Frégates FDI : Naval Group détaille son offre à la marine grecque

 |  | 497 mots
Lecture 3 min.
La première frégate FDI grecque pourrait être en service en 2025
La première frégate FDI grecque pourrait être en service en 2025 (Crédits : Naval Group)
L'offre française, qui colle parfaitement aux exigences de la Grèce, est séduisante. Mais le volets politique et financier compteront beaucoup aussi.

Naval Group a fait le show en Grèce. Le groupe tricolore a présenté mardi son offre à la presse grecque dans le cadre d'une compétition internationale pour fournir à la marine grecque quatre frégates neuves, la modernisation de quatre frégates Meko et enfin deux frégates d'occasion prêtes rapidement. Cette compétition réunit la plupart des chantiers européens (Damen, Navantia, TKMS, BAE Systems) ainsi que les Américains. Au-delà de l'aspect technologique et opérationnel, la compétition se jouera également sur deux autres critères, politique et financier.

Naval Group a proposé un package complet qui garantit à la Grèce "les meilleures capacités dans les plus brefs délais avec des coûts optimisés", selon le groupe tricolore. Dans ce cadre, le groupe propose quatre frégates FDI (frégate de défense et d'intervention), dont trois seront construites en Grèce et la première à Lorient qui sera en service d'ici à 2025. Les trois frégates suivantes seront prêtes en 2027, 2028 et 2029. Les FDI, équipées du radar ultra-performant Sea Fire de Thales, pourront engager notamment jusqu'à 32 missiles de défense aérienne Aster. Mais pas le missile de croisière MdCN.

Cession de deux frégates de la Marine française

En attendant l'arrivée des FDI, Naval Group donne gratuitement à la marine grecque deux frégates qui peuvent être disponibles début 2022 : la frégate de guerre anti-aérienne (AAW) Jean Bart et la frégate de guerre anti-sous-marine (ASW) Latouche-Tréville, actuellement en service auprès de la marine française, comme l'avait révélée La Tribune. Elles pourront faire la transition respectivement jusqu'en 2025 et 2026.

Enfin, Naval Group propose en partenariat avec Thales et sa filiale grecque Thales Hellas la modernisation des frégates Meko en Grèce avec la participation de l'industrie grecque. Le groupe électronique, qui a fourni le système de gestion du combat (CMS) des frégates, sera responsable du programme de mise à niveau à mi-vie.

Un partenariat étroit avec l'industrie grecque

L'offre colle parfaitement à ce que veut la Grèce. Fin janvier, le ministre de la Défense grec, Nikolaos Panagiotopoulos, avait détaillé lors d'une interview accordée à ALPHA TV les demandes de la marine grecque. Au-delà de l'achat de quatre frégates neuves et de la modernisation des quatre frégates MEKO de fabrication allemande, la Grèce souhaite rapidement deux navires d'occasion "prêts" et "en bon état, éventuellement mis à niveau". Soit "une solution intermédiaire" en attendant la mise en service des frégates neuves.

Enfin, Naval Group propose un partenariat étroit à l'industrie naval grecque. Plus de dix entreprises grecques ont déjà été pré-qualifiées et de nombreuses autres sont en cours de pré-qualification. Au-delà de leur participation aux programmes FDI et Meko, toutes les entreprises grecques qualifiées intégreront les chaînes d'approvisionnement de l'équipe industrielle française et auront la possibilité de participer à d'autres futures compétitions internationales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2021 à 16:27 :
Rétrocommission , ou lá. Le vilain mot.
Sa sous entends des détournements d'argents publique pour fasorisé les relations entre décideur du monde libre ...
Ou , des investicement dàns un filme pour soutenir la carrière d'une actrice maîtresse d'un chef d'état ....
Les rétrocontrôles ne fonctionne pas pour certaine personne ....
Bien triste cette democratie de pourris ...
a écrit le 14/04/2021 à 14:29 :
A quand ,de connaître le montant des rétrocommissions?
Réponse de le 15/04/2021 à 23:43 :
Vite il faut appeler l'AFA, le PNF, le DoJ, le SFO... Vous vous trompez d'époque ou alors vous vous réveillez d'un coma de 20 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :