Missiles : la Pologne accélère l'achat d'un système de défense aérienne

Avec la grave crise entre la Russie et l'Ukraine, Varsovie a décidé d'accélérer sa procédure d'appel d'offres pour l'acquisition d'un système de défense antimissile.
MBDA, Thales et le polonais PHO propose les missiles Aster à Varsovie
MBDA, Thales et le polonais PHO propose les missiles Aster à Varsovie (Crédits : DGA)

Face à la crise en Crimée entre la Russie et l'Ukraine, la Pologne a décidé d'accélérer sa procédure d'appel d'offres pour l'acquisition d'un système de défense antimissile. "Nous allons accélérer le règlement des questions relatives à la défense aérienne de la Pologne", a déclaré jeudi le porte-parole du ministère de la Défense, Jacek Sonta. "La Pologne compte arrêter dans les prochaines semaines son choix sur son système de défense antimissile".

Mi-janvier, la Pologne avait choisi cinq candidats pour négocier avec eux l'achat de systèmes de défense aérienne dont elle veut équiper son armée, avait alors indiqué le ministre polonais de la Défense, Tomasz Siemoniak. Le groupe d'électronique Thales, le consortium germano-italo-américain MEADS, l'américain Raytheon, le gouvernement d'Israël et le missilier européen MBDA associé à la holding polonaise d'armements PHO (Polish Defense Holding (PHO), ex-Bumar), qui est le leader de l'offre (prime contractor), "ont été choisis parmi les fournisseurs potentiels pour poursuivre les négociations", avait-il précisé.

MBDA plus que dans deux offres

Toutefois, le ministère français de la Défense a finalement souhaité en février que Thales, qui proposait dans le cadre du GIE Eurosam (MBDA 66 %, Thales 33 %) le système SAMP/T armé de missiles Aster 30 (radar Arabel de Thales), rejoigne l'offre de MBDA et de son partenaire polonais PHO. Ces deux derniers proposaient jusqu'ici quant à eux des missiles Aster 30 dans le cadre d'une coopération et PHO devait fournir le radar. Une négociation est aujourd'hui en cours depuis une quinzaine de jours entre les trois partenaires pour faire une place à Thales (radar, C2 ou commande et contrôle) dans la nouvelle offre tout en tenant compte qu'au moins 50 % de l'exécution du contrat doit revenir à l'industrie polonaise. Une négociation qui s'annonce pour le moins compliquée... et un peu tardive.

Par ailleurs, MBDA (via MBDA Allemagne et MBDA Italie) est également présent dans le consortium international MEADS (Medium Extended Air Defense System), emmené par le groupe américain Lockheed Martin et soutenu par les États-Unis, l'Allemagne et l'Italie. En face de ces deux offres : Raytheon, associé au groupe norvégien Kongsberg (système NASAMS et missiles AMRAAM), et le groupe israélien Rafael (Spyder-MR ADS), soutenu par le gouvernement israélien. Mais les États-Unis, qui profitent de la crise de Crimée, feraient le forcing pour proposer dans le cadre d'une offre non sollicitée à la Pologne le missile Patriot (Raytheon), facilement déployable.

Selon nos informations, la Pologne prévoirait de consacrer un budget de plus de 6 milliards jusqu'à 2022 à l'acquisition de systèmes de missiles de courte et moyenne portée (défense aérienne). Un match qui oppose l'industrie américaine à celle d'Europe. La Pologne devra donc choisir entre un achat sur étagère (États-Unis) et une coopération industrielle poussée avec l'Europe... même si Raytheon propose une coopération industrielle, opérationnelle et gouvernementale avec la Pologne.

Retour des États-Unis dans la région

Les États-Unis, qui avaient commencé à délaisser ces dernières années le continent européen au profit de l'Asie et du Pacifique, se placent en première ligne pour répondre aux inquiétudes exprimées par les pays voisins de la Russie. Washington se voit contraint d'y reprendre pied. Des F-16 américains ont été déployés en Pologne. Le vice-président Joe Biden a effectué une tournée à Varsovie et dans les trois pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), tous membres de l'UE et de l'Otan.

La crise déclenchée par le rattachement de la Crimée à la Russie fait renaître la menace et la peur d'une "guerre" en Europe, a jugé jeudi le président du Parlement européen, Martin Schulz. "Quelque chose a changé", avec cette crise, a relevé Martin Schulz dans une conférence de presse au début d'un sommet européen dominé par la crise ukrainienne. "Certains pensaient que la guerre et le risque de guerre n'étaient plus un sujet de discussion" mais "nous sommes en train de parler du risque d'un conflit armé", a-t-il affirmé.

Et la France ?

De son côté, la France est prête à envoyer quatre avions en Lituanie si l'Otan décide de renforcer sa mission de protection aérienne au- dessus des pays baltes, selon Reuters. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a entrepris vendredi un voyage éclair qui l'emmènera successivement à Tallinn, en Estonie, à Vilnius, en Lituanie et à Varsovie pour rassurer ces pays après les événements en Ukraine et l'annexion de la Crimée par la Russie.

"La France est prête a mettre quatre avions si l'Otan décide d'intensifier sa mission", a-t-on déclaré dans l'entourage du ministre de la Défense. Depuis 2004, les pays de l'Otan fournissent à tour de rôle tous les quatre mois des avions de chasse dans le cadre de la mission de "police du ciel" des pays baltes. Ces avions sont basés à Siauliai, en Lituanie, prêts à décoller en 15 minutes.

Cette mission est actuellement assurée par les États-Unis jusqu'à fin avril. Washington, qui fournit déjà quatre avions, a annoncé récemment mettre à disposition des pays baltes six avions supplémentaires dans le cadre d'une aide bilatérale, hors cadre de l'Otan. La Pologne prend le relais début mai des États-Unis. "Au jour d'aujourd'hui, les Russes n'ont pas manifesté une activité particulière depuis 15 jours" au niveau des pays baltes, indique-t-on dans l'entourage du ministre de la Défense.  

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 37
à écrit le 23/03/2014 à 4:33
Signaler
Poutine rend service à l'Europe qui va faire des efforts au plan énergétique, d'unification et militaire. Quand on a un voisin envahisseur il faut en tirer rapidement les conclusions qui s'imposent.

à écrit le 22/03/2014 à 18:10
Signaler
C'est vrai qu'a force de taquiner "le russe", il fallait s'attendre a une réaction!

le 22/03/2014 à 23:18
Signaler
Ne confondez surtout pas les russes avec le dictateur et envahisseur Poutine. Heureusement ce dernier et la génération qui l'accompagne vont bientôt se retirer.

à écrit le 22/03/2014 à 10:13
Signaler
Le modèle Livre blanc 2013 prévoit la capacité de projection suivante : Armée de terre : l'armée de terre doit être capable de projeter à l'étranger 15 000 hommes en cas d’événement majeur et pour une durée limitée. Pour des crises plus régionales,...

le 24/03/2014 à 20:20
Signaler
15000 hommes? Et vous voulez qu'ils fassent quoi alors que poutine possède plus d'hommes en temps de paix dans ce pays que de militaire composant l'armée de l'air en sont intégrale? Nos armées, si on peux encore les appeler comme ça nos plus les moye...

à écrit le 21/03/2014 à 23:17
Signaler
La Pologne ancien membre du pacte de Varsovie , devrait convaincre l'Ukraine de son entrée d'urgence dans l'OTAN , comme les autres pays de l'Est l'on fait . C'est vital .

le 22/03/2014 à 0:06
Signaler
L'Ukraine est candidate depuis 2008, mais l'OTAN refuse. Heureusement, sinon la 3e Guerre Mondiale serait peut être en train de commencer.

le 22/03/2014 à 12:23
Signaler
si l'Ukraine était dans l'Otan il n'y aurait pas eu cette situation , Poutine aurait rongé son frein !

à écrit le 21/03/2014 à 22:14
Signaler
Le système anti-missiles qui sera installé en Europe sera de fabrication nord-américaine. Ou ne sera pas.

à écrit le 21/03/2014 à 18:06
Signaler
la Pologne est un pays en pleine croissance et en industrialisation rapide; nul doute qu'ils choisiront de privilégier leur propre industrie. Cela fait des années que j'appelle à arrêter de désarmer en Europe pour ne pas inciter la Russie à passer à...

le 21/03/2014 à 22:55
Signaler
Vous avez bien peur de Vladimir pour rien mon bon ami, allez donc vous reposer et passer un bon WE, calmer vos peurs, sinon des américains fomenteurs de troubles, même pas peur ??

le 22/03/2014 à 23:16
Signaler
Non Xavier-Marc a raison. L'Europe des 28 et vue sa population se doit impérativement de faire des avancées dans son organisation entre Confédération et Fédération selon les aspects à traiter et avoir dans tous les cas une défense commune forte et à ...

à écrit le 21/03/2014 à 15:46
Signaler
Non seulement les pays de l'est sont des boulets financiers pour l'Europe mais en plus ils deviennent des dangers. Il est urgent de les écarter avant qu'ils ne commettent l'irréparable.

le 21/03/2014 à 15:53
Signaler
@Vite..: je trouve en effet tout à fait scandaleux que certains pays se réclament de l'Europe pour les subventions diverses et défendent les intérêts des Américains !!!

le 21/03/2014 à 15:58
Signaler
C'est une idée U.S., pas une idée U.E.!

le 21/03/2014 à 20:32
Signaler
On risque de se faire virer de l'Europe. On a commandé nos futurs drones aux américains !

le 22/03/2014 à 23:22
Signaler
Historiquement l'Europe et la pensée européenne déborde sur la Russie (Saint Petersbourg etc). C'est Poutine le problème, pas les russes. Il cherche à créer des enclaves qui seront sources de problèmes futurs, regardez la carte, il la redivise en dép...

le 24/03/2014 à 20:22
Signaler
Si les gouvernement rentre ce genre de pays dans l'europe c'est uniquement pour le prix de la main d'oeuvre. Aux dirigeants ça leur rapport de l'argent pendant que nous le peuple ça nous tue et détruit nos vies. Vive les dirigeant Européen...Yaou !

à écrit le 21/03/2014 à 15:30
Signaler
On peut être légitimement d'avis se virer tous les pays de l'UE qui n'achèteraient pas d'armement français ou franco allemand. Ce sera peut être et m^me probabalement le cas de la Pologne faux allié de la France qui nous chie régulièrement dans les b...

le 21/03/2014 à 15:36
Signaler
D'ailleurs on pourrait leur envoyer Ubu, le roi français de la Pologne, clui là avec son crochet à finance, y vont trembler les polonais.

à écrit le 21/03/2014 à 15:18
Signaler
Les US ont déjà installé des missiles dans la région, dont en Pologne, soit-disant pour contrer l'Iran. Cette nouvelle escalade prouve que nous devons nous désolidariser des US et qu nous devons gérer nous-mêmes nos intérêts, car en cas de conflit en...

le 21/03/2014 à 22:57
Signaler
@Patrick b Vous êtes à peu près seul à comprendre qqe chose aux vrais enjeux, je vous trouve digne de l'UPR...!!!

le 22/03/2014 à 9:31
Signaler
Exactement, évitons l'escalade des vont en guerre, notre gouvernement devrait veiller à ne pas en rajouter. Au passage merci sarko qui nous a fait entrer de ce piège de l'otan.

à écrit le 21/03/2014 à 15:17
Signaler
La France ne vendra rien ... comme d'habitude. Comme pour le Rafale (soit disant déjà vendu à l'INDE ; j'attends ! ). Même pas affaire de qualité, de performances . On s'en moque. Il y a des renvois d'ascenceurs politiques . Et çà sera Ricain, comm...

à écrit le 21/03/2014 à 15:04
Signaler
Que faut il faire pour faire comprendre aux benêts qui nous gouvernent que nous n'avons rien à faire au sein de l'Otan ? Faut il manifester, petitionner, crier ? Moi je ne sais plus....j'abandonne.

le 22/03/2014 à 10:23
Signaler
enfin une bonne nouvelle ...celle de votre conclusion !

à écrit le 21/03/2014 à 14:47
Signaler
Voilà. Nous risquons une guerre en Europe à cause des US. Bien joué, cowboys.

à écrit le 21/03/2014 à 14:42
Signaler
Et encore les pays baltes / slaves source de conflit! Décidemment, ce sont les parias de l'Europe! Déjà 2 guerres mondiales à leur actif, bientôt la troisième?

le 21/03/2014 à 14:49
Signaler
La faute à qui ? Renvoyez vos cours d'histoire !

à écrit le 21/03/2014 à 14:20
Signaler
On se souvient en 2002 que nos subventions qu’avait accordé l’UE à la Pologne avaient servi à acheter des F16 américains. http://archives.polemia.com/article.php?id=73 Quand je lis «Washington se voit contraint d'y reprendre pied» quel cynisme ...

à écrit le 21/03/2014 à 14:09
Signaler
Rien de mieux que les conflits provoqués pour générer du business, il faut bien nourrir régulièrement le complexe militaro industriel, toujours en besoin de se gaver d'argent publique.

à écrit le 21/03/2014 à 14:08
Signaler
On se souvient en 2002 que nos subventions qu’avait accordé l’UE à la Pologne avaient servi à acheter des F16 américains. http://archives.polemia.com/article.php?id=73 Quand je lis «Washington se voit contraint d'y reprendre pied» quel cynisme ...

à écrit le 21/03/2014 à 12:46
Signaler
La Pologne sous ordre US? Quelle promotion!

le 21/03/2014 à 13:47
Signaler
Ce n'est pas le cas mais en tout état de cause ils sont bien placés pour juger ce qui est préférable après avoir été sous la botte de l'Urss

le 21/03/2014 à 14:49
Signaler
Citez-moi UN pays sur terre, qui ne soit pas aux ordres des US. (hormis la Corée du Nord et maintenant la Russie)..??

le 21/03/2014 à 16:14
Signaler
vous oubliez l'IRAN mon ami

le 21/03/2014 à 16:16
Signaler
cuba, chine, pakistan, iran, inde, kazakstan et compagnie ... en passant tous ceux qui sont dans une logique de coopération (car oui on peut coopérer sans être à la botte des EUA, ça paie d'avantage que de s'opposer constamment et de se renfermer sur...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.