Report du Brexit : Boris Johnson s'exécute

 |   |  238  mots
(Crédits : TOBY MELVILLE)
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a confirmé au président du Conseil européen Donald Tusk que la lettre demandant un report de la date du Brexit lui serait envoyée ce samedi, a rapporté un responsable européen.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a assuré au président du Conseil européen Donald Tusk qu'une lettre lui serait envoyée dès ce samedi soir pour signifier la demande de Londres d'un nouveau report du Brexit, prévu normalement le 31 octobre, selon source européenne.

Amendement d'Oliver Letwing

 Cette demande est la conséquence d'un vote des députés britanniques, qui ont décidé samedi après-midi à une courte majorité de reporter leur décision sur l'accord de divorce annoncé jeudi entre Londres et Bruxelles. En votant favorablement l'amendement déposé par le député Oliver Letwin, le Parlement a obligé Boris Johnson à demander aux Européens dès ce samedi un report du Brexit de trois mois colme l'exige une loi adoptée début septembre par les opposants à une sortie sans accord.

"Seek to obtain"

Cette loi exige de Boris Johnson qu'il "cherche à obtenir" ("seek to obtain") auprès du président du Conseil européen, Donald Tusk, une extension du calendrier de la sortie du Royaume-Uni de l'UE jusqu'au 31 janvier 2020 si le Parlement britannique n'a pas approuvé un accord de retrait ou un divorce sans accord à la date de ce samedi 19 octobre.

La durée demandée par le Premier ministre britannique n'a pas été précisée. Maos Donald Tusk va entamer des consultations avec les dirigeants de 27 sur la manière de réagir. Cela devrait prendre quelques jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2019 à 0:40 :
Dans cinq mille ans les historiens découvriront une page d'histoire , Une province rebelle a voulu s'affranchir de la mère patrie .Leurs gouvernants étaient stupides .Ils croyaient que leur passé militaire ,,leur colonisation des peuples "inférieurs " et leur capacité a se souler en quelques minutes prouvair leur arroga te supériorité . Ils restèrent méprisés par les autres peuplades qui les respectaient jusque là .
a écrit le 20/10/2019 à 11:26 :
Il a envoyé une première lettre de demande de report, sans la signer.

Et dans la foulée une seconde, signée de sa part, demandant à l'UE de ne pas accorder ce report...

A ce niveau là dissociation, ca relève de la psychiatrie. l'UE doit exiger son départ et refuser d'aller plus loin dans le processus tant qu'il sera en poste.
Réponse de le 20/10/2019 à 11:41 :
Jamais l' oligarchie euro-mondialiste aux commandes et qui pilote l' UE n' acceptera un Brexit et fera tout pour, 1 pourrir BJ et 2 empêcher le Brexit comme depuis le référendum.
Fort heureusement, BJ a beaucoup plus de résilience et de soutiens que les europathes ne peuvent l' imaginer.
Réponse de le 20/10/2019 à 13:38 :
Un vrai " Buffoon" qui se comporte comme tel.... Il prends les anglais pour des billes et les Européens pour des jambons....
Réponse de le 20/10/2019 à 14:54 :
La loi (vs vote y a pas longtemps) semble l'obliger à envoyer une demande de report, même n'en voulant pas, partir fin octobre étant son projet, son ambition. Si l'UE dit non (sur demande de Boris ou pas), ça aidera à partir à la date prévue, voire voter les lois qui vont bien en 10 jours (insomnaiques les GB ?), 560 pages à feuilleter je crois, mais ça dérive des accords May donc déjà connus à 95%.
Réponse de le 20/10/2019 à 18:44 :
La loi ne l'oblige pas à une demande de report, mais elle lui interdit de procéder à un brexit sec.
Et effectivement, vu le temps qu'il reste avant le 31, le report semble inévitable pour parvenir à un accord de la part de l'assemblée, le temps qu'ils lisent (enfin?) le pavé.

En demandant à l'UE de procéder à un brexit sec, BJ commet une double forfaiture puisqu'il incite l'UE a faire un acte qui serait illégal en GB et il viole le pacte de confiance entre le peuple anglais et le premier ministre qui est que le premier ministre agit sous le contrôle de l'assemblée.

Ce type est en train de violer tous les serments et tous les usages démocratiques de son pays.

Et je rappelle qu'il n'a plus aucune légitimité.
Il a été élu par une poignée d'encartés conservateurs d'un parti qui n'est plus majoritaire à la chambre et qui ne veut pas d'un brexit sec.
Réponse de le 20/10/2019 à 22:36 :
Sauf erreur de ma part, la loi lui interdit de faire un brexit sans accord, le report est secondaire (même si nécessaire vu les circonstances).

En demandant à l'UE de proclamer une sortie sans accord, il l'encourage à faire quelque chose qui est illégal dans son pays, et ce n'est pas ce qu'on attend d'un premier ministre.
En fait il s'agit même d'une forfaiture puisque c'est en violation des volontés du parlement.

Si Bojo était un type sain, il constaterait que ses aspirations et la volonté du parlement sont incompatibles et il démissionnerait plutôt que de jouer à ce jeu pervers de la duplicité et du double langage.
a écrit le 20/10/2019 à 11:16 :
L' analyse du jour de F Asselienau est parfaitement circonstanciée,
"Brexit : Nouveau coup de théâtre anti-démocratique des Européistes à Londres ! L’EUROPÉISME EST UN TOTALITARISME"
On y démontre le refus des parlementaires anglais d' accepter un Brexit qu' il soit avec ou sans accord..
Réponse de le 20/10/2019 à 13:15 :
C'est tellement un totalitarisme que plus d'un million de personnes étaient dans la rue pour demander l'arrêt du brexit. Tous ces gens doivent être maso.Ils ne doivent hélas pas connaitre Asselienau. Quelle erreur. Ceci dit, je suis pour une fois d'accord avec lui. Vivement le brexit. Débarrassons nous de ces gens qui ont toujours empêcher l'Europe d'avancer.
a écrit le 20/10/2019 à 11:05 :
Quelle embrouille ! Que répondre à une demande non signée ? Nein .Sortie le 31 octobre à 11 heures .Et bon vent .
a écrit le 20/10/2019 à 10:54 :
quelle surprise!
bon, apres ca va etre accepte ou pas
et voir a quelles conditions.........
foutre le merdier, c'est marrant, surtout chez les autres d'ailleurs
ca serait marrant que Sturgeon en profite pour demander que l'Ecosse sorte du UK!
a écrit le 20/10/2019 à 10:52 :
Au contraire, une Europe ferme qui ne veut pas la gabegie à ses frontières et un Bojo résigné à devenir constructif et réaliste sur le devenir de son pays.
a écrit le 20/10/2019 à 10:52 :
Espérons que la GB sera mise a la porte, et pas que ses représentants, pour que l'UE n'est plus d'excuse dans sa construction!
a écrit le 20/10/2019 à 10:51 :
La France doit s'opposer à tout nouveau report. Il faut mettre la pression sur les députés anglais qui tiennent l'Europe en otage
a écrit le 20/10/2019 à 10:09 :
une Europe discréditée aux yeux du monde
Réponse de le 20/10/2019 à 11:12 :
Comment pourrait-il en être autrement ?
Réponse de le 20/10/2019 à 13:19 :
Vous devez être à vous tout seul les yeux du monde. Quel homme!
Réponse de le 20/10/2019 à 14:58 :
Au contraire, très conciliante, compréhensive, aimable, courtoise.
Discréditée en quoi ? C'est le "cirque" chez nos amis GB, qu'y faire ? Les partis y jouent leur avenir, c'est local leur fonctionnement, et parait étrange (so british) vu d'ici, ils ont même une Reine obligée de lire les papiers que Boris lui donne, et faire semblant d'être d'accord. :-)
Réponse de le 20/10/2019 à 17:40 :
@indigné
Résumons l'article: Boris Johnson envoie une lettre à contre-coeur à l'UE pour demander un délai à cause d'une loi votée par le parlement britannique.
Bref je ne vois pas comment l'UE a réussi à vous indigner et à se discréditer autant sans bouger.
a écrit le 20/10/2019 à 9:45 :
Un penseur ( je ne me rappelle plus de son nom) disait :"L'Angleterre, le paradis des riches, le purgatoire des sages et l'enfer des pauvres" je pense que cette idée est de plus en plus universelle - Hélas.
Réponse de le 20/10/2019 à 11:01 :
Le paradis des riches a tjrs existé à ttes les époques et ss ttes les latitudes...Et penchez vous sur les conditions du peuple égyptien, grec, romain...en dehors de la multitude d'esclaves qui le composaient.
a écrit le 20/10/2019 à 9:04 :
A lire les commentaires, c'est les élites contre le peuple, c'est un peu léger comme argument. Lors des dernières élections générales, le camp conservateur été affaibli, pourtant c'est bien le peuple qui a voté. De même Boris Johnson, qui a tant critiqué Theresa May propose globalement la même chose qu'elle et essaie de passer en force, pas étonnant que ça coince...
Réponse de le 20/10/2019 à 10:24 :
Non ce sont les parlementaires contre la démocratie comme en France. en 2005 lorsque Sarko nous pastillait le traité de Lisbonne en faisant rejouer le match par les parlementaire, lequel reprenait 98 % de la constitution européenne dont les français ne voulaient pas et qui a abouti aux GOPE ou feuille de route de Bruxelles adressée et signée une fois l' an par tous les chefs d' états depuis cette date !
UPR, Frexit, vite ..
a écrit le 20/10/2019 à 8:16 :
Et encore une fois le peuple est trahi par des parlementaires sous influences étrangères. Meme la Reine est cocufiée... Mais cette reculade de BoJo semble trop rapide et aisée pour ne pas cacher un plan B...
a écrit le 20/10/2019 à 2:08 :
Il ne s'exécute pas vraiment, non, puisqu'il envoie une lettre non signée...
a écrit le 20/10/2019 à 2:04 :
Ne reste plus qu'a ce fada d'aller se balancer dans le premier fosse.
a écrit le 20/10/2019 à 1:28 :
Ce que révèle le brexit est que les premiers ennemis de la Démocratie (gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple) sont les parlementaires ! (soit-disant représentants du peuple).
Réponse de le 20/10/2019 à 13:26 :
Il faudrait faire revoter le peuple qui a voté sur de gros mensonges et je suis prêt à parier sur le nouveau résultat. Les vrais ennemis de la démocratie sont ceux qui ont fait voter le peuple sur des mensonges.
Réponse de le 20/10/2019 à 16:57 :
@Tototiti dans ce cas on devrait faire pareil avec l'Ue,pas mal de chose ont étaient passé sous silence ou nous ont été forcé d'accepté.. comme Lisbonne (ne tentez pas de jouer sur les mots,ce traité qui nous a été forcé d'accepté et une escroquerie qu'il vaudra nous débarrasser.)
.
Si le peuple à voter sur des gros mensonges comme vous dites alors prouvez-le,en attendant le peuple est responsable de ce qu'il vote donc non il n'y aura pas de revote,ça serait être contraire à la démocratie même si c'est un mot dure à comprendre pour vous,le petit néo-dictateur quand le résultat ne vous plait pas.
Les anglais partiront,qu'ils le veuillent ou non et que ça vous plaise ou non.
.
Quant au Brexit,une partie des arguments pro-brexit était vrai comme l'immigration qui est un vrai fléau en Angleterre mais pas que ou encore les donations à l'Ue pour engraisser les pays de l'est ou certains du Sud,les britanniques ne sont pas là pour faire de la charité.
.
D'ailleurs vous êtes contre le Brexit car vous savez que nous en France on va devoir payer une partie de la contribution britannique à terme ?
a écrit le 20/10/2019 à 0:22 :
Un report avec le même parlement et l'on aura la même situation en janvier 2020. Le peuple doit voter une nouvelle fois, soit pour élire une nouvelle chambre soit pour approuver ou rejeter l'accord signé avec l'UE.
Réponse de le 20/10/2019 à 17:00 :
" Le peuple doit voter une nouvelle fois, soit pour élire une nouvelle chambre soit pour approuver ou rejeter l'accord signé avec l'UE. "
..
Ca serait le mieux oui ou bien la Reine d'Angleterre devrait mettre un terme à cette cour de récréation en forçant la main des parlementaires et en faisant un discourt,elle a un pouvoir psychologique bien encore présent et qui fait preuve d'autorité,ce n'est pas n'importe qui,si malgré tout,les parlementaires refusent et demande un repport,ils vont avoir une bonne partie des anglais contre eux,la reine est très apprécié au R-U,il ne fait pas bon de la contester.
a écrit le 19/10/2019 à 23:23 :
Après toute cette agitation je crois que la seule question qui se pose est de savoir quand et comment le Royaume-Uni va pouvoir réintégrer l’Union européenne après l’avoir quittée.
a écrit le 19/10/2019 à 22:45 :
Où comment avaler son chapeau!
Et c'est indigeste un chapeau, tout comme les couleuvres qu'il va aussi devoir avaler dans les prochaines semaines, avant de retourner aux urnes pour un nouveau tour de piste.
a écrit le 19/10/2019 à 22:27 :
BJ a promis à l' ue de faire de l'obstruction à mort, notamment sur le budget communautaire, au cas où le Brexit serait encore report et c'est sans doute pour ça que ni Juncker ni Macron ne veulent de report.
A suivre avec un intérêt désormais turboté ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :