comprends pas le sens de ton message.

à écrit le 15/06/2021 à 9:13
Signaler
a priori les brits sont vaccines avec astrazeneca, qui ne prend pas en charge les variants genre indien et sud afriacain; sachant que les gens vaccines se comportent comme si de rien n'etait, c'est mal barre, ca peut repartir vite et fort..............

le 15/06/2021 à 9:44
Signaler
Hier une étude est parue affirmant qu'ASTRAZENECA était efficace à 90 % sur le variant indien....Il semblerait qu'on ait beaucoup d'études d'un niveau scientifique affligeant, Mais de toute façon, tant qu'on laissera circuler librement le virus, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.