Le Royaume-Uni opterait pour un statut de membre indépendant de l'OMC

 |   |  135  mots
Selon le Sunday Telegraph, Londres veut pouvoir négocier ses propres accords commerciaux en dehors de l'UE.
Selon le Sunday Telegraph, Londres veut pouvoir négocier ses propres accords commerciaux en dehors de l'UE. (Crédits : © Stefan Wermuth / Reuters)
Le Royaume-Uni sortirait ainsi de l'Union douanière européenne. Mardi, le ministre du Commerce devrait faire part de sa volonté de devenir membre indépendant de l'Organisation mondiale du commerce, selon le Sunday Telegraph.

Le Royaume-Uni a l'intention de devenir un membre indépendant de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) une fois qu'elle sera sortie de l'Union européenne, annoncera dans quelques jours le ministre du Commerce, Liam Fox, selon un article du Sunday Telegraph.

Négociation de ses propres accords commerciaux en dehors de l'UE

Le quotidien, qui ne cite pas ses sources, explique que Liam Fox profitera du discours qu'il doit prononcer mardi à l'OMC pour dire que son pays souhaite devenir membre indépendant de celle-ci afin de pouvoir négocier ses propres accords commerciaux en dehors de l'UE.

Un statut de membre indépendant de l'OMC impliquerait que le Royaume-Uni sorte de l'Union douanière de l'UE, précise l'article, ce que le gouvernement de Theresa May s'est jusqu'à présent refusé à annoncer clairement.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2016 à 11:00 :
Pour avoir son strapontin à l'OMC, il faut être coopté par l' intégralité des membres....Quand on se souvient du temps qu'a mis la Chine, je leur souhaite bien du plaisir pour négocier avec plus de 100 pays...Dont de "très très bons amis" comme l'Argentine par exemple...
Par ailleurs que ce soit les brexiter ou reamainer, ils sont nombreux à avoir voté pour limiter le libéralisme exacerbé (ironique pour et vis à vis de l UE). Ca va leur faire plaisir à tous d'être livrés pieds et poings liés à ce que peut représenter l OMC...
La vérité apparait toute nue, les Johnson/Liam and co n'ont que faire du peuple, tout ce qu ils veulent c'est faire du Thatcher puissance ², pour favoriser le big business.
Ce gouvernement May était condamné avant de commencer. Seul de nouvelles élections pourront donner une légitimité et un cap.
a écrit le 26/09/2016 à 10:32 :
Le beurre, l'argent du beurre et......la fille de la crémière (vu l'âge de la mère). Et pourquoi pas, vous diront-ils?
a écrit le 26/09/2016 à 9:47 :
Tiens, encore une fois, mon commentaire vantant l’Angleterre et Theresa May n'a pas été validé.

"Bad England ! Bad bad bad !"
a écrit le 26/09/2016 à 4:57 :
reconnaissons que ca va pas etre facile de vouloir negocier tous les accords separemment de son cote en demandant d'avoir acces au marche des autres comme ca juste pour rigoler.......
a écrit le 25/09/2016 à 22:50 :
N'est-ce pas une réaction normale de Londres? Les Brexiteers ont prétendu que l'accès au marché interne de l'UE restera inchangé, mais Bruxelles précise que l'accès au marché interne ne peut être maintenu qu'au prix de la liberté de mouvement qu'ils refusent. Donc il faut se préparer à retrouver une indépendence égale aux pays non-européens dès que la sortie de l'UE sera complétée.
a écrit le 25/09/2016 à 19:32 :
Qu'ils partent donc...cela fait plus de 3 mois qu'ils nous promettent de partir .....Bon vent!
a écrit le 25/09/2016 à 18:12 :
L'Angleterre veut le beurre, l'argent du beurre, et la crémière en plus...
Cette île a trois caractéristiques : 1 selfish, 2 selfish, 3 selfish.
Égoïste à la puissance 3 !!!
a écrit le 25/09/2016 à 16:35 :
Pour les anglais la grande question est : comment sortir de l'Europe tout en continuant à pouvoir commercer avec l'Europe en tant que partenaire privilégié et en même temps trouver de nouveaux débouchés ailleurs, le tout en devenant un paradis fiscal pour que les banques demeurent à la City et n'aillent pas à Francfort.....le Général de Gaulle ne voulait pas de l"Angleterre dans l'UE, il avait raison. Les anglais ont toujours milité pour imposer des mesures ulta liberales à l'Europe qu'ils meprisent fondamentalement. Ce sont eux qui ont poussé à l'élargissement échevelé uniquement pour affaiblir politiquement l'UE devenue ingouvernable, à la grande joie des USA. N'oublions pas que l'Angleterre à été qualifiée de porte-avion américain en Europe....
Réponse de le 25/09/2016 à 21:22 :
Moi je n'oublie pas l'histoire et je comprends que les anglais se méfient beaucoup des empires de l'Europe continentale. Le brexit est malheureusement une mauvaise voie pour la France dont l'Angleterre est un partenaire privilégié depuis toujours...
Réponse de le 26/09/2016 à 11:21 :
Mouai, moi ce que je vois surtout c'est des Anglais de tout temps égoistes sur leur ile qui ont tout fait pour empêcher l'Europe de s'unir. Lors de notre période révolutionnaire, ils n'ont cessé d'être en guerre avec nous et on ne saura jamais ce que la période napoléonienne aurait donné si ils avaient laissé le continent en paix, libre de se développer avec un code civil, loin des monarchies du passé qu ils incarnaient alors. Vous faites référence sans doute aux nazis ok, mais je n'oublie qu ils ont favorisé la Prusse, jusqu'à très tard, en fait jusqu'à ce qu elle menace leur domination maritime et la dépasse économiquement. Par ailleurs, vous semblez oublié qu ils ont eu un Empire (pas un petit!) et que nombre de brexiter vivent encore dans cette nostalgie. L'Angleterre partenaire privilégié depuis toujours, heu...non. Les Ecossais voir à un degré moindre les Irlandais pourquoi pas. Je vous invite à relire les incidents par exemple au Soudan à la fin du XIX pour voir qu on était encore pas loin de se faire une guerre ouverte peu de temps avant la signature de ce qui allait devenir l'Entente Cordiale. Qu ils soient devenus un partenaire commercial primordial ok, un partenaire militaire oui en partie, à défaut de plus fiable. Ce drôle d'ami ne sait plus où il habite et au fond je crois qu il a un" problème d'identité" beaucoup plus grave que le notre.. Enfin l UE ne ressemble ni de prêt ni de loin à un Empire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :