Opération commando à la tête de PSA

 |   |  606  mots
Philippe Varin, le président du Directoire de PSA. Copyright Reuters
Philippe Varin, le président du Directoire de PSA. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Philippe Varin, le patron de PSA, supervisera directement les activités commerciales. Le directoire sera réduit de six à quatre membres, avec les départs de Guillaume Faury, directeur de la R&D qui prend la tête d'Eurocopter, et de Frédéric Saint-Geours, directeur des marques qui devient chargé de mission. Priorité à l'autonomie des marques Peugeot et Citroën et au dialogue social.

"Directoire resserré"? Le mot du communiqué de PSA est connoté positivement. "Resserré", ça donne l'impression d'un commando de choc, nécessaire pour remettre à flot un groupe automobile en crise.... Effectivement, le directoire de PSA Peugeot Citroën ne comprendra plus que quatre membres aux pouvoirs accrus, au lieu de six jusqu'à présent. Et ce, à partir du 2 avril. Un resserrement, qui intervient à l'occasion du départ de Guillaume Faury, - 45 ans, directeur de la recherche et du développement, qui part prendre la tête d'Eurocopter -, et de Frédéric Saint-Geours - 61 ans, directeur des marques, qui prend une semi-retraite au sein du groupe en devenant chargé de mission. Un poste qui lui laisse beaucoup plus de latitude pour présenter, comme on lui en prête l'intention, sa candidature pour remplacer Laurence Parisot à la tête du Medef.

Pouvoirs très élargis

Les quatre membres restants du directoire de PSA vont voir leurs pouvoirs et leurs domaines de compétence singulièrement élargis. Le président Philippe Varin, dont le mandat vient d'être renouvelé sans toutefois que la durée en ait été fixée, "supervisera directement le commerce et les deux marques Peugeot et Citroën", explique un porte-parole. En effet, le poste de directeur des marques disparaît, chaque marque redevenant autonome, sous le contrôle direct de Philippe Varin. Les directeurs généraux des marques demeurent  Frédéric Banzet pour Citroën (et DS) et Maxime Picat (pour Peugeot), qui ne siègeront toujours pas au directoire du consortium. Le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste de Chatillon, devient le numéro deux officieux de PSA. Il supervisera notamment les pièces et services, les succursales de Peugeot et Citroën et la région Amérique latine. Le troisième membre du directoire, Grégoire Olivier, continuera de diriger la région Asie, mais il supervisera également la Russie. Enfin, Jean-Christophe Quémard, directeur des programmes, supervisera aussi la recherche  et le développement, les achats, la logistique et l'industriel, c'est-à-dire tout ce qui concerne directement l'alliance nouée fin février 2012 avec l'américain GM.

L'homme des plates-formes

Le nouveau directeur de la recherche et du développement, qui ne sera pas membre du directoire, est Gilles le Borgne, 50 ans, entré chez PSA en 1987. Il était jusqu'ici directeur de la toute nouvelle plate-forme modulable EMP2, qui permet d'alléger singulièrement les véhicules tout en produisant divers modèles, de la compacte à la gamme moyenne supérieure. La prochaine compacte Peugeot 308 et le futur monospace compact Citroën C4 Picasso seront les premiers modèles sur cette plate-forme flexible. Enfin, les ressources humaines et l'industriel sont scindés en deux. Denis Martin garde l'industriel, mais cède les ressources humaines à  Philippe Dorge, 46 ans, qui était jusque là directeur du site de mécanique de Trémery, en Lorraine. Philippe Dorge aura pour tâche cruciale d'améliorer le dialogue social et de préparer un accord de compétitivité avec les partenaires sociaux.

Des hommes du sérail

Bref, le groupe concentre les pouvoirs entre moins de têtes, tout en mettant l'accent sur les marques Peugeot et Citroën. Par ailleurs, le groupe insiste sur l'importance des relations sociales. Notons que les nouveaux promus comme Gilles Le Borgne ou Philippe Dorge sont tous des spécialistes dans leur domaine, ayant fait toute leur carrière au sein du groupe. Fini le temps où le consortium cherchait des compétences ailleurs, de préférence hors de l'automobile. Priorité désormais aux connaisseurs du secteur et de l'entreprise. Comme le font les constructeurs allemands.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2013 à 11:17 :
Ce cabinet resserré témoigne de l'inquiétude qui pointe son nez chez PSA , elle témoigne aussi de l'exemplarité affichée par des dirigeants qui n'ont pas la science infuse et qui vont demander des efforts et des initiatives de tous.

Réponse de le 22/09/2015 à 8:57 :
Le plus drôle serait que Al Sissi les revende à Poutine...
Réponse de le 22/09/2015 à 12:22 :
Je ne suis pas un spécialiste en stratégie militaire mais on ne voit pas bien l'utilité de tels navires pour l'Egypte qui sauf informations contraires n'a pas la nécessité de se projeter au delà de ses frontières. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la vente de ces navires a été bloquée à la Russie car ils ont surtout un usage offensif.
Réponse de le 22/09/2015 à 20:07 :
Quelle belle affaire, vendre les BPC à l'Égypte plutôt qu'à la Russie ...!!!
a écrit le 13/03/2013 à 12:45 :
NOL 09
on revient comme c'etait il y a 2 ans sur l'organisation des marques.donc 2 ans de remue menage inefficace,conclut par des pertes de parts de marchés...cela demontre que tous ces grands chefs n'y connaisent rien.
Bon vent au fluteur Faurie et les 4 qui restent ça donne le plus faible etat major de l'histoire de ce groupe( et en comparaison des autres groupes c'est une equipe de national pour jouer en champions league......)c'est pas avec ça que ce groupe va s'en sortir.
a écrit le 13/03/2013 à 11:43 :
A qui profite de dire que le diesel est source de problèmes de santé? Certes ce n'est pas bon pour la santé, mais on peut en dire autant pour l"essence, ce qui sort du pot d'échappement n'est pas meilleur. Je pense qu'on nous incite à revenir à l'essence pour rééquilibrer la consommation gas-oil/essence. Fiscalement, ça a aussi une incidence.
Pour les constructeurs, un moteur essence et son environnement coûte moins cher à construire et sa longévité théoriquement plus faible...Avec un peu d'obsolescence programmée en plus, les ventes devraient s'en ressentir.Sans voir un "complot", les intérêts communs convergent.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:01 :
A tous les bobos écolos savez vous qu'en faisant votre plein d'essance à votre Prius Hybride vous respirez des vapeurs de benzène hautement cancérigène?
Et que dire du chauffage au bois qui émets biens plus de particules qu'un diesel PSA équipé d'un FAP? En plus le chauffage au bois émet de la dioxine.

a écrit le 13/03/2013 à 11:43 :
A qui profite de dire que le diesel est source de problèmes de santé? Certes ce n'est pas bon pour la santé, mais on peut en dire autant pour l"essence, ce qui sort du pot d'échappement n'est pas meilleur. Je pense qu'on nous incite à revenir à l'essence pour rééquilibrer la consommation gas-oil/essence. Fiscalement, ça a aussi une incidence.
Pour les constructeurs, un moteur essence et son environnement coûte moins cher à construire et sa longévité théoriquement plus faible...Avec un peu d'obsolescence programmée en plus, les ventes devraient s'en ressentir.Sans voir un "complot", les intérêts communs convergent.
a écrit le 13/03/2013 à 11:13 :
Premier effet Gallois, à suivre...
a écrit le 13/03/2013 à 8:33 :
e cours de PSA progresse sur la nouvelle de ce départ.
PSA commençat à se poser des questions sur ses compétences ..... car mr frederic saint geour a toujours été un chat noir ou un piètre décideur quand il a exercé des responsabilités chez PSA.......
Déja à mi-temps a l'UIMM (position déja bien bancale !) , il se verrait bien désormais a la tete du MEDEF .
Son départ est une chance pour les actionnaires (il ne devait sa place chez PSA qu'a ses relations tissées par son père jean saint-geours , un mitterandien pur jus jusque dans les moeurs).
a écrit le 13/03/2013 à 7:57 :
Elles sont où les femmes dans le top management de PSA ? Encore une boite de machos, et il ne faut pas s'étonner que la marque préférée des femmes françaises, c'est Audi !
Réponse de le 13/03/2013 à 9:50 :
Parce que vous avez beaucoup de femmes à la tête de VAG et en particulier à la tête d'Audi?

Regardez un peu avant d'écrire.....sachez Madame que PSA possède 2 directrices d'usines Poissy et Porto Real au Brésil ainsi qu'une directrice de projet véhicule ( 2008).
Réponse de le 13/03/2013 à 11:51 :
@Josiane
Audi, la marque préférée des Françaises...de Neuilly sans doute. Par chez nous à la campagne, c'est plutôt Clio, 206, Sandero, un Berlingo... et parfois encore une 205, voire un R5.
Audi, la marque des bobos. Et selon les statistiques, une marque avec des problèmes, mal classée. Bravo le marketing allemand.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:03 :
Audi la marque préférée des Bobos qui se plaignent du chômage et des impôts.

Cette marque à la fiabilité moyenne, qui n'investi pas un euro en France et qui fait vivre que quelques français...

Ne vous plaignez pas contre le chômage Josiane!
a écrit le 13/03/2013 à 5:36 :
je ne vois que des francais aux postes cles et membres du directoire. Peugeot ne doit pas devenir enfin un groupe international?
Réponse de le 13/03/2013 à 7:59 :
C'est bien franchouillard, à l'image de Peugeot et Citroën...
Réponse de le 13/03/2013 à 19:28 :
Hey Simplet arrêtez d'acheter étranger et de critiquer ce ne sont pas les ouvriers allemands qui payeront votre retraite que je souhaite courte!

Quand à l'état major de PSA il est contrairement à ce que vous affirmez international avec un Portugais Carlos Gomes qui dirige l'Amérique Latine ainsi de Mr Schantz patrons de la CEI/Russie.

Regardez enfin l'état major de VAG et trouvez moi un non allemand...
Réponse de le 11/04/2013 à 8:19 :
Chez VAG (Vorstand) il y a Leif Ostling qui est Suedois et Francisco Javier Garcia Sanz qui est Espagnol, soit deux etrangers sur neuf.
http://www.volkswagenag.com/content/vwcorp/content/de/investor_relations/corporate_governance/senior_management.html
a écrit le 13/03/2013 à 1:21 :
Je me demande si dans 10 ou 15 années, on aura pas un Peugeot jouant dans la même catégorie supérieure que des allemands( jouant sur le luxe à la française), et un citröen qui deviendra juste un "actif", détenu en alliance avec d'autres groupes internationaux jouant sur low cost en europe.
Si je me rappelle, c'est le gouvernement français qui avait forcé Peugeot à acquérir un Citroën en faillite, et depuis le groupe est plombé( et même subit une concurrence stérile entre ses 2 marques car elles se sont toutes les 2 rapproché du milieu de gamme et perdu leurs spécificités).
a écrit le 12/03/2013 à 19:53 :
Les plate-formes flexibles , cela existe depuis longtemps chez VW.
Réponse de le 12/03/2013 à 20:45 :
chez psa aussi les plate-formes ont 10ans! Chez VAG la MQB n'a été lancée que l'an passé sur lA3.
Réponse de le 12/03/2013 à 21:14 :
Les plates-formes, cela existe depuis les années 1930, chez GM dont le PDG, M. Sloan a théorisé leur utilisation. Ce qui est nouveau, c'est d'utiliser aussi peu de plates-formes pour faire tant de véhicules différents, non pas que les constructeurs n'aient jamais su le faire, mais parce que cela impliquait trop de contraintes aux produits, dont les caractéristiques par segment ne pouvaient qu'en souffrir. A partir du moment où VW a franchi le pas, les autres doivent suivre. Ca n'a rien d'une prouesse technique, c'est en revanche un compromis très risqué. Qui explique par exemple, le dessin "classique" des VW et skoda : ce n'est pas volontaire, contrairement à ce certains croient, mais c'est qu'à force de prévoir les radiateurs tous au même endroit, les trains roulants tous au même endroit, les prises d'air toutes au même endroit, etc., les designers n'ont plus beaucoup de latitude... Attendons nous donc à ce que les Peugeot soient plus ressemblantes les unes aux autres. Plate-formes communes = contraintes communes = moins d'originalité permise. Ce n'est pas forcément un mal, mais jusqu'à il y a peu, les constructeurs trouvaient cela trop risqué.
Réponse de le 12/03/2013 à 21:57 :
Chez VW les plateformes initiales ont plus de 10 ans mais VW avait aussi déployé une stratégie de modules ... ce qui est différent c'est que ce qui donne 21,6 Milliards de profits chez VW Group a donné 7 Miliards de pertes chez PSA !!! Ce qui donne des primes de 7 200 euro à 8 600 euro pour les salariés chez VW Group et BMW donne des licenciements, fermetures d'usines et réductions de salaires chez PSA et Daciarenault... SACRéES DiFFéRENCES !!
Réponse de le 12/03/2013 à 22:40 :
Jusqu'à preuve du contraire BMW est moins avancé dans les PF que PSA et VW.
Les profits de VAG seul sont de 11 milliards et les 21 milliards sont atteint avec Porsche.
Encore une fois arrêtez de tirer sur l'ambulance ou partez en Allemagne!
Une chose est sûre ce ne sont pas les ouvriers de VAG ni VAG qui créeront de la richesse en France: il n'investissent pas 1? en France contrairement à PSA qui lui investi 1 milliard par an dans ses usines Françaises!
Bande de traitres: ce ne sont pas les ouvriers de VAG qui paieront vos retraites à 60 ans!
LA PF EMB2 de PSA est même plus intelligente que la MQB de VAG: elle utilise des matériaux de pointe comme les composites pour le plancher à l'arrière. Elle a d'ailleurs séduit GM pour ses projets en Europe.
Je suis persuadé que PSA se redressera!
a écrit le 12/03/2013 à 19:39 :
... les hélicos carburent au gasoil, il va pouvoir leur coller un Filtre à particules ! :)
a écrit le 12/03/2013 à 19:34 :
... par de jeunes électriciens qui ont tout compris sur l'intérêt des hybrides-ESSENCE ou gaz et surtout pas diesel ? Ouaouuhhh. Il a fallu attendre que l'OMS révèle les 42,000 victimes chaque année en France des particules fines pour que l'on accepte enfin de sortir le générateur de la caravane... Quelle rapidité...
Réponse de le 12/03/2013 à 21:08 :
Bon sang, arrêtez de répéter bêtement ce nombre de 42 000 ! L'OMS n'a jamais évoqué un chiffre pareil. La presse qui a repris cette "information" a depuis corrigé. Les seules études qui aient été faites sur le sujet datent d'il y a dix ans, et l'OMS parlait alors des conséquences des particules fines, dont le Diesel n'est qu'une source, parmi beaucoup d'autres, et l'étude portait sur l'Europe, et non pas sur la France. Avant de s'indigner sur des nombres, on les vérifie...
Réponse de le 12/03/2013 à 22:43 :
Hey les écolos bobos: et le chauffage ou fioul il fait pas des particules? Le chauffage au bois c'est propre?
Quant à l'essence vous savez que vous snifez du benzène hautement cancerigène à la pompe?
Ha j'oubliais: le nucléaire ben oui il faudra le remplacer comme les Allemands par des centrales au charbons qui font des particules. Mais bon c'est pour la bonne cause: utiliser les transports en communs et les voitures électriques!
a écrit le 12/03/2013 à 19:31 :
... Ca pouvait pas être complètement naturel... A mon avis, il savait ce qui allait lui tomber dessus... Et c'est pas du "sortie de pot" qu'il a fumé... Mais du bon, du très très bon...
a écrit le 12/03/2013 à 19:29 :
SUBLIME !
Les "remerciés et promus à l'extérieur" ne devraient pas être placardisés, mais mis dans un garage, portes fermées, moteur allumé, avec un de leurs fameux petits diesels urbains "propres". Puisque selon St Géours, l'air est plus pur sortie de pot qu'à l'entrée du bloc moteur, cela devrait les ravir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :