Pologne : Airbus Helicopters rit, MBDA/Thales pleurent

 |   |  1270  mots
Le gouvernement a pris la décision politique de retenir pour tests l'appareil de la société Airbus, a déclaré le président polonais Bronislaw Komorowski
"Le gouvernement a pris la décision politique de retenir pour tests l'appareil de la société Airbus", a déclaré le président polonais Bronislaw Komorowski (Crédits : Airbus Helicopters/Anthony Pecchi)
Une bonne nouvelle en cache une mauvaise. Si Varsovie a choisi les Caracal d'Airbus Helicopters (2 milliards d'euros), la Pologne a toutefois sélectionné Raytheon pour sa défense antimissile (4 milliards) au détriment de MBDA et Thales. Clairement, Varsovie a confié à Washington la commande la plus stratégique pour sa défense.

C'est officiel cette fois-ci. La Pologne a choisi pour de nouveaux "tests" les Caracal, les hélicoptères multirôles d'Airbus Helicopters, dans le cadre d'un appel d'offres estimé entre 2 et 2,3 milliards d'euros (50 appareils au lieu des 70 fixés par l'appel d'offre), a annoncé mardi le président polonais Bronislaw Komorowski. Une façon originale d'indiquer que le constructeur de Marignane est entré en négociations exclusives avec Varsovie. Et surtout de préciser élégamment que le Caracal a remporté la compétition face aux deux autres hélicoptères en compétition jusqu'ici, le S-70i de l'américain Sikorsky et l'AW149 de l'italo-britannique AgustaWestland.

"Le gouvernement a pris la décision politique de retenir pour tests l'appareil de la société Airbus", a déclaré à la presse Bronislaw Komorowski, à l'issue d'une rencontre avec la Première ministre polonaise, Ewa Kopacz.

Si Airbus Helicopters parvenait in fine à gagner un tel appel d'offre, ce serait la première fois que la Pologne passe une commande significative dans le domaine de l'armement à la France. Historique... Entre 2009 et 2013, la Pologne a par exemple commandé royalement à la France pour un total de 53,6 millions d'euros de matériels militaires. C'est peu et cela dure depuis de très nombreuses années.

La signature du contrat pourrait intervenir "en septembre" et les premiers hélicoptères devraient être livrés "à partir de 2017", a-t-on expliqué de source proche du ministère de la Défense, qui a estimé que la quantité d'hélicoptères pourrait être revue à la hausse. Enfin, Paris a démenti que la décision de Varsovie en faveur des hélicoptères français étaient liée à une promesse française de ne pas livrer les deux porte-hélicoptères de type Mistral à la Russie.

Les États-Unis choisis pour la défense antimissile

Paris n'a pas toutefois réalisé le grand chelem en perdant en parallèle une compétition dans la défense aérienne (Air defence). Peu d'observateurs estimaient d'ailleurs possible une victoire total de Paris sur Washington. Le président polonais Bronislaw Komorowski a donc annoncé que la Pologne ouvrirait des négociations avec les États-Unis qui visaient également à l'image de la France le grand chelem, pour finaliser l'appel d'offres des missiles."Les États-Unis visaient le grand chelem, ils ont mis une pression politique majeure au cours des derniers mois sur la Pologne", explique-t-on de source proche du ministre de la Défense.

Varsovie, qui avait accéléré cet automne le processus de sélection du fournisseur de son nouveau système de défense antimissile en raison des tensions liées à la situation en Ukraine, s'est donc employé à réaliser un équilibre transatlantique dans un contexte de montée des tensions avec la Russie. La Pologne, membre de l'Otan depuis 1999, s'est peu à peu rapprochée du reste de l'Europe ces dernières années. Surtout depuis que Barack Obama a réduit le bouclier de défense anti-missiles en Europe de l'Est. Depuis la fin de la Guerre froide, Varsovie entretenait auparavant des liens de défense et de sécurité étroits avec Washington.

La très belle offre de MBDA/Thales que Varsovie a refusé

Le ministère de la Défense polonais a précisé pour sa part que Varsovie avait approuvé sa recommandation de passer une commande de missiles Patriot de l'américain Raytheon au détriment d'un consortium tricolore formé par le missilier européen MBDA et Thales (système SAMP/T). Soit un possible contrat de l'ordre de 4 milliards d'euros, ce qui serait le plus gros marché public de l'histoire militaire de la Pologne. Surtout la Pologne a encore choisi les États-Unis, qui a réinvesti l'Europe de l'est avec la crise ukrainienne, pour le contrat le plus stratégique, sa défense antimissile.

"MBDA et Thales avaient une très belle offre qui était en cohérence avec les savoir-faire des deux groupes, regrette-t-on dans l'entourage du ministre. Nous avons le sentiment que cette offre a été sérieusement considérée par la Pologne. Mais il faut savoir d'où vient la Pologne, qui ne peut pas effacer comme cela en deux ans sa relation avec les États-Unis". Une très belle offre qui donnait la part belle à l'industrie polonaise. Bon élève, Eurosam a collé au plus près des demandes de la Pologne.

Ainsi, le GIE proposait le système SAMP/T, un système européen déjà opérationnel dans les pays de l'OTAN, donc compatible avec l'Alliance atlantique. Le SAMP/T bénéficie des dernières technologies, dont la capacité ATBM. En Turquie, faut-il rappeler qu'il est arrivé en deuxième position derrière le système chinois CPMIEC (China Precision Machinery Import-Export Corp.) mais devant les américains Lockheed Martin/Raytheon (PAC-3). D'ailleurs, ce sont les Polonais eux-mêmes qui avaient demandé à Eurosam de concourir alors que le GIE n'avait pas été invité à participer en 2013 au dialogue technique.

Une offre qui donnait la part belle à l'industrie polonaise

Contrairement à Raytheon, qui a fait le minimum, MBDA et Thales proposaient un partenariat de haut niveau à la Pologne via un transfert de technologies (ToT) très élevé qui concerne aussi bien le missile que les fonctions Commande et Contrôle, les radars, les lanceurs et les communications (développement, production, intégration, tests, maintenance, formation...). Ce qui aurait pu induire des milliers d'emplois à la clé pour Varsovie selon le degré du ToT négocié. Ils proposaient aussi un partenariat sur le long terme avec l'industrie polonaise, notamment la possibilité de rejoindre la feuille de route Aster grâce à la modernisation du système (Aster B1NT).

Concrètement si Eurosam avait gagné le contrat, les industriels français auraient signé des partenariats avec les groupes polonais Bumar PIT Radwar, Mesko et HSW filiales de la holding Polska Grupa Zbrojeniowa (PGZ). Des déclarations d'intention (Letter of Intent) avaient déjà été signées. Thales a déjà une coopération étroite avec Radmor sur les postes de radio PR4G fabriqués en Pologne, ou encore la technologie IFF qui fait l'objet d'une coopération entre Thales et Radwar.

Enfin, les deux partenaires au sein d'Eurosam donnaient, contrairement aux Américains, la maîtrise totale du système. Soit une indépendance opérationnelle de l'armée polonaise. Au-delà, la France proposait un partenariat stratégique avec un choix d'un système européen pour participer à la construction de l'Europe de la défense et ne pas reposer uniquement sur les États-Unis. Raté...

Airbus Helicopters remporte la mise

"Nous nous préparons maintenant pour les prochaines étapes de l'appel d'offres, a réagi Airbus Helicopters dans un communiqué. Nous coopérerons étroitement avec les forces armées polonaises, pendant la période des essais, afin de répondre à toutes questions et demandes et démontrer ainsi que le Caracal satisfait à l'ensemble des critères de l'appel d'offres et des besoins opérationnels". Dans le camp français, on s'attend à des recours des deux rivaux. "La procédure a été respectée", a-t-on expliqué.

Mais on explique dans l'entourage du ministre de la Défense, que le choix de Varsovie est "difficilement réversible" même si Airbus Helicopters "n'a pas encore gagné". Pourquoi un tel optimisme? Parce qu'au ministère, on estime que l'annonce a été faite par le président polonais, c'est donc "un peu plus qu'une étape technique", veut-on croire. D'autant que le Caracal a convaincu les Polonais, a-t-on insisté : "ils achètent un matériel dans la perspective d'un engagement militaire. Ils l'ont déjà vu fonctionner, sur le terrain et en exercice".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2015 à 18:41 :
"la Pologne qui vient de commander des hélicos Caracal pour 3-3.5 Milliards d'€ (c'est pas un hasard)."

L’appareil, un des bestsellers de la gamme militaire d’Airbus Helicopters, sera testé durant l'été, avant une signature définitive du contrat, estimé entre 2 et 3 milliards d’euros, prévue en septembre, de source proche du ministre de la défense.
Ne criez pas trop victoire !!!!!!!!!!!!!!!!!! En plus l'Allemagne est actionnaire ,que va -t-il rester pour la France ?
Réponse de le 23/04/2015 à 19:40 :
+++++ 2'000
a écrit le 23/04/2015 à 8:36 :
donc : 1/3 U.E. ...2/3 USA ;
celà reflete à mon avis assez bien la Pologne .
a écrit le 22/04/2015 à 23:07 :
Je suis tombé par hasard sur La Tribune . En lisant les commentaires ,
j'ai tout de suite compris que ca doit être un journal d'extrême droite ou quelle que chose comme ca . Tout ses gens jamais contents , qui crachent leur venin , c'est pathétique . Ils vous achètent pour 3 milliard et toujours pas assez . Je me casse .
Réponse de le 22/04/2015 à 23:32 :
Revenez car l’extrême droite sature tous les forums, pas seulement La Tribune, de leur haine et leur dépit. Mais ils ne représentent qu'un groupuscule d'autant plus actif sur le web qu'ils sont souvent en multi pseudo.
Réponse de le 23/04/2015 à 8:41 :
pas sur ( extreme droite ) moi je les pense plustot à gauche ...;
mais lisez les articles , pas les commenraires .
Réponse de le 23/04/2015 à 10:49 :
Je mets La Tribune dans mes favoris
mais bon ... ils chassent en meute avec les pro russes .
Ça doit être une cabale mystérieuse
car les gens de tous les jours sont pas comme ça lol .
Réponse de le 23/04/2015 à 19:44 :
Eh oui l'extrême-droite" de la gauche comme certains "patriotes" qui viennent ici faire le discours de l'OTAN et de ses sbires mais qui ne pipent pas mot de l'extrême-droite (la vraie) qui sévit en Ukraine avec toutes ses exactions. Facile….
Réponse de le 25/04/2015 à 16:57 :
Il n'y a que vous qui êtes content d'avoir financé le développement de la Pologne ces 10 dernières années et qu'on vous le rende de la sorte.

On a le droit d'être déçu et de le faire savoir! Sinon à quoi sert cette espace nommés "Commentaires"? Si les commentaires ne vous plaisent pas, ne les lisez pas...

Cordialement
a écrit le 22/04/2015 à 14:03 :
Je suis une fois de plus horrifié par cette masse d'argent gaspillée dans des transactions portant sur des armes de destruction massive. Notre civilisation se situe plus que jamais au seuil du néant. Est-ce ce triste monde que l'on veut offrir à nos enfants?
Réponse de le 22/04/2015 à 17:12 :
Hlicotères et missiles d'interceptions ne sont pas des armes de destructions massives, elles protègent au contraire votre train de vie et la paix dont vous profitez tous les jours.
a écrit le 22/04/2015 à 13:53 :
j'ai compris que le Caracal avait gagné le droit de passer des tests ? Ce n'est pas encore le chèque décisif ...
a écrit le 22/04/2015 à 10:46 :
LA POLOGNE DEVRAIT CHOISIR: OU L'EUROPE, OU LES U.S.A.! LES POLONAIS SERAIENT-ILS DEVENUS BRITANNIQUES ? MÊME LA RUSSIE A ACHETE DES AIRBUS A 319 ET A 320 POUR AEROFLOT !!!!
Réponse de le 22/04/2015 à 23:22 :
Inutile de crier , caché derrière votre clavier .
a écrit le 22/04/2015 à 9:29 :
Superbe réussite pour mon entreprise, très fier !!!
a écrit le 22/04/2015 à 2:09 :
Il est assez lassant de voir ici aussi toujours les mêmes eurosceptiques venir cracher leur venir sur une organisation internationale dont ils ne connaissent aucunement le fonctionnement (ou plutôt dont ils ne cherchent pas à comprendre le fonctionnement, se contentant des paroles d'autre anti-européen ne comprenant pas plus que leur lecteur/auditeur le sujet).
L'article vient parler du choix de la Pologne en matière d'armement ? A que cela ne tienne venons tout de même déverser notre bille sur une UE qui n'est en aucun cas le sujet de l'article. Je m'étonne encore de ne pas voir de critique sur le président, enfin je suppose qu'il me suffirait de lire les commentaires du Parisien ou du figaro sur les articles sur ce même sujet pour voir ces critiques.
Enfin Churchill disait bien que le "meilleurs arguments contre la démocratie est un entretient de 5 minutes avec un lecteur moyen", et plus je lis les commentaires d'articles sur différent journaux plus je comprends pourquoi... Celui du sire grandet n'en est qu'un triste exemple parmi tant d'autre...
Analysons : "comme toutes ces magouilles financières à l'époque" Mais quel époque ? Ne précisons pas laissons dans le floue, c'est mieux ainsi plus facile à faire avaler. "Junker a montré l'exemple d'une si belle Europe dont de moins en moins de peuples veulent !!!" (je me suis permis d'ajouter les majuscules trop souvent oublié,a dessein je suppose afin de réduire l'Europe et Junker a de simple mot et non des noms propres, ah et notons au passage que ces personnes parlent toujours "d'Europe" englobant ainsi CEDH et UE car évidement ils ne savent pas ou ne veulent pas faire la distinction), dont moins en moins de peuples veulent ? Ah ? De moins en moins de personnes sans doute, mais de peuples ? Je mets au défi quiconque de me citer un seul pays ou la majorité de la population se positionne contre l'UE, j'ai réellement hâte d'avoir une réponse. Car même France, le FN n'atteint guère plus de 15% des électeurs (et je dis bien des électeurs, car pour moi un score à 30% lorsque le taux de participation est à 50% cela fait bien 15% des électeurs potentielles, dont pour un parti soit disant majoritaire l'on repassera, enfin je digresse).
Comme bien souvent une critique souvent creuse, sans argument (car pour argumenter il faut avoir des idées et des preuves, autant de choses dont toutes ses personnes sont souvent dépourvu), et dire que ces personnes pensent ce qu'elles disent sans être capable de justifier réellement pourquoi... (je ne compte pas les arguments de comptoir comme des arguments valide, enfin cela paraît relativement évident). Il est assez navrant de constater qu'il faut que ce soit un pauvre étudiant de 21 ans qui arrive à un tel constat (c'est redondant je m'en excuse)...
Réponse de le 22/04/2015 à 11:25 :
Un étudiant de 21 ans, mais un étudiant qui n'a pas été confronté de lui-même à cette "fabuleuse idée" qu'est l'UE ainsi que la ZE.

On parle d'un système et de personnes qui font fi de la démocratie, laissant aux peuples le choix de décider qui votera les lois imposées par le Conseil et la Commission parmi des candidats dont on leur impose la présence.

Un peuple souffre, coupons toute idée d'espérance en exigeant des réformes plus drastiques encore. Un peuple veut exister ? Coupons tout de suite cette idée sous couvert de bienséance, et de billevesées plus ou moins agréables.

L'UE ne souffre pas que l'on se dresse contre elle, que l'on soit ouvrier, salarié, fonctionnaire, ou même patron (le grand méchant loup désigné de facto par la sacro sainte majorité de gauche).

Commentaires de comptoir certes, mais commentaires sur ce que chaque jour l'on vit, et sur ces petites choses que fait l'UE pour chaque jour nous pourrir la vie et le peu de libertés de décision qu'il nous reste.
Réponse de le 22/04/2015 à 13:11 :
Oui commentaire de comptoir et a courte vue.
Si la Grece est en mauvaise passe et les Grecs souffrent depuis 3 ans, c'est a cause de 30 ans de menfoutisme, de lachete, et de desinteret qui a mené les gouvernements successifs a distribuer l'argent qu'ils n'avaient pas, a raconter aux Grecs de mensonges qu'ils avaient envie d'entendre, et aux instances internationales preteuses, de mentir sur le budget.
A present, que les responsable qui ont élus ce personnes sans jamais rien vérifier assument.
Vous pouvez remplacer 'Grecs' par 'Francais'.
Réponse de le 22/04/2015 à 21:26 :
"L'article vient parler du choix de la Pologne en matière d'armement ? A que cela ne tienne venons tout de même déverser notre bille sur une UE qui n'est en aucun cas le sujet de l'article". Le rapport est le suivant : Dans un de tels contrats, lorsque des propositions se valent ou presque, le choix est purement et simplement politique. Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, la Pologne est entrée dans l'UE en 2004 et par conséquent les pays membres devraient être des partenaires économiques privilégiés, c'est un peu le concept de l'UE... Pour les autres arguments relisez mon commentaire...

"pour moi un score à 30% lorsque le taux de participation est à 50% cela fait bien 15% des électeurs potentiels". Et les score à 20% font donc 10% des électeurs potentiels et 15 reste supérieur à 10 donc le FN reste majoritaire (pas absolu, bien entendu) que ça plaise ou non. Et croyez-le ou non, y'a pas que dans les électeurs du FN qu'on trouve ceux qu'on appelle les "eurosceptiques".

Votre discours reflète bien la bien-pensance de ces dernières années qui ne s'autorise aucun jugement critique autre que celui dictés par les médias...Quelle pauvreté d'esprit, je vous plains.

Bref vous ne faites pas avancer le débat en disant "vos commentaires sont nuls". Ca me fait penser aux arguments de l'UMPS contre le FN : "vous n'êtes pas gentils" (OK, c'est pas dit comme ça mais c'est pareil). En attendant, le FN est le seul parti de France à avoir fait des propositions "concrètes" aux départementales (dans mon canton et je prends pas trop de risques en étendant à la France entière, à mon avis), donc il ne faut pas s'étonner que les électeurs se tournent vers ce parti.

Cordialement.
Réponse de le 23/04/2015 à 1:15 :
@Certes :
A la lecture de ce qui va suivre je me suis rendu que le ton que j'adoptais était sans doute un peu suffisant, je m'en excuse par avance.

Pas confronté à l'UE ? Est-ce une blague ? Je me tape du droit de l'union européenne depuis 4 ans maintenant (et ces cours ne se limitent pas à la théorie mais aussi à l'étude des pratiques de l'UE, ainsi qu'à la jurisprudence de la CJUE), n'allez donc pas croire que je ne connais rien de son fonctionnement bien au contraire à mon avis je le saisis bien plus que vous.
Avez vous une vague idée de comment se prennent les règlements et directives au sein de l'union ? (qui sont les actes principaux de l'UE) J'en doute vu que vous jugez l'UE peu démocratique... Pour qu'un tel acte soit adopté il faut qu'il soit voté par le Conseil (composé des membres des gouvernements, et par conséquent il s'agit d'élu indirect proche d'une chambre haute dans n'importe quel système bicamérale) et le Parlement (élu au suffrage universel direct). Nous avons donc deux organes purement démocratique, et leur décision serait anti-démocratique ? Certes l'UE n'est pas parfaite, et elle souffre encore de lacune mais ces lacunes ne sont pas de son faites mais de celles des États. Ce sont eux qui bloquent tout processus pour démocratiser l'UE, parce que leurs citoyens ne veulent d'une Europe fédérale. Ce qui nous donne une seule chose : une UE coincé entre l'union économique et l'union politique or ce statu quo ne peut convenir à personne. Si l'union est un échec aujourd'hui c'est bien d'avantage dû au refus de l'approfondir politiquement qu'à cette approfondissement lui même (il suffit de constater le nombre de domaines échappant à l'Union pour constater qu'elle est loin d'être réellement politique...).

Ensuite je vous vois faire référence à l'Ecosse, et le rappel du président de la commission de l'époque : si l'Ecosse devient indépendante elle devra se présenter en tant que nouveau candidat. Beaucoup de personnes y ont vu une atteinte à la souveraineté du peuple écossais. En réalité il ne s'agissait que d'un rappel évident des règles de la successions d’État, personne n'a trouvé choquant que l'ONU fasse le même rappel aux Etat fraîchement devenu indépendant lors de la décolonisation et de la chute du mur de Berlin... Lorsque un Etat se divise, seul celui qui agît en continuité de l'ancien est accepté de plein droit au sein de l'organisation internationale. Or ici l'Ecosse ne pouvait être vu comme ce successeur puisque le RU n'avait pas disparu.

Vous parlez de la Grèce, sauf que la Troïka n'est pas du fait de l'union européenne... Mais de certains membres. Alors certes la BCE en fait partie mais comme tout banque centrale (et même banque en général), la BCE jouît d'une grande indépendance et notamment dans l'octroi de ses prêts libre à elle de considérer que l'accord d'un prêt bien en dessous de ce qu'accorderait le marché doit être suivit de réforme. Que cette décision puisse être remis en question je le comprends tout à fait, mais l'UE n'en est en aucun cas responsable.

Vous voyez vous me reprochez de ne rien connaître à l'UE en deux paragraphes je vous prouve que c'est vous qui êtes victime d'amalgame entretenu par nos politiques de tout bord. Du FN au Front de Gauche en passant par l'UMP et le PS il est de coutume de ne pas expliquer le fonctionnement réel de l'UE aux citoyens, car cela permet de trouver un bon bouc émissaire lorsque rien ne va plus. "Il y a un problème ? C'est l'UE" alors que bien souvent celle-ci n'est pour rien dans l'affaire.

Comprenez bien une chose je ne peux pas vous en vouloir de parler sans savoir car votre ignorance est plus ou moins entretenu par nos pouvoirs publiques et par les parties d'oppositions. Je ne peux que vous inviter à vous intéresser réellement au fonctionnement de l'Union, ce ne sont pas les manuels qui manquent à ce sujet. Privilégiez des éditions juridiques plutôt que politique (les éditions Dalloz, Montchrétiens, LexisNexis sont les plus connus en terme de manuel juridique), je peux même vous communiquez mes cours si vous êtes véritablement intéressé.

A la limite s'il y a une organisation sur laquelle vous pouvez cracher sans trop vous tromper c'est l'OMC... pour le coup c'est organisation est un bien bel échec, créer pour pallier aux faiblesses du GATT elle reprend toutes ses faiblesses mais d'une autre manière... enfin bref un échec foireux comment le droit international en connais tant.
a écrit le 22/04/2015 à 0:37 :
L’exercice est toujours compliqué pour les Polonais. Il doivent faire plaisir à leurs alliés proches d'Europe et en même temps au "grand frère" américain.... Ce contrat en est une manifestation évidente!
a écrit le 22/04/2015 à 0:08 :
ça valait la peine de ne pas livrer les "Mistral" pour faire plaisir aux Polonais en vue de ce contrat stratégique. D'autant que c'était tellement prévisible... Petite leçon pour apprendre comment perdre sur tous les plans, économique, stratégique, diplomatique. Merci Hollande.
Réponse de le 22/04/2015 à 8:14 :
Sachant qu'Airbus Helicopters anciennement baptisé Eurocopter est basé à Marignane où se trouve le principal site de production du groupe, la France s'est sort très bien. D'autant qu'il y a 1 an à peine les Polonais penchaientt pour un achat appareils + armement 100% américain.
Réponse de le 22/04/2015 à 9:31 :
Il faut rembourser les Russes (ça permettra de clore le dossier) et vendre les Mistral à la Pologne, épicétou.
a écrit le 22/04/2015 à 0:06 :
+1 Merci.

Dans ce monde il y a les gens qui savent profiter des opportunités et les bons cons…
Malheureusement la France (pas toute seule sur ce coup, j'en convient...) fait encore et toujours partie de ces derniers. La Pologne a doublé son PIB en 10 ans suite à l'adhesion à l'UE et grâce à des capitaux Européen (source : le consulat de Pologne à Montréal : http://montreal.mfa.gov.pl/fr/nouvelles/la_pologne_dans_l_union_europeenne__dix_ans_deja_ ). Chiffre à comparer avec nos 25% de croissance sur 10 ans (calcul fait à partir des chiffres annuels de croissance INSEE).

Ce contrat est la réponse à nos dirigeants sur les intentions de la Pologne à soutenir les pays qui lui ont rendu service (le SAMP/T est un produit franco-italien, je le rappelle et les italiens avaient encore plus besoin de ce contrat que nous...) et à prendre part au (très difficile) projet de l'Europe de la défense...

D'un autre côté, il faut saluer la performance pression des Américains qui arrivent encore et toujours à refourguer leurs systèmes bridés et inutilisables sans l'accord de leurs autorités compétentes. J'espère juste que la Pologne ne se tournera pas vers nous quand elle se rendra compte que son chèque de 4Mds à Washington ne lui servira pas à grand chose face aux techno russes.
a écrit le 21/04/2015 à 23:20 :
Il serait temps de comprendre qu'en Pologne Europe signifie subvention, pour le reste le partenaire strategique c'est les US et accessoirement l'Allemagne.
a écrit le 21/04/2015 à 23:17 :
Wikipédia, répartition Airbus Group : En 2000 France 48% Flottant 17%. En 2013 France 12% Allemagne 11% Flottant 73%.
Site de l’UPR : Confirmation de cette hémorragie de notre industrie par Régis Chamagne dans « Où va la défense de la France ? ». Preuve que la majorité d’Airbus Group appartient aux USA (40%) dans « Airbus n'est pas un projet européen par François Asselineau ». Au final les américains sont gagnants quel que soit le choix des Polonais !! Elle est où l’Europe ?
Réponse de le 22/04/2015 à 9:31 :
Regardez le nombre de salariés et vous comprendre l'inexactitude de votre commentaire !!!
Réponse de le 22/04/2015 à 23:37 :
Airbus Helicopters comprend des filiales à l'étranger notamment American Eurocopter. Normal, c'est un groupe international!
a écrit le 21/04/2015 à 22:53 :
Lolo votre commentaire est typique de la personne ne connaissant rien et racontant n'importe quoi. Pour avoir travaillé chez MBDA à la conception de l'aster30, le missile du système STAMPT je suis bien placé pour affirmer qu'il est extrêmement performant. Au moins autant que Patriot PAC 3 si ce n'est plus.
a écrit le 21/04/2015 à 20:47 :
Merci la Pologne concernant la "solidarité Européenne"....
Réponse de le 21/04/2015 à 21:49 :
Il faut être clair ! Le SAMPT e MBDA/Thales ne tient pas vraiment la route. Le seul système fiable, éprouvé et évolutif est le Patriot. C' est pour cela que les plonais l' ont choisi.
Réponse de le 21/04/2015 à 23:11 :
D'après des rapports du Pentagone,le Patriot a un taux d'interception très faible..
Réponse de le 21/04/2015 à 23:37 :
le Patriot vaut que dalle, faut se souvenir pendant la première guerre du golfe, un rapport postérieur à montre que un seul des 47 scuds lancés a été détruit par le patriot mais comme toujours, on falsifie les données et plus c'est gros...
http://lambda.toile-libre.org/bulletin/special/gulf/patriot.html
Réponse de le 22/04/2015 à 0:19 :
Merci la France pour 1939!!!
Réponse de le 22/04/2015 à 1:03 :
@Lolo
Je valide les propos de 'Gorshak' plus haut.
Vos affirmations sont gratuites et infondées.
---
"Quant à l'Aster 30 Terrestre ou Naval, il rivalise avec les versions en service ou futures des Patriot et SM2, amenant une plus grande cadence de tir, une meilleure manœuvrabilité et agilité, ainsi qu’une efficacité supérieure en altitude grâce à son mode de pilotage mixte PIF-PAF. Les missiles anciens sont en effet pénalisés par leur poids, avec une manœuvrabilité et une agilité moindres, ce qui rend hypothétique l'interception de missiles balistiques au-delà de 10 km d'altitude. Par leur bond de concept, les systèmes à base d'Aster apparaissent ainsi mieux à même de répondre aux exigences opérationnelles d'une défense aérienne moderne capable de contrer toutes les menaces nouvelles, en évolution rapide."
Réponse de le 22/04/2015 à 8:56 :
Le probleme ce n'est pas le missile c'est ce qu'il y a autour (BMC3I). MBDA/Thales ne sont pas en mesure de suivre le rythme de développement de la défense anti-missile américaine et de fait l'intégration optimale du SAMP/T dans l'architecture globale anti-missile ce n'est pas pour demain.
a écrit le 21/04/2015 à 20:38 :
Evidement ...l'europe des intérêts personnel , comme d'ailleurs toutes ces magouilles financières d'ailleurs a l'époque , junker a montré l'exemple d'une si belle europe dont de moins en moins de peuples veulent !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :