Pékin annonce des représailles commerciales contre Washington

 |  | 346 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Aly Song)
La Chine a annoncé un mécanisme de sanction contre les entreprises américaines qui porteraient atteinte à ses intérêts de sécurité ou enfreindraient les règles commerciales internationales. Ces mesures ont immédiatement été interprétées comme une riposte après la décision de Washington d'interdire les applications chinoises TikTok et WeChat sur son territoire.

Le gouvernement chinois a annoncé samedi l'instauration d'un mécanisme qui lui permettra de restreindre les activités des entreprises étrangères, une mesure largement perçue comme des représailles ciblant les Etats-Unis.

L'annonce du ministère du Commerce, effectuée en pleine escalade entre Pékin et Washington, ne vise nommément aucune entreprise étrangère.

Mais elle mentionne de façon générale une série...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2020 à 10:06 :
Conseil de lecture : ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Editions (sortie le 09 mars 2020). Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! Disponible en librairie et via les principaux sites d'internet.
a écrit le 20/09/2020 à 11:01 :
Ils ont pris gout au secouage du cocotier financier de la bourse de wallstreet à la CIA.
A chaque de Trump (le monde) ils engrangent pour financer leurs opérations de revolutions colorées, de reniflage tous azimuth etc... etc...
a écrit le 19/09/2020 à 15:15 :
MDR, la Chine a déjà interdit la plupart des entreprises US depuis des décennies, elle ne peut pas interdire davantage !
a écrit le 19/09/2020 à 14:57 :
Trump va relancer d'autant plus de représailles économiques contre Pékin. Ça va encore chauffer en haut lieu. Des taxes et encore des taxes. Pas de 5g aux États Unis ? quid de Taïwan et de Hong Kong ? Trump va répéter à l'envie que l'oms est finance par la Chine ainsi que l'onu et d'ailleurs il ne va pas faire de discours à l'onu. Le seul point positif c'est que la technologie reste aux usa surtout les processeurs Intel ou arm. La 6g c'est pour l'Europe. À développer urgemment. Merci mr breton
a écrit le 19/09/2020 à 9:40 :
"qui porteraient atteinte à ses intérêts de sécurité"

Ce serait étonnant étant donné que toutes les multinationales américaines peuvent être fortement soupçonnées de pratiques liées au renseignement d’État; et sans les entreprises américaines pas de prospérité chinoise.

Mais bon vu les claques diplomatiques que prennent les chinois en ce moment il vaut mieux se montrer tête haute face à plus de un milliard d'habitants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :