Forages illégaux à Chypre : l'Union européenne va-t-elle sanctionner la Turquie ?

 |   |  609  mots
(Crédits : Handout .)
L'Union européenne a mis en garde la Turquie contre tout forage illégal d'hydrocarbures en Méditerranée orientale, notamment dans les eaux de Chypre.

L'Union européenne a mis en garde la Turquie contre tout forage illégal d'hydrocarbures en Méditerranée orientale, notamment dans les eaux de Chypre, avant l'ouverture de la conférence internationale de Berlin pour tenter de pacifier la Libye. Le ministère turc des Affaires étrangères a pourtant annoncé dimanche l'arrivée d'un bateau, le Yavuz, au sud de l'île pour y mener des activités de forage. "Tous les membres de la communauté internationale doivent s'abstenir de toute action susceptible de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité régionales", a rappelé le porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell dans un communiqué diffusé samedi. "L'intention de la Turquie de lancer de nouvelles activités d'exploration et de forage dans l'ensemble de la région va malheureusement dans le sens opposé", a-t-il déploré.

L'UE s'est mise en mesure de prendre des sanctions ciblées contre "les personnes ou les entités qui sont responsables d'activités de forage non autorisées d'hydrocarbures en Méditerranée orientale ou qui sont impliquées dans ces activités". Une liste est en préparation et pourrait être discutée au cours de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE lundi à Bruxelles. Les sanctions consisteront en une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE et un gel des avoirs. De plus, il sera interdit de prêter des fonds aux personnes et aux entités inscrites sur la liste. De son côté, Chypre a accusé dimanche la Turquie de "se transformer en Etat pirate en Méditerranée orientale", selon un communiqué de la présidence. "La Turquie persiste en suivant la voie de l'illégalité (au regard du droit) internationale", selon le texte.

Rejet des ultimatums européens par Erdogan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui participe à la conférence de Berlin, a rejeté les "ultimatums" de l'Union européenne. Il a rappelé que la Turquie abritait quelque quatre millions de réfugiés, en majorité syriens, et qu'elle pourrait leur ouvrir les portes vers l'Europe. L'implication turque dans le conflit en Libye est dictée par des facteurs géopolitiques et par des motivations d'ordre économique. Ainsi, des gisements d'hydrocarbures en Méditerranée orientale aiguisent l'appétit de la Turquie mais aussi celui d'autres pays riverains comme la Grèce, l'Egypte, Chypre et Israël.

Le ministère turc des Affaires étrangères a estimé dimanche que "l'Union européenne doit cesser de mener des politiques loin des réalités, préjudiciables et qui sont basées sur deux poids deux mesures". "Personne ne doit avoir de doute sur le fait que nous continuerons aussi à protéger les droits des Chypriotes turcs dans le sud de l'île", a-t-il averti.

Menacée de sanctions européennes pour ses forages au large de Chypre, la Turquie entend s'appuyer sur un accord controversé avec le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj concernant la délimitation maritime pour faire valoir des droits sur l'exploitation des hydrocarbures. "Les Chypriotes turcs ont des droits sur ce champ ... autant que les Chypriotes grecs. Les deux côtés se partageront les revenus si l'on découvre du pétrole ou du gaz naturel", a estimé dimanche dans une déclaration le ministère turc des Affaires étrangère. Cet accord a poussé la Grèce à renforcer ses liens avec l'homme fort de l'Est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, reçu vendredi à Athènes. La Turquie a accusé la Grèce de saboter les efforts en vue de ramener la paix en Libye.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2020 à 1:54 :
"Reconnu uniquement par la Turquie qui le soutient militairement, économiquement, démographiquement et diplomatiquement, l'État de Chypre du Nord est considéré par l'ONU et par le Conseil de l'Europe comme la partie nord de la république de Chypre. Les forces armées turques y maintiennent près de 30 000 hommes et la Turquie y a favorisé l'implantation de quelque 120 000 Turcs venant d'Anatolie depuis 1974. La population des Chypriotes turcs autochtones est désormais moins nombreuse que celle des immigrés venus de Turquie"

Je suis accusé de haine anti turc .... intéressant, quand ce sont eux qui colonisent et menacent militairement des pays et territoires européens.
a écrit le 20/01/2020 à 23:54 :
Achetez de la livre turque c'est mieux que le livret A .La Turquie va s 'effondrer comme Al Capone c'est sûr .Sans les investissements occidentaux les Turcs seraient proches de l' âge de pierre .Et ils nous crachent dessus dès que leur tête dépassé du marigot.
a écrit le 20/01/2020 à 23:48 :
Achetez de la livre turque c'est mieux que le livret A .La Turquie va s 'effondrer comme Al Capone c'est sûr .Sans les investissements occidentaux les Turcs seraient proches de l' âge de pierre .
a écrit le 20/01/2020 à 14:50 :
Encore une Europe passive face à des pays violant systématiquement le droit. Affligeant cette Europe ...
a écrit le 20/01/2020 à 13:14 :
Le gouvernement libyen a signé avec Erdogan l' accord de partage maritime qui exclue la Grèce et Chypre de leurs légitimes zones économiques .Il faut donc aussi sanctionner ce gouvernement qui ne respecte pas ,comme la Turquie ,le droit international .
a écrit le 20/01/2020 à 9:00 :
la grande humaniste Merkel a donné un formidable moyen de presion à Erdogan avec l'accord sur le maintien des migrants en Turquie. Si l'Europe bouge le petit doigt erdogan ouvrira un peu les vannes et l'UE repartira la queue basse comme d'hab!
a écrit le 20/01/2020 à 8:58 :
Visiblement la Tribune a du mal a accepter mes commentaires donc je me répète... L'UE n'est qu'une administration, elle effectuera un constat aboutissant a une déclaration, rien de plus!
a écrit le 19/01/2020 à 20:03 :
Le Charles de Gaulle ne va t il pas patrouiller en Méditerranée dans les prochains jours ?
Réponse de le 20/01/2020 à 0:53 :
Des ronds dans l'eau qui n'inspireront qu'indifférence et moqueries d'Erdogan; Poutine, et tous les autres.

Erdogan ne cèdera rien.
Réponse de le 20/01/2020 à 4:40 :
Anne Sophie est une grande connaisseuse du dossier.
Réponse de le 20/01/2020 à 11:54 :
Si, mais je doute que couler un bateau de forage entre dans ses missions.... en plus c'est très salissant quand ca coule.
Réponse de le 20/01/2020 à 13:27 :
Il y est d'ailleurs en ce moment. Et alors ? Qui va donc prendre en une quelconque considération ce vieux porte-avion rafistolé (à grands frais, mais pour quelle fiabilité - ce n'est jamais que du bricolage français) et, de manière plus générale, une france qui s'écoute elle-même. Et elle est bien la seule. Quand un mal-élu élyséen, porté à son poste par un lobby industrialo-financier et certainement pas par des votes conscients, n'est même pas foutu de tenir ses milices en laisse (voire les exactions policières en france) ou de faire aboutir une vulgaire "réforme" annoncée à grand renfort de bla-bla creux, insipide et sans le moindre bon sens, qu'est-ce que vous voulez que des populations ou des dirigeants étrangers le prennent en compte. D'accord, il fait bien rigoler sur la scène internationale et tout le monde le laisse faire son petit show qui flatte son égo démesuré. Et après ? Que dalle ! La france moyenâgeuse et totalement inintéressante n'intéresse personne. Et personne n'en tient compte. ce qui, à franchement parler, est une excellente chose !
Réponse de le 20/01/2020 à 15:05 :
Pour l'instant, il est en Méditerranée. Rafistolé comme il l'a été, le fait que ce vieux rafiot soit arrivé jusque là est déjà un miracle. Et le monde entier s'en fout complètement. Que le très honnête macron utilise l'argent public pour "défendre" les intérêts bassement mercantiles de Total n'a l'air de choquer personne dans un hexagone où la fraude, les collusions et les conflits d'intérêts sont érigés en lignes de conduite. Bah ! La france essaie de jouer des muscles ? Ca fait bien rigoler le monde entier !
Réponse de le 20/01/2020 à 16:03 :
Vous avez raison : le monde entier se fiche bien de la france et rigole face à c erafiot rafistolé vaille que vaille !
a écrit le 19/01/2020 à 17:31 :
Je suis sûr, malheureusement, qu'une fois de plus l'Europe, tigre de papier, va baisser sa culotte. Pour Bruxelles et toute sa clique, il ne faut surtout pas fâcher la Turquie et son sultan. Lamentable !
Réponse de le 20/01/2020 à 11:11 :
La Turquie protège ses intérêts en Méditerranée orientale.
Elle a autant de droits aux richesses potentielles de ce secteur que les autres pays, en particulier plus que les pays membres de l'Union européenne.
L'UE n'a pas à baisser le pantalon comme vous dites, elle doit accepter la réalité.
Réponse de le 20/01/2020 à 18:59 :
La Turquie protège ses intérêts ?? illégalement alors ! comme l'invasion de Chypre, très légale tout ça, comme la colonisation de l'île pour y installer des Turcs ... Et puis quoi encore ?? la Turquie a des côtes, elle n'a qu'à faire des forages dans ses eaux, ce n'est pas bien compliqué ! Comme en mer Egée, où elle ne reconnaît par les îles Grecques ... et à quel titre ? le problème c'est que la Turquie considère que Chypre lui appartient encore, et même la Crête d'ailleurs, et pourquoi pas la Grèce aussi. Et donc elle vient jouer de la diplomatie du canon car l'Europe est à plat ventre. Je trouve très salutaire que le président Macron lui tienne tête. Nous somme la 2ème armée de l'OTAN, et ça, Erdogan le sait et ça va le faire réfléchir un peu ... voyons voir ...
Réponse de le 20/01/2020 à 19:48 :
La Turquie a autant de droit sur cette zone que la Grèce et elle pense à ses intérêts . C'est tout à fait légitime! et je rappelle à Kerasi qu'il n'y a pas eu de colonisation à Chypre puisqu'il y avait déjà des Turcs sur l'île! et bien sûr, Kerasi doit trouver normal que des îles que l'on peut voir des côtes turques aient été attribuées à la Grèce!!! Et l'Europe qui vole à la rescousse de la Grèce, berceau de la civilisation occidentale! Et les Turcs sont les méchants, comme d'habitude! Beaucoup de commentaires sont haineux envers la Turquie et manque d'objectivité. J'espère bien qu'Erdogan ne va pas céder! Comme on dit : les chiens aboient, la caravane passe!
a écrit le 19/01/2020 à 17:07 :
M. Erdogan allez y l'Europe est une chienne qui aboie mais ne mord pas. L'Europe a toujours avalée non pas des couleuvres mais des anacondas. L'Europe politique, économique, militaire est un leurre. L'Europe n'existe pas c'est un conglomérat un peu visqueux dont chaque pays essaie de recevoir le maximum d'aides sans rien donner en échange. Les conséquences des US qui font al pluie et le beau temps dans l'Union la Chine qui se sert sans vergogne, sans compter d'ici une décennie du déferlant chinois par la route de la soie. Des autocrates type M. Poutine qui défie chaque jour ce conglomérat ou du type de M. Erdogan qui fait ce que bon lui semble où il veut même sur le territoire européen. Pauvre Europe tes créateurs étaient plein d'enthousiasme aujourd'hui une grande majorité des habitants pleurent cette mascarade nommée EUROPE. Les politiques ont perdu cet honneur. Honneur et pleutrerie ne sont pas synonymes.
Réponse de le 20/01/2020 à 3:58 :
@ Open.
"Sans rien donner en echange" Avez-vous une idee de ce que verse votre pays.
a écrit le 19/01/2020 à 15:29 :
L'Europe dois etre ferme sur l'exploitation de nos richesses .
Que se soit le gaz , le pétrole ou l'or ...
Les limites territoriale , ou marime doivent être défendu , politiquement , judicierement et militairement .
Les forage tuque dans les eaux territoriales Chypriote sont inacceptable.
Réponse de le 19/01/2020 à 19:55 :
Prenez une carte des côtes mediteraneene et regarder si ces eau appartienne a Chypre une île comme la Corse où a la turquie.ne me dire pas que entre libie Irak Iran Egypte ces eaux appartienne a Europe passé ya chypre.c'est Chypre qui enfin les loi et vole je pense pour nous approvisionner.
Réponse de le 19/01/2020 à 19:56 :
Prenez une carte des côtes mediteraneene et regarder si ces eau appartienne a Chypre une île comme la Corse où a la turquie.ne me dire pas que entre libie Irak Iran Egypte ces eaux appartienne a Europe passé ya chypre.c'est Chypre qui enfin les loi et vole je pense pour nous approvisionner.
Réponse de le 20/01/2020 à 11:32 :
"nos richesses" vous dites Rogger ?
Pourquoi nos richesses ? La Turquie est un pays riverain de la Méditerranée avec un littoral plus étendu que tous les autres pays réunis du secteur.
C'est vous qui dites "nos richesses"...
La Turquie défend ses droits légitimes... C'est tout.
a écrit le 19/01/2020 à 14:50 :
Une force navale constituée de navires de guerre Français, Italiens, Espagnols et Grecs peut très simplement couler les navires Turcs qui viendraient forer illégalement dans les zones de l'UE !
Réponse de le 20/01/2020 à 11:34 :
"Forer illégalement" ?
Les turcs ont autant de droits sinon plus que les autres pays du secteur.
Les chypriotes-turcs aussi d'ailleurs.
Réponse de le 20/01/2020 à 15:18 :
@philou
Mieux encore est de faire patrouiller les zones ou les Turcs n'ont aucun droit de forage par des drones armés. Et de tirer les missiles HellFire sans sommation.
Réponse de le 20/01/2020 à 19:06 :
Les "chypriotes Turcs" comme vous les appelez ont été et sont toujours très minoritaires sur l'île, malgré la politique de colonisation d'Ankara.
Cette île aurait très bien pu réintégrer la mère patrie, la Grèce, car tous les référendums étaient largement pour après guerre. Mais la Turquie ne le voulait pas, bien entendu, et a fait in fine son coup de force militaire, que ces imbéciles de l'OTAN ont laissé faire ... Depuis quand la charte de l'ONU est applicable selon le cas, à savoir le droit d'un peuple à disposer de lui même ? Mais vous allez me dire bientôt que les Turcs étaient avant les Grecs sur l'île de Chypre ... soyons sérieux une minute, les Turcs ne sont pas de grands démocrates, point. Et il va falloir leur rappeler les bonnes manières en Europe car Chypre est européenne !
a écrit le 19/01/2020 à 14:19 :
Oui mais. Une UE bien silencieuse sur les forages effectués par Israël au large de la Palestine..
Réponse de le 19/01/2020 à 22:05 :
Donc vous niez l'existence d'Israël !!! A part la bande de Gaza, tout le territoire des forages se trouve sur la bande côtière qui appartient à l'état hébreux.
Réponse de le 20/01/2020 à 10:42 :
Très bien, comme ça la Marine Israélienne pourra couler les navires de forage illégal des Turcs ! Et on pourra leur vendre missiles et torpilles !
Réponse de le 20/01/2020 à 16:01 :
Sauf que les forages, comme de nombreuses entreprises sionistes, se trouvent sur des territoires volés par la force aux Palestiniens qui sont chez eux, eux au moins !.
a écrit le 19/01/2020 à 14:05 :
L'UE n'a pas prise sur la Turquie pour au moins une raison : Elle sert de barrière (négociée) aux Syriens et autres Irakiens qui veulent venir en Europe.
Réponse de le 20/01/2020 à 11:35 :
Vous semblez ignorer que la Turquie a un littoral plus long que les autres pays dans ce secteur.
Réponse de le 20/01/2020 à 19:08 :
Info ?? qu'elle fasse ses forages au large de ses côtes, pas chez ses voisins (qu'elle s'approprie outrageusement)
a écrit le 19/01/2020 à 13:34 :
L'UE n'est rien, elle n'a aucune puissance politique, seulement une puissance financière en déclin du fait de sa cupidité. Par ailleurs Erdogan ayant tendance à forcer les banques à sa volonté, s'il n'a pas peur des établissements financiers de façon générale il n'a pas peur de l'UE.

ET on n'a pas l'impression qu'il soit beaucoup impressionné par elle. Tandis que les chiens aboient, la caravane passe.
Réponse de le 20/01/2020 à 11:37 :
On doit accepter le fait que la Turquie ayant un littoral le plus important en Méditerranée, elle a autant de droits, sinon plus que tous les autres pays.
Réponse de le 20/01/2020 à 11:37 :
On doit accepter le fait que la Turquie ayant un littoral le plus important en Méditerranée, elle a autant de droits, sinon plus que tous les autres pays.
Réponse de le 20/01/2020 à 13:02 :
Non c'est la Loi du plus fort en capitalisme or Erdogan est plus fort que le consortium financier européen qui pèse que dalle du fait de son inconsistance déplorable.

Pas de puissance politique, pas d'ordre à donner, Erdogan lui est puissant il est donc logique qu'il impose sa volonté.

Regardez la France par exemple qui possède le plus vaste espace maritime mondiale qu'en fait elle ? Rien, donc on n'est pas du tout à une ère de respect de droits obsolètes des uns et des autres on en est à l'ère des dirigeants politiques puissants et donc consistants.

Le peuple Turque soutenant totalement Erdogan, ces deux entités sont bien plus puissantes et donc légitimes que l'UE dont les dirigeants politiques ne font qu'exploiter les citoyens pour engraisser des bien trop gras pour penser et bouger.

Chaque jour expose la déplorable nullité du consortium européen financier.
Réponse de le 20/01/2020 à 19:10 :
Oui calmons nous un peu quand même ... l'armée française est très loin d'être ridicule. 2ème armée de l'OTAN, première en Europe. Ca a calmé et calmera les tyrans de tout poils. A bon entendeur
Réponse de le 20/01/2020 à 19:56 :
A Kerasi! la Turquie n'a rien a craindre car elle a une armée puissante et qui aime son pays. Et quand à M.Erdogan, contrairement à ce que vous sous-entendez, c'est un président élu et soutenu par son peuple. Mais continuez à délirer si cela peut vous soulager!
Réponse de le 24/01/2020 à 9:24 :
JE le dis et redis si vous pouvez pas assumer mes commentaires vous ne les validez pas, vous ne les décorez pas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :