Volkswagen affiche lui aussi de très bons résultats

 |   |  353  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le bénéfice imposable a plus que triplé, à 2,6 milliards d'euros contre 800 millions un an plus tôt. Ces chiffres incluent les contributions des participations dans Porsche, MAN et deux co-entreprises en Chine.

Volkswagen a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, notamment grâce à la Chine, et s'est dit confiant quant à l'évolution de ses ventes et de ses marges malgré la perspective d'un climat moins porteur pour la deuxième partie de l'année.

Volkswagen a déclaré avoir enregistré sur les six premiers mois de l'année des résultats "nettement meilleurs" qu'attendu, en expliquant que la demande soutenue pour ses modèles en Europe occidentale, en Chine et en Amérique du Nord et du Sud avaient contribué à ces bonnes performances.

"La croissance soutenue du chiffre d'affaires et des bénéfices du groupe Volkswagen au premier semestre de 2010 ne se poursuivra pas au même rythme au second semestre de l'année", reconnaît-il toutefois dans le communiqué de résultats.

"Néanmoins, nous pensons que notre chiffre d'affaires et le bénéfice d'exploitation du groupe en 2010 seront nettement supérieurs aux résultats de l'an dernier, en dépit de l'évolution de la répartition des volumes entre les marchés."

Le bénéfice d'exploitation du groupe a atteint 2,8 milliards d'euros au premier semestre, contre 1,2 milliard l'an dernier sur la période correspondante.

Le bénéfice imposable a quant à lui plus que triplé, à 2,6 milliards d'euros contre 800 millions un an plus tôt. Ces chiffres incluent les contributions des participations dans Porsche, MAN et deux coentreprises en Chine.

Audi, la marque haut de gamme du groupe, affiche une marge de 9,2% au deuxième trimestre, contre 5,8% sur les trois premiers mois de l'année, se rapprochant ainsi de celle de 9,8% affichée par Mercedes-Benz.

Selon les calculs de Reuters, la marque VW affiche pour sa part une marge d'exploitation de 2,97% pour avril-juin, contre 2,2% sur janvier-mars.

PSA Peugeot Citroën a expliqué mercredi tabler sur un retour à un résultat opérationnel positif cette année tout en prévenant que les mois à venir seraient plus difficiles.

De son côté, l'administrateur délégué de Fiat, Sergio Marchionne, déclarait la semaine dernière s'attendre à une baisse de 10% du marché automobile européen au second semestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :