Armement : la France prend une nouvelle claque en Egypte

 |   |  539  mots
La France s'est fait complètement sortir ou presque du marché de l'armement  égyptien.
La France s'est fait complètement sortir ou presque du marché de l'armement égyptien. (Crédits : Reuters)
Fincantieri est très proche de vendre deux frégates multimissions (FREMM) à la marine égyptienne. Deux frégates prélevées sur le programme de la Marina militare (9e et 10e) : Spartaco Schergat et Emilio Bianchi.

Depuis la visite d'Emmanuel Macron en Egypte en janvier 2019, les mauvaises nouvelles pour l'industrie d'armement française se multiplient. Après ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), qui a vendu l'année dernière six frégates Meko A200, c'est au tour du partenaire stratégique de Naval Group, l'italien Fincantieri d'être très proche de vendre deux frégates multimissions (FREMM) à la marine égyptienne. Ces deux frégates seront prélevées sur le programme de la Marina militare (9e et 10e) : Spartaco Schergat et Emilio Bianchi.

Résultat, l'Italien peut vendre les deux frégates à prix cassés à l'Egypte pour un montant estimé à 1,2 milliard d'euros. Soit pratiquement le prix de la FREMM vendue en 2015 par la France à la marine égyptienne. Pour cette opération, Fincantieri bénéficie du soutien de la Cassa Depositi e Prestiti (CDP), qui est prêt à consentir un prêt à l'exportation avec l'octroi d'une garantie pouvant aller jusqu'à 500 millions d'euros. Faut-il également rappelé que l'allemand Diehl a remporté la compétition pour la livraison de sept systèmes complets de défense sol-air.

Pourquoi l'Egypte oublie la France

Lors de sa conférence de presse du 28 janvier 2019, Emmanuel Macron, sous la pression des ONG, s'était autorisé, sans concertation avec son homologue, à faire la leçon de morale sur la société civile et les droits de l'homme au président égyptien le maréchal Abdel Fattah Sissi. "On ne donne pas la leçon au Pharaon chez lui sans le prévenir", nous avait expliqué un industriel à l'époque. Une erreur fatale dans les relations entre la France et l'Egypte, qui fait payer à Paris cet affront.

Le résultat a été très rapide : l'attaché d'armement français a été convoqué dans la foulée de la visite du président français pour se voir signifier la fin de la relation armement privilégiée avec la France, inaugurée en 2015 par l'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, aujourd'hui ministre des Affaires étrangères (vente de quatre corvette Gowind Combat, de deux Mistral, d'une frégate FREMM et de 24 Rafale). Désormais, la France devra affronter la concurrence, le gré à gré étant terminé et l'âge d'or au Caire révolu.

Le désastre français en Egypte

Résultat, tous les projets français dans le domaine de l'armement ont pris l'eau. Les 12 Rafale supplémentaires jugés trop chers ont été mis de côté, et ce indépendamment du problème d'autorisation export du missile Meteor (ITAR) qu'Israël ne souhaite pas voir sur les avions de combat égyptiens. Les Égyptiens pourraient acheter du F-15. Le dossier des hélicoptères pour l'armée de l'air (12 H225M) est également jugé cher et pas assez convaincant sur le plan technique. De son côté, Leonardo Helicopters semble avoir signé un contrat d'exportation d'une vingtaine d'appareils destinés au transport de troupes à terre et à bord des navires (AW149 ). Enfin, l'option des deux corvettes Gowind Combat (Naval Group) semble enterrée.

La France s'est fait complètement sortir ou presque du marché de l'armement égyptien. La nature ayant horreur du vide, la concurrence s'est engouffrée dans la faille créée par l'erreur diplomatique incroyable d'Emmanuel Macron...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2020 à 14:32 :
Et c'est pas fini, depuis Hollande les branquignoles se succèdent.La france dispose de très bons fonctionnaires type union sociètique, mais nul en commerce, n'est pas capitaliste qui veut.
a écrit le 08/02/2020 à 10:40 :
"On ne donne pas la leçon au Pharaon chez lui sans le prévenir"... Bravo Manu !
a écrit le 07/02/2020 à 23:36 :
Malheureusement la France ne devrait pas perdre plus de grands États régionaux et majeurs comme l'Egypte et l'allié propre de la France dans cette région instable est que la France manque de politique étrangère et les partenaires politiques la perdent
a écrit le 06/02/2020 à 11:01 :
L'arrogante diplomatie française croyait que le dictateur Sissi était désormais aux ordres après les cdes en "rafale" de matériel militaire du... début du siècle.
Mais ce dernier a cloué le bec du coq gaulois de façon... diplomatique tt en lui rappelant que ds la compétition internationale, le client était roi et le soumissionnaire n'avait que le droit de se taire, surtout s'il n'avait que la stature d'un coq !!
Réponse de le 09/02/2020 à 21:55 :
La politique internationale n'est pas une affaire de boîtes de conserve.
a écrit le 06/02/2020 à 9:26 :
Faut il rappeler les règles de l'orthographe ?
a écrit le 06/02/2020 à 8:53 :
Effectivement, on ne doit pas donner de leçons au pharaon, chez lui et ça a justement déplu, j'ajoute que l'on ne doit pas non plus critiquer son pays lorsque l'on est en voyage présidentiel hors de France et surtout quand on se trouve en Algérie : ça fait deux fois pour macron (pas de M), les égyptiens ont bien compris à quel personnage ils ont à faire, même et surtout lorsque l'on parle affaires : la France souffre aussi de cela, nous avons honte !!!!!
a écrit le 06/02/2020 à 7:41 :
La loi Sapin 2 serait elle pour quelque chose dans ce recul? Mais alors serions nous les seuls à appliquer ces règles car les ventes concurrentes progressent, elles?
a écrit le 06/02/2020 à 5:37 :
Faire la leçonde morale sur les droits de l'homme à d'autres pays alors qu'on les respecte pas chez soi, avec les gilets jaunes blessés graves, les prisons dans un état lamentable et surpeuplées , la pollution de l'air au NO2 , etc etc .
Non, faut que ça fasse des leçons de morale aux autres pays et pour au final faire couler l' économie française et donner une image de pays prétentieux et sans respect. On avait pas besoin de ça.
a écrit le 05/02/2020 à 22:00 :
Ça montre surtout un amateurisme total de l armée égyptienne.

Changer de système tous les 2 ans n q aucun sens.

En plus acheter des rafales pour passer au f15 meme lifter c est un gros lol.

Alors le pharaon est fâché ben dit donc...

Vu sa politique d achat il n a pas grand besoin de ce genre de jouet.

Un peu de sérieux.
Réponse de le 10/02/2020 à 18:37 :
oui....mais nous , nous aurions un grand besoin de ses commandes !!!
a écrit le 05/02/2020 à 18:08 :
On veut toujours donner des leçons aux autres et voilà ce qu'on ramasse !
De quel droit ? on n'est qu'une petite démocratie qui ferait bien de balayer d'abord devant sa porte surtout face à des pays qui sont en pleine évolution démocrtique pour contenir les mouvements civiques et religieux auxquels ils doivent faire face .
a écrit le 05/02/2020 à 17:03 :
Et pourquoi cet article oublie de mentionner les montages financiers douteux qui ont été réalisés lors des dernières ventes françaises à l'Egypte? L'erreur ce serait de continuer de vendre à crédit (sur le dos des contribuables Français) à un pays endetté qui ne remboursera peut être jamais.
Réponse de le 05/02/2020 à 19:37 :
L'incompétence de ce gouvernement se voit mieux à l'étranger où il ne possède pas l'appui inconditionnel de la presse et des "élites"
Réponse de le 06/02/2020 à 8:58 :
Pas de problème, c'est la COFACE (c'est à dire nous) qui paiera, comme pour le métro du Caire....... La France n'a pas son pareil au monde : elle paie les travaux qu'on lui commande
a écrit le 05/02/2020 à 9:14 :
L'arrogance de notre Président fait aussi des dégâts à l'international !
a écrit le 05/02/2020 à 8:24 :
Toujours a donner des leçons de moralité : civique, économique, au monde entier tout en étant impétueux le boomerang nous revient en pleine figure !....alors que chez nous ......
a écrit le 05/02/2020 à 8:14 :
S'il n'y avait que l'Egypte! Macron a une politique étrangère catastrophique et arrogante à son image. résultat la France gesticule et personne ne l'écoute bravo l'artiste!
Réponse de le 06/02/2020 à 9:29 :
Il y a aussi le Brésil...
a écrit le 05/02/2020 à 8:10 :
Le problème de Macron est qu'il ne sait pas la fermer quand il faut. Cela s'ajoute à ses grandes méprise dans ses choix de collaborateurs importants sur l' int'l ou le national. Tout est corrigible mais lui demandera de gros efforts.
a écrit le 05/02/2020 à 7:26 :
Très bonne nouvelle. Ce serait bien que la France se concentre sur autre chose que l'industrie de l'armement. Une petite pensée pour mon pote yéménite dont les parents sont morts sous les excellentes bombes française
a écrit le 05/02/2020 à 5:36 :
Oui Teddy, tu as raison... En France et hors de France, Macron est capable de tout, y compris déclencher une quasi guère civile, enfoncer le moral et les perspective de tous, et accessoirement de créér des catas pour notre industrie (et nos emplois, soit dit en passant...) ; Renault, Armement, etc...
a écrit le 05/02/2020 à 3:16 :
Il est fort ce macron.
a écrit le 04/02/2020 à 20:58 :
L'Italie est surtout contrainte de vendre 2 frégates destinées à sa marine afin de financer l'achat des F 35
a écrit le 04/02/2020 à 20:31 :
Donner des leçons , la spécialité de Macron, dommage, il faut être pragmatique
et faire du business, c'est mieux pour notre balance commerciale.
a écrit le 04/02/2020 à 19:58 :
On ne peut pas vouloir que le Président dénonce le non respect des droits de l'homme et en même temps réussisse à vendre au mêm des armes.
Ce qui est à craindre c'est que ce soit les mêmes qui ne veulent pas de vente d'armes à des pays non démocratique et qui critiqueront celui qui fait des remarques sur le respect des règles de respect des droits de l'homme. En France on est capable de tout.......
a écrit le 04/02/2020 à 19:03 :
On jouit quand la France prend des claques comme en 40.
Réponse de le 05/02/2020 à 10:57 :
Oui, tout le monde est vraiment content. Pauvre pays!
a écrit le 04/02/2020 à 18:25 :
Si l’Afrique était uni, elle pourrait faire en sorte de réveiller la France une bonne fois pour toute, simplement à s’industrialise auprès des chinois ou des russes.
La France a besoin de savoir que dans l’Afrique elle n’existerais quasi plus.
Juste à voir quand les usa font pression sur l’Europe pour des embargos et comment l Europe se met à genou face à cela.
Bien dommage que l’un sans l’autre ne puisse pas comprendre qu’ils ont toute à gagner
Réponse de le 05/02/2020 à 7:34 :
Je ne rien compris.
Trop intellectuel ce commentaire.
a écrit le 04/02/2020 à 18:08 :
Certaines divergences doivent se discuter en privé, et non pas devant les caméras.
Invité ou pas, on ne donne pas de leçons à un allié (prévenu ou pas) sur sa gestion intérieure, on propose, on tente de convaincre ou de démontrer, on invite, on suggère, mais rien de plus.
Une démarche diplomatique longue, tout le contraire d'une annonce.
Pas facile pour les générations twits et selfies
selfie-twit, égo-imbécile
a écrit le 04/02/2020 à 17:53 :
Macron ou la France qui ..gagne, encore une fois.. La girouette n' en a pas fini de girouetter..
a écrit le 04/02/2020 à 17:09 :
Qui veut faire confiance a une France sous tutelle, il n'y a aucune sécurité sur le service après vente!
Réponse de le 05/02/2020 à 8:13 :
??????
a écrit le 04/02/2020 à 16:57 :
je lisais encore ce week end qu on se faisait pourrir parce qu on vendait masse d armes aux Egyptiens (et EAU) qui servent en Libye. Bref, ça n'ira jamais...
a écrit le 04/02/2020 à 15:33 :
"Armement : nouvelle claque de la France en Egypte".
Titre donné par l'auteur Michel Cabirol, celui-ci ne sait pas très bien manier la rhétorique. Car en lisant l'article, j'ai compris "nouvelle claque à la France par l'Egypte.

Les écoles de journalisme ont encore beaucoup de travail à accomplir.
a écrit le 04/02/2020 à 15:25 :
De la part d'un président francais qui n' a pas hésité à dire que la colonisation est un crime contre l'humanité, on peut attendre toutes les inepties démagogiques.
Sortez le clown !
Réponse de le 04/02/2020 à 17:05 :
@Bara
C'est quoi la colonisation sinon un crime contre l'humanité ? De la philanthropie ?
Réponse de le 04/02/2020 à 19:01 :
Vous confondez Humanitas, la dignité humaine, et anthropos : l'hominidé. On peut être humaniste et mysanthrope, ou tout simplement détester les imbéciles.
Réponse de le 04/02/2020 à 19:23 :
Réponse à Valbel
On doit pouvoir trouver un moyen terme entre laphilanthropie dt le crime contre l'humanité. Par exemple : l'échange de biens et services (au sens large) dont l'humanité dans sa totalité a profité depuis plus de 10.000 ans
Le problème de Macron est qu'il est toujours dans la caricature. Les preuves en abondent (cf ses déclarations stupides sur le chomage, ou l'Otan en "mort cérébrale" ou sur Bolsonaro accusé d'être un "menteur" (sic)).
Bref le coquelet n'en rate pas une, sans tenir compte du ridicule embarrassant pour le pays qu'il est censé représenter.
Réponse de le 05/02/2020 à 11:14 :
@Valbel89

50.000 km de routes bitumées, 215.000 km de pistes toutes saisons, 18.000 km de voies ferrées, 63 ports équipés, 196 aérodromes, 2000 dispensaires équipés, 600 maternités, 220 hôpitaux dans lesquels les soins et les médicaments étaient gratuits. En 1960, 3,8 millions d’enfants étaient scolarisés et dans la seule Afrique noire, 16.000 écoles primaires et 350 écoles secondaires collèges ou lycées fonctionnaient.
Pour la seule décennie 1946 à 1956, la France a, en dépenses d’infrastructures, dépensé dans son Empire, donc en pure perte pour elle, 1400 milliards de l’époque.
A l’exception des phosphates du Maroc, des charbonnages du Tonkin et de quelques productions sectorielles, l’Empire ne fournissait rien de rare à la France. En 1958, 22% de toutes les importations coloniales françaises étaient constituées par le vin algérien qui était d’ailleurs payé 35 ff le litre alors qu’à qualité égale le vin espagnol ou portugais était à19 ff...

Et vous venez nous parler de crime contre l'humanité?? Simplet va
Réponse de le 07/02/2020 à 11:39 :
@AL02

Tout cela contre des décennies d'humiliation, d'esclavage et d'exploitation. Regardez au delà de l'Afrique.
a écrit le 04/02/2020 à 14:25 :
Jamais contents les journalistes. Quand Macron ne parle pas des droits de l'homme, il est vilipendé, quand il en parle, on dit que c'est une 'erreur diplomatique incroyable'...
Réponse de le 06/02/2020 à 9:37 :
Quand on veut vendre un produit, on ne dit pas à l'acheteur que c'est un c.. sinon, c'est mal engagé. D'autre part, tout le Monde sait qui est Macron, surtout quand il est à l'étranger.
a écrit le 04/02/2020 à 14:21 :
Le ton de cet article est parfaitement exagéré. L'Egypte peut faire de bonnes affaires avec l'Italie, qui gère ses finances au plus juste et s'est trouvé un repreneur pour ses deux frégates, tout comme nous avons fait avec le BPC destiné aux russes.
Macron a peut être fait un faux pas avec Sissi, mais c'est véhiculer une vision simpliste des choses que d'affirmer que ce dernier a fermé le robinet aux entreprises françaises. Si Sissi veut se brouiller avec la France, il a beaucoup plus à perdre que nous...
a écrit le 04/02/2020 à 14:18 :
Je crois surtout qu'après les grosses ventes précédentes, la Coface refuse d'ajouter des lignes de crédit pour l'Égypte ... Ils doivent donc maintenant payer cash les industriels français. Les concurrents emportent donc les marchés car les conditions de paiement sont meilleurs
a écrit le 04/02/2020 à 14:17 :
QUEL PITRE !

S'il se met à donner des leçons de droits de l'homme,
cèdant aux ONG, ce chez nos meilleurs clients,
Hé bein ! la liste de clients à Perdre partout !

USA RUSSIE ITALIE ALLEMAGNE NEERLANDAIS SUEDOIS BRITANNIQUES
qui se gardent de ces ingérences se frottent les mains

La Fr a tellement perdu durant trois décennies à s'ingérer dans les affaires Chinoises,
au profit de tous ses concurrents ( démocraties, pourtant )

Le Président Egyptien Moubarak n'était pas irréprochable non plus en droits de l'Homme, et pourtant allié diplomatique, stratégique, commercial, INDEFECTIBLE
majeur pour la Fr

La Fr est donc grillée en Egypte jusqu'à 2022 ou 2027 ( si réélu )
Réponse de le 04/02/2020 à 16:14 :
De toute façon comme on est pas sûr que l’Égypte paie ses crédits ce n'est pas très grave.
a écrit le 04/02/2020 à 14:16 :
Les FREMM italiennes ne sont pas à proprement parler "d'occasion " puisqu'elles ne sont pas encore terminées: une achève ses essais en mer et la seconde vient d'être mise à l'eau pour être livrée en 2021.... par contre il aurait sans doute été judicieux de vendre nos 1eres FREMM d'occasion pour les remplacer par de nouvelles FTI....
Réponse de le 04/02/2020 à 16:48 :
Pas du tout , potassez un peu le sujet , la France a déjà réduit sa dotation en FREMM , plus performantes que les FTI pour des questions d'économies .
Réponse de le 05/02/2020 à 18:08 :
J'ai bien potassé mon sujet les FTI seront autrement plus performantes avec leur nouveau radar et leur système de combat plus moderne, ce n'est pas pour rien justement que la dotation FREMM a été réduite et remplacée par des FTI .... de plus les militaires n'apprécient pas trop certaines de leurs "particularités"...
a écrit le 04/02/2020 à 14:16 :
Quel désastre que ce quinquennat ! On croyait qu'avec Hollande on avait touché le fond mais là on s’aperçoit que ce n'est pas le cas.
Réponse de le 04/02/2020 à 16:16 :
Vous êtes mal informé sur les résultats économiques de Macron : baisse du chômage, les investissements au plus haut depuis 10 ans, les baisses d'impôts. mais évidement vois critiquez pour critiquer.
Réponse de le 04/02/2020 à 17:53 :
Et mal informé sur Hollande,qui pour la première fois,après ~30 ans d'existence,a réussi à vendre des Rafales à l'étranger.
Réponse de le 05/02/2020 à 2:07 :
Je vous conseil de revoir les méthodes de Macron sur sa façon de faire,vous avez beau dire qu'il y a moins de chômage,plus d'investissement mais quand on voit la situation du pays, on dirait qu'il y a une différence entre ce qui est dit et ce qui se passe vraiment.
Le bilan de Macron pour l'instant reste catastrophique et ce n'est pas une misérable baisse d'impôt,une baisse du chômage qui a surement d'autres facteur que l'intervention de Jupiter 1er et le lèche botte auprès d'investisseur en échange de quelques "concessions".
a écrit le 04/02/2020 à 14:02 :
Macron ou la souris qui rugissait . Au lieu de faire la leçon à tout le monde , qu'il s'occupe des affaires de son peuple , et se calme pour commencer .
Réponse de le 04/02/2020 à 16:17 :
Les affaires internationales font partie des missions du président.
a écrit le 04/02/2020 à 13:42 :
Peut on vraiment parler de claque ? L'italie propose pour soulager ses finances des Frégates "d'occasion" forcement moins chère que des neuves sortant des chantiers de DCNS. Nous n'avons pas de Frégates d'occasion à proposer aux Egyptiens.

N'oublions pas non plus qu'il nous ont acheté ces dernières années des Rafales, des corvettes Gowind, une frégate FREMM, 2 portes hélicoptères, des véhicules blindés légers, un satellite de télécommunications militaires....

On ne peut gagner à tous les coups.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :