Volkswagen engrange toujours de solides profits

 |   |  420  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe de Wolfsburg a engrangé un résultat opérationnel quasi-stable à 8,8 milliards d'euros sur neuf mois. Avec une marge de 6,1% encore fort honorable. Volkswagen vise un bénéfice opérationnel stable sur l'année.

Ca va encore pour le groupe Volkswagen. Alors que PSA en plein marasme doit appeler l'Etat à la rescousse pour sa filiale bancaire, que son allié Opel (GM) cumule les déficits et que Ford décide de fermer son usine belge, le constructeur automobile allemand affiche un résultat opérationnel trimestriel en recul de 19% à peine sur le trimestre. Il affiche encore un coquet profit d'exploitation de 2,3 milliards d'euros. Pas si mal. Son bénéfice net bondit carrément de 60% à près de 11,3 milliards d'euros au troisième trimestre. C'est certes moins que ce qu'espéraient les analystes et largement dû à son nouveau périmètre. il n'empêche.

Marge honorable

Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe de Wolfsburg a engrangé un résultat opérationnel quasi-stable à 8,8 milliards d'euros. Avec une marge de 6,1% encore fort honorable. Et encore ces profits n'incluent-ils pas les 2,8 milliards liés aux co-entreprises de Volkswagen en Chine! Son bénéfice net sur la période progresse de moitié à 20,1 milliards. Et ce, grâce notamment à une hausse du chiffre d'affaires de 24% à 144,2 milliards "due essentiellement à la consolidation de MAN (poids-lourds) et de Porsche (voitures de sport)", comme le reconnaît la firme de Basse-Saxe. 

Seat presque à l'équilibre

Le profit opérationnel de la marque Volkswagen (hors utilitaires) se monte à 2,9 milliards (en baisse). Audi (haut de gamme) atteint 4,2 milliards (en hausse). Le tchèque Skoda gagne 567 millions et l'espagnol Seat en déficit chronique affiche une perte légèrement réduite à 95 millions. La contribution de Porsche est de 389 millions. Le groupe a accru ses ventes totales de 12,5% sur neuf mois à presque 7 millions d'unités.

Encore  de fortes liquidités

Les liquidités nettes de la division automobile du groupe dans son ensemble, après la pleine intégration de Porsche et l'achat du fabricant italien de deux roues Ducati ainsi qu'une montée dans le capital de MAN, ont chuté de près de moitié. Elle dépassent toutefois les 9 milliards.  Les investissements dans la division automobile ont grimpé de 1,7 milliard, atteignant pour neuf mois les 6 milliards, une somme importante. 

Bénéfice opérationnel stable

Même si les "temps ne sont pas faciles", le groupe est  "déterminé à atteindre ses objectifs ambitieux pour 2012", a déclaré son patron Martin Winterkorn, cité dans un communiqué. Volkswagen a donc réitéré ses prévisions pour l'année: un bénéfice opérationnel stable par rapport à 2011 (11,3 milliards d'euros) et une hausse de son chiffre d'affaires (159,3 milliards d'euros l'an passé).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2013 à 15:28 :
Volkswagen ?? Ajouter von Adolf à l'arrière de vos brouettes et lever le bras DAS AUTO le monde à la mémoire courte ou mal informé
a écrit le 25/10/2012 à 23:57 :
Volkswagen chutera aussi. Seul KIA et HYUNDAI résisteront, car déjà en Corée du Sud, alors que tous y viennent seulement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :