L'Iran défie Donald Trump avec son nouvel avion de combat

 |   |  676  mots
Le nouvel avion de combat iranien servira à défendre l'Iran, estime Téhéran.
Le nouvel avion de combat iranien servira à défendre l'Iran, estime Téhéran. (Crédits : Tasnim News Agency / CC BY 4.0 (via Wikipedia))
Téhéran pourrait enfin présenter son nouvel avion de combat prêt à être mis en service. Mais la priorité de l'Iran reste le développement de son programme de missiles balistiques.

Cinq ans après dévoilé son nouvel avion de combat (ou une maquette), l'Iran va-t-il enfin présenter mercredi un appareil prêt à rentrer en service ? "Nous présenterons un avion lors de la Journée nationale de l'industrie de la défense et les gens le verront voler (...)", a annoncé samedi le ministre de la Défense. Selon le général Amir Hatami, une démonstration de vol de ce nouvel avion de combat aura lieu pendant cette journée, qui est prévue le 22 août. L'Iran a développé ce programme pour répondre aux "menaces" d'Israël et des Etats-Unis. Jusqu'ici l'armée de l'air iranienne ne possède que quelques dizaines de chasseurs de fabrication russe ou américaine, acquis avant la révolution islamique de 1979.

Un avion déjà présenté en 2013

En 2013, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait déjà dévoilé un nouvel avion de combat présenté comme "l'un des plus avancés du monde", à l'occasion des cérémonies marquant le 34e anniversaire de la révolution islamique de 1979. Cet appareil aux formes futuristes, baptisé "Qaher-313" ("Conquérant 313"), a été "conçu et réalisé par les ingénieurs iraniens" et "figure parmi les avions de combat les plus avancés du monde", avait alors affirmé Mahmoud Ahmadinejad cité par les médias iraniens lors de cette inauguration. Il était présenté comme étant de 5ème génération, c'est-à-dire disposant d'une faible signature radar. Mais cet appareil n'était alors, semble-t-il, qu'une maquette.

En mars 2017, le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehqan, avait brièvement évoqué le Qaher 313, en indiquant, sans donner plus de précisions, que l'appareil était prêt pour des tests. Un mois plus tard, les autorités iraniennes ont diffusé les images d'une nouvelle version de cet avion, à l'occasion du cérémonie militaire à laquelle a assisté le président Hassan Rohani. Ce dernier avait affirmé que "le renforcement de la capacité des forces armées iraniennes a pour but de défendre le pays".

Nouveau conflit américano-iranien

Donald Trump a ouvert la voie au rétablissement des sanctions en dénonçant en mai l'accord international de 2015 sur l'encadrement du programme nucléaire iranien, que les Etats-Unis avaient pourtant signé. Le président américain reproche à cet accord de ne pas aborder les ingérences de la République islamique dans les conflits du Moyen-Orient, ni son programme balistique. Ce programme est effectivement une question épineuse avec les grandes puissances, particulièrement les Etats-Unis, mais Téhéran estime qu'il est crucial pour ses capacités défensives dans une région instable.

"Notre priorité absolue est le développement de notre programme de missiles. Nous sommes bien placés dans ce domaine, mais nous devons le développer", a déclaré le général Hatami, cité par l'agence de presse Fars.

Enfin, le contre-amiral Hossein Khanzadi, commandant de la marine iranienne cité par l'agence Tasnim, a quant à lui annoncé que les essais côtiers et maritimes du système de défense à courte portée Kamand avaient été menés à bien et qu'un navire en serait bientôt équipé. D'une façon générale, le général Hatami a affirmé que le programme de  défense iranien était motivé par le souvenir des attaques aux missiles dont son pays avait été la cible pendant la guerre contre l'Irak (1980-1988), ainsi que par les menaces répétées d'Israël et des Etats-Unis, qui répètent que "toutes les options sont sur la table" quand il s'agit de traiter avec l'Iran.

"Nous avons appris pendant la guerre (Iran-Irak) que nous ne pouvions compter que sur nous-mêmes (...) et que personne ne ferait preuve de clémence envers nous", a souligné Amir Hatami. "Nos ressources sont limitées", mais "nous mettons à niveau nos missiles en fonction des menaces et des actions de nos ennemis, comme moyen de dissuasion ou de riposte dévastatrice", a-t-il expliqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2018 à 22:49 :
"L'Iran défie Donald Trump avec son nouvel avion de combat". Ne serait-il pas plus juste de dire que le gouvernement iranien rassure sa population face à la menace américaine.
Les Européens aussi auraient besoin d'être rassurés par les médias qui ne cessent d'attiser l'esprit de guerre. "Si vis pacem, para bellum. Si tu veux la paix prépare la guerre". Cet antique adage est bien plus sûr et efficace que toutes les institutions de internationales comme l'OMC ou l'ONU et renforce leur rôle pacifiant..
a écrit le 21/08/2018 à 14:51 :
Finalement, c'est juste un F-5 modernisé qui a était présenté :)

Bon, c'est un avion fiable et économique. Pour bombardé des kurdes, des taliban, ou des bateaux civils, il fera l'affaire.
Réponse de le 21/08/2018 à 15:48 :
F-5!! waw quelle expertise!! 2 ailerons arrières et 2 latéraux avec un bec de faucon et vous arrivez quand même à être très précis!! Moi je dirais que c'est F313!!
a écrit le 21/08/2018 à 13:52 :
C'est bizarre … cet avion ressemble étrangement au F5 de Northrop lancer en 1962 … !
Réponse de le 21/08/2018 à 19:17 :
non non ..... regardez bien !!! c'est un F 313 (fffffffffffffffff trois cent treize) répétez avec moi !!! ffffffffffffffffffffffffffff 313 (trois cent treizzzzzzzzz)
a écrit le 21/08/2018 à 6:24 :
Les usa vende et fabrique des avion depuis 60 ans , alors que certain pays viennent d'arriver dans la cource..... Donc je crois que l'expérience dàns se domaine reste un atout majeure.....
Réponse de le 21/08/2018 à 12:12 :
la maîtrise de l'orthographe est aussi un atout majeur...
a écrit le 20/08/2018 à 23:56 :
Évidemment, les iraniens ne font pas le poids devant les américains. Mais ça sent la poudre tout ça. D'autant que la Turquie pourrait s'allier avec l'Iran face aux États-Unis.
a écrit le 20/08/2018 à 22:47 :
La surface porteuse principale me parait beaucoup trop vers l'arrière, l'interaction de celle ci avec les plans canards suspecte. A mon avis c'est un avion allez simple pour kamikaze.
Réponse de le 21/08/2018 à 12:12 :
on a de la chance d'avoir des spécialistes avec nous
a écrit le 20/08/2018 à 19:42 :
les iraniens developpent une puissance nucleaire des annees soixante ils n'ont ni les moyens financiers ni les moyens techniques de developper un avion de combat de qualite.ils n'ont pas une industrie de pointe leur permettant de reunir l'ensemble du programme et ce n'est pas le nouvel embargo qui va les aider. l'idee du defi aerien est grotesque
a écrit le 20/08/2018 à 18:12 :
Oui oui le plus moderne , comme l'armée irakienne une des plus puissante durant la 1er guerre du golf.
a écrit le 20/08/2018 à 15:14 :
L avion n est pas tout. Ce sont les pilotes qui font la differences. Par ex la superiorite aerienne d Israel pendant les guerres contre les Etats arabes etait surtout du a la qualite de ses pilotes plus qu au materiel (surtout que les avions arabes etaient nettement plus nombreux). Plus loin dans le temps, les nord coreens disposait d un avion bien plus performant que les USA (le mig21) mais ils n ont pas fait le poids face a l USAAF (a la fin c etait des chinois voire des russes qui pilotaient)
Réponse de le 20/08/2018 à 17:34 :
Avec le developpement des missiles anti aérien trés performants les avions malgrés leur pseudo furtivité ,sont de plus en plus menacés.La vrais question est la performance de l'électronique des radars ,radars sur missiles ou au sol .A l'heure actuelle seuls les russes serraient en capacité de voir les avions furtifs américains .Il ne faut pas oublier qu'en 1993 au cours de la guerre du Kosovo ,un F117 furtif américain a été abattu par un vieux missile russe ,les américains semblaient ignorer ou ont feint d'ignorer que les ondes ultra longues pouvaient voir ce genre d'avion !Je doute que les iraniens aient ce niveau de technologie à moins que les russes les en équipent .Il ne faut pas oublier que pendant la premiere guerre du golfe les americains avaient peur des missiles russes ,quand aux missiles que la France avait vendus aux irakiens ,la France avait donnée les codes mais les missiles russes ?C'était la periode de la deliquescence de l'URSS et les prets consentis par l'occident se sont fait en échange de ces codes ..........
Réponse de le 20/08/2018 à 21:45 :
bien sûr papy... bien sûr...

diantre les pilotes.... et qu'elles références la guerre de Corée et les guerres israéliennes des années 60... du frais quoi
Réponse de le 20/08/2018 à 22:00 :
Cd, vous oubliez volontairement une chose, Israël sans USA et ses toutous ne vaut rien,
Ne pas oublier que les avions des arabes comme les restes ne sont que des decores, pour que les firmes occidenteaux tournent il faut des acheteurs, alors 1 milliards arabes aiment avoir des belles decorations
. Si non ils aiment aussis utiliser ces armada entre eux
. En tout les cas, ne vous inquietez surtout pas pour la qualite des pilotes iraniens. Dans cette guerre de 8 ans, imposée par les arabe et soutenue par les occidentaux les pilotes iraniens étaient des le meilleurs.
Réponse de le 21/08/2018 à 9:14 :
@sez
Si j etais les iraniens, je mettra pas l accent sur les missiles ni les avions mais sur les drones. un avion US high tech pourra detruire 5 drones mais si 10 lui arrivent dessus, il sera lui aussi au tapis.



@benoit
Les references sont dates mais je doute que ca ait beaucoup chagé. Et il n y a plus eut de conflit avec 2 forces aeriennes digne de ce nom depuis 30 ans. donc impossible de trouver des references plus recentes


@asa
Les pays arabes achetent pas mal russes (comme la syrie ou l irak de saddam) ou alors ne paient pas car plus un sous (par ex les rafales "vendu" a l egypte). Quant aux isralien, vous les sous estimez. Il ne sont pas des simples utilisateurs de materiels americains qu ils sont incapable d utiliser comme les saoudiens. Regardez dans le domaine des drones, ils sont par ex plus avance que nous
a écrit le 20/08/2018 à 15:05 :
Les médias et leurs feuilletons de l'été, il faut que cela tremble dans les chaumières!
Réponse de le 20/08/2018 à 15:38 :
Et, comme tout amateur de séries, les commentateurs en veulent une conclusion et font maintes suppositions avec les informations qu''ont leur distille.
a écrit le 20/08/2018 à 13:34 :
Sinon l'Iran peut passer un coup de fil à Poutine, il serait ravi d'offrir sa protection.
Réponse de le 20/08/2018 à 15:17 :
Poutine n est pas fou. Il va pas risquer une confrontation directe avec les USA ou Israel pour les beaux yeux des ayatollahs. Qu est ce qu a gagner la russie a aider les iraniens ? n oubliez pas que les russes ont des problemes avec leurs territoires musulmans et que l Iran se definit justement comme une theocratie
Réponse de le 20/08/2018 à 17:38 :
Il ne s'agit pas pour les russes de risquer une confrontation directe avec les USA mais d'équiper les iraniens de missiles anti aérien performants .Ils ont vendus à ce pays des systemes S300 (300 km de portée ) mais je doute qu'ils y aient mis la technologie dernier cris concernant l'électronique et le radar embarqué qu'ils possedent sur leurs propres missiles...
Réponse de le 21/08/2018 à 9:07 :
Je suppose que l electronique est la meme pour les missiles iraniens ou russe. C est complique et cher de faire une version speciale pour l iran. Par contre, il est evident que les missiles russes ont des fonctions que n ont pas les missiles vendu aux iraniens (porbablement juste deactive par du logiciel). C est d ailleurs pas specifique aux russes. Vous croyez que les rafales qu on vend a l export ont 100 % des fonction des rafale francais ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :