Thales Alenia Space : objectif Lune

 |  | 666 mots
Lecture 3 min.
Les premiers éléments de la station spatiale lunaire, qui n'a pas vocation à être habitée de manière permanente, seront assemblés à partir de 2024. Cette station spatiale accueillera jusqu'à quatre astronautes à la fois pour une durée allant d'un à trois mois.
Les premiers éléments de la station spatiale lunaire, qui n'a pas vocation à être habitée de manière permanente, seront assemblés à partir de 2024. Cette station spatiale accueillera jusqu'à quatre astronautes à la fois pour une durée allant d'un à trois mois. (Crédits : Thales Alenia Space)
Thales Alenia Space a été sélectionné par l'Agence spatiale européenne pour fournir deux modules à la future station spatiale lunaire pilotée par la NASA dans le cadre d’une coopération internationale : l'Habitat International I-HAB, une station spatiale de 40 tonnes habitée en orbite lunaire, et le module de communication et de ravitaillement Esprit.

Thales Alenia Space va se poser sur la lune dans le cadre du programme Artemis piloté par la NASA. Un programme qui renvoie enfin l'homme sur la Lune en 2024. La société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %) va fournir deux modules importants de la future station spatiale lunaire LOP-G (Lunar Orbital Platform - Gateway) : l'Habitat International I-HAB, une station spatiale de 40 tonnes habitée en orbite lunaire dont le  lancement est prévu en 2026, et le module de communication et de ravitaillement Esprit (station-service en orbite), qui devrait être lancé en principe en 2024. "Ces deux modules représentent la contribution européenne pour cette station lunaire", a précisé dans un communiqué Thales Alenia Space (TAS).

Sous le pilotage de la NASA, la future station spatiale est développée

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :