Etats-Unis : vers une baisse d'impôts pour éviter la récession ?

 |   |  374  mots
(Crédits : Mohamed Abd El Ghany)
La Maison Blanche envisage des baisses d'impôts et de droits de douane pour éviter une entrée des Etats-Unis en récession, ont rapporté lundi 19 août des médias américains. Cela malgré l'insistance de Donald Trump sur la bonne santé de l'économie américaine.

Bien que les États-Unis viennent de vivre le plus long cycle de croissance depuis l'après-guerre, la menace de la récession plane toujours au-dessus du pays de l'Oncle Sam. Pour éviter l'apparition d'un tel phénomène, les responsables de la Maison Blanche étudient plusieurs mesures pour stimuler l'économie américaine. Parmi elles, une baisse temporaire de la taxe sur les salaires pour améliorer le pouvoir d'achat des travailleurs, rapporte le Washington Post. Plus encore, les Etats-Unis pourraient également renoncer aux nouveaux droits de douane imposés par l'administration Trump aux importations chinoises dans le cadre de la guerre commerciale avec Pékin, selon le New York Time.

Il s'agit de mesures à l'étude, et les responsables qui en ont eu l'idée n'ont pas encore demandé l'avis du président Donald Trump, lequel devrait en outre obtenir l'aval du Congrès, précisent les deux médias. "Abaisser les taxes sur les salaires n'est pas quelque chose qui soit à l'étude en ce moment", a réagi la Maison Blanche auprès du Washington Post. La taxe sur les salaires avait déjà été temporairement abaissée en 2011 et 2012 sous le président Barack Obama pour essayer de sortir l'économie américaine de la stagnation consécutive à la crise financière de 2008.

Selon Trump, les Etats-Unis se portent "terriblement bien"

Selon un sondage publié dimanche par la National Association for Business Economists (NABE), près des trois quarts des économistes américains s'attendent à une récession d'ici 2021. Dans le détail, sur les 226 experts interrogés, 38% pronostiquent une entrée de la première économie mondiale en récession en 2020, 34% en 2021 et 14% plus tard.

En revanche, ils ne sont que 2% à prédire le début de la récession en 2019, contre 10% lors du précédent sondage réalisé en février. Un avis que ne partage pas Donald Trump : "je ne crois pas qu'il y aura une récession. Nous nous portons terriblement bien", a-t-il affirmé à des journalistes dimanche. Pourtant, les investisseurs éprouvent des difficultés à mettre de côté leurs inquiétudes sur la santé de l'économie américaine en raison, notamment, du contexte mondial et de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2019 à 9:50 :
Les Américains sont au prélèvement à la source depuis les années 1940 : c'est un super outil de réglage conjoncturel, puisqu'il suffit au gouvernement de prélever (un peu) moins pour que les gens consomment plus, et que l'économie tourne un peu plus vite.
On a ça en France aussi, maintenant.
Grâce à qui ?
Hein ?
a écrit le 20/08/2019 à 21:33 :
Le consentement à l'impôt est la base de la démocratie. Payer des impôts c'est participer à l'amélioration de la collectivité ...et c'est pour cette raison qu'il faut être intransigeant, dur, avec le fraudeurs, tous ceux qui pensent trop payer d'impôts alors qu'ils vivent plus que super bien.
Quand il y a déséquilibre, il y a les Gilets Jaunes et c'est très bien, ce qui prouve que nous sommes encore en démocratie.
Réponse de le 21/08/2019 à 14:50 :
Ce n'est pas démontré que les dépenses incontrôlées, qui coûtent un "pognon dingue" et qui pour beaucoup ne sont pas nécessaires, améliorent dans les mêmes proportions le confort de celui qui les paient, en tant que client, lorsque nous ne sommes pas content, il peut y avoir réclamation!
a écrit le 20/08/2019 à 12:36 :
Baisser les impôts alors que la dette atteint déjà 22 000 milliards de Dollars, et qu'elle s'aggrave rapidement suite aux baisses d'impôts déjà consenties l'année dernière ? Les USA creusent doucement leur propre tombe. Un jour la planche à billets ne suffira plus, et il faudra cesser de vivre à crédit. Et ce jour là, ça va piquer sévère.
Réponse de le 20/08/2019 à 13:53 :
Effectivement,le monde néolibéral fait toujours les choses a l'envers.Les sociétés occidentales sont toutes(sauf l'Allemagne) en fort déficit public.Une seule solution, augmenter fortement les impots pour résorber la dette.Macron et surtout Hollande l'avaient compris avant les autres.Aujourd'hui ,notre pays est l'un de ceux qui se portent le mieux en Europe .
Réponse de le 20/08/2019 à 14:24 :
@élu ps
Vous savez manier l'ironie, c'est très bien, mais les pays d'Europe qui ont appliqué l'austérité et ont taillés dans les dépenses publiques ont particulièrement souffert . Après je me doute bien que pour vous les impôts, c'est le mal absolu mais il faut bien financer les routes, les écoles et les hôpitaux, les USA ont décidé qu'ils allaient faire des économies dessus visiblement.
Réponse de le 20/08/2019 à 18:34 :
@John

" mais il faut bien financer les routes, les écoles et les hôpitaux":c'est magnifique,mais justement avec des impots records,on n'arrive plus a financer les routes les écoles et les hopitaux.Alors comme les Shaddocks,on continue a augmenter les impots et a creuser?Il semble bien que ce soit le cas depuis plus de 40 ans.Impots records et dette record,creusez vous la cervelle et trouvez le lien.
Réponse de le 21/08/2019 à 13:29 :
@gary
On ne va pas se mentir, les baisses d'impôts font plaisir, après tout il suffirait de faire tourner la planche à billets pour résoudre les problèmes.
a écrit le 20/08/2019 à 11:59 :
Et bien ça sent la panique dans l'administration Trump... On veut déclarer forfait devant la Chine et faire encore des mesures de relance non financées. On aura du mal à croire que l'économie US se porte terriblement bien. Il faudrait juste que la crise éclate après les élections en fait quitte à ce qu'elle soit deux fois plus violente !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :