Trump devance Clinton dans un sondage après les affaires d'emails

 |   |  433  mots
Hillary Clinton affaiblie par les différentes affaires d'emails
Hillary Clinton affaiblie par les différentes affaires d'emails (Crédits : © Carlos Barria / Reuters)
Après la réouverture de l’enquête sur les emails privés annoncée vendredi par le patron du FIB, Wikileaks a publié hier des emails prouvant que la candidate démocrate avait eu connaissance à l’avance de questions qui lui ont été posées lors des débats de la primaire.

Cela fait plusieurs semaines que Donald Trump répète que sa rivale a été avantagée dans la campagne de la primaire démocrate face à son principal concurrent Bernie Sanders, notamment en bénéficiant à l'avance des questions des débats.

Une fois n'est pas coutume, cette accusation a été corroborée hier par Wikileaks, concrétisant l'annonce faite début octobre par Julian Assange. Il avait alors déclaré que « tous les documents relatifs aux élections américaines sortiraient avant le 8 novembre. » Les emails échangés entre Donna Brazile, alors commentatrice politique sur la chaîne CNN, John Podesta, président de la campagne et Jennifer Palmieri, directrice de la communication de Hillary Clinton, en mars dernier, prouvent qu'à plusieurs reprises en amont des débats de la primaire démocrate, elle avait eu connaissance de questions (ou plus exactement de thèmes) qui lui seraient posées. Le cas le plus frappant concerne un débat qui s'est tenu à Flint, une ville symbole des inégalités sociales, au réseau d'eau contaminé en plomb. C'est précisément sur ce sujet que portait une question dont Hillary Clinton a été prévenue.

Des hackers proches du pouvoir russe ?

Selon les services de renseignement américains, ce sont des hackers proches du pouvoir russe qui ont piraté ces emails sur le compte de John Podesta. Des emails dont le Parti démocrate n'a ni confirmé ni infirmé l'authenticité.

CNN a annoncé lundi 31 octobre le départ de sa collaboratrice, qui aurait remis a démission.

"Merci CNN. Honorée d'avoir été une politologue et commentatrice démocrate sur votre chaîne", a tweeté Donna Brazile dans la foulée.

Mais à une semaine du scrutin, et bien que le vote anticipé ait déjà commencé, ce nouvel incident pourrait bien se révéler dangereux pour la candidate démocrate, dont l'avance avait déjà commence de fondre avec la réouverture de l'enquête concernant ses emails privés.

Le site Real Clear Politics ne la crédite plus que de 2,2 points d'avance, à 47,5% des intentions de vote contre 45,3. Dans les Etats décisifs, ou Swing States, où l'équilibre entre électeurs démocrates et républicains varie d'un scrutin à l'autre et où se jouera l'issue de la présidentielle, Trump est en tête en Floride, dans l'Ohio, l'Iowa et la Georgie. Le milliardaire passe même devant Hillary Clinton pour la première fois depuis mai, dans une enquête réalisée régulièrement par ABC News/Washington Post. Le suspens semble parti pour durer jusqu'au 8 novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2016 à 14:47 :
Voilà où en est l'oligarchie : nulle ! nulle ! nulle !

Elle choisit des candidats nuls qui ne respectent ni le secret défense (voir près de chez nous ...) ni les moyens informatiques (voir François et Jacquot et son mulot)
a écrit le 03/11/2016 à 13:13 :
FAUX, le FBI ont ecrit que ils on trouver les emails qui peut etre li&e aux dossier de Clinton, PAS REOUVERTE LA RECHERCHE. C'est la presse Americaine qui ont dite c'etait reouverte, mais c'est pas la cas...Faite votre recherche, ne repete pas la taratata des "gossip columnistes".
a écrit le 02/11/2016 à 12:21 :
comme pour Lepen,les votes pour Trump sont sous evalues les gens préférant ne pas dire leur intention l'ecart peut être de plusieurs points
a écrit le 02/11/2016 à 11:47 :
Un sondage inutile, étant donné le mode de scrutin aux USA. L'important ce sont les sondages dans les Etats clés.
a écrit le 02/11/2016 à 10:20 :
L'un ou l'autre, ça ne changera pas grand-chose. Ils ne sont qu'en représentation. Ce ne sont pas eux qui gouvernent vraiment.
Un seul constat, les jeunes surtout se détournent de la politique, et ce qui est vrai aux US l'est aussi chez nous. La politique spectacle fait se détourner les regards des vrais problèmes en mettant en danger la démocratie. 2017, l'année de tous les dangers.
Réponse de le 02/11/2016 à 16:33 :
C'est un grand complot qui gouverne ?
Le président donne une ligne directrice, après, il faut faire avec toutes les contraintes politiques intérieures, équilibres etc... Mais il fixe le cap.
Trump n'aurait pas participé à la COP21 comme Obama, Obama n'aurait pas envahi l'Irak comme Bush, et j'ai plus d'espoirs en Hillary de réglementer les armes qu'en Trump.
Après, évidemment, si Trump est élu il ne mettra pas les chars d'assaut en vente libre, et Hillary ne pourra pas débarasser tous les USA de cette culture de violence... Il faudra composer avec la réalité des groupes de pression, des attentes de citoyens, des enjeux économiques et juridiques etc...
a écrit le 02/11/2016 à 9:40 :
Que le politiquement et socialement incorrect ....gagne sur le politiquement et journalistiquement correct de l'establishment ..rien de surprenant !... les gens sont en forte demande de vérité.....hélas , avec les uns ou les autres ...70 ans après la dernière guerre mondiale ....et 26 ans après la chute du mur de Berlin ....le chemin risque d'être encore long...! (c'est pour cela peut-être, que les mandats de président son limité à 5 ans...!
Réponse de le 02/11/2016 à 14:22 :
Populisme et vérité sont deux notions forts différentes...

Confondre la nécessaire évolution de notre système politique en fin de vie avec le populisme, c'est comme couper la main des voleurs : une réponse inadaptée à un vrai problème....
a écrit le 02/11/2016 à 8:15 :
ça a le mérite d avertir tous les électeurs qui pensaient que c'était joué, contrairement au Brexit ou à 2002 chez nous.
a écrit le 02/11/2016 à 3:55 :
C'est fichu pour Hillary, elle a menti, elle a perdu. C'est ca aussi l'Amerique.
Mais le trumpeter ne sera pas elu. Barrack restera au gvt le temps d'organiser de nouvelles elections. On se poile, cette annee, et l'an prochain ce sera au tour des froggies. Poilade garantie aussi.
a écrit le 01/11/2016 à 20:15 :
On se dit que les primaires ont très mal fait le travail qu'on attendait d'elles, à savoir sélectionner le meilleur candidat pour les partis et pour l'Amérique, et on se retrouve avec deux caricatures de l'affairisme corrompu.

Je ne gloserai pas sur la bêtise crasse des américains moyens, on ne sait pas encore ce que vont nous sortir nos primaires à nous.

On risque de se retrouver avec deux chevaux de retour qui ont commencé leur carrières politiques au millénaire dernier et tout aussi impopulaires l'un que l'autre.
a écrit le 01/11/2016 à 19:33 :
Faut rigoler, faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête, faut rigoler, faut rigoler......hi, hi, hi..
a écrit le 01/11/2016 à 19:29 :
Finalement c'est wikileaks qui apporte les infos, plutôt que la presse, si absorbée par le dénigrement systématique de trump...
Réponse de le 01/11/2016 à 20:06 :
Mais wikileaks n'a absolument rien sorti sur Trump, ni aucun républicain par ailleurs.

Bizarre non?
a écrit le 01/11/2016 à 19:22 :
La triche de la présidente des démocrates qui a favorisé Clinton au dépend de Sanders va peut-être coûter très chère aux démocrates et aux états unis.

Une grande partie de ces mêmes démocrates a eu très peur qu'un gauchiste prenne le pouvoir, c'est dommage il était bien mieux placé pour battre Trump que Clinton.

Les casseroles de Clinton, trop de compromission depuis trop longtemps ne seront peut-être pas effacées par la monstruosité de Trump.

Il reste des candidats indépendants, aux américains de nous étonner et de passer par delà cette propagande des deux partis qui ne peut que mener à cette impasse démocratique flagrante, deux personnages totalement compromis qui s'affrontent.
a écrit le 01/11/2016 à 19:10 :
Comment ?? , je ne veux pas le croire !
la gentille , sublime , super compétente H Clinton pourrait etre battue par le trés vilain , méchant ,icompétent D Trump ??
Aprés tous les commentaires quotidiens de l'ensemble des médias nous présentant ainsi cette fable américaine et relayant le meme message, avouez que cela serait un sacré pied de nez pour nos "informateurs"
a écrit le 01/11/2016 à 18:45 :
Regardez la bourse aux USA, deux , trois jours avant le vote!
Si ça baisse ce sera de mauvaise augure pour la candidate!
Si ça montre, alors c'est l'inverse.
Sachant qu'à coté des sondages bidonnés qui sont donnés en pâture au public, l'oligarchie boursicotière dispose d'enquêtes plus fiables...
Anecdote cocasse, la candidate a déjà commandé le feu d'artifice à New-York(certains pompiers n'ont pas apprécié!), c'est fort présomptueux...
a écrit le 01/11/2016 à 18:23 :
https://leblogalupus.com/2016/11/01/elections-us-barack-obama-lache-une-bombe-nucleaire-sur-lelection/
a écrit le 01/11/2016 à 17:56 :
détrompez vous déjà des sondages ont prédit la victoire de Trump, rappelez vous la stupeur lors du vote des anglais sur le Brexit et l’impact de cette histoire est énorme aux USA? Même élue Clinton risque d’être l'objet d'une procédure d'empeachment ce qui fera réfléchir des indécis
a écrit le 01/11/2016 à 17:28 :
On comprend mieux la raison pour laquelle Obama a tellement insisté pour que les électeurs votent par anticipation, car au final un quart des électeurs ont déjà voté et ils seraient surtout démocrates. Car les supporters de Bernie Sander doivent s'en mordre les doigts, enfin ceux qui se rappellent combien l'investiture de H.Clinton a été compliqué face à Bernie. B.Sander qui en a pas douter aurait été un bien meilleur président, en tout cas avec moins de casseroles que les 2 autres.
a écrit le 01/11/2016 à 17:25 :
les debats entre monsieur grab her pussy et madame cuckold sont reellement a la hauteur des enjeux..........
sinon, il y aurait des sujets de seconde importance a traiter aussi
la dette d'etat, la remontee des taux, les bulles immobilieres et obligataires, les guerres a travers la planete qui coutent un bras, les politiques chinoises ou russes, la transition energetique..........
mais bon, comme dit, c'est de seconde importance, on verra ca plus tard...
a écrit le 01/11/2016 à 17:24 :
Ce n'est pas dans notre pays ou l’ont verra un journaliste démissionné pour connivence avec un homme politique et pourtant ils sont nombreux !
a écrit le 01/11/2016 à 17:17 :
Les médias pro Clinton vont ressortir des dossiers de harcèlements ou sur les impôts de Trump. Mais WikiLeaks va bien nous sortir une petite bombe sur Clinton et ses magouilles demain et le jour d'après.

Le plus important est de savoir qui aura la majorité au Sénat Fédéral et de la Chambre Fédérale. Sans elle, Clinton fera de la figuration et de la communication comme Obama depuis deux ans.
a écrit le 01/11/2016 à 17:08 :
La peste ou le choléra tel sera le choix des citoyens américains....comment se fait-il que ce pays qui prentend régenter le monde ne puisse offrir que ce genre de candidats aux électeurs ...a priori les USA souffrent du même mal que nous : la médiocrité portée au pouvoir par les "élites" corrompues qui ravalent les citoyens au rang de pantins! La démocratie en prend encore un coup!
Réponse de le 01/11/2016 à 19:35 :
C'est surtout pourquoi ont-ils des candidats si vieux, Bernie Sanders et les deux actuels candidats tournent autour de 70 ans... Certes, l'espérance de vie a augmenté mais tout de même. Ils n'ont eu à choisir qu'entre plusieurs "Juppé"
a écrit le 01/11/2016 à 16:49 :
Et le vendeur de palaces, combien a-t-il acheté les primaires républicaines .??
De plus il ne ressemble pas à Zorro. Rien à attendre de ce moulin à vent.
a écrit le 01/11/2016 à 14:29 :
Info de moindre intérêt . Clinton a trop d avance pour être rejointe par ce demagogue raciste misogyne et vulgaire. Même pas certain que le double jeu du FBI rassure les électeurs. Les médias ne s intéressent decidemment qu'au buzz. 7e annee de croissance ininterrompue aux States... une croissance dont Trump bénéficia sans payer d impôts . it s the economy stupid.! (Slogan de Bill)
Réponse de le 01/11/2016 à 17:32 :
La croissance américaine n'a pas fait baisser la misère aux USA. Il y a toujours plus de 40 millions de personnes qui ont le droit aux tickets alimentaires. Les 5% (U3) de taux de chômage n’est pas la réalité, le U6 qui est au environ de 10% représente plus la vérité. Obamacare n'a pas du tout réglé les problèmes dans le secteur de la santé. Les restes à charges sont gigantesques aux USA. Il faut ouvrir les yeux le plus important sont les sénateurs et les représentants. C’est eux qui disent oui ou non aux lois. Le ou la locataire de la Maison Blanche est poing et main lié si il ou elle n’a pas de majorité.
a écrit le 01/11/2016 à 14:02 :
Le FBI n'a trouvé aucune preuve de l'implication de la Russie dans ce piratage. C'est un contre-feux démocrate : http://www.zerohedge.com/news/2016-10-31/fbi-finds-no-links-between-trump-and-russia-probing-manafort-instead
Réponse de le 01/11/2016 à 16:37 :
On comprend un peu mieux qui tire les ficelles de Wikileaks... qui bizarrement "fuit" bien peu sur ce qui se passe chez Poutine. C'est pas un ancien du KGB pour rien, celui-là. Et il a bien besoin, pour assurer son pouvoir, d'un président-catastrophe aux USA.
Réponse de le 01/11/2016 à 16:43 :
Le fbi qui réouvre une enquête comme par hasard à quelques jours du scrutin ne trouve rien : c'est étonnant...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :