LVMH fixe les conditions de sortie du capital d'Hermès

 |  | 228 mots
Lecture 1 min.
Hermès est une des entreprises du luxe les plus rentables au monde avec un taux de marge supérieur à 30%.
Hermès est une des entreprises du luxe les plus rentables au monde avec un taux de marge supérieur à 30%. (Crédits : reuters.com)
Le numéro un mondial du luxe respecte ainsi son engagement pris cet été de renoncer à racheter Hermès. Son PDG, Bernard Arnault, restera toutefois actionnaire à hauteur de 8,5% du capital.

LVMH distribuera, dans le cadre de son accord portant sur sa sortie du capital d'Hermès. Le groupe dirigé par Bernard Arnault va ainsi céder à ses propres actionnaires les 23,2% qu'il détient dans le capital du sellier. Ainsi, un actionnaire LVMH pourra échanger 41 actions contre deux actions Hermès, peut-on lire dans le document de convocation de son assemblée générale extraordinaire.

Au début du mois de septembre, Hermès et LVMH avaient annoncé avoir enterré la hache de guerre, le numéro un mondial du luxe renonçant à ses visées sur Hermès. A l'issue de cette distribution - qui doit être réalisée d'ici le 20 décembre - Bernard Arnault, PDG de LVMH, restera actionnaire d'Hermès à hauteur d'environ 8,5% via sa holding familiale Groupe Arnault, un des principaux actionnaires de LVMH.

Prise de participation à la hussarde

LVMH s'était invité au capital d'Hermès en 2010 par surprise suscitant une vive réaction de la famille héritière. Celle-ci, plutôt éclatée jusque-là, s'était alors rassemblée afin de préserver l'indépendance de la célèbre marque de carrés de soie. L'annonce, début septembre, du retrait de LVMH a relâché la pression sur le titre Hermès toujours en proie à une OPA, ce qui a provoqué une chute de son cours en bourse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :