Les exportations allemandes vers le Royaume-Uni chutent de 30% en janvier

 |  | 235 mots
Lecture 1 min.
Symbole de la capacité d'exportation de l'Allemagne, le port de Hambourg, troisième d'Europe, derrière Rotterdam et Anvers.
Symbole de la capacité d'exportation de l'Allemagne, le port de Hambourg, troisième d'Europe, derrière Rotterdam et Anvers. (Crédits : Reuters)
L'année 2021 démarre par un creusement de la baisse des exportations allemandes vers le Royaume-Uni car, sur l'ensemble de l'année 2020, celles-ci avaient diminué de 15,5% par rapport à 2019, ce qui signait déjà la plus forte baisse annuelle depuis la crise de 2009. Avant le référendum sur le Brexit, en 2015, le Royaume-Uni était encore le 5e partenaire commercial de l'Allemagne. En 2019, il était déjà relégué à la 7e place.

Les exportations allemandes vers le Royaume-Uni ont reculé de 30% en janvier sur un an, en raison de l'entrée en vigueur du Brexit, selon une estimation mardi de l'Office allemand de la statistique.

Le commerce extérieur allemand vers le Royaume-Uni recule chaque année depuis 2016, année du vote des Britanniques en faveur de la sortie de l'Union européenne, explique Destatis dans un communiqué.

Pour l'Allemagne, 2020 a rejoint le plus-bas record de 2009

Officielle depuis le 1er janvier, la sortie de l'Angleterre du marché commun et de l'Union douanière a entraîné la fin de la libre circulation des biens avec l'UE et la mise en place de nouvelles formalités commerciales donnant lieu à des difficultés pour certains secteurs.

Sur l'ensemble de l'année 2020, les exportations allemandes vers le Royaume-Uni ont diminué de 15,5% par rapport à 2019, soit la plus forte baisse annuelle depuis la crise de 2009.

La période post-Brexit s'annonce mal

La valeur des marchandises "made in Germany" livrées outre-Manche a totalisé 66,9 milliards d'euros l'an dernier, contre 89,0 milliards d'euros en 2015, avant le référendum, ajoute Destatis.

Les importations en Allemagne en provenance du Royaume-Uni ont elles atteint 34,7 milliards d'euros l'an dernier, soit une baisse de 9,6% par rapport à 2019, avec une baisse s'accélérant lors du second semestre, à 16,2%.

Le Royaume-Uni était en 2019 le septième partenaire commercial de l'Allemagne, en recul de deux places par rapport à 2015, avant le référendum.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/03/2021 à 14:43 :
euhh....mais les anglais n utilisent pas l'euro...pas top ce commentaire
a écrit le 03/03/2021 à 12:16 :
Ça, c’est une vrai bonne nouvelle. Cela signifie qu’en quittant l’euro, ils rééquilibrent leur balance commerciale vis-à-vis de l’Allemagne! Faisons pareil! Ça fait 20 ans qu’on est en difficulté commerciale avec les Allemands avec une balance tout aussi déficitaire et aucune action n’est mise en œuvre pour remédier au problème. On a la solution, juste sous nos yeux! Comme quoi, ce qu’il faut faire est excessivement simple! Bon sang, qu’est-ce que ça fait du bien de voire les théories sur le Brexit se révéler être des chimères.
a écrit le 03/03/2021 à 10:13 :
Oui mais là il me semble que le covid a davantage d'impact que le Brexit . Nos amis brittaniques viennent de subir une vague épidémique d'une puissance stupéfiante, ils viennent de vivre un véritable drame national, ils sont toujours confinés, ont-ils envie d'acheter une BMW ou des machines-outils?
a écrit le 02/03/2021 à 12:52 :
Les britons n'ont plus les moyens d'acheter allemand :)
Réponse de le 02/03/2021 à 13:33 :
La livre est bien loin de s'effondrer ! Pour info depuis la création de l'euro les français ont perdu plus de 50000 dollars de pib par tête (cumul sur 20 ans) et les italiens plus de 70000 dollars ! Deux états se sont accaparé ces richesses perdues l'Allemagne et la Hollande avec plus de 30000 dollars de gain par tête sur la même période. Autrement dit si la France quittait l'euro le franc chuterait tellement que pour le coup nous n'aurions effectivement plus les moyens d'acheter des BMW ! L'euro pour les Français et les Italiens c'est la morphine que l'on donne aux patients en phase terminale.
a écrit le 02/03/2021 à 12:33 :
Des chiffres impressionant. Une bonne nouvelle venant de nos amis anglais qui font ainsi des économies, il est temps de quitter l'UE et de s'unir avec cette nation souveraine, les deux anciennes premières puisances mondiales main dans la main seraient un symbole particulièrement puissant allant bien au délà de la prospérité économique rayonnant sur le monde, si bien entendu on ne confie pas le projet à des financiers. Vite un frexit, retrouvons la enfin la vie !
Réponse de le 02/03/2021 à 17:15 :
Quelle bonne Nouvelle?
Réponse de le 02/03/2021 à 17:55 :
Ben ils dépensent moins d'argent inutilement, ne polluent pas leurs routes avec des voitures dont on ne sait pas où elles en sont de ce côté là, on suppose qu'ils vont se rabattre sur les coréennes qui sont de bien meilleurs qualités que les allemandes pour bien moins chers l'actionnaire allemand étant particulièrement gourmand.
Réponse de le 02/03/2021 à 17:56 :
Moins d'argent pour les zombies c'est plus de vie !
Réponse de le 02/03/2021 à 17:59 :
Par contre je trouve qu'on en a beaucoup de ces laideurs sur nos routes plus que d'habitude je veux dire, non pas vous ? Faudrait pas que nos vieux collaborateurs français en aient commandé encore plus que d'habitude pour compenser....
Réponse de le 03/03/2021 à 7:50 :
@ citoyen blase...
J'etais a Londres semaine passee pour affaires. Non, ce que vous dites ne reflete pas la realite. La ville est silencieuse, d'ordinaire bruyante et animee, le corona sevit et l'economie devient peau de chagrin. Il n'y a qu'a se promener dans les rues et de voir tout ce qui est a vendre dans l'immobilier, c'est Trafalgar a l'envers. Rien qu'au niveau des echanges avec mes partenaires, 40% de perte, et ce n'est pas fini, loin s'en faut.
Certes la livre se porte bien. mais c'est un miroir deformant, la realite de l'economie surtout a l'export est differente, voire abyssale.
Quand a l'import tout a augmente de plus de 20%. Un bon tiers des agences de trade a quitte le RU pour l'Allemagne, c'est un signe.
Quittez votre clavier et prenez un ticket pour le constater, vous changerez vite d'avis.
Réponse de le 03/03/2021 à 9:05 :
@ matins calmes:

Et t'as pas l'impression que c'est la plupart des pays qui connaissent ce phénomène du fait du covid qui frappe les économies mondiales ? De façon inégale je suis bien d'accord mais du fait de cette mondialisation de l'économie c'est forcément tout le monde qui est impacté donc tant que nous sommes au sein de ce contexte de fous furieux il est difficile de discerner les effets des agissements des uns et des autres sur l'économie qui n'auront de répercussions qu'à moyen terme.

On a d'ailleurs l'impression d'une gestion politique qui se rallonge qui commence enfin à comprendre que ce qui poussera demain aura été planté hier. Regarde le PNF, tout le monde se moquait de Hollande disant que c'était de l'esbrouffe que de toutes façons ça ne ferait rien ou pas grand chose puis finalement, plusieurs années paèrs ben ça marche plutôt pas mal.

"Un bon tiers des agences de trade a quitte le RU pour l'Allemagne, c'est un signe"

En effet mais c'est un bon signe, rien qu'à moyen terme, plus on se débarrasse du fléau financier et plus on retrouve de la liberté de mouvement, plus pauvres certes mais il était grand temps le coût du capital étant devenu exorbitant.

IL n'aura fait qu'un truc mais il l'aura fait bien au moins ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :