L'Arabie Saoudite s'offre cinq corvettes espagnoles

 |   |  194  mots
Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman bin Abdul Aziz soutient le chantier naval espagnol Navantia
Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman bin Abdul Aziz soutient le chantier naval espagnol Navantia (Crédits : Charles Platiau)
L'Arabie Saoudite a acheté au chantier naval espagnol Navantia cinq corvettes Avante 2200 pour 2 milliards d'euros.

Le fameux club de Marbella, où se retrouvent les très hauts dignitaires saoudiens et hommes d'affaires espagnols, dont l'ancien roi d'Espagne, a de nouveau frappé. Et fort puisque c'est la première fois que l'Espagne exporte des navires de guerre en Arabie Saoudite. Le club de Marbella est à l'origine de l'achat le 10 juillet par l'Arabie Saoudite de cinq corvettes Avante 2200 fabriquées par le chantier naval Navantia. Une commande miraculeuse estimée à 2 milliards d'euros pour Navantia, qui était au bord du précipice après avoir cumulé cinq années de pertes. La fourniture des armements, la formation de 600 marins saoudiens et la modernisation de la base navale de Djeddah sont estimées à environ 1 milliard.

Qui de MBDA (missile sol-air VL-Mica et du missile anti-navire Exocet MM40 Block 3) ou de Raytheon/Boeing (ESSM et Harpoon) armera les corvettes espagnoles de la marine saoudienne ? Le missilier européen tenait la corde mais les Américains seraient revenus en force et auraient finalement remporté la compétition. S'agissant du système de gestion de combat (CMS), Navantia a placé le Catiz qu'il a développé et qui intègre le radar TRS-3D d'Hensoldt (ex-Cassidian).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2018 à 9:51 :
super
l ancien roi carlos a encore touche des commissions occultes
a écrit le 13/07/2018 à 15:59 :
Voila , je suis bien contents pour les arceneaux espagnole, au moins ils ne fermerons pas.... Et j'espère que çette commande les mètrera hors d'atteints d'une OPA agressif ...
Réponse de le 14/07/2018 à 13:20 :
Ce qui est rassurant c'est que la maison Bescherelle, elle, a toujours de beaux jours devant elle...
a écrit le 13/07/2018 à 12:28 :
Mince alors, le lobbying a ete insuffisant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :