LVMH sort du capital de Hermès : "On aimerait des punitions de ce genre tous les jours"

 |   |  958  mots
Le 17 décembre, les actions Hermès détenues par LVMH seront formellement distribuées à ses actionnaires.
Le 17 décembre, les actions Hermès détenues par LVMH seront formellement distribuées à ses actionnaires. (Crédits : reuters.com)
Les actionnaires de LVMH ont entériné la distribution des actions Hermès prévue depuis deux mois. Cette opération s'effectue dans le cadre d'un accord qui met un terme à plusieurs années de conflit financier avec Hermès.

Ils ont dit oui à 99,96% des voix. Les actionnaires de LVMH, réunis en Assemblée générale au Carroussel du Louvre ce mardi, ont validé l'opération de distribution des actions Hermès annoncée début septembre. Au total, l'imputation globale de cette opération représente "6,6 milliards d'euros". Le groupe lui-même enregistrera "une plus-value de 2,4 milliards qui imputera le résultat de l'exercice" a précisé Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe.

>> Après quatre ans de conflit avec Hermès, LVMH rend les armes

Le responsable financier de l'entreprise détenue en majorité par le groupe familial Bernard Arnault en a détaillé les modalités techniques. La distribution, prévue pour le 17 décembre, prendra la forme d'un échange en nature : les actionnaires recevront 2 titres Hermès pour 41 titres LVMH. Ceux qui en détiennent moins recevront l'équivalent, soit "2/41e" d'action Hermès, au cours de Bourse ce jour-là. Idem pour ceux qui possèdent des actions dont le nombre n'est pas un multiple de 41.

Quel impact sur le cours de Hermès?

Le reste sera compensé. D'après des estimations provisoires, le montant restant ainsi distribué en numéraire "devrait représenter un peu plus d'une cinquantaine de millions d'euros", a indiqué Jean-Jacques Guiony. Puisqu'ils seront distribués comme des dividendes, cela ne devrait pas avoir d'impact direct sur le cours en Bourse de LVMH.

Quel effet attendre de cette opération sur le cours d'Hermès? "Les fonds indiciels possédant des titres Hermès devront les céder rapidement car Hermès ne devrait pas entrer dans le CAC40 prochainement. La pression technique sera forte mais elle aura lieu au cours des quelques jours précédants le 17 décembre", explique Céline Chérubin, analyste chez Natixis.  "Cependant pour les fonds non indiciels, ceux qui regarderont le titre d'un oeil neuf prendront en compte les résultats opérationnels d'Hermès, ses décisions stratégiques etc. qui en font une excellente référence et saisiront l'occasion pour se construire des positions", ajoute la spécialiste du secteur du luxe. "Je serai surprise que le cours baisse de plus que 4 à 5%", ajoute-t-elle.

Structure complexe

Au total, ce sont  24.472.448 actions Hermès qui seront distribués le 17 décembre, et un reliquat d'un milliers de titre sera ensuite remis sur le marché. Via la financière Jean Goujon, Christian Dior (dont le propriétaire majoritaire est la holding Bernard Arnault), détient 40,9% du capital de LVMH. Les actionnaires de cette filiale se prononceront le 9 décembre sur l'opération à venir. Sachant qu'en outre, la holding de la famille Arnault détient aussi  des actions LVMH directement, une grande part des actions Hermès distribuées lui reviendront. De sorte qu'il possédera quelque 8,5% de son capital.

Pour mémoire, Bernard Arnault, absent lors de cette Assemblée, s'est engagé dans l'accord conclu cet été à ne pas monter davantage au capital d'Hermès dans les cinq ans à venir, ni pour son compte, ni pour les sociétés qu'il détient.

Du début à la fin, "une opération financière"

"Nous n'avions pas l'intention de prendre le contrôle d'Hermès, beaucoup de gens ont pensé le contraire, à tort", a affirmé Pierre Godé, vice-président du conseil d'administration. Il répondait à une question portant sur l'utilité d'être monté au capital de la maison de couture familiale pour finalement en sortir, et ce dans des conditions qui lui ont valu une enquête de l'Autorité des marchés financiers. Car LVMH était soupçonné d'être entré au capital d'Hermès sans avoir fait mention de ses intentions dans les temps. D'après Pierre Godé, il ce choix n'est que le

 "résultat d'un certain nombre de circonstances. Au début c'était une opération financière et à la fin c'est une opération financière. Entre les deux il y a une plus-value importante."

Quel effet attendre de cette opération sur le cours d'Hermès? "Les fonds indiciels recevant des titres Hermès devront les céder rapidement car Hermès ne devrait pas entrer dans le CAC40 prochainement. La pression technique sera théoriquement forte et elle aura lieu au cours des quelques jours précédants le 17 décembre", explique Céline Chérubin, analyste chez Natixis. "En théorie car les fonds non indiciels, ceux qui regarderont le titre d'un œil neuf, compte tenu de l'élargissement du flottant, prendront en compte les perspectives de développement d'Hermès, sa rentabilité, son positionnement unique etc. qui en font une excellente référence et saisiront l'occasion pour se construire des positions", ajoute la spécialiste du secteur du luxe. "Je serais surprise que le cours baisse de plus que 4 à 5% sur cette période", ajoute-t-elle.

"On aimerait bien des punitions de ce genre tous les jours"

Il a en outre balayé d'un sourire les remarques d'autres actionnaires individuels présents qui l'ont également sollicités sur ce fameux accord de paix conclu entre les deux maisons, présentée par eux comme une "condamnation". Il a ainsi ajouté:

"C'est une opération très favorable! (...) personne n'a condamné LVMH pour non déclaration de franchise compte-seuil. (...) on aimerait bien des punitions de ce genre tous les jours", en faisant référence à l'obligation de déclarer le franchissement d'un seuil de détention d'action sur laquelle portait le litige.

Reste désormais à savoir comment le marché accueillera l'augmentation brutale de la part flottante du capital d'Hermès découlant de cette opération. D'autant plus que, jusqu'à la veille au soir de la distribution, toutes les personnes qui auront acheté des actions LVMH y auront droit. Réponse le 17 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2014 à 15:47 :
De comment je vois les choses, Bernard Arnaud vient de finir'le premier round. Celui de se faire racheter un max d'action Hermes qui lui reviendront in-fine sans débourser un copec (LVMH paye, et Arnaud reçoit. 2eme round, les fonds indiciel et autres fond de toute sorte vont liquider leurs positions, poussant à la baisse l'action Hermès. Le 3eme round vera Arnault rafler tt ce qu'il peut
a écrit le 26/11/2014 à 15:46 :
De comment je vois les choses, Bernard Arnaud vient de finir'le premier round. Celui de se faire racheter un max d'action Hermes qui lui reviendront in-fine sans débourser un copec (LVMH paye, et Arnaud reçoit. 2eme round, les fonds indiciel et autres fond de toute sorte vont liquider leurs positions, poussant à la baisse l'action Hermès. Le 3eme round vera Arnault rafler tt ce qu'il peut
a écrit le 25/11/2014 à 23:21 :
est rendue!
L'ogre LVMH n'aura pas réussi à dévorer le petit poucet malgré ses magouilles!
a écrit le 25/11/2014 à 20:29 :
Merci pour l'info. Je vais de ce pas spéculer à la baisse du titre hermès sur les 15 prochais jours.
merci pour ce joli cadeau de noel
Réponse de le 26/11/2014 à 19:26 :
il n y aura pas de baisse a court terme mais petite baisse a tres court terme mais qui ne durera pas plus qu une quinzaine !!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 25/11/2014 à 19:03 :
La plus grande marque francaise su luxe retrouve sa liberté . L' appétit dévorante de Bernard Arnault a été mise en échec, c'est une excellente nouvelle pour le monde luxe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :