Starburst lance le premier fonds de capital-risque pour les startups aéronautiques et spatiales

 |   |  449  mots
Baptisé Startbust Venture, ce fonds d'un montant de 200 millions de dollars, sera spécialisé dans l'investissement dans les startups des secteurs de l'aéronautique et du spatial. (Illustration : le projet d'avion supersonique dévoilé en novembre 2016 par la société Baby Boom une startup américaine comptant une trentaine de salariés.)
Baptisé Startbust Venture, ce fonds d'un montant de 200 millions de dollars, sera spécialisé dans l'investissement dans les startups des secteurs de l'aéronautique et du spatial. (Illustration : le projet d'avion supersonique dévoilé en novembre 2016 par la société Baby Boom une startup américaine comptant une trentaine de salariés.) (Crédits : DR)
Spécialisée dans la mise en relation des startups avec les grands groupes aéronautiques, Starburst et Leonie Hill Capital lancent le premier fonds de capital-risque destiné aux jeunes pousses des industries aéronautique et spatiale.

Nouvelle activité pour Starburst Accelerator, cette société française créée il y a quatre ans dont le métier est d'aider les startups spécialisées dans l'aéronautique et de les mettre en relation avec les grands groupes comme Airbus, Safran ou Thales pour qu'elles décrochent un premier contrat, étape clé de leur développement. A cette activité d'accélérateur, Starburst va en ajouter une nouvelle: l'investissement dans les jeunes entreprises les plus prometteuses. Starburst s'est en effet associé au gestionnaire de fonds singapourien Leonie Hill Capital pour créer un fonds de capital-risque. Baptisé Starburst Venture, ce fonds d'un montant de 200 millions de dollars, sera spécialisé dans l'investissement dans les startups des secteurs de l'aéronautique et du spatial.

Premiers investissements en 2017

"Il n'existait jusqu'à présent aucun fonds de capital-risque spécialisé dans ce secteur, Starburst Venture est le premier à s'adresser aux startups 'deep tech' de l'industrie aéronautique et spatiale dans le monde. L'objectif est de changer la manière dont l'innovation est faite dans l'industrie aéronautique, en finançant des technologies disruptives et révolutionnaires qui ne verraient peut-être pas le jour sans cela", explique François Chopard, fondateur et directeur de Starburst.

Opérationnel en janvier prochain, ce fonds devrait procéder à ses premiers investissements au cours du premier trimestre 2017.

«L'objectif est d'investir 3 à 5 millions de dollars dans une trentaine de startups, de pouvoir les suivre dans leur développement futur, et de mieux préparer les sorties en identifiant rapidement les acheteurs potentiels», explique-t-il, en précisant qu'une rentabilité multipliée par 3 était espérée. Si la majorité des startups dans lesquelles investira Starburst Venture sortiront de son accélérateur, d'autres n'en font pas partie.

Le profil est clair : « Notre investissement doit impacter l'industrie », fait valoir François Chopard en citant le jet supersonique, du véhicule volant ou la voiture volante...

Parmi les élues, 5 à 6 startups françaises

L'origine géographique des élues devrait peu ou prou coller avec celle de son portefeuille de startups, à savoir 40% issues des Etats-Unis, 5% du Canada, 10% d'Asie, 15% de France 15% d'Allemagne, 15% du Royaume-Uni.

« Il y aura donc des investissements dans 5 ou 6 startups françaises », explique François Chopard.

Dans le détail, Starburst compte investir environ 40 millions de dollars la première année. Même chose en 2018. "A partir de la troisième année, on va voir nos premiers investissements qui auront besoin d'être relevés et il nous restera encore une dizaine de startups dans lesquelles nous investirons. La période totale du fonds est de 10 ans environ", explique François Chopard.

> Lire aussi : Baby Boom, ce supersonique qui veut reprendre le flambeau de Concorde !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :