Téhéran défie les Etats-Unis avec son avion de combat "Made in Iran"

 |   |  383  mots
Le nouvel avion de combat iranien le Kowsar a été testé avec succès, avait annoncé l'Iran en août dernier
Le nouvel avion de combat iranien le Kowsar a été testé avec succès, avait annoncé l'Iran en août dernier (Crédits : ministère de la Défense iranien)
L'Iran a lancé la production en série du Kowsar qui est destiné à son armée de l'air.

Certainement un pied de nez à Donald Trump et aux nouvelles sanctions qu'il veut imposer lundi à l'Iran. En tout cas, Téhéran ne lâche pas et lance la production en série du Kowsar, un avion de combat "100 % Made in Iran" destiné à son armée de l'air, a rapporté samedi la télévision d'Etat iranienne. "Très vite, l'avion sera produit en quantités nécessaires et il sera mis à la disposition de l'armée de l'air", a annoncé le ministre de la Défense iranien, Amir Hatami, lors d'une cérémonie retransmise à la télévision. Selon Téhéran, le Kowsar a été intégralement conçu en Iran et il sera capable de transporter une grande variété d'armements. Il pourra également être utilisé pour de courtes missions de soutien aérien.

L'armée de l'air iranienne est actuellement faiblement dotée et utilise des avions de combats russes ou américains acquis avant la révolution. En Syrie, où l'Iran apporte son soutien aux forces gouvernementale, l'armée iranienne dépend du soutien aérien de la Russie. Les Iraniens avait dévoilé fin août ce nouvel avion de combat, baptisé Kowsar. Téhéran avait affirmé que ses capacités militaires sont uniquement dissuasives et visent à parvenir à une "paix durable" dans la région, en pleine tension avec les Etats-Unis sur le dossier nucléaire et l'Arabie Saoudite.

Une modernisation du F-5 américain?

Cet avion, entièrement conçu en Iran, est capable de transporter différents types d'armes et sera utilisé pour de courtes opérations de soutien aérien, explique l'agence de presse iranienne Tasnim. Selon cette agence de presse, le Kowsar dispose d'équipements technologiques "de pointe", dont des radars polyvalents. Il a été testé avec succès et une démonstration de vol a été diffusée par la télévision iranienne en présence du président Hassan Rohani. Cet appareil semble être une modernisation de l'avion de combat américain F-5, qui avait été acheté par le Shah avant la révolution islamique de 1979.

En 2013, l'Iran avait présenté un avion de combat baptisé Qaher 313 et fabriqué par les entreprises nationales mais certains experts avaient, à l'époque, exprimé des doutes sur la viabilité de cet appareil.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2018 à 20:40 :
Le F5, conçu à l'époque de la guerre de Corée, n'a été au feu que lors de la guerre Iran-Irak, il y a 37 ans, et lors des opérations éthiopiennes en Ogaden en 1977.
https://migflug.com/jetflights/the-combat-statistics-for-all-the-aircraft-currently-in-use/
L'exploit le plus significatif de ce modèle et de ses pilotes: lors de la tentative de coup d'état "des aviateurs", le 16 août 1972, au Maroc, 5 appareils F5 ont pris pour cible l'Airbus royal - et l'ont raté.
a écrit le 04/11/2018 à 18:52 :
La fabrication d'armes n'a jamais été un jeu où l'on se fait des pieds de nez. C'est l'indépendance et la liberté du peuple qui est l'enjeu. Cela représente beaucoup de ressources qui pourraient être mieux employées en temps de paix. Mais "si tu veux la paix, prépare la guerre" selon l'adage de l'antiquité cité par Cicéron et repris par De Gaulle dans sa "force de dissuasion".
a écrit le 04/11/2018 à 15:17 :
En quoi construire un avion de chasse est un défi aux U.S ? La France défie les U.S avec le Rafale? Ensuite " Made in Iran" ? Il y a plus de composants iraniens dans cet avion que de composants français dans le Rafale, même si ce n'est qu'une remake du F-5. Encore un article tendencieux fait par des journalistes "indépendants" uniquement soucieux de plaire en haut lieu et victimes de l'air du temps. Les mêmes qui dans les années 1940-45 avaient pour cible une autre communauté. Les peuples dans le viseur changent , la bétise humaine ne change pas, un vrai devoir de mémoire s'impose.
Réponse de le 04/11/2018 à 16:59 :
Il faut savoir que le F-5 et en particulier son successeur le F-20 est supérieur en tout point au F-16 tant du point de vue des performances de vol que de la simplicité de la maintenance et est largement considéré comme "le meilleur avion jamais adopté par personne".
Il ne fut adopté par personne largement pour des questions de "politique interne américaine" (lire lobbying et corruption) notamment avec le Département d’État US qui devait seul en faire la promotion et autoriser les ventes (alors que le F-20 était une initiative privée) alors que l'US Air Force avait déjà choisi le F-16. En conséquence de quoi toute vente à l'étranger de F-16 faisait baisser le prix à l'unité pour l'USAF. Autant vous dire qu'ils étaient pas pressés de vendre des F-20, à tel point que ça s'est fini en commission d’enquête au Congrès US (où l'on fit comprendre clairement au fabricant du F-20 que s'il ne voulait pas perdre son contrat déjà en danger pour les bombardiers furtifs, il ferait mieux de pas la ramener).
Ce qui, en passant, profita très largement aux Mirage 2000 du coup, seule alternative occidentale au F-16 sur le même créneau.

Donc oui si les Iraniens on effectivement mis au point une variante de leur F-5 similaire au F-20 c'est un pied de nez aux américains qui leur rappelle une page sombre de leur histoire de l'aviation de combat.
Réponse de le 06/11/2018 à 16:20 :
houla !! l'aieuil ....
vous avez du confondre F4 et F16 :)
à la mise en service du F16, le "freedom fighter" était déjà dépassé !
il à peut-être eu ses heures de gloire durant la guerre du viet-nam mais c'est bien tout.
le pied de nez des iraniens date quand même de plus de 50 ans !!! :) :) :)
ceci dit j'adore cet avion
a écrit le 04/11/2018 à 11:57 :
Un avion de combat, ce n'est pas seulement une cellule et des ailes, il faut aussi des moteurs et une avionique. On peut certainement bâtir une avionique primitive avec des composants civils, mais avec quelle fiabilité? Quant aux moteurs, c'est notoirement un métier très difficile, il serait étonnant que l'Iran soit capable d'en produire aux standards actuels. Les US doivent déjà en trembler....Sans parler des investissements non récurrents que suppose la création de telles capacités.
Réponse de le 05/11/2018 à 13:48 :
Les USA alignent 50 escadres de chasse et environ 1200 avions de chasse.

Quelque soit la force aérienne que serait en mesure de bâtir l'Iran ça resterait symbolique, mais tout est dans le symbole.

Quand la Corée du Nord a lancé son premier missile et qu'il a foiré, c'était quand même un doigt d'honneur. Symboliquement ça mettait par terre le mythe des USA gendarmes du monde.

Et la suite a prouvé qu'on pouvait sortir du mythe. La Corée du Nord est entrée dans le clan des nations intouchables. Quelque par ça a débloqué la situation avec son voisin qui est en train de normaliser ses relations, en dépit de la diplomatie explosive de moumoute blonde.
a écrit le 04/11/2018 à 8:56 :
C'est ce qu'on appelle la souveraineté. Merci au revoir
a écrit le 04/11/2018 à 8:48 :
Il n'est pas simple de devenir un pays capable technologiquement dè fabriquer un avion de combat .... La Chine travail sur le sujet depuis 30 ans et nous somme loins d'une autonomie sur le sujet" ...
Donc s'ils sont deja capable de construire une version modifier d'un avion des annee 1970 s'est deja un tous dè force... Maintenant avant que cela puisse rivaliser avec un F22 , il devrais y avoir pas mal d'eau qui passe sous le pont......
L'indépendance s'est être capable de construire se que l'on a besoin , ne pas dépendre des autres.... S'est un bon debut ....
Réponse de le 04/11/2018 à 13:03 :
revoyez votre ortograffe
Réponse de le 05/11/2018 à 3:11 :
A Rogger. 11 fautes, peut mieux faire.
Réponse de le 06/11/2018 à 10:04 :
Personnellement, j'ai compté 14 fautes !

Rogger, vous êtes trop credible !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :