Le candidat-président Trump dans la course au second mandat

 |   |  376  mots
(Crédits : Marco Bello)
Si le marché de l’emploi est au beau fixe, l’économie américaine pâtit de la guerre commerciale qu’il a déclenchée. Au point d’ébranler ses supporters ? Pas sûr, d’autant qu’aucune figure n’émerge dans le camp démocrate.

Alors qu'il avouait, au terme de ses cent premiers jours à la Maison-Blanche, que le job de président était plus dur qu'il ne pensait, Donald Trump y a-t-il finalement pris goût ? Sans aucun doute ! Au-delà de son ego et de l'hubris qui le poussent à gagner, toujours et encore, certaines mauvaises langues suggèrent que la réélection à laquelle l'actuel président américain tient tant lui offrirait l'immunité pendant encore quatre ans. L'actuelle procédure de destitution lancée par les démocrates est certes vouée à l'échec face à un Sénat à majorité républicaine, mais les enquêtes, sur la gestion opaque de ses affaires, ses déclarations fiscales fantaisistes, ses conflits d'intérêts, pourraient s'accumuler sans un deuxième mandat.

En campagne depuis... son élection

Quelles que soient ses motivations, Donald Trump est en campagne pour sa réélection depuis le premier jour où il est entré à la Maison-Blanche... A-t-il une chance de l'emporter en 2020 ? Son succès, en 2016, s'est joué à quelques voix près. Pas celles du vote populaire : nHillary Clinton a récolté 2,8 millions de voix de bplus que lui. Mais celles de quelques États qui nont basculé.

Dans un système où, dans la plupart...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2020 à 21:36 :
Pour faire plaisir aux marchés, il faudrait continuer de tout faire fabriquer en Chine. Ainsi dans quelques années nous serons tous les vassaux des chinois. La politique de la carpette n'a qu'un temps, n'en déplaise aux cupides qui s'agitent dans les milieux de la finance.
a écrit le 04/01/2020 à 11:32 :
Tout dépend de l’orientation que veulent l’ensemble des Américains,
Les Américains ont marre de leur ancienne image : gendarme du monde , pondéré , la classe...
Pas l’habitude de voir une Amérique comme les «  autres pays « 
Les Américains aiment cette image actuelle.( plus réaliste pour eux )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :