Primaire : un nouveau sondage donne Fillon largement en tête

 |   |  351  mots
François Fillon fait une razzia dans les intentions de vote des Républicains (75%) et des électeurs du Front national participant au scrutin (74% des intentions de vote), selon ce nouveau sondage.
François Fillon fait une razzia dans les intentions de vote des Républicains (75%) et des électeurs du Front national participant au scrutin (74% des intentions de vote), selon ce nouveau sondage. (Crédits : CHARLES PLATIAU)
François Fillon l'emporterait avec 61% des intentions de vote, selon un sondage publié vendredi. Jusqu'à 5 millions de Français pourraient participer au second tour de la primaire de droite et du centre.

François Fillon est donné vainqueur du second tour de la primaire de la droite pour l'élection présidentielle par un sondage de l'institut Opinionway, avec 61% des intentions de vote contre 39% pour son adversaire, Alain Juppé.

Cette enquête, publiée au moment où les deux candidats tenaient leur dernier meeting de campagne, vendredi soir, a été réalisée auprès de 550 électeurs sûrs de voter dimanche, issus d'un échantillon de 4.871 personnes interrogées jeudi, après le débat qui a opposé les deux ex-Premiers ministres, et vendredi.

Selon ce sondage, 4,5 à cinq millions de Français pourraient participer à ce second tour, soit une participation encore plus forte que dimanche dernier pour le premier tour (4,3 millions).

Le débat de jeudi n'a pas inversé significativement la tendance

Le débat de jeudi soir n'a apparemment pas permis au maire de Bordeaux d'inverser la tendance, même si l'écart est légèrement moins grand que dans d'autres enquêtes. Pour rappel, il y a trois jours, un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTélé et Sud Radio, donnait François Fillon en tête à 65% contre 35% pour Alain Juppé.

Selon le sondage Opinionway publié vendredi, 87% des électeurs qui ont voté pour François Fillon au premier tour feront de même dimanche, comme 9% de ceux qui ont voté pour Alain Juppé et 76% de ceux qui avaient choisi l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy.

Si Alain Juppé conserverait 91% des électeurs qui ont voté pour lui au premier tour, il n'en prendrait en revanche que 13% à son rival et 20% à Nicolas Sarkozy.

75% des électeurs de gauche participants à la primaire voteraient Juppé

Le maire de Bordeaux rallierait toujours une grande majorité (75%) des électeurs de gauche participant à la primaire (10% des votants, selon Opinionway). Mais François Fillon fait une razzia dans les intentions de vote des Républicains (75%) et des électeurs du Front national participant au scrutin (74% des intentions de vote sur 11% des votants).

Le partage des électeurs centristes de l'UDI et du Modem (14% des personnes sûres de voter) est plus équilibré : 59% voteraient pour Alain Juppé et 40% pour François Fillon.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2016 à 11:47 :
vachement crédible, il y a 15 jours fillon était à la ramasse et là O miracle ! retournement de situation il est en tete dans les sondages...quelle crédibilité !! meme si vous donniez l'heure je ne vous croirai pas !
a écrit le 28/11/2016 à 9:00 :
Heureusement que certains se présenteront hors primaires parce que s'il n'y a QUE Fillon a droite c'est dissuasif !
a écrit le 27/11/2016 à 22:26 :
Chouette on va pouvoir refaire Mai 68 si ce personnage arrive aux commandes !
Réponse de le 28/11/2016 à 10:02 :
"on va pouvoir refaire Mai 68 "

Pour finir par voter à droite dans quelques années comme les 43% des 4,2 millions de l'electorat de la primaire.D'ailleurs 65% de cette génération avait voter sarkozy en 2007. Fini le peace and love quand on a des biens .
a écrit le 27/11/2016 à 21:34 :
Ces sondages pourraient être vrais puisque François Fillon a plus de popularité que son adversaire Alain Juppé. En plus durant leur période d'exercice en tant deux anciens premiers ministres, Fillon est plus apprécié que Mr Juppé. Il pourrait être un éventuel président du parti républicain (la droite ) après Sarkozy si la droite l'emporte devant la gauche ou le FN.
Réponse de le 28/11/2016 à 8:48 :
La popularité ne semble pas être un bon critère.

Sarkozy a vendu beaucoup de livres, serré des tas de mains chaleureuse pendant les séances de dédicace dans les librairies et en a déduit que se réélection était assurée.

Sauf qu'il était passé au statut d'ex dans la tête des gens et que le corps électoral ne se réduit pas à des groupes de fan.

Il a confondu la popularité post mortem de tous les chefs d'état (de Giscard à Chirac et lui même) avec le désir électoral.
Chirac aussi a une cote d'amour extraordinaire mais personne ne songerait sérieusement à revoter pour lui.

Pour finir, il y a 3 semaines au baromètre TNS, François Fillon avait une cote d'avenir de 26% (étale) contre 40% à Alain Juppé (en hausse).

On a vu ce qui est sorti des urnes.
a écrit le 27/11/2016 à 20:43 :
comme d'habitude opinionway s'est planté . 70 a 30 au lieu de 61 39; Heureusement que ce n'est pas 52 48 car là , en plus d'etre nul en sondage, il serait dangereux pour influence trompeuse. heureusement qu'ils ont des journalistes pour faire leur publicité. J'espere qu'ils ont des bons gratuits dans les grands restaurants parisiens.
a écrit le 27/11/2016 à 14:09 :
ridicule cet article. opinion way a été nul au premier tour . alors qu'il fasse des sondages sur le profil des mangeurs de pates bio. Il devrait etre plus fort. peu de chance de se tromper avec 61 % je le donne aussi avec une précision de + ou - 5 % ; Il y a toujours des journalistes pour encaisser des ... pour faire des articles.
Réponse de le 27/11/2016 à 16:53 :
Il date de jeudi et vendredi. En deux jours il peut se passer bien des choses dans les urnes, surtout si la fréquentation est en hausse sensible.

Juppé à pu refaire le plein des voies modérées qui ont singulièrement manqué au premier tour (les actifs, les femmes, les jeunes), avec un mauvais report des sarkozystes et des lemairien (nul n'est maître de ses électeurs).

Ou inversement, Fillon a pu profiter de la messe pour faire emmener les paroisiens au pas de l'oie jusqu'aux urnes alors que les gens normaux ont pu être découragés par la perspective d'une défaite déjà claironnée par les média.

Réponse dans quelques heures.
a écrit le 27/11/2016 à 13:19 :
bureau de sainte Foy les Lyon, Rhône: l'urne pour l'argent est condamnée (par une enveloppe), la personne préposée prend directement dans sa main les pièces de 2 euros. Je la questionne, elle me répond que c'est pour avoir de la monnaie pour ceux qui n'ont que des billets. Je croyais que la consigne était "pièce de 2 euros seulement"? J'interroge le Président du bureau. Il n'est pas au courant que les pièces sont collectées hors de l'urne mais me répond qu'il a confiance dans cette personne car "il le connait". Pas moi. Je réponds qu'il est tout autant important qu'une une urne recueille l'argent qu'un eurne recueille nos enveloppes de vote. Il m'assure que l'argent est compté pour coller au nombre des voix en fin de journée. Que penser de cette pratique?
Réponse de le 27/11/2016 à 18:40 :
La consigne "pieces de deux euros seulement" était une simple recommandation pour éviter de devoir jouer aux caissières.

Moi on m'a pris mes deux pièces d'un € sans sourciller et je suis convaincu que si j'étais arrivé en fin de journée on aurait bien volontiers pris un billet de 50€ et rendu 48 en monnaie.
J'ose croire (mais peut être ai-je tort) qu'un électeur qui aurait oublié son porte-monnaie n'aurait pas non plus été refoulé.

A la primaire socialiste de 2011, il y avait une participation minimale de 1€ (on voit que ce n'est pas le même public) mais on pouvait donner plus.

Ceci me donne à croire que la somme récoltée ne sera pas utilisée comme élément de validation, il y a suffisamment de paramètres plus sérieux pour attester de la probité du scrutin.
a écrit le 27/11/2016 à 13:00 :
Les républicains se réjouissent de la somme récupérée avec les primaires , plus de 10 millions d euros dans leurs caisses en une semaine . Je pense que le parti républicain , va faire un super don , a la banque alimentaire , le même week end que la collecte organisée dans nos supermarchés... Si vous voyez ce que. Je veux dire!!!!!!!!!!
Réponse de le 27/11/2016 à 17:01 :
commence par soi-même, et l'on sait la droite très très charitable.

N'oubliez pas que les dettes de l'UMP/LR ne sont pas encore soldées (environ 13 millions € au moment de la "liquidation") et que celles ci pourraient se voir alourdies en cas de fraude reconnue dans l'affaire bygmalion.

Le parti des puritains pourrait en effet se voir demander par la commission des comptes l'équivalent de la somme du dépassement de plafond, soit 24 à 28 millions d'Euros, sans compter les sanctions judiciaires additionnelles.

Bref, les restos du coeur attendront, leur public ne vote pas Fillon.
a écrit le 27/11/2016 à 12:49 :
Les élections présidentielles 2017 approchent à grands pas, les médias de masse y vont de leurs lavages de cerveau eaux mensonges les plus profonds.
J'ai plusieurs questions à vous poser qui concernent mon pays, notre pays, la France :

1/ Trouvez-vous que la France se porte bien ?

2/ Trouvez-vous que la situation de la France s'améliore d'année en année ?

3/ Trouvez-vous que nos 2 derniers présidents (Mr Sarkozy de Droite et Mr Hollande de Gauche) ont mené une politique satisfaisante ?

4/ Souhaitez-vous continuer avec ce même type de politique?

5/ Vous êtes-vous déjà intéressé à la politique ?

6/ Actuellement, avez-vous entièrement confiance (=100%) dans l'un des personnages politiques que l'on voit dans les grands médias (presse écrite ou TV) ?

Si vous répondez "NON" à 1 seule d'entre elles, alors je vous invite à aller visionner la conférence suivante : https://youtu.be/Bb8dB7d3BdE

Dans cette conférence, François Asselineau de l'Union Populaire Républicaine (UPR) vous fera découvrir (preuves à l'appui) pourquoi Mr Hollande et Mr Sarkozy n'ont pas fait grand chose pour la France, comment cela s'est mis progressivement en place dans le silence le plus total et les 3 clés pour changer ce mode de fonctionnement.

Dés les 1ères minutes de la conférence, vous verrez qu'il y a qqch de louche derrière tout ça. La conférence complète vous demandera 4h15 de votre temps (oui, oui 4heures et 15 minutes !) mais, personnellement, je trouve que cela vaut vraiment le coup de le faire, pour nous et pour l'avenir de nos enfants (ça équivaut à seulement 2 films!!!)... Pour les plus courageux, de nombreuses conférences, toutes aussi passionnantes les unes que les autres, sont disponibles ici : http://www.uprenbref.fr/conferences

Aujourd'hui, je me sens responsable (à mon niveau bien entendu) de la situation de la France du fait de mon désintérêt passé pour la politique et je me dis qu'aujourd'hui, il est temps pour moi de me réveiller.
a écrit le 27/11/2016 à 11:49 :
Rassurons tous les commentateurs énervés:Fillon n'a aucune chance avec son programme de séduire les français.Les français veulent une dose de libéralisme et une dose de protection sociale redistributive.Un seul candidat propose cela,c'est François Hollande.Les électeurs centristes frustrés de la défaite de Juppé doivent rejoindre le camp du progrès.La gauche dure fera barrage au populisme et rejoindra les forces de progrès
a écrit le 27/11/2016 à 10:47 :
A 68 tard de droite.
On est jaloux, mal dans sa peau.
Une solution, l'aspirine si la crise est legere. En cas de crise violente, je vous suggere, l'optalidon, radical, comme la droite de 68.
a écrit le 27/11/2016 à 9:54 :
L’UPR souligne la pauvreté du « débat » qui met en lumière cette phrase de Philippe Séguin, ancien mentor de François Fillon, quand ce dernier avait encore une vague idée de ce qu’est la souveraineté nationale :

« La droite et la gauche sont deux détaillants qui ont le même grossiste, l’Europe. »

Et c’est bien à un débat entre petits épiciers auquel nous avons assisté, pris entre la consternation et le sommeil. Un discours vraiment très primaire.

François Asselineau et l’UPR montreront au peuple français, lors des élections 2017, que la France a un autre destin que celui de tomber en catimini dans les mains d’une oligarchie financière et industrielle. La France mérite mieux que d’être dirigée par des ronds-de-cuir sans envergure.
a écrit le 27/11/2016 à 9:42 :
APRES AVOIR ELIMINE LE PETIT AGITE .LA DROITE RISQUE D ELIRE L EPOUVENTAIL FILLON? J ESPERE QUE CELA VAS REVEILLE LE PEUPLE ET LES ELITES DE GAUCHE POUR QU IL SUNISSENT ENFIN? CAR SI LA LA DROITE GAGNE C EST POUR 5 ANS ET LA PURGE SERAS SEVERE ET DURE A DIGERE???
a écrit le 26/11/2016 à 23:18 :
Le coeur de l'électorat de Fillon, ce sont des retraités de plus de 70 ans et plutôt aisés et franchement ils sont à vomir.

On leur a tout donné après guerre. Les 3eme, 4eme et 5eme semaine de congé payé, la semaine à 39h puis 35h, la retraite à 60 ans après 37.5 annuités et calculée sur les 10 meilleures années, la sécurité sociale, le quasi plein emploi, des allocations chômages à 90% du salaire brut, la préretraite, ils ont 15 ans d'espérance de vie de plus que leurs parents, une meilleure santé, et ils sont les retraites les plus confortables que les français ont jamais connu.

Leurs parents ont connu deux guerres mondiales, l'exode, la faim, la peur, ils ont reconstruit le pays après chaque guerre et se sont sacrifiés pour que leurs gosses aient une meilleure vie qu'eux.

Et ces [censuré] de soixante huitards de droite sont prêts à refuser à leurs petits enfants tout les avantages qu'ils ont reçus de la société et de l'état (et pour lesquels ils ne se sont pas beaucoup battus, on ne manifeste pas à droite, mais on accepte les avantages quand même) .

Je suis écœuré par cet égoïsme monstrueux.
Réponse de le 27/11/2016 à 5:10 :
@68tards - tu devrais surtout etre ecoeure de toi-meme. La vie va t'apprendre qu'on a quelque chose par son travail. Tu ne t'es donne que la peine de naitre et ta jalousie ne te meneras pas tres loin 😊
Réponse de le 27/11/2016 à 8:38 :
@les soixante-huitards de droite : vous savez que même Fidel CASTRO est mort ? C'est fatiguant de toujours se faire dicter ce que l'on doit penser, dire et faire par une "élite" qui a répudié le peuple au nom de son "progressisme" auto-proclamé qui nous emmène tout droit dans le mur. On a le droit de refuser le suicide collectif. Un peu de lucidité, camarade !
Réponse de le 27/11/2016 à 8:49 :
Et ces [censuré] de soixante huitards de droite sont prêts à refuser à leurs petits enfants tout les avantages qu'ils ont reçus de la société et de l'état
Ils ne refusent pas, c'est l'économie qui le refuse.
De toutes façons vous connaissez l'adage : quand à 20 ans on n'est pas de gauche c'est qu'on n'a pas de ceur, quand à 50 on n'est pas de droite c'est qu'on n'a pas de cervelle.
Réponse de le 27/11/2016 à 9:25 :
Non Monsieur, ce ne sont pas des retraités de 70 ans qui sont entiché du docteur calamité. J'ai 66 ans et ne suis ni de gauche ni de droite, uniquement gaulliste historique et sans avoir bénéficié d'un régime spécial j'ai traversé une carrière assez éprouvante pour ne pas souhaiter ce sort à des juniors auxquels je souhaite tout le bien-être possible. Voici ce que j'ai écrit au sujet de cette clique de droite ultra-libérale :
Plusieurs solutions peuvent exister pour arriver à un but en fonction des valeurs qui habitent celui qui le projette.
Grossièrement schématisées elles sont de deux ordres.
L'une est de créer les conditions favorables à un équilibre avant tout économique, qui rend le chemin tellement dur que des laissés pour compte restent au bord parfois sans secours. Exemple 48 heures de travail hebdomadaire durant 65 ans avec des indemnités rapidement dégressives. C'est sûrement bon pour des machines, mais quant aux hommes, la question se pose cruellement ?
L'autre est d'aider les personnes en privilégiant un équilibre plus humain qu'économique par une solidarité plus grande et étendue.
Il arrive que les deux se mêlent dans la recherche d'un équilibre intermédiaire.

Comment alors qualifier la solution prônée par ces oligarques de droite et laquelle choisir ?

Observons tout d'abord ceci :
- Jamais notre pays n'arrivera à créer des conditions analogues à ce qui se pratique dans les pays à bas coût salarial et environnemental, même en fixant la semaine de travail à 60 heures et l'âge de la retraite à 70 ans.
- Jamais nous ne pourrons égaler les pays qui n'ont pas d'infrastructures complètes et complexes à entretenir ni de règles d'hygiène, de sécurité, ou sociale comparables aux nôtres.
- Jamais nous ne pourrons fabriquer dans une qualité sans égale à un coût modeste des produits finis dont nous n'avons aucune matière première en réserve à notre disposition, en concurrence avec des pays qui possèdent la matière, le savoir faire et ne s'embarrassent d'aucune règle.
Vouloir forcer ces impossibilités est un combat perdu d'avance.

Or tous ces dignitaires ultra-libéraux de droite que nous entendons n'arrêtent pas de vouloir nous rapprocher de critères concurrentiels qui ne peuvent pas être atteints sans un traitement extrêmement brutal et sans l'abandon d'un mode de vie qui n'a réussi à se faire une place que par la lutte des classes et le combat syndical.

Mais... si nous devions ces choix tout simplement au libre échangisme ultra libéral mondialisé et à l'abandon de toute protection ?
Car c'est bien cela qui ne nous permet pas de persévérer dans notre mode de vie qualifié d'exception française.
N'avons nous pas d'autres exemples à côté de nous ? Il serait intéressant de voir se qui se fait en Suisse.
Réponse de le 27/11/2016 à 9:54 :
EXAT.? LA MORALE DE LA DROITE C EST PRENDRE A GAUCHE PRENDRE A DROITE EST S EN METTRE PLEIN LES POCHES? DALLIEUR LA FORTUNE DES FRANCAIS REPRESENTE PLUS QUE LE B I P DU PAYS. S EN COMPTEZ TOUS L ARGENT DETOURNE EN EVASTION FICALE. ET CES LES MEMES FORTUNE QUI RALENT CONTRE L I S F.? ET DE PLUS IL SE DISSENT CATHOLIQUE? JESSUS DOIT SE RETOURNE DANS SA TOMBE???
Réponse de le 27/11/2016 à 10:19 :
Votre jugement est simpliste,beaucoup de retraités dont je suis, lisent les programmes des candidats . Mr Fillon n'avantage que les gens gagnant au minimum 10000e par mois et ayant des enfants ce qui réduit singulièrement
leur nombre.Pourtant il est probable qu'il sera le vainqueur de la primaire de la droite car les gens choisissent sur l'apparence!
a écrit le 26/11/2016 à 21:32 :
Tout Sauf Les Socialisses, en effet ils ont fait assez de mal à la France que ce soit nos entreprises, nos concitoyens, notre société, notre aura à l'extérieur, notre économie (dette, déficits plus importants que TOUS les autres pays européens depuis mai 2012), en matière sociale CHOMAGE JAMAIS VU avec valls et hollande, des morts par centaines avec cazeneuve, TOUT n'est qu'ECHEC avec cette équipe. Ceux qui bossent avec l'extérieur savent et confirment la triste image de notre pays à l'extérieur depuis mai 2012. C'est un fait et non un sentiment.
a écrit le 26/11/2016 à 20:59 :
Fillon a tout du candidat repoussoir (retraite à 70 ans, 48 heures hebdomadaires payées 35, plus de sécurité sociale, politique catho-droitière...) qui va permettre à l'extrême droite de prendre le pouvoir par les urnes - et surtout par l'abstention massive. Notez que je le regrette, mais le scénario semble déjà écrit.
Réponse de le 26/11/2016 à 23:08 :
Moi je ne crois pas qu'il favorisera les votes d'extrême droite, parce qu'il satisfait de nombreuses attentes des électeurs d'extrême droite sans aller dans les travers de ce parti dangereux…
Réponse de le 26/11/2016 à 23:47 :
Entièrement d'accord sur le candidat repoussoir. Par contre, je ne crois pas que la candidature puisse profiter à MLP, bien au contraire. La question sera maintenant de savoir si l'électorat centriste ira voter FF. A titre personnel, je ne crois pas à l'élection de FF à la présidentiel, son programme ne cadrant pas avec les défis du XXIème siècle, et surtout, ne collant pas avec la culture jacobine française.
Réponse de le 27/11/2016 à 8:55 :
Ce qui est un repoussoir c'est ce qui pend au nez du pays s'il continue sur la pente glissante où il se trouve depuis 35 ans. On est à 2 doigts d'être une Grèce puissance 10. On est à un tel point d'endettement que si par malheur les taux d'intérêts remontent de 2 malheureux points, ça fait l'équivalent de la moitié du budget de l'éducation à économiser.
a écrit le 26/11/2016 à 20:38 :
Nicolas doit être vert de rage lui qui a méprisé Fillion avec fracas.. Un ulcère à l'estomac le guette à coup sûr
a écrit le 26/11/2016 à 19:23 :
Fillon est selon moi, ce dont la France a besoin !
Peu ont conscience de l'état de la France et des risques encourus (rappellez-vous la Grèce, l'espagne...), s'il n'y a pas de mesures fortes, le pays va droit dans le mur, alors mieux vaut des mesures fortes qui évitent le drame, que des mesures fortes pour sortir du drame, car ces mesures là seront encore plus fortes !
Pour moi c'est une chance d'avoir un candidat comme François Fillon… à ne pas laisser passer !
Réponse de le 26/11/2016 à 20:22 :
moi j'ai 68 ans j'ai connu les luttes pour améliorer la vie des salariés en France , ce que Fillon veut détruire ,( en particulier la protection sociale , revenir en arrière sur certains acquis sociaux ) ce que je pense est simple Fillon ultra libérale va diriger le pays , et bien je ne donne pas 6 mois avant un blocage du pays
Réponse de le 26/11/2016 à 21:18 :
@ Autopix a écrit le 26/11/2016 à 19:23 :

Vous parlez de l'état de la France,

oui la France a connu le pire déclin industriel et agricole ces 15 dernières années ;

oui la France connait 9 000 000 de pauvres, et de misère,

les Français ont de la mémoire,

en 2017, ce ne sont pas 4 millions d'électeurs qui vont voter, mais plus de 44,6 millions d'électeurs,

ce sera une toute autre élection !!!!

Fillon, es qualité de 1er Ministre collaborateur de Sarkozy durant 5 ans de 2007 à 2012,

Fillon es qualité de Ministres des gouvernements Chirac Raffarin durant la période 2000 20007,

Fillon est un des principaux responsables de ce déclin massif de la France ;

Fillon déclare qu'il "va casser la baraque",

mais

Fillon a déjà cassé la Nation Française ;

En 2017, si Fillon est au 2ème tour face à Le Pen, les Français voteront TOUT SAUF FILLON pour éviter de casser encore plus la France puisque Fillon nous a prévenu.
Réponse de le 26/11/2016 à 21:22 :
Sur un homme qui n'assume pas son matraquage fiscal 30 milliards de 2007/2012 avec ses taxes dont la plus stupide mais en politique la stupidité est la gouvernance la taxe sur les boissons sucrées. Comme disait le Général les français des veaux. Sur l'avenir Fillon un homme en politique à 22 ans qui n'a jamais rien prouvé en efficacité de gestion du pays. Sur un homme accroché au pouvoir comme une sangsue sous Nicolas Ier. Un homme qui met sa religion en avant comme bien d'autres et l'on sait où mène la religion. M. Fillon un homme du passé et je pense sincèrement dangereux car sous la coupe de la manif pour tous et du sens commun bien loin de leur prochain mais dans cette dérive traditionaliste sectaire. Demain j'irai voter comme la semaine dernière mais pour une droite humaine pas nostalgique et encore moins religieuse et s'il est élu pour représenter la droite alors en mai la question ne se posera pas Non à cette droite rétrograde .
Réponse de le 26/11/2016 à 21:44 :
Excellente comparaison avec la Grèce : après les socialistes, les ultra libéraux et au final, Tsipras et le FMI...Donc après M.Fillon, vive Mélanchon...
l'histoire a toujours montré que les politiciens professionnels ne font pas les meilleurs choix à long terme, même s'ils sont d'excellents joueurs de pipo
Réponse de le 26/11/2016 à 21:58 :
Excellente comparaison avec la Grèce : après les socialistes, les ultra libéraux et au final, Tsipras et le FMI...Donc après M.Fillon, vive Mélanchon...
l'histoire a toujours montré que les politiciens professionnels ne font pas les meilleurs choix à long terme, même s'ils sont d'excellents joueurs de pipo
Réponse de le 26/11/2016 à 22:56 :
@ dragon29100
Je vous comprends bien, mais ce que Fillon veut, c'est rétablir une économie stable dans la durée… C'est presque certain que ça passera par des mouvement sociaux, mais il faut se rendre à l'évidence que sans ça, ce sera pire encore !
Réponse de le 27/11/2016 à 13:52 :
Autopix (utopie ?) Vous avez raison, la France a été trop longtemps "protégée", la droite dure la tente, OK, alors préparons nous à une période très mouvementée. + de non droits ; des français, dignes aujourd'hui par le bouclier qui s'appelle "partage", basculeront dans une période difficile, s'ils se soignent aujourd'hui, le pourront-ils demain ? Fillon, homme confiance de Sarko, n'a pas hésité à trahir son "ami" Sarko : Fillon/ Jouyet, çà vous parle ? Alors sa droiture...
a écrit le 26/11/2016 à 19:21 :
un sondage sur un échantillon de 500 personnes ne rime à rien. Toutefois il a une telle avance que le challenge de A Juppé me semble impossible, à moins que les quelques 4 millions de fonctionnaires viennent voter au second tour pour ce dernier. Les élections d'ici et d'ailleurs sont tellement surprenantes qu'on peut imaginer tous les cas de figure. le désarroi des électeurs traduit en fait le malaise que l'on rencontre face à la classe politique, toutes tendances confondues, car elles se révèlent incapables de mettre en œuvre leurs engagements de campagne, et pour cause leurs marges de manœuvre sont limitées en raison des contraintes européennes qui s'imposent à la France, comme aux autres états de la zone euro. La politique ne se détermine plus à Paris mais à Bruxelles pour faire court.
a écrit le 26/11/2016 à 19:09 :
Et pour les carrières longues des politiques qu'a t-il prévu le docteur Fillon, les mêmes règles de calcul intéressantes pour les autres .
Réponse de le 26/11/2016 à 22:14 :
Il a simplement appliqué le serment d'hypocrite :Moi Président, je suis assuré d'une retraite, d'un local convenable et de fonctionnaires pour le garder de jour comme de nuit...
a écrit le 26/11/2016 à 18:13 :
Fillon, après $arkozy de Nagy Bocsa, est le meilleur candidat pour...la gauche, donc pour Hollande. Il est à noter que pour l'instant, la gauche, même extrême ou frondeuse, voire une partie du centre ne se mêle pas de ce qui se passe à droite. Pas plus que le FN.
La primaire de droite est tout au plus un amuse-gueule destinée à agiter le landerneau de droite. La vraie bataille va enfin commencer et ça va saigner. Les 4 millions de votants aux primaires sont bien peu de chose face à un électorat de 44 millions d'inscrits. Certaines propositions de Fillon vont lui coûter cher. Et si par hasard il gagne, il peut s'attendre à une rentrée de Septembre ultra chaude (normal pour un ultra-libéral). Personnellement je lui souhaite le même "bashing" qu'à subi Hollande dès les premiers jour de sa présidence. Je déteste cette droite revancharde, aristo-catho, paternaliste, condescendante, nostalgique des méthodes colonialistes qu'elle verrait bien appliquer sur le sol national. De la pure réaction qui défend des idées d'un autre âge. La France intègre la plus bête droite du Monde... surtout d'une médiocrité "crasse".
Réponse de le 26/11/2016 à 21:13 :
dernière nouvelle 96% des Français détestent les socialisses, si, si c'est l'engouement pour votre idole, le scooteriste. 96% , 96%, 96%, 96%, 96% tellement que les résultats de cette équipe sont bons et qu'elle a rendu le peuple riche..........d'illusions perdues comme eut dit Balzac. Vous savez à part qq rares pommés comme vous, riches de leurs âneries, (4% de pommés) 96%, 96%, 96%, 96% des Français vous renient vous et votre fanatisme du 19e siècle.
Réponse de le 27/11/2016 à 1:20 :
Je pense que vous devez faire partie de ces gens qui n'ont jamais rien fait qui profite du système et qui veulent que cela dure .Mais aujourd'hui ou demain vous n'y couperez pas le système explosera .Vous devez être un de ces bons socialistes qui veulent partager ce qu'ont les autre mais ne ramais rien donner.
a écrit le 26/11/2016 à 17:55 :
L’UPR trouve à la fois invraisemblable et symptomatique que l’UE n’ait pas été débattue entre les contradicteurs, ni même amenée par les journalistes alors que :

80% de nos lois nationales sont des traductions de directives décidées à Bruxelles ;
tous les grands sujets monétaires, économiques et sociaux, thèmes principaux des deux candidats, sont verrouillés par les traités européens. Traités complètement irréformables puisqu’il faut l’unanimité des 28, bientôt 27, États membres pour les modifier (article 48 du Traité sur l’Union européenne).

Faire un débat présidentiel sans aborder ce sujet, c’est comme jouer un match de football sans ballon. On veut encore une fois proposer aux Français de choisir le pilote d’un avion dont la destination est déjà actée. Ce sera Paris-Bruxelles, point !

https://www.upr.fr/communiques-de-presse/debat-tres-primaire
a écrit le 26/11/2016 à 17:49 :
victoire facile ! mais la primaire ne fera pas 2017 de plus en plus on entend comme en 2012( tout sauf sarko) tout sauf fillon ! il a déjà fait ses preuves en tant que chef de gouvernement avec un résultat plutôt médiocre
a écrit le 26/11/2016 à 17:02 :
Est-ce que ce sondage tient compte du message téléphonique lancé vendredi par Juppé au domicile des 5,5 millions de fonctionnaires de la République?
a écrit le 26/11/2016 à 16:26 :
Allez courage Alain, vous aurez une seconde chance, lors de la primaire de la gauche.
a écrit le 26/11/2016 à 15:12 :
Techniquement, un échantillon de 550 personnes, c'est quand même très léger.

La tribune n'a donc pas été vaccinée contre l'utilisation abusive des sondages :-))
a écrit le 26/11/2016 à 14:31 :
Quelque soit le programme finalement appliqué on doit noter que la question de la dette n'a été abordée qu'au passage alors que si l'on se reporte à l'histoire de France elle est au cœur des problématiques qui nous occupent.
http://finillusion.blogspot.fr/2016/11/une-courte-histoire-des-finances-de-la.html
Réponse de le 26/11/2016 à 16:28 :
La question de la dette a été écartée avec désinvolture par les trois principaux candidats dès le début de la campagne.

Ils ont décidé que la dette était un non sujet et que leur premier voyage à Bruxelles, s'il était élus, serait pour réclamer un autre moratoire sur le seuil des 3%.

On aurait pu penser qu'avec +/- 3.3% de dette cette année, 3% n'était pourtant pas un but irréaliste pour de tels as de la finance.

C'est oublier que la politique d'austérité renforcée qu'ils projettent de mener ne peut que provoquer une chute de la croissance, déjà faiblarde et réduire les ressources fiscales. Ça leur donnera une raison de plus pour augmenter la TVA.
Vous comprenez pourquoi ce sujet a DELIBEREMENT été écarté des débats. Ce qui est inpardonnable c'est qu'aucun journaliste n'ait percuté. Il est vrai que la majorité n'avait même pas pris le peine de lire le programme de Fillon... trop déprimant sans doute.

Que voulez vous, les grands équilibres financiers c'est bon pour les autres...
a écrit le 26/11/2016 à 13:34 :
Les deux compères ont soigneusement éluder les sujets qui fâchent : comme l'islamisation et ses conséquences attentats par exemple. C'est pourtant une préoccupation majeure des français après Charlie hebdo, le Bataclan, Nice etc.
Réponse de le 26/11/2016 à 14:53 :
Pas du tout...Les "études" montraient que les questions sur la sécurité venaient bien après celles sur l'économie dans la préoccupation des français; la preuve, le champion en la matière est tombé sans coup férir ! C'est vrai aussi qu'il y a toujours des gens qui ont peur que le ciel leur tombe sur la tête à longueur d'année..
a écrit le 26/11/2016 à 13:09 :
Si tous les fonctionnaires pédagogistes de France venaient à voter à la primaire pour leur vénérable icône Juppé issue de leurs rangs, les républicains traditionnels qui souhaitent moins d'état et "abolition les privilèges et droits corporatistes" qui créent le chômage seront battus. La prochaine vague de la liberté sera alors encore plus forte au printemps.
Réponse de le 26/11/2016 à 17:36 :
M. Fillon né en 1954 assistant parlementaire en 1976 soit à 22 ans dans la caste pourrie la politique depuis cette date. Je ne vois pas de différence entre M. Juppé et M. Fillon lui aussi grand profiteur de deniers publics qui n'a jamais prouvé une compétence quelconque dans les affaires industrielles. Par contre il profite comme les autres de l'argent public voiture avec chauffeur garde du corps mais peut -être trouvé normal que vous soyez le dindon des politiques.
a écrit le 26/11/2016 à 12:51 :
Vas François tous les Ali Habib Khaled Mohamed Aïcha Ahlem... sont derrière toi. Inche Allah
a écrit le 26/11/2016 à 12:41 :
Avec sa réforme sur la prise et non prise en charge des dépenses de santé, il s'est tiré une balle dans le pied. Incompréhensible de sa part et de ceux qui l'ont aidé à inclure ce positionnement dans son programme. J'ai voté pour lui et revoterai dimanche pour que son score ne soit pas minable par rapport à celui de AJ. Dommage pour lui, il mérite de gagner ne serait-ce que pour son programme économique (hors bien sûr le domaine de la santé).
Réponse de le 26/11/2016 à 21:53 :
M. Fillon a un programme économique tellement bien ficelé, en dehors de la santé, qu'il prévoit une hausse de 2 points de la TVA que les entreprises ne prendront certainement pas à leur charge puisque leurs marges sont très faibles, d'autant qu'il leur supprime en même temps le CICE ...Cet économiste de génie nous a déjà fait rêver dans le passé avec sa réforme de la taxe professionnelle
a écrit le 26/11/2016 à 12:32 :
de toute façon je vote à gauche
Réponse de le 26/11/2016 à 19:56 :
Mélenchon ?
a écrit le 26/11/2016 à 12:15 :
Donc c'est bien ça : JUPPE est soutenu par la gauche. Mais on le savait déjà...
a écrit le 26/11/2016 à 11:56 :
Les gauchistes de l'est parisiens pourront toujours se mobiliser pour voter Juppé comme ils l'ont fait massivement au premier tour, ce sera peine perdu. Merci pour leurs deniers qui permettront d'alimenter la cagnotte de campagne du vainqueur.
a écrit le 26/11/2016 à 11:49 :
je voterais Hollande pour la stabilité et les réformes et forcement contre le catholique Fillon en 2017 !
Réponse de le 26/11/2016 à 12:53 :
dilemblue Eh oh c'est la primaire de la droite ce n'est pas la primaire des socialeux mais pas du tout
a écrit le 26/11/2016 à 10:56 :
C'était avant qu'il annonce la suppression pure et simple de la Sécurité Sociale !
Réponse de le 26/11/2016 à 20:16 :
La sécurité sociale a plus de 70 ans. Donc la modifier n'est pas aberrant. Par contre Fillon n'a pas proposé le plus important. C'est probablement Macron et NKM qui ont fait le plus de propositions intéressantes sur le sujet.
La sécurité sociale c'est d'abord la retraite. Augmenter l'âge légal n'est pas une réforme et il faudra le faire tous les 5 ans...jusqu'à quand ? Il faut simuler vraiment la capitalisation et laisser les gens choisir entre partir tôt avec une retraite plus faible ou partir tard avec une retraite plus élevée ; ainsi les gens qui ont cotisé tôt et qui sont fatigués pourront choisir de partir tôt...d'ailleurs ils mourront plus tôt. Il faudra aussi s'interroger sur le financement. La répartition est une impasse en dépit de ce que dit le COR. Les petites retraites pourraient être financées par la TVA et l'étage supérieur pourrait migrer progressivement vers la vraie capitalisation. Dans tous les cas on n'échappera pas à une unification des régimes. Pour la santé il faut mettre en évidence une allocation universelle si on veut mettre la CNAM en concurrence sur les petits risques. Sur la famille et sur les allocations de solidarité, il faudra aller vers le revenu de base permettant alors le remplacement de l'impôt sur le revenu par une grande CSG (le revenu de base permet de traiter plus intelligemment le quotient familial et conjugal).
Globalement le système social devra de plus en plus être géré par l'état et par l'impôt pour soulager le coût du travail, avec un système plus universel, plus individuel et moins fragmenté.
a écrit le 26/11/2016 à 10:54 :
Ah les sondages.....
a écrit le 26/11/2016 à 10:16 :
Fillon était déjà en politique sous Mitterand, l'on ne peut pas dire que Fillon est un moderne, ca sent la naphtaline ;

Les 5 ans de Fillon sarkozy ont été un tournant majeur dans l'explosion de la catégorie des travailleurs pauvres, qui se lèvent tôt pour gagner la misère ;

Déja sous Fillon sarkozy la France a connu une autre explosion des suicides d'agriculteurs et de petits patrons saignés par les castes d'en haut.

Alors si Fillon devient un jour Président, le déclin de la France va s'emplifier, et comme sous Valls, la guerre civile sera la fin de ces partis politiques mafieux que sont l'UMP PS UDI.
Réponse de le 26/11/2016 à 12:16 :
Hello,

La critique sur les politiques est toujours facile mais les solutions nettement moins...
Réponse de le 26/11/2016 à 16:02 :
Si vous en avez marre des ces politiciens qui se partagent le pouvoir, votez pour le quatrième histoire que face au FN il n'y ait ni l'UMP ni le PS ! Autrement se sera un retour dans l'enfer actuelle (et qui dure depuis plus de 20 ans...)
a écrit le 26/11/2016 à 10:12 :
Votez , c'est le candidat Républicain par excellence pour que rien ne change . D'ailleurs il n'a pas parlé de mettre à la même règle les retraites des politiques à celle du reste de la société .
Réponse de le 26/11/2016 à 11:27 :
Et si on créait une nouvelle surprise en voyant juppé car nous votons quand même pour le futur président.
Allons donc voter et soyons heureux.
Réponse de le 26/11/2016 à 11:40 :
Il est grand temps d'aller lire son programme dans ce cas et d'écouter ses déclarations.
a écrit le 26/11/2016 à 10:05 :
Raison de plus pour ne pas voter pout lui, stop à l'extrémisme et aux solutions de facilité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :