En Russie, la poussée de fièvre des prix de l'alimentaire propulse l'inflation à un sommet

L'inflation s'est envolée à 17,8% au mois d'avril, un niveau inédit depuis 2002 en Russie. Cette envolée des prix va rogner le pouvoir d'achat des Russes provoquant une baisse drastique de la consommation.

3 mn

Dans les supermarchés, le prix des denrées alimentaires s'est envolé.
Dans les supermarchés, le prix des denrées alimentaires s'est envolé. (Crédits : Reuters)

Les indicateurs passent au rouge les uns après les autres. L'inflation, qui s'envole en Russie depuis des mois, a encore accéléré en avril, atteignant 17,8% sur un an, selon les données de l'agence de statistiques Rosstat publiées vendredi, un niveau jamais vu depuis 2002. Par rapport à avril 2021, les prix de l'alimentaire ont notamment flambé de 20,5%. Les produits de base sont parmi les plus touchés: les céréales (+35,5%), les pâtes (+29,6%), le beurre (+26,1%) et les fruits et légumes (+33,0%).

Les prix du matériel audiovisuel, comme les télévisions, a progressé de 22,7%, tandis que les pris des matériaux de construction ont augmenté de 27,5%. Par rapport au mois de mars de cette année, les prix ont progressé de 1,6% en avril.

L'inflation pourrait atteindre 23% d'ici 2023

Sur l'ensemble de l'année 2022, l'inflation annuelle pourrait atteindre 23%, avant de ralentir l'année prochaine et de revenir à l'objectif de 4% en 2024, selon la Banque centrale russe. L'inflation, galopante depuis des mois, est liée à la reprise post-pandémie et à la flambée des prix des matières premières, auxquelles s'ajoutent désormais les sanctions occidentales contre la Russie et leur lot de perturbations de la logistique. "On s'attend à ce que l'inflation reste élevée même si elle ralentit. Il y a un effet persistant de l'inflation," a expliqué Julien Vercueil économiste à l'Inalco lors d'une récente conférence du CEPII.

La hausse de prix mine le pouvoir d'achat des Russes, qui ont peu d'épargne, et s'avère un casse-tête pour les autorités, qui ont tenté des mesures de contrôle des prix controversées. Cette inflation va également mettre en grande difficulté de nombreux secteurs déjà mis à mal par les deux longues années pandémie.

La Banque centrale a drastiquement augmenté son taux à 20% dans la foulée des premières sanctions après l'entrée des troupes russes en Ukraine fin février, avant de commencer une baisse graduelle. Il est actuellement à 14%.

Le président Vladimir Poutine a assuré jeudi que l'Occident souffrait davantage que la Russie des sanctions imposées à Moscou en raison de l'offensive en Ukraine, se vantant d'une grande résistance de l'économie russe face aux "défis extérieurs".

Une récession vertigineuse en 2022

Il est encore difficile à ce stade d'évaluer l'ampleur de la récession mais la plupart des économistes tablent sur une chute du produit intérieur brut abyssal cette année.

 Après avoir plongé de -3% en 2020 et rebondi à 4,7% en 2021, le PIB pourrait de nouveau reculer à des niveaux vertigineux cette année. "Le produit intérieur brut (PIB) va chuter fortement, de l'ordre de 5% mais peut être 9% en 2022. Jamais la Russie de Poutine n'avait connu une telle récession", a déclaré Julien Vercueil, l'un des rares économistes français spécialiste de la Russie. Cette chute de l'activité pourrait évidemment provoquer d'immenses dégâts même si les autorités russes et la banque centrale continuent d'intervenir massivement.

(avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 16/05/2022 à 9:35
Signaler
soit la photo est bidonnée, soit le produit orange est vraiment "degueu".....

le 16/05/2022 à 10:49
Signaler
C'est une photo du rayon d'huile de chez Leclerc

à écrit le 16/05/2022 à 6:50
Signaler
Même plus de sarrasin disponible.. la Russie étant premier producteur mondial ( 30 % ).. les crêpiers breton n'ont plus guère de solution autre que de se reconvertir dans le kebbab.

le 16/05/2022 à 9:49
Signaler
Et encore, faut de l'huile pour les frites.

le 16/05/2022 à 10:22
Signaler
c est drôle en IDF on n a pas ce type de pénurie....et pour info La Bretagne produit également du sarrasin ( pour sa bière).

à écrit le 14/05/2022 à 23:35
Signaler
Et pendant ce temps, dans la vraie vie et pas celle édulcorée de la presse subventionnée, la France tombe. J' appelle à prendre conscience de la gravité de la situation française et regarder le traitement que fait de ...

le 15/05/2022 à 20:35
Signaler
Complot du 'deep state' ? rejoins nous

à écrit le 14/05/2022 à 23:23
Signaler
En réalité, la propagande occidental bat son plein et les occidentaux s' isolent chaque jour de plus belle sur la scène internationale. Les signes de la chute de la puissance et de la crainte des États-unis ne cessent pas de s'accumuler....

le 16/05/2022 à 10:31
Signaler
@rutabaga: " L'ANASE comprend le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam ": dénominateur commun = aucun pays démocratique...vos références en disent long sur votre profil d extrê...

à écrit le 14/05/2022 à 23:15
Signaler
« L’Occident n’a plus aujourd’hui grand-chose à proposer au monde. Plus grand-chose, sauf justement la Cancel culture, le mariage pour tous et le changement de sexe. Tout être un peu lucide en conclura que les jours de l’Occident, effectivement, sont...

le 15/05/2022 à 22:27
Signaler
Ce que l'on retient c'est que le grand Poutine est en train de ruiner l'economie de son pays, d'une guerre supposé facile , son armée se fait ecraser et humiler par les ukrainiens. Si pour toi l'europe n'a rien a proposer, la russie encore moins. ...

le 16/05/2022 à 10:34
Signaler
oh ça sent les théses faschisantes...on peut redevenir serf comme au moyen age et rétablir l' aristocratie aussi...

à écrit le 14/05/2022 à 14:13
Signaler
Ils ont bien de la chance , nous ,nous avoisinons les 30℅ sur certains produits et on nous annonce que la hausse n'a pas commencé ,elle serait attendu pour Octobre .De plus le gaz,aluminium ,le blé ,le pétrole ,ect n'ont pas augmenté chez eux ? Ils s...

le 16/05/2022 à 10:42
Signaler
allez demander votre visa à l 'ambassade russe...vite !! mais une fois la-bas il faudra vous "contrôlez", apprendre à dire oui tout le temps, à ne pas la ramener, à être d accord avec son gourou étatique , scandez son nom lors des manifestations publ...

à écrit le 14/05/2022 à 13:56
Signaler
Bonne défaite aux Russes!!

à écrit le 14/05/2022 à 11:49
Signaler
Est-ce que les russes vont se mettre au bol de riz? Celui de Fukushima semble bon marché...

à écrit le 14/05/2022 à 11:49
Signaler
Le peuple russe n'est globalement pour rien dans les délires de Vlad et les restrictions ne font qu'aider le régime à justifier sa posture. Pour ceux qui ont des doutes, voir la Corée du Nord, paradis de la consommation bien connu, dont la population...

à écrit le 14/05/2022 à 10:21
Signaler
A ceux qui prédisaient ou disaient que les russes « frugaux » n avaient cure de leur hyperinflation… vous voilà bien démenti… les russes d’aujourd’hui ne sont pas les russes d il y a 50 ans….

le 14/05/2022 à 19:46
Signaler
Penurie de lait maternel aux Usa. Ca ne s'invente pas. Inflation US constatée en moyenne de 10 a 30% selon les produits et ce n'est que le debut. Les engais ont augmente de plus de 120% en moyenne, donc d'ici peu les prix agro vont simplement explose...

à écrit le 14/05/2022 à 9:58
Signaler
"Les autorités sont parfois des bandits, les peuples jamais". Victor Hugo, Lettre au capitaine Butler..

à écrit le 14/05/2022 à 8:27
Signaler
Le camp du mal est puni.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.