La défense a investi 10 milliards d'euros en 2011 dans l'industrie

 |   |  287  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 AFP)
La Direction générale de l'armement (DGA) a dépensé 10,7 milliards d'euros en 2011 dans l'industrie au titre des programmes d'armement et de la recherche.

Les industriels de la défense ont été plutôt préservés l'an dernier. Selon les chiffres du Délégué général pour l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon, présentés mercredi lors d'une conférence de presse, la DGA a investi 10,7 milliards d'euros dans l'industrie de défense, dont 724 millions au titre de la recherche. Sur ces crédits de paiements dans la recherche, Laurent Colle-Billon a souligné l'effort du ministère de la Défense en faveur des PME et ETI à travers le dispositif "Rapid", doté d'un budget de 40 millions d'euros, en hausse de plus de 30 % sur un an. "L'effort de renouvellement des forces s'est poursuivi en 2011, avec notamment, dans le domaine de la dissuasion la suite des livraisons de missiles M51 et ASMPA, dans le domaine concventionnel les livraisons des hélicoptères NH90 et Tigre, des équipements de fantassin FELIN, des véhicules blindés de combat VBCI, des avions Rafale ainsi que des missiles Aster, Exocet MM40 et MICA", a expliqué la DGA dans un communiqué.

Réduction des personnels

Le ministère de la Défense a en revanche peu dépensé dans les programmes dits "d'urgence opérationnelle", nécessaires pour équiper les forces sur les théâtres d'opération (Afghanistan, Libye...). C'est, selon la DGA "un autre preuve de la robustesse de l'approche capacitaire du ministère et de la flexibilité des matériels déployés pour s'adapter à des théâtres d'opération variés et très éprouvants". En 2009 et 2010, le ministère avait dépensé respectivement 250 et 170 millions d'euros pour faire face à ces urgences opérationnelles.

Enfin, la DGA vise des effectifs à hauteur de 10.000 en 2014. Soit la suppression d'u quart des personnels entre 2008 et 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2012 à 14:34 :
L'immobilisation de nos troupes en Afghanistan nous a couté la bagatelle de 2 milliads d'euros...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :