L'ex-patron de Wirecard arrêté pour avoir gonflé le bilan de la société

 |   |  322  mots
(Crédits : Wolfgang Rattay)
L'ancien président du directoire de Wirecard, Markus Braun, a été placé mardi en détention: il est soupçonné d'avoir gonflé le bilan du groupe allemand de services financiers afin de le rendre plus attractif aux yeux des investisseurs et des clients, a annoncé mardi le parquet de Munich.

Markus Braun, l'ancien président du directoire de Wirecard, au coeur d'un scandale pour irrégularités comptables, a été placé mardi en détention, soupçonné d'avoir gonflé le bilan du groupe allemand de services financiers afin de le rendre plus attractif aux yeux des investisseurs et des clients, a annoncé mardi le parquet de Munich.

Wirecard a dit craindre lundi qu'une somme totale de 1,9 milliard d'euros comptabilisée dans son bilan n'ait en fait jamais existée, un trou énorme qui menace la survie de l'entreprise.

Markus Braun, qui démissionné vendredi de Wirecard, s'est rendu de lui-même lundi soir aux autorités et sera présenté mardi à un juge qui décidera de le garder ou non en détention, a ajouté le parquet.

Lire aussi : Scandale Wirecard: l'avenir de la fintech bavaroise en question après la démission du patron

Publication de ses comptes 2019 repoussée

Deux sources proches du dossier ont par ailleurs indiqué que le parquet envisageait également de lancer un mandat d'arrêt contre Jan Marsalek, limogé lundi de son poste de directeur général adjoint de Wirecard. L'avocat de ce dernier n'était pas disponible dans l'immédiat pour une réaction.

Wirecard, qui a repoussé jeudi dernier la publication de ses comptes 2019 faute de leur validation par le cabinet EY, a annoncé lundi le retrait de ses résultats préliminaires 2019, ceux du premier trimestre 2020 et ses prévisions.

Longtemps coqueluche des investisseurs, le spécialiste allemand des paiements, qui compte dans sa clientèle des géants comme Visa et Mastercard, a ouvert des négociations en urgence avec ses banques créancières, auxquelles il doit environ 1,75 milliard d'euros, pour tenter d'éviter une crise de liquidité déclenchée par ce trou dans la caisse, qui représente environ un quart de son bilan.

Lire aussi : Paiement : Wirecard plonge après de nouveaux soupçons de fraude

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2020 à 19:56 :
Deutsch qualitat comme ils disent la bas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :