Armement : la France confrontée à un renversement d’alliance en Arabie Saoudite

 |  | 1235 mots
Lecture 6 min.
Mohammed ben Salman snobe la France
Mohammed ben Salman snobe la France (Crédits : POOL New)
La France est hors jeu en Arabie Saoudite. Ses industriels de la défense sont de moins en moins consultés par Ryad pour les commandes d’armement.

De claques en désillusions, la France ne sait vraiment plus à quels saints se vouer en Arabie Saoudite pour s'attirer les bonnes grâces du prince Mohammed ben Salman, dit MBS. En matière de ventes d'armes, elle est aujourd'hui distancée par l'Italie, l'Espagne et la Corée du Sud, très proche de vendre des corvettes à bas prix à Ryad. Les Etats-Unis restent évidemment hors concours. Autrefois, la France fournissait régulièrement au Royaume en tant que deuxième source d'approvisionnement des navires de guerre pour sa flotte de l'ouest et des systèmes Crotale pour sa défense aérienne courte portée. Ce n'est plus le cas depuis l'arrivée du prince MBS, dont l'origine des incompréhensions entre les deux pays remonte notamment à la place d'ODAS dans la relation entre les deux pays. Cette société, qui organisait les ventes d'armes entre Ryad et Paris, est en voie de dissolution à la demande de MBS. Mais elle continue de gérer les contrats en cours d'exécution.

Les industriels français snobés

Autre temps, autres fournisseurs. Les industriels français ne sont même plus conviés à participer aux "appels d'offres" saoudiens. Naval Group a été superbement ignoré par Ryad pour une commande de deux bâtiments de transport amphibie. Négocié depuis cet automne avec Navantia, qui était en février en Arabie Saoudite pour faire avancer les négociations avec la SAMI (Saudi Arabian Military Industries), un contrat pourrait être signé d'ici à l'été, selon nos informations. Le groupe espagnol a d'ailleurs déjà vendu cinq corvettes Avante 2200. C'était une grande première. Sur les frégates, Navantia et Fincantieri ont été consultés mais pas Naval Group. Le groupe italien a quant à lui annoncé fin décembre avoir remporté un contrat avec l'armée américaine, pour la construction de quatre navires de guerre, des LCS (Littoral Combat Ship) de Lockheed Martin modifiés, à destination de l'Arabie Saoudite. Le contrat est estimé à 1,3 milliard de dollars. Bref, rien ne semble plus tourner en faveur de la France même si certains industriels ont obtenu quelques succès (Nexter, MBDA) en raison d'une meilleure compréhension de la situation locale et de bons réseaux de vente.

"Les dés n'arrêtent pas de tourner mais je suis plus inquiet par le péril jaune au sens large", analyse un expert de la région. Pour l'heure, la France tente de s'accrocher à la modernisation des frégates de Sawari II évaluée à près de 1 milliard d'euros, selon des sources concordantes. Mais là aussi, les italiens tentent d'imposer le radar multifonctions mobile Kronos de Leonardo au détriment des radars de Thales. Il faut dire aussi que la maintenance coûteuse des radars Arabel sur les frégates Sawari II a été un gros point de discorde entre Français et Saoudiens - Thales n'ayant pas pris en compte les demandes saoudiennes et les Saoudiens ayant négligé l'importance de la maintenance - et entre Naval Group et Thales, quelques fois frères ennemis à l'export. A entendre les uns et les autres, les torts semblent partagés entre Français et Saoudiens mais le mal est fait... Le groupe d'électronique tente toutefois de se donner une nouvelle chance en proposant son nouveau radar considéré par le ministère comme performant, le Sea Fire, en cours de développement.

La France snobée, l'Allemagne désirée

Alors que la France fait des efforts pour normaliser ses relations avec l'Arabie Saoudite, elle est toujours aussi peu entendue par Ryad. Ainsi, la visite à Ryad les 16 et 17 janvier dernier de Jean-Yves Le Drian, qui s'est entretenu avec son homologue, le Prince Faisal bin Farhan Al Saoud, ministre des Affaires étrangères et Adel al Jubeir, ministre d'Etat pour les affaires étrangères, a été "désastreuse" sur le volet armement, selon un observateur. Le ministre des Affaires étrangères était pourtant arrivé avec une longue liste... Elle a fait un véritable four. Ce que le Quai d'Orsay a appelé dans un mémo une "déconvenue" est en réalité un changement d'alliance de la part de Ryad sans que Paris ne l'ait bien compris, semble-t-il.

Pourtant tout l'écosystème de défense avait été rempli d'espoir après l'entretien téléphonique le 17 septembre entre Emmanuel Macron et le prince héritier. Le président avait fermement condamné les attaques ayant visé des sites pétroliers à Abqaiq et Khurais par des drones houthis. Il avait alors réaffirmé l'engagement de la France en faveur de la sécurité de l'Arabie saoudite et de la stabilité de la région. Et en réponse à la demande des autorités saoudiennes, Emmanuel Macron avait confirmé à MBS l'envoi en Arabie saoudite d'experts français pour participer aux enquêtes destinées à faire toute la lumière sur l'origine et les modalités des attaques du 14 septembre.

Thales et MBDA ont donc proposé des systèmes pour contrer cette menace. La France a quant à elle envoyé un radar de surveillance Giraffe Made in Sweden (Saab). Selon l'Etat-major des armées, "une cinquantaine de personnels de l'armée de l'air" participe à cette opération. Soit une très belle promotion du Made in France en Arabie Saoudite par le ministère des Armées au moment où Thales tente de vendre ses radars dans le royaume... Le ministère aurait voulu tirer une balle dans le pied de Thales qu'il ne s'y serait pas pris autrement.

La France doit-elle changer de stratégie avec Ryad ?

Mais cette parenthèse a été vite refermée. La visite du ministre saoudien des Affaires étrangères en Allemagne peut s'apparenter à une énorme claque pour la France. Alors que Paris est prêt à vendre des armes à Ryad (en vain !), le Prince Faisal bin Farhan Al Saoud a exhorté l'Allemagne à lever son embargo sur les armes. Un comble... Le gel sur les licences d'exportations et l'arrêt des livraisons doivent être effectivement renégociés entre partenaires de la coalition d'ici le 31 mars prochain. Maniant la carotte et le bâton en même temps, le ministre des Affaires étrangères a rappelé dans une interview à l'agence de presse allemande DPA  "la haute qualité de l'armement" allemand mais a averti qu'il "existe d'autres sources où vous pouvez obtenir de tels armements". Et de conclure que "nous allons acheter ce dont nous avons besoin, où nous pouvons l'obtenir".

D'une terre généreuse pour l'industrie de l'armement française, l'Arabie Saoudite, tout comme l'Egypte, est devenue une terre stérile. Face à un tel renversement d'alliance, la France doit réfléchir à une nouvelle stratégie. Pourquoi continue-t-elle à apporter un soutien opérationnel à l'armée saoudienne sans en exiger une compensation industrielle pour prix de son engagement ? Puisque les Espagnols et les Italiens semblent les grands bénéficiaires du renversement d'alliance opéré par l'Arabie Saoudite, pourquoi n'apportent-ils pas eux ce soutien ? A Paris, certains réfléchissent à un durcissement de la politique envers Ryad, car pour l'heure, la France assume vis-à-vis de son opinion publique, des médias et des ONG son soutien tant au régime autocratique de MBS qu'à la guerre qu'il a déclenchée au Yémen. Sans aucun retour. Cet altruisme jugé de plus en plus suicidaire politiquement pourrait ne pas durer éternellement, surtout à l'approche de la présidentielle de 2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2020 à 10:20 :
Bon , pour se qui est de la géopolitique , îls faut bien comprendre l'interaction de certains acteurs ... ( USA et Chine )
L'alliance entre americain est saoudien ne fonctionne que s'ils y a intérêt de l'oncle Sam ... Comme l'Iran refuse l'impérialisme américain les tentions sont importànte et les haines tribal sont favoriser par des acteurs extérieures. ( îls y toujours de bon amis pour etre dè mauvais conseil )
La destruction de l'Irak puis dè la Syrie ne sont que pour défendre l'état d'istrael et le Kurdistan ( nouvelle acteur à la solde des Americains) .. Bien sûr, îls ne faut pas dire que ses la vision americaine des annee 80 du moyen Orient.
Pour les saoudien , îls fait bien comprendre que lorsque l'on parle de defense , îls ne faut én aucun ças mettre tous ses œufs dans le même panier.... Mais personnellement se qui se passe là bas , m'importe peux , se n'est pas mon pays , ma famille et mon argents....
a écrit le 04/03/2020 à 0:59 :
Lorsqu'on sort le carton rouge contre l'Arabie Saoudite pour non respect des droits de l'homme et ensuite s'assoir á leur table pour vendre du matériel militaire pour des milliards...il faut vraiment être niais...et c'est lá qu'on voit que notre politique etrangére est nulle...apprenez des allemands comment se comporter et vendre.MBS a sûrement reçu la consigne de Trump á punir la France et qu'il va le faire avec plaisir...
Réponse de le 06/03/2020 à 11:48 :
justement, les allemands ont décrété un embargo sur les ventes d'armes aux saoudiens , contrairement à la France ! Et on voit que les saoudiens courtisent plus les allemands que la français. Mais peut-être sont-ils niais comme vous le dîtes...
a écrit le 03/03/2020 à 17:54 :
Mais tant mieux ! La patrie des droits de l'homme doit refuser de commercer avec cette boucherie Halal.

Ceux qui prétendent aussi développer le nucléaire civil avec l'Arabie Saoudite sont des inconscients. Ceux qu'ils veulent, c'est acquérir la techno pour un jour avoir la bombe. Réveillez-vous !
Réponse de le 04/03/2020 à 17:53 :
" La patrie des droits de l'homme "

C'était il y'a longtemps et quand on vois comment la France à exporté les droits de l'homme en Libye, il serait bon pour certains de se mettre à jour sur cette question
a écrit le 03/03/2020 à 17:13 :
La France possède t-elle encore une politique étrangère, a t-elle une voix, est-elle écoutée... "Lorsqu'on a pas de politique on applique la politique des autres" (De Gaulle).. En outre se sont qui les sales gosses qui ont ravagé pour l'un le Moyen Orient et l'autre la Libye brisant ainsi de précieux équilibres: les Russes, les Chinois? Chirac fut le dernier des grands présidents à posséder une vision en politique étrangère.
a écrit le 03/03/2020 à 16:24 :
Nos voisins sont aussi bons que nous, parfois meilleurs que nous aussi dans la production de produits militaires… . Fincantieri est une entreprise italienne mais n'oublions pas que cette société utilisent les produits MBDA (sachant qu' un des premiers actionnaires à 25% est Leonardo: autre société italienne) ou Thales (la aussi Leonardo est un des actionnaires à 33%... .) en fin de compte nous participons à ces ventes indirectement; de plus Fincantieri et Naval Group travaillent ensemble… .
a écrit le 03/03/2020 à 10:16 :
Depuis quand ces gens là sont t'ils nos alliés?
Surement pas depuis que 12 de leurs ressortissants sont montés dans les avions qui ont percuté le pentagone et les tours jumelles.

Et encore moins depuis la dérive dictatoriale du pouvoir saoudien, tétanisé par les printemps arabes et prête à découper l'opposition en morceaux pour garder leur structure féodale..

Ce sont des clients qu'on a eu le tort d'armer étant donné qu'ils se sont lancés dans des guerres de conquète régionales qui n'ont aucune chance d'aboutir mais apportent le malheur et la mort à des gens qui ne 'ont pas mérité.
a écrit le 03/03/2020 à 1:53 :
Dommage pour notre industrie, car les ventes la bas contribuent à l’indépendance de la France.
Maintenant, il faut reconnaître que les contreparties sont énormes politiquement. On subit des affronts quotidiennement avec les mœurs saoudiens que nous tolérons sur le territoire. Un pas en arrière avec les saoudiens devrait nous amener à reconsidérer la présence de ces étrangers sans gêne qui nous imposent leur anachronisme sur les champs Élysée et nous humilient.
a écrit le 02/03/2020 à 20:50 :
@ bernadet ;

Le proconsul Us n' est atteint du coronavirus...Mais presque . La France ne doit plus se rabaisser auprès de ce nain politique et prendre des distances . Pour le commerce je fais confiance à notre technologie .
a écrit le 02/03/2020 à 19:56 :
Amusant ! La France de "claques en désillusions" en Arabie Saoudite"... S'il y a des Saints auxquels se vouer ce n'est certainement pas du coté de nos "alliés" US qui font tout pour diminuer l'importance de l'Industrie de l'Armement Française en Europe et sont les maîtres du jeu en Arabie. Les atlantistes qui nous gouvernent le savent bien et ramassent les miettes qu'on veut bien leur laisser ramasser. Notre Industrie va se "fondre" chez les voisins Germains à l'affut, qui joueront là leur rôle de proconsul Américain en Europe. Notre Président va faire pire que Monnet et sa suite est totalement inapte face à cette gageure qui nécessite des hommes de grande expérience et de courage. Il va être plus que temps de réagir au plus haut niveau, non pas de l'Etat mais de la Nation, avant que de disparaître...
a écrit le 02/03/2020 à 19:09 :
Etonnant comme ont été rapidement oubliées les méthodes du pouvoir saoudien avec son opposant assassiné avec des méthodes dignes du plus mauvais roman série noire!
Cela ne gêne plus personne, même pas le pouvoir allemand parfois si pointilleux?
a écrit le 02/03/2020 à 18:39 :
A force de donner des conseils au reste du monde Mr Macron se met en porte à faux avec tous nos partenaires étrangers.
Rapatrions nos forces, n'intervenons pas ,faisons comme les allemands , vendons nos armes sans état d'âmes comme le font les autres.
a écrit le 02/03/2020 à 18:34 :
Nos voisins sont aussi bons que nous, parfois meilleurs que nous dans la productions de produits militaires… . Fincantieri entreprises italiennes n'oublions pas que cette société utilisent les produits MBDA (sachant qu' un des premiers actionnaires à 25% est Leonardo: autre société italienne) ou Thales (la aussi Leonardo est un des actionnaires à 33%... .) donc en fin de compte nous participons à ces ventes indirectement; de plus Fincantieri et Naval Group travaillent ensemble… .
a écrit le 02/03/2020 à 17:04 :
Il faut bien entendu faire comme l'Allemagne, et défendre nos intérêts.
a écrit le 02/03/2020 à 16:01 :
La réaction de BMS fait suite à la visite de Le Drian ...Qu' est ce qu'ils ont demander à la France ? Et à mon avis la réponse a été négative , pas dur à comprendre la réaction de BMS . Le sujet c' est l' après pétrole et là ils ne se font pas que des copains...
a écrit le 02/03/2020 à 15:24 :
Qui décide de la politique étrangère de la France si ce n'est des gros intérêts, les actionnaires et "amateur de jeux de casino"?
a écrit le 02/03/2020 à 15:19 :
Et bien la fermeture immédiate de toutes les mosquées salafistes / financées par ces pays, ainsi que la mise à l'index de toutes les associations ayant les meme financements étrangers devrait permettre à la fois de sécuriser notre pays et renvoyer l'ascenceur...
Réponse de le 02/03/2020 à 22:46 :
En voilà une belle idée ! Je plussoie ardemment !
a écrit le 02/03/2020 à 15:03 :
Alors quoi le soutien de Macron à son ami le Prince (qui découpe ses opposants en morceaux...) n'est pas suffisant ?
a écrit le 02/03/2020 à 14:59 :
La première bonne nouvelle depuis longtemps. Au moins nous n'aurons plus du sang yemenite sur les mains. En tout cas je l'espère.
Réponse de le 02/03/2020 à 15:19 :
Car vous croyez que les yéménites sont des "gentils" ?
a écrit le 02/03/2020 à 14:51 :
Comment peut on armer un régime pareil ?
a écrit le 02/03/2020 à 14:12 :
Ce gouvernement , comme celui de 1940 , est composé de rebus du PS et de la droite , c'est à dire n'importe quoi :les résultats arrivent à toute allure: économique , politique , militaire..
Réponse de le 02/03/2020 à 15:54 :
c'est sur en 1940 c'était mieux avec le gouvernement suivant et la fameuse poignée de main de montoire le 24 octobre... Nostalgie quand tu nous tiens.
Réponse de le 02/03/2020 à 17:13 :
Je parle du gouvernement du 17 juin 1940 , le jour même où De Gaulle s'envola pour Londres : Pétain chef du gouvernement appela 2 vieux routiers socialistes comme ministres , Rivière et Février , ainsi que de vieilles badernes de la droite ,sans oublier le père de l'Europe (sic) Robert Schumann, tout ce beau monde fut frappé d'indignité nationale à la Libération.
a écrit le 02/03/2020 à 14:02 :
Le sultan est entrain de lâcher les migrants par millions :

vous vouliez éviter la guerre au prix du déshonneur, vous aurez la guerre et le déshonneur!
a écrit le 02/03/2020 à 14:00 :
De toute manière, cela fait plus de 10 ans que ce pays ballade la France en faisant miroiter de grands contrats mirifiques. Déjà Hollande avait pris fait et cause politiquement pour l’arabie saoudite en espérant un renvoie d’ascenseur avec la signature tant attendue et espéré du contrat SAWARI III pour le renouvellement des frégates basé sur la Mer Rouge : un contrat d’au moins 6 milliards qui traine depuis plusieurs années...
Biensur ce pays achetait régulièrement 200 millions par an d’armement divers pour maintenir de bonne relations mais MBS le nouveau potentat de ce pays a semble-t-il une dent contre la France.

Bref, on ne perd pas grand chose face aux Saoud qui font sans cesse de fausses promesses pour gagner du soutien politique..

De plus, ce pays comme toute les petro-monarchie a été incapable de diversifier son économie et ils espèrent naïvement attirer les grands noms de l’high-tech pour commencer à préparer l’après pétrole afin qu’ils viennent s’installer et surtout y créer massivement des emplois dans leur villes futuristes fantasmés NEOM sortie tout droit de l’imagination équipes marketing américaine. Bref ces gens là vivent dans le rêve
a écrit le 02/03/2020 à 13:28 :
Arrêtez de faire de l'islamophobie ds vos articles et éviter de laisser parler une mineure homo vulgaire et sans culture.
Macron est pour le blasphème.
Qu'il assume.
Vive la france sans armes.
Réponse de le 02/03/2020 à 18:08 :
Aucune mention d'Islam ou de musulman dans l'article. Ni encore de wahabbisme ou d'autres sectes. Donc hors sujet.

Souligner l'homosexualité ad hominem et souligner qu'on affirme bien notre droit centenaire au blasphème en France m'éclaire sur vos positions religieuses.

Faut pas être parano comme ça, de toute façon la religion n'a jamais été qu'un instrument politique de gestion des masses au Moyen Orient (surtout depuis les pétrodollars) et ailleurs (mais de moins en moins en Europe depuis l'avénement de la science, ce truc, là, qui fait qu'on est pas encore en train de se prosterner en masse devant des idoles inexistantes dans des lieux de culte).

Tant mieux si on ne vend pas à cette théocratie qui baffoue les droits de l'Homme depuis trop longtemps. Encore plus si ce sont des armes.

Par contre, vive la France avec une politique d'achat éthique, qu'on arrête de donner de l'argent à un gamin capricieux et mal gâté qu'est bin salman pour son pétrole chargé de sang. Il y a pleins d'autres dictatures plus modérées à qui on pourrait le faire, notamment l'Iran qui me parait être beaucoup plus en avance sur le plan social que de l'autre côté du Golfe.
a écrit le 02/03/2020 à 13:00 :
Il serait temps que les dirigeants pratique le donnant donnant. Si ce sont nos amis Italiens et Espagnols qui ont pris les marché et bien il faut que ce soit eux qui apporte le soutien opérationnel à l'armée saoudienne. En prenant cette stratégie peut-être que l'Arabie Saoudite changera sont fusil d'épaule. Ils en ont pas marre nos dirigeants d'être pris pour des imbéciles.
Réponse de le 02/03/2020 à 20:06 :
saroyan; ce sont les US qui supervisent les décisions de répartition des marchés de l'armement dans la Région; les Espagnols, les Italiens sont sous leur coupe et pas dangereux donc on leur fait des fleurs. Nous sommes (depuis le départ des British) la seule Nation européenne de niveau international dans le domaine et capables de rafler des marchés importants. Qui plus est les Américains n'aiment pas nos velléités souveraines (quoique Macron soit allé lourdement dans leur sens) et font tout pour nous ramener "sous le joug". Il s'agit donc là non pas simplement de compétition sur le marché Régional mais de géopolitique et on subit.
a écrit le 02/03/2020 à 11:21 :
Macron est incompréhensible en France et le devient à l'étranger. Ses bavardages prétentieux et sa précipitation à agir sans réfléchir n'inspirent pas confiance.
MBS choisit ses alliés (entre Merkel et Macron c'est vite fait, pas besoin de QI élevé !!).
Réponse de le 02/03/2020 à 14:52 :
C'est consternant de voir comment des analyses simplistes peuvent être apportées aux relations internationales qui sont par nature d'une grande complexité. En effet il n'y a pas besoin de QI élevé pour écrire vite fait une réaction idéologique.
Réponse de le 02/03/2020 à 18:02 :
vous mélangez tout. Les relations internationales sont complexes, oui, mais choisir ses amis, non, presque tout le monde sait faire, y compris MBS.
Réponse de le 02/03/2020 à 18:58 :
@Tototiti tu devrais être bien placé pour le savoir non ? Tu en es un parfait exemple,petit singe.
Réponse de le 02/03/2020 à 20:15 :
@ Réponse de pas Tototiti : Un petit singe qui se regarde dans un miroir croit toujours voir son congénère.
Réponse de le 02/03/2020 à 20:15 :
@ Réponse de pas Tototiti : Un petit singe qui se regarde dans un miroir croit toujours voir son congénère.
a écrit le 02/03/2020 à 11:12 :
Admirons le rayonnement mondial économique et culturel qu'ont pris le Quatar et les UAE ces 20 dernières années, dt les hubs aériens et les cies aériennes st de loin les plus importants du MO et parmi les ppaux au monde, malgré l'étroitesse de leur territoire.
Comparons les avec l'immensité du territoire de l'Arabie Saoudite ppal producteur et exportateur mondial d'or noir depuis des décennies et destination planétaire des pèlerins et fidèles musulmans du monde entier.
On comprend vite que ce pays est et restera encore longtemps un nain politique et économique prisonnier d'une fabuleuse rente pétrolière de nature à étouffer tte volonté de diversification et d'évolution.
C'est également un nain militaire avec une armée conséquente incapable d'assurer la moindre protection de ses sites de production sensibles et mise en échec par une poignée de rebelles yéménites.
Cette armée est simplement capable, résultats peu glorieux, de représailles sanglantes sur les populations du nord Yémen.
l'Allemagne par sa fermeté diplomatique d'embargo sur les ventes d'arme est respectée par Ryad qui lui fait les yeux doux à contrario d'une France qui rampe en cherchant à se racheter par une aide militaire intéressée dt il se moque.
La France comme l'Allemagne s'en remettront avec bien d'autres ambitions.
a écrit le 02/03/2020 à 11:01 :
De toute façon, que ce pays ait des armes italiennes , françaises ou autres, ils ont une armée complètement incapable de s'imposer. On voit le résultat au Yémen par exemple.
Mis à part le pétrole ce pays est une coquille tout juste capable à ériger des buildings gigantesques en plein désert ou construire des patinoires artificielles construites pour le bon plaisir des émirs locaux.
a écrit le 02/03/2020 à 10:18 :
Voilà le résultat de manifs de bobos contre les ventes d'armements à ces pays.
Les mêmes qui manifesteront quand les usines d'armement fermeront...
Il faut arrête de s'occuper de l'iran et de ses affidés au Yémen et au liban, et se recentrer sur le golfe si on veut encore vendre un peu!
On a tout gâché pour faire plaisir à quelques tarés, alors que si on ne fournit pas, d'autres le feront!..
Réponse de le 02/03/2020 à 12:35 :
Tout a fait d'accord
a écrit le 02/03/2020 à 9:50 :
La France doit en profiter pour bloquer les ventes à l'export de l Allemagne vers l AS, échange de bons procédés, et me celles de l Italie et de l Espagne, si c'est legalement possible..
Ainsi, l Europe aura finalement sa position commune sur la défense et les ventes d'armes aux pays en guerre...
Je note que la France reste en bons termes avec le Quatar...
Réponse de le 02/03/2020 à 10:20 :
On a décidément le don de suivre le mauvais lièvre, ( iran, Qatar, Houtis ..)c'est pas possible, le quatar est le pays qui subventionne le plus nos mosquées en france!
a écrit le 02/03/2020 à 9:50 :
La France vit de chimère avec son droit de l'Homme qu'elle met tjrs en avant avec prétention en faisant semblant de ne pas faire de réal politique. Elle incommode les régimes tyrannique avec son discours Hommiste ridicule en ayant le culot en catimini de vouloir leur vendre des armes. Il faut savoir choisir et ne pas être dans l'entre de, et dans le en même temps.
Réponse de le 03/03/2020 à 23:39 :
Bah, si on peut leur piquer un peu d’argent, pourquoi pas. Si ça renforce notre industrie, pourquoi pas. Moi, les droits de l’homme, franchement, ça ne me fait pas vibrer du tout. Ce n’est pas ça la France. Mais il est vrai que l’on ne ressent que du mépris pour les saoudiens et leurs façons de faire. Mépris qui se double de colère quand ils font les paons chez nous. Qui sont-ils pour agir ainsi? Qu’ont-ils fait, que valent leurs mœurs? Rien. Ils font les importants alors qu’ils ne valent rien.
a écrit le 02/03/2020 à 9:19 :
Il suffit de prendre acte et de stopper toute collaboration, retirer les troupes et se replier au Quatar :-)

Après le souci de la France ce sont les ministres et présidents girouettes...
L'Arabie Saoudite ne veut plus donner de sous aux petits français ben tant pis. Faut être cohérent et se concentrer sur autre chose tout en laissent une petite veille.

De toute façon ce n'est pas à l'Arabie Saoudite de décider quoi que ce soit dans moins d'un siècle plus de pétrole et la crise climatique sera passée.

Laissons les vrais chrétiens Italiens et Espagnols se dábrouiller avec les Wahabites et SAlafistes.
a écrit le 02/03/2020 à 8:58 :
Les compétences de nos serviteurs des marchés financiers sont plus que limitées, chaque jour avançant nous l'exposant puisque nous savons par exemple que cette Loi des retraites autant catastrophiques dans la forme que dans le fond a été achetée à un cabinet financier pour 40000 balles.

S'ils veulent se débarrasser de l'armée française c'est parce qu'ils sont déjà dépassés par tous les services qu'ils doivent rendre à leurs patrons alors qu'ils pataugent tous les jours un peu plus, se débarrasser du taf leur est indispensable afin de se resserrer sur leur seule et unique mission, rendre l'oligarchie européenne toujours plus riche.

Les riches ont massacré la France.
a écrit le 02/03/2020 à 8:56 :
La France a son habitude parfois condamne parfois avalise mais jamais une politique claire. Dans le Golfe ou dans d'autres régions ou pays comme la Chine le cul entre deux chaises ne marche pas. Soit on joue le pays des droits de l'homme, enfin plus un slogan qu'une vérité, soit on épouse les doctrines locales. Seul deux pays occidentaux peuvent se permettre par leur puissance de jouer sur plusieurs tableaux les US et l'Allemagne. LA France est un pays moyen plus fort en g.... qu'en puissance même si nous sommes la 5 ou 6 ème puissance mondiale, un critère parmi bien d'autres qui n' a pas d'influence sur bien des appels d'offres. A noter également cette maladie de notre président de vouloir donner des leçons à de nombreux dirigeants et s'étonner par la suite du boomerang. La France reste un pays arrogant donneur de leçons et nos politiques en sont la parfaite illustration. Par contre la conséquence est sans appel moins de business.
Réponse de le 02/03/2020 à 19:02 :
On se passera de ton discours anti français le haineux.
Quant à l'Allemagne,quand on est un pays qui se fait menacer par Huawei sur la vente de machines à outils et obéit sans discuter,on évite de l'a ramener en se considérant comme une "puissance mondiale",bonne à parler mais pas bonne à agir.
La France à vraiment besoin d'un peu de ménage au gouvermenent,mais pas que quand on voit ce genre de commentaire..
a écrit le 02/03/2020 à 8:56 :
La France a son habitude parfois condamne parfois avalise mais jamais une politique claire. Dans le Golfe ou dans d'autres régions ou pays comme la Chine le cul entre deux chaises ne marche pas. Soit on joue le pays des droits de l'homme, enfin plus un slogan qu'une vérité, soit on épouse les doctrines locales. Seul deux pays occidentaux peuvent se permettre par leur puissance de jouer sur plusieurs tableaux les US et l'Allemagne. LA France est un pays moyen plus fort en g.... qu'en puissance même si nous sommes la 5 ou 6 ème puissance mondiale, un critère parmi bien d'autres qui n' a pas d'influence sur bien des appels d'offres. A noter également cette maladie de notre président de vouloir donner des leçons à de nombreux dirigeants et s'étonner par la suite du boomerang. La France reste un pays arrogant donneur de leçons et nos politiques en sont la parfaite illustration. Par contre la conséquence est sans appel moins de business.
a écrit le 02/03/2020 à 8:01 :
La France se dirige à grands pas vers les pays en voie de développement !
Moins de vente d'arme, quasiment plus de brevets déposés, sur le point de perdre notre supériorité dans l'aérospatial, il ne nous reste plus qu'airbus pour nous apporter un peu d'oxygène.
Moralité continuons à donner des leçons aux autres, continuons à disserter sur l'étique en matière d'intelligence artificielle alors que nous y sommes absents , et continuons de sous payer nos chercheurs et ingénieurs qui doivent s'expatrier. Il est vrai qu'un système social le meilleur du monde est plus important que le reste.
Mais encore pendant combien de temps ?
A méditer
Réponse de le 02/03/2020 à 16:08 :
Vous avez raison.
Il est encore tps d'émigrer pour refaire sa vie et sauver son PA.
Il y a l'opportunité du Brexit où les british accueillent à bras ouverts ts les pourfendeurs des froggies.
Ou alors les US qui ne cessent de nous vanter leur "admirable" "Way of life" par ses "Trumpettes de la renommée".
Mais attention ! Leur système social est le pire de tous paraît il et même les Indiens commencent à tiquer avt de faire le gd saut.
Donc, si vous avez un bon cpte en bque ou une bonne retraite à la frenchie, n'hésitez pas... La France s'en remettra.
a écrit le 02/03/2020 à 6:57 :
Dans toute ses monarchie model , îls faut bien comprendre que plaire au rois est un atout important .. Mais la France de dois pas çe coucher avec n'importe qui , et surtout pas se compromettre avec certain ... Notre âme et nos principes ne sont pas à vendre . Nous ne somme pas encore occuper comme én juin 40.
Dàns cette region du monde la guerre est proche , tention importànte entre iranien et arabes saoudite , entre turque et saoudien , et haine de l'Israël ....
Donc qu'ils achètent des armes a qui îls le souhaitént , nous ne participons pas à leur partis de menteur , tricheur ...
Apres tous qu'ils y est une guerre , un vainqueur et un vaincu , nous importe peux ...
Réponse de le 02/03/2020 à 8:24 :
Roger t vraiment un n'inclut et tu connais rien au commerce donc reste à ta place en temps ouvrier stp
Réponse de le 02/03/2020 à 9:40 :
"Nous ne sommes pas encore occuper comme en juin 40" :
Oui mais notre relation CROISSANTE de vassal sur le plan économique et budgétaire vis à vis de l Allemagne peut déboucher SANS GUERRE à une situation équivalente
Réponse de le 23/03/2020 à 10:25 :
Reponse á Mikeul . S'est vrais îls faut mieux etre vassal des USA ...
Personnellement , je suis certain que se qui affecte l'Allemagne effecte la France , donc nous dèvons nous entendre et travailler avec l'Allemagne , notre avenir , politique , economique et autre ... Depends dè notre union et dè la construction européenne ... Et non d'acteur étrangé ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :