Budget armées 2021 : vers une trajectoire financière respectée (39,2 milliards)

Le ministère des Armées devrait bénéficier de plus de 39 milliards en 2021.
Michel Cabirol
La LPM 2019-2025 repose sur une trajectoire financière ferme de près de 198 milliards d'euros courants de crédits budgétaires sur la période 2019-2023,
La LPM 2019-2025 repose sur une trajectoire financière ferme de près de 198 milliards d'euros courants de crédits budgétaires sur la période 2019-2023, (Crédits : Charles Platiau)

Ces derniers jours, le ministère des Armées affichaient une belle confiance dans la prochaine présentation du budget 2021 prévue le 28 septembre. L'Hôtel de Brienne, qui n'a pas bénéficié du plan de relance de 100 milliards d'euros, a défendu le strict respect de la trajectoire financière de la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025. Soit 295 milliards d'euros au total. En 2021, la marche à atteindre s'élève 39,2 milliards d'euros, soit un budget en hausse de 1,7 milliard d'euros (contre 37,5 milliards en 2020).

"La marche budgétaire, qui est prévue, sera respectée" dans le budget 2021, explique-t-on au sein du cabinet de Florence Parly. "On mettra en oeuvre la LPM telle qu'elle est prévue". Sur les 39,2 milliards d'euros, 22,3 milliards seront consacrés à l'équipement des armées (20,8 milliards en 2020). Au total sur la période de l'actuelle LPM, les armées disposeront de 172,8 milliards, dont 112,5 milliards sur 2019-2023, pour s'équiper ou se rééquiper.

Actualisation de la LPM en 2021

La LPM repose sur une trajectoire financière ferme de 197,8 milliards d'euros courants de crédits budgétaires sur la période 2019-2023, représentant une croissance annuelle de 1,7 milliard d'euros entre 2019 et 2022, puis de 3 milliards d'euros en 2023. Pour la période 2024-2025, les montants financiers indiqués expriment un niveau de besoin en programmation.

Une actualisation de la LPM est prévue en 2021. Elle permettra d'affermir ou pas les ressources budgétaires pour les années 2024 et 2025 afin de prendre en compte la situation macroéconomique en vue d'atteindre un effort national de défense de 2% du PIB à l'horizon 2025.

Michel Cabirol
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 24/09/2020 à 18:59
Signaler
il est temps de se réveiller aprés avoir sommeiller !!!

à écrit le 17/09/2020 à 13:15
Signaler
Si on récupérait les milliards de fraudes aux assurances sociales, on se paieraient deux porte-avions cash !

à écrit le 17/09/2020 à 7:49
Signaler
On marche sur la tête: nous ne sommes pas sous la menace d'une guerre, et notre parlement est fier d'annoncer que nous tiendrons notre objectif de dépenses; Quelqu'un s'intéressera-t-il enfin aux rentrées budgétaires? Le jour viendra où la France s'é...

le 17/09/2020 à 9:44
Signaler
Vous êtes aveugles ou bien?? Le monde devient de plus en plus dangereux, les pays réarment partout, l'Europe n'a aucune géopolitique de puissance car se reposant sur l'Oncle Sam qui veut se désengager, et par dessus le marché, la défense créé et main...

le 17/09/2020 à 14:11
Signaler
On marche sur la tête, il y a encore des gens qui pensent qu'il ne faut accorder des crédits pour la défense que le jour de la guerre… Ouvrez les yeux, le monde réarme et n'a jamais été aussi instable (Chine, Russie, Moyen orient, Libye, tensions en ...

le 17/09/2020 à 23:16
Signaler
chuuuut. C'est une dépense pour notre sécurité et celle des Européens. Il est temps de le comprendre, hein?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.