La Chine abaisse à nouveau ses taux pour relancer la machine économique

La banque centrale chinoise a réduit de 5 points de base le taux à un an, et de 15 points de base pour rendre le crédit plus attractif pour les entreprises et les ménages. L'économie est plombée par le secteur immobilier, les stricts confinements entraînés par la stratégie zéro Covid et les pénuries d'électricité.
Le pays est confronté ces dernières semaines à un rebond épidémique, limité en terme de cas mais qui touche de nombreuses provinces et bloque un véritable rebond de l'activité. Des dizaines de milliers de touristes sont notamment confinés sur l'île tropicale de Hainan (sud) (photo), une destination très prisée en Chine à cette période de l'année.
Le pays est confronté ces dernières semaines à un rebond épidémique, limité en terme de cas mais qui touche de nombreuses provinces et bloque un véritable rebond de l'activité. Des dizaines de milliers de touristes sont notamment confinés sur l'île tropicale de Hainan (sud) (photo), une destination très prisée en Chine à cette période de l'année. (Crédits : Reuters)

A contrario des économies développées qui accélèrent la remontée de leurs taux, la Chine via sa sa banque centrale - la Banque populaire de Chine, - a abaissé ce lundi, pour la deuxième fois cette année, deux de ses taux d'intérêt de référence.

Le « loan prime rate » (LPR) à un an, qui constitue la référence des taux les plus avantageux que les banques peuvent offrir aux entreprises et aux ménages, passe de 3,70% à 3,65%, et celui à cinq ans, référence pour les prêts hypothécaires, de 4,45% à 4,3%.

Leur plus bas niveau historique

Ces deux taux sont désormais à leur plus bas historique. Le LPR à un an avait été baissé la dernière fois en janvier, celui à cinq ans, en mai.

La mesure qui va rendre le crédit plus attractif pour les entreprises et les ménages vise à soutenir une économie ralentie par la crise persistante du secteur de l'immobilier et les restrictions sanitaires imposées dans le cadre de sa politique « zéro Covid », qui entraîne confinements et mises à l'arrêt inopinées d'entreprises dès l'apparition de cas positifs, pénalisant ainsi l'activité.

Quant au secteur de l'immobilier, qui représente avec la construction plus du quart du PIB de la Chine, il est en difficulté depuis les mesures adoptées par Pékin en 2020 pour réduire l'endettement du secteur, comme l'illustre le cas du géant Evergrandre, toujours menacé de faillite car plombé par une dette de 260 milliards d'euros.

Lire aussiCrise de l'immobilier: Pékin compte sur un fonds public et la restructuration de la dette d'Evergrande

Au deuxième trimestre, la croissance de la Chine sur un an s'est affichée à +0,4%, soit sa pire performance depuis 2020. Et les indicateurs publiés en juillet ont confirmé que les difficultés s'accumulent pour l'économie de la république populaire.

La baisse des taux va permettre « d'alléger la pression sur les entreprises endettées », souligne l'analyste Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics, cité par l'AFP. Néanmoins, cette décision risque d'être insuffisante pour revigorer l'économie, prévient l'expert.

Rebond épidémique

Le pays est confronté ces dernières semaines à un rebond épidémique, limité en terme de cas mais qui touche de nombreuses provinces et bloque un véritable rebond de l'activité. Des dizaines de milliers de touristes sont notamment confinés sur l'île tropicale de Hainan (sud), une destination très prisée en Chine à cette période de l'année. Des cas positifs au Covid-19 ont également été enregistrés au Tibet (ouest) et au Xinjiang (nord-ouest), deux régions très dépendantes du tourisme pour l'économie locale.

Par ailleurs, soumises à de fortes chaleurs, plusieurs provinces rationnent l'électricité entraînant l'arrêt de nombreuses usines et des coupures de courant intermittentes pour une partie des habitants. Ces difficultés viennent s'ajouter aux défis qui pesaient déjà sur l'économie chinoise: consommation atone, tour de vis de Pékin contre plusieurs secteurs dynamiques dont celui de la tech, essoufflement de l'économie mondiale et crise de l'immobilier.

Lire aussiDans le sud-ouest de la Chine, la sécheresse provoque des coupures d'électricité

Ces derniers mois, les ventes et les prix des biens immobiliers s'affichent en repli dans de nombreuses villes.  Fragilisés financièrement, certains groupes peinent aujourd'hui à poursuivre leurs chantiers et à remettre en temps voulu des logements vendus avant leur construction. Au risque d'aggraver la crise du secteur, un nombre croissant de propriétaires, furieux, refusent en représailles de payer leurs mensualités.

Un objectif de croissance fixé à 5,5%

Pour soutenir son économie, Pékin avait déjà abaissé de façon inattendue lundi dernier son taux de refinancement pour les banques (Repo), après la publication en juillet d'indicateurs économiques décevants. Pékin s'est fixé comme objectif cette année une hausse de son produit intérieur brut « d'environ 5,5% ».

Même si le pays l'atteint, ce dont doutent de nombreux économistes, un tel chiffre serait le rythme de croissance annuel le plus faible que la Chine ait enregistré depuis le début des années 1990, hors période Covid.

Ce contexte va peser sur le congrès du Parti communiste chinois (PCC) qui se tiendra à l'automne mais ne devrait pas empêcher, sauf cataclysme, le président Xi Jinping d'être reconduit à la tête du parti.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 22/08/2022 à 17:06
Signaler
quand on connait l' aversion systemique et historique de ce type de régime pour la réalité des chiffres on doute...: Mao, le grand bond en avant, le covid, la monnaie, les réserves de changes, l inflation, la croissance tout est soumis à caution ..ç...

à écrit le 22/08/2022 à 9:46
Signaler
Quid du taux réel d'inflation?

à écrit le 22/08/2022 à 9:15
Signaler
Ca ressemble fortement à une fuite en avant

le 22/08/2022 à 11:02
Signaler
Vous n'avez jamais remarqué que chaque article sur la Chine ( et autres nations axe du mal donc clan des méchants ) était systématiquement négatif avec en tête de gondole le titre bien racoleur comme il faut ? Vous pouvez me citer un seul article ven...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.