Armement : la France compte pour du beurre pour la Pologne

 |   |  833  mots
U-214 / HDW / DR
U-214 / HDW / DR
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, doit rencontrer son homologue polonais à Varsovie en vue de relancer la coopération entre les deux pays dans le domaine de la défense. Depuis des années, la Pologne ignore les industriels français. Et Varsovie pourrait lancer une procédure de gré à gré portant sur l'achat de deux sous-marins allemands U-214... sans tenir compte de l'offre française.

En Pologne, la France fait un "bide" en matière de ventes d'armes... Et ce n'est pas nouveau. Entre 2006 et 2010, Varsovie a royalement acheté pour 45,2 millions d'euros d'équipements militaires à la France, selon le rapport au Parlement sur les exportations d'armement de la France en 2010. C'est ce que tente de changer le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui se démène notamment pour relancer des coopérations européennes en général, avec Varsovie en particulier. En juillet dernier, il a rencontré dans la capitale polonaise son homologue, Tomasz Siemoniak, et le président de la République polonaise, Bronis?aw Komorowski. Un déplacement qui a été l'occasion pour les deux ministres de la Défense de s'entretenir sur la question de la relance de l'Europe de la défense dans un contexte budgétaire restreint et de besoins en termes de capacités militaires. Le tout dans le cadre du Triangle de Weimar (Paris-Berlin-Varsovie). Jean-Yves Le Drian y retourne de nouveau vendredi et verra Tomasz Siemoniak.

Le triangle de Weimar n'est pas équilatéral

Mais les dés polonais sembleraient être pipés pour la France, selon nos informations. Et très clairement, le triangle de Weimar serait beaucoup plus isocèle qu'équilatéral, Varsovie privilégiant Berlin aux dépens de Paris. Ainsi, après avoir lancé il y a deux ans environ une demande d'information (RFI) portant sur l'achat de deux sous-marins, Varsovie s'apprêterait finalement à réaliser très rapidement une procédure de gré à gré avec l'Allemagne pour l'acquisition de deux sous-marins U-214 du chantier naval allemand HDW. Une procédure d'ailleurs contraire à la nouvelle réglementation européenne, qui limite les procédures d'achats d'armement en gré à gré entre des pays européens.

La France propose deux Scorpène

Paris, qui propose deux sous-marins Scorpène pour 950 millions d'euros dans le cadre du RFI ainsi que des investissements dans les chantiers navals publics polonais aujourd'hui en faillite, pourrait encore faire les frais de l'axe Varsovie-Berlin. Comble du comble, les Polonais ne demandent même pas aux Allemands d'investir dans leurs chantiers navals, précise-t-on à "latribune.fr". "Nous demandons simplement une compétition équitable dans le cadre d'un appel d'offre raisonnable, explique-t-on à Paris. Nous souhaitons simplement concourir et pourquoi pas briser le tropisme allemand de l'armée polonaise, en particulier de la marine". Pour apaiser les réticences de Paris, Varsovie promet vaguement de favoriser les Français dans une acquisition de patrouilleurs hauturiers.... vers 2020. Ce qui est loin d'être sûr.

Eurocopter outsider

La compétition portant sur l'achat par Varsovie de 70 hélicoptères multirôles pour son armée, au lieu des 26 prévus initialement prévus, est loin d'être gagnée. Car le constructeur italien AgustaWestland fait la course en tête, estime-t-on à Paris. La Pologne avait lancé en mars un appel d'offre pour l'acquisition de 26 appareils pour lequel les groupes italien AgustaWestland (AW149), européen Eurocopter (C725) et américain Sikorsky (S-70) avaient marqué leur intérêt. La valeur de cet appel d'offres lancé fin mars était estimée entre  700 millions et 1 milliard d'euros. Selon la presse polonaise, AgustaWestland et Sikorsky Aircraft, apparaissent les mieux placés pour remporter cet appel d'offres en raison de leurs partenariats industriels. Ainsi, le groupe italien avait racheté en 2010 l'usine de PZL à Swidnik (sud), qui produit des hélicoptères Sokol utilisés dans les opérations de sauvetage, la lutte contre les incendies et le transport, notamment militaire. Ils sont vendus en Pologne, en République tchèque et en Corée du Sud. L'américain Sikorsky Aircraft produit, quant à lui, dans son usine de Mielec (sud) sa nouvelle version de l'hélicoptère Black Hawk, S70i, destinée à l'exportation. "Les sociétés qui réfléchissent à participer de façon efficace à l'appel d'offres doivent apporter des garanties que ces hélicoptères seront produits en Pologne. Il s'agit d'un soutien à l'économie, au marché polonais du travail", avait expliqué fin septembre le Premier ministre polonais, Donald Tusk, plutôt pro-allemand. Pour autant, Eurocopter semble offrir un appareil en adéquation avec les besoins opérationnels de l'armée polonaise.

MBDA face aux Etats-Unis

Au-delà des sous-marins et des hélicoptères, les industriels français s'interrogent sérieusement sur la substance concrète que les Polonais souhaitent donner à la coopération avec la France. Car la décision d'acheter en 2002 des F-16 aux Etats-Unis plutôt que des Mirage 2000-5 a laissé des traces durables à Paris. D'autant que Varsovie n'a cessé de signer des contrats avec des concurrents de groupes français: l'avion de transport C-130 (Etats-Unis), 2.700 missiles antichars Spike (Israël), 128 chars de combat Leopard 2 (Allemagne), véhicules blindés MRAP américains... Sans oublier le bouclier antimissile d'une valeur estimée entre 3 et 6 milliards de dollars souhaité ardemment par Varsovie. Un contrat qui pourrait être attribué aux industriels américains alors que MBDA postule avec le système antimissile SAMP/T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2014 à 18:13 :
On avait jadis une bonne image de la Pologne,mais depuis qu'ils sont dans l'UE,il nous narguent,nous ignorent,nous méprisentmais qu'ils en soient certains le peuple français s'en souviendra et la suite peut reserver des surprises!Ce n'est pas bien de se faire manipuler avec votre french bashing on ne s'attendait pas à ça de votre part,mais n'ayez crainte la France est éternelle et on n'a pas besoin de vous,bon vent germanique ou atlantiste!
a écrit le 14/04/2013 à 14:53 :
plutôt que de pleurnicher, les industriels feraient mieux de vendre du matériel adéquate, et répondant parfaitement aux besoins des clients!

Le rafale en est une illustration frappante, excellent mais trop cher.
Les avions américains, genre F-16 ont été produits en tellement d'exemplaires que leur prix défie toute concurrence.

Mais surtout apprenons à vendre notre arrogance, çà rapportera beaucoup plus. Nous ne sommes pas le nombril du monde.
Enfin, je ne vois pas en quoi acheter Allemand devrait être un problème.
Réponse de le 26/11/2015 à 18:28 :
"Une procédure d'ailleurs contraire à la nouvelle réglementation européenne", suffit de savoir lire ! Vous ne rouleriez pas VW par hasard ???
a écrit le 04/10/2012 à 20:12 :
Bonjour, il faut voir aussi que nous n?avons pas grand-chose a leur vendre, il faut dire que le MIRAGE 2000 et dépasser, nous n?avons rien en monomoteur. Pour les Blindé même histoire si le LECLERC est plus performent, il n?en reste pas moins très chère (peu ou pas vendu à l?exportation). Parlons de missile Anti-char, le MILAN à 25 ans ( il va falloir attendre un peu pour le remplacent), pour les sous-marins les Scorpène ne sont que de vague modernisation de se qui se fait depuis 50 ans, l?U214 à lui une nouvelle motorisation tout électrique, très silencieuse et que se prête très bien a la mer Baltique. A vrais dire nous n?avons rien a leur vendre de bien. Voila l?histoire, les Arsenaux doivent se mettre au travail et nous sortir des matériels, neuf, novateur, a un pris raisonnable?.
a écrit le 04/10/2012 à 19:06 :
Ils sont pas rancuniers les Polonais!!!!
Réponse de le 31/08/2014 à 12:55 :
Non, ce sont et resteront toujours des faux-culs.......
a écrit le 04/10/2012 à 15:36 :
On est tellement habitué dans notre république bananière à croire que les contrats militaires se négocient tous avec des commissions occultes ou des intérêts cachés qu'on refuse l'idée simple que nos offres peuvent aussi être tous simplement non compétitives ou mal négociées.
Réponse de le 04/10/2012 à 17:20 :
100% d'accord
Réponse de le 04/10/2012 à 19:11 :
En même temps, le Mirage2000 ( avion technologiquement dépassé) ne faisait pas le poids face au F-16.
LA France paye tout simplement sa politique étrangère plus que pitoyable. A vouloir favoriser que quelques pays en Europe de l'ouest.... le retour du bâton est méchant mais entièrement justifié. Merci monsieur Chirac, merci Monsieur Sarkozy. Il est bien révolu le temps où les présidents français en visite en Pologne étaient acclamés!
Réponse de le 18/03/2013 à 12:06 :
Les conneries qu'il faut pas lire.
Il va falloir sérieusement revoir ses connaissances en matière d'aéronautique, ou peut être commencer tout simplement à en avoir.
a écrit le 04/10/2012 à 15:28 :
Pour comprendre il faut remonter à la guerre d'Irak, au discours sur la "vieille" et la "nouvelle" Europe, que d'aucuns se sont empressés d'inonder de dollars et d'armes.
a écrit le 04/10/2012 à 13:40 :
Ils sont si riches pour acheter du materiel militaire....cela me parait ubuesque....ou corruption?
Réponse de le 04/10/2012 à 19:07 :
La corruption a toujours été faible en Pologne. Vous confondez avec quelques pays d'Europe de l'est.
a écrit le 04/10/2012 à 12:22 :
Si les polonais préfèrent ceux qui leur tapaient dessus jadis, c'est leur problème.

Ils y reviendront un jour de la tutelle allemande et américaine dans laquelle ils se fourrent.

Déjà ils regrettent d'avoir acheté des F16 d'occasion à la place des mirages 2000 proposés.
Réponse de le 04/10/2012 à 14:23 :
Sources? Ah non, vous n'en avez pas?
Réponse de le 04/10/2012 à 23:05 :
Source personnelle directe de Pologne.
a écrit le 04/10/2012 à 12:22 :
Si les polonais préfèrent ceux qui leur tapaient dessus jadis, c'est leur problème.

Ils y reviendront un jour de la tutelle allemande et américaine dans laquelle ils se fourrent.

Déjà ils regrettent d'avoir acheté des F16 d'occasion à la place des mirages 2000 proposés.
a écrit le 04/10/2012 à 12:18 :
L'article dit que la France propose deux sous-marins Scorpene a 950 millions d'euros.
L'article oublie de mentionner que les 2 sous-marins Allemand sont a 600 millions d'euros.

Deja avec les prix complets on comprend mieux le choix Polonais! En general, a chaque fois qu'un client n'achete pas Francais il y a un article pour dire que le client est un vaurien.
Réponse de le 04/10/2012 à 12:24 :
C'est peut être vrai ce que vous avancez cher Gnarf... Alors pourquoi ne pas lancer un appel d'offre équitable et transparent et plutôt se réfugier une procédure de gré à gré ? C'est ça le fonds du problème. Et si DCNS est plus cher, il perdra, point barre.
Réponse de le 04/10/2012 à 12:30 :
Puis ca n'est pas tout...quelques recherches sur internet montrent que le U214 Allemand a de meilleures performances que le Scorpene. La plupart des pays qui ont eu le choix entre les deux ont achete le U214.
Les Polonais sont des mechants parce qu'ils refusent d'acheter plus cher un truc moins bien? On peine a comprendre.
Réponse de le 04/10/2012 à 12:40 :
Peut-etre parce qu'ils se sont fait traiter de tous les noms pour l'achat des F-16, alors que plein de pays de l'UE en sont equipes (tiens la Belgique par exemple).
Chirac lorsque la Belgique s'etait equipee de F-16 avait fait un discours dans lequel il disait que c'etait bien dommage, mais qu'il comprenait les raisons des Belges et qu'il fallait que la France ameliore ses offres commerciales d'armement. Veridique.
Le meme Chirac a dit quoi, pour les F-16 Polonais? Que c'etait un scandale incomprehensible et que les Polonais etaient ingrats.
La technique qui consiste a dire que le client est une ordure s'il ne prend pas votre offre n'est pas tres attrayante pour une future cooperation, vous ne trouvez-pas?
Réponse de le 04/10/2012 à 13:33 :
Sauf que les F16 belges étaient en concurrence avec des Mirages F1 (une autre époque) et que les F16 Polonais l'étaient eux contre des Rafales...
Réponse de le 04/10/2012 à 16:32 :
Cher Gnarf. Vous ne répondez toujours pas à ma réponse... Dommage : pourquoi ne pas faire un appel d'offre transparent et équitable pour démontrer comme vous le dites, cher Gnarf, la "supériorité" opérationnelle du U-214 (ce dont je doute) et des offres moins-disantes en terme de prix des Allemands. Encore une fois un appel d'offre est transparent et équitable, une procédure de gré à gré est plus opaque (peut-être des commissions pour vos amis allemands)... Pourquoi ne répondez vous pas à ma question ?
Réponse de le 04/10/2012 à 18:02 :
@Totoff
Je vous ai repondu. A leur place je ne voudrais plus du tout traiter avec les Francais, qui quand ils perdent un appel d'offre accusent le client d'etre malhonnete. Il y a eu un veritable dechainement de beaufitude quand les Polonais ont choisi le F16, avec certains journeaux dans le giron de l'armement qui agitaient bien la sauce c'etait consternant.

@Papsou les F16 etaient en concurrence contre des mirages 2000. Contre des rafales ca aurait ete pire...beaucoup trop chers les rafales!
a écrit le 04/10/2012 à 11:57 :
C'est ça l'Europe ? ... elle est belle ... bravo les pro-européens .... ça vous suffit pas pour comprendre ?? ...
Réponse de le 04/10/2012 à 12:17 :
@Marre_de_tout : Il font ce qu'ils veulent les Polonais! Ils ont raison. Après tout, l'Allemagne est dans l'UE! C'est quoi le problème???

Réponse de le 04/10/2012 à 12:25 :
La Pologne n'est absolument pas le pays capable d'acheter des armes Francaises. Ce sont des armes hyper performantes mais tres cheres pour des pays riches, en petrole, autoritaires avec un tres gros budget d'armement.
La Pologne choisit simplement le moins cher, parce qu'elle a une regle d'or dans sa constitution qui limite l'endettement a 55% et il est a 53.5%.
Je trouve ca assez injuste d'essayer de monter les gens les uns contre les autres au nom d'une solidarite europeenne. Si la Pologne vend un truc qui ne convient pas a la France, la France devrait l'acheter par solidarite?
Certainement pas.
Réponse de le 04/10/2012 à 13:00 :
ce que vous dites me paraît tout à fait exact.
La France en est restée à l'entre-deux guerres, quand la Pologne était un état client, et même un peu vassal de la France.Il semble que cette époque est révolue.
A l'époque, d'ailleurs, la Pologne parlait beaucoup français. Cela aussi est révolu.
C'est la faute des Polonais si la France décline ?
a écrit le 04/10/2012 à 11:05 :
C'est parfait, qu'il leur vende du champagne, cela évitera d'aller faire la guerre on ne sait où.
a écrit le 04/10/2012 à 10:47 :
@ benalex - thomas - wimbley.
Biensure les polonnais se n'est que tous pour moi rien pour les autres. Meme chez eux et entre eux. J'y est habité 2 ans 89/91.
Maintenant la pologne exporte plombier et tous le reste par millier (c'est legal biensure) tous ces gens appauvrissenr l'europe car ils consoment que le minimun et s'empillent dans dans logement pour pouvoir envoyer le plus de cash possible en Pologne. C'EST AUSSI SA LA CROISSANCE POLONAISE.
a écrit le 04/10/2012 à 10:10 :
La Pologne est très dépendante économiquement de l'Allemagne, bien plus que de la France. La diaspora polonaise est plus présente en Allemagne, aux USA ou en Israel qu'en France. Mais bon, c'est vrai que la Pologne pourrait quand même au moins laisser une petite part à la France, je trouve qu'ils poussent le bouchon un peu loin. Mais il est tout aussi inquiétant que notre pays n'arrive pas à se faire respecter.
Réponse de le 04/10/2012 à 15:10 :
ce n'est pas tout à fait vrai combien de polonais ont émigré en france pour travailler dans le s mines de charbon du nord et de fer de lorraine la diaspora est réelle en france mais celle-ci n'envoie plus d'argent en pologne
a écrit le 04/10/2012 à 10:05 :
Ce sont des revers economiques pour la France en declin.Les polonais achetent ce qu'ils veulent principalement a l'allemagne et USA.Les polonais rafollent de materiels allemands tout azimut, il faut aller en Pologne pour le voir ..autos, machines outils et armenent maintenant .La Pologne a de la croissance fait ses reformes, les polonais sont les nouveaux partenaires economiques de l'Allemagne a l'Est.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:52 :
C'est ce qu'on appelle la solidarité européenne...
Réponse de le 04/10/2012 à 12:28 :
La croissance polonaise se fait sur le dos des ouvriers francais ... On délocalise là-bas ... Arcelor Mittal en est le bon exemple ... 1.4 milliard investit en pologne et que dalle en France ...
a écrit le 04/10/2012 à 9:58 :
Qui exporte des centaines de milliers de tonnes de poulet, de légumes, de viandes bovines, de litres de lait ... vers la France avec les bonnes aides et subvebtions payées par la France dans sa contribution à l'UE ? La Pologne devrait penser au proverbe arabe : ne mord pas la main qui te nourrit ...
a écrit le 04/10/2012 à 9:43 :
et dire que la france est rentré en guerre contre l'allemagne en 1939 pour aider la pologne !!! ce pays fait preuve d'ingratitude.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:36 :
La guerre 1939.1945 est terminee ne revener pas en arriere. Les francais sont aussi des ingrats envers les USA qui nous ont liberer la la botte allemande en 1945 et en remerciements ont les a vires.C'est du passe nous avons la memoire courte.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:37 :
Si on doit suivre votre logique, la France fait aussi preuve d'ingratitude par rapport aux USA qui l'ont libéré...
Réponse de le 04/10/2012 à 10:49 :
Cher Hectopascal, le Général de Gaulle les a viré parce que les Etats-Unis voulaient mettre sous tutelle la France après la libération. La libération oui, la tutelle non. Heureusement qu'on les a viré, ce qui nous empêche pas d'être des partenaires - des alliés même - sûrs mais indépendants. Ne revisitez pas l'histoire cher Hectopascal
Réponse de le 04/10/2012 à 11:11 :
@ nero 51 : On a bien fait une déclaration de guerre à l'Allemagne lors de l'invasion de la Pologne. Mais de là a dire que en 1939 on les a aidé il y a une marge importante, car dans les faits on est resté armes aux pieds. La Pologne c'est retrouvée seule face à l'Allemagne et l'URSS.
Réponse de le 04/10/2012 à 11:39 :
C'est pas faux
Réponse de le 04/10/2012 à 12:19 :
quitte à ressortir cet épisode douloureux, il est aussi à noter les magnifiques conseils militaires donnés à l'époque par les consultant/experts français ... en particulier sur l?incapacité des blindés allemands à pénétrer le territoire, l?inefficacité de l?aviation allemande etc ...
triste souvenir ...
Réponse de le 04/10/2012 à 13:59 :
@ aka : en 1939, la déclaration de guerre à l'Allemagne devait aider la Pologne, il y a bien eu intention de l'aider. En revanche, la déroute de la Pologne a été très rapide (3 semaines même pas), alors que l'on pensait qu'elle prendrait des mois, et qu'il fallait bien 15 jours pour mobiliser la troupe. Il est plus gênant en revanche que nos généraux n'aient pas vraiment tiré des conséquences de cette défaite écrasante...Une fois la Pologne conquise, il était logique de rester chez soi en attendant les "boches". Logique jusqu'à un certain point, car nos généraux vivaient 20 ans en arrière....
Réponse de le 04/10/2012 à 14:06 :
Parler d'ingratitude, de Pologne et de seconde guerre mondiale, alors il faut évoquer la situation des polonais qui se sont battus pour la Grande-Bretagne avec la promesse d'une libération de leur pays. Une fois la guerre gagnée, ils ont vite été oubliés au nom d'une realpolitik alliée/URSS...
Réponse de le 07/10/2012 à 13:44 :
en effet tahi ... surtout que le renseignement remontait: plus que 15 jours de munitions ...
Mais revenons à cette histoire, les polonais, comme d'autres, font des choix sensés en matière d'armement ... incompréhensible que le politique ne fasse rien pour changer la direction de la maison France
a écrit le 04/10/2012 à 9:36 :
La pologne a besoin de s'armer ?
Réponse de le 04/10/2012 à 10:51 :
Pourquoi ne le ferait-elle pas ? Les pays voisins de la Pologne sont-ils d'aimables partenaires ? Le monde n'est pas fait de bisounours... malheureusement.
a écrit le 04/10/2012 à 9:28 :
Mais sait on pourquoi les Polonais nous ignorent? L'influence de l'oncle Sam?
a écrit le 04/10/2012 à 9:20 :
....Et qui exportent leurs plombiers en France!!!
a écrit le 04/10/2012 à 9:04 :
ce sont des opportunistes qui font construire leur autoroutes par les chinois, achètent leurs avions de ligne chez BOEING et leur armement aux USA !!!!!
Par contre les centaines de millions d'euros d'aides , ils vont les mendier à Bruxelles .... tout simplement INACCEPTABLE !
Réponse de le 04/10/2012 à 10:00 :
+1 La Pologne a toujours été un pays opportuniste tout comme les pays baltes et la république Tchèque. Elle est belle l'union européenne.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:34 :
Si je prends l'exemple d'un pays que je connais bien, la Hongrie on peut aussi pensé que des pants entiers des économies de ces pays ont été bradé et abandonné aux multinationales françaises et allemandes. Pour exemple les 2 principales chaines d'hypermarchés sont Auchan et Tesco (auchan ayant d'ailleurs racheté recemment les hypermarchés Cora, éliminant donc un concurrent), la majeure partie des banques sont étrangères (Autrichienne et Américaines), l'opérateur de télécommunication Matav a été dévoré par Deutsch Telecom et s'appelle désormais T Telecom, l'énergie est également aux mains d'EDF et GDF Suez, alors on ne peut pas dire qu'on n'a pas eu notre part du gateau, a eux aussi de la jouer perso pour préserver l'industrie et les emplois dans leur pays. Ils achètent quand même européen (Italien et Allemand), les français n'ont qu'a être plus persuasif
a écrit le 04/10/2012 à 8:54 :
Définition de la l'Europe pour la Pologne: profiter des avantages mais dépenser principalement aux USA.
Réponse de le 31/08/2014 à 12:27 :
ils sont realistes les polonais avec la russie qui ne cesse de montrer les dents ce n est pas la france ou l allemagne qui pourra aller les defendre mais bien les americains sur lesquels comptent aussi les franaçais et les allemands en cas de menacent russes. alors ils ont fait le choix du materiel americain pour question d interoperabilité

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :