Sorti de l'hôpital, Donald Trump veut rassurer les Américains et les marchés

 |  | 578 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Official White House Photo)
Le président américain a salué la forte hausse du Dow Jones quelques heures avant de rejoindre la Maison Blanche. Quelque peu apaisée, la Bourse de Paris progressait de 0,20% à l'ouverture mardi.

Donald Tump, malade du coronavirus, est sorti de l'hôpital et il veut montrer aux Américains - mais aussi aux marchés - qu'il ne craint pas le Covid. Tout juste sorti, il a appelé lundi soir ses compatriotes bientôt appelés aux urnes en novembre à "sortir" de chez eux tout en étant "prudents". Un refus ostensible de céder à la panique qui doit aussi influencer les marchés. La Bourse de Paris progressait de 0,20% à l'ouverture mardi.

A 9H00, l'indice parisien avançait de 9,93 points à 4.881,80 points au lendemain d'une clôture en progression de 0,97%.

De son côté, Wall Street ne devrait guère céder à l'euphorie, même si Donald Trump lui-même tweetait sa satisfaction, quelques heures avant de quitter le Walter Reed National Military Medical Center dans le Maryland.

Lundi soir, le Dow Jones a en effet terminé en hausse de 1,68%, à 28.148 points. La hausse n'est pas historique mais elle est solide - l'indice s'approchant des niveaux atteints déjà début septembre. Donald Trump a tenu à s'associer personnellement à cette bonne tendance.

« Le retour de Trump à la Maison Blanche aide les marchés à avancer », observe David Madden, analyste marchés pour CMC Markets UK.

La courbe de Wall Street est très sensible à l'état de santé de Donald Trump, un dirigeant qui a fait de la progression de la Bourse l'un des principaux axes de sa présidence.

Donald Trump a également annoncé dans la soirée qu'il reprendrait "bientôt" la campagne présidentielle, a publié un message vidéo sur Twitter. "N'en ayez pas peur, vous allez le battre", y a déclaré le président américain à propos du Covid-19, avant d'ajouter "sortez, soyez prudents".

"Ne le laissez pas contrôler vos vies", a-t-il également demandé aux Américains dans cette vidéo. La pandémie a fait plus de 200.000 morts dans le pays.

Quelque peu rassurée, la Bourse de Paris se préparait à ouvrir en positif mardi matin, entre l'amélioration de l'état de santé du président américain et l'espoir d'un accord prochain au Congrès sur un plan de relance.

Le contrat à terme sur l'indice CAC 40 prenait 0,22% une quarantaine de minutes avant l'ouverture des échanges.

__

FOCUS : les valeurs à suivre à Paris

Le groupe Suez a dénoncé mardi des "conditions inédites et irrégulières", au lendemain de l'accord sur le rachat par Veolia de 29,9% de son capital détenu par Engie, une opération qu'il continue de considérer comme "hostile", dans un communiqué.

Lire aussi : Suez: le conseil d'Engie accepte l'offre de Veolia, sans le soutien de l'Etat

Le groupe français de luxe Kering a annoncé lundi vouloir céder une partie de sa participation résiduelle au capital de l'équipementier sportif allemand Puma.

Un quart des salariés de l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft ont été victimes ou témoins de "mauvaise conduite au travail", selon les résultats d'une enquête lancée par l'entreprise après des témoignages de plusieurs collaborateurs sur des faits de violence et de harcèlement sexuel.

Le Groupe Arnault a renforcé sa participation au sein du groupe Lagardère et détient désormais 6,96% de son capital, à travers l'un de ses instruments financiers Financière Agache, a indiqué lundi dans un avis l'Autorité des marchés financiers (AMF).

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2020 à 14:38 :
Mais en vérité il est simplement allé d'un hopital dans le MARYLAND à l'hopital des présidents US implanté bien à l'abri des regards extérieurs dans la Maison Blanche .
Un peu de sérieux SVP .
a écrit le 06/10/2020 à 11:16 :
Soit il ne craint pas le virus, et à son âge c'est quelque peu inconsidéré, soit il ne l'a jamais contracté, ce qui est très crédible vu le profil du personnage.
a écrit le 06/10/2020 à 10:43 :
Alors lui, c'est vraiment un cas
C'est certain que le Joe moyen va se sentir rassuré: si il a attrape le COvid, aucun souci, il aura accès aux même médicaments que le plus grand leader de tous les temps..
Et dire qu'il y a des fanatiques qui l'attendent des heures pour l'apercevoir 3 minutes derrière une vitre en voiture et agiter frénétiquement e drapeau... la bêtise humaine n'a vraiment pas de limite.
a écrit le 06/10/2020 à 9:37 :
faut reconnaitre que c'est un sacre joueur de poker!
a écrit le 06/10/2020 à 9:23 :
Alors "Trump est bête et méchant" comme nos médias disent tout le temps mais comme il éternue la finance tousse et quand il va mieux l'économie mondiale est sauvée ?

Votre monde de schizophrènes commence à être dur à suivre hein, ça commence à être difficile de ne pas voir ces bien trop grosses ficelles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :