General Motors bat Volkswagen pour la première place en Chine

Le consortium américain arrive juste devant le géant allemand au premier semestre en Chine. Le marché chinois, lui, est toujours en plein boom.
Copyright GM
Copyright GM

General Motors est toujours le... premier constructeur auto en Chine,  juste devant Volkswagen. Le consortium américain a écoulé au premier semestre 1,56 million de véhicules dans l'ancien Empire du milieu (+10,6%),  contre 1,54 million pour son rival allemand  (+18,7%) qui fut le pionnier il y a trente ans.

Au sein de GM, la marque traditionnellement implantée en Chine, Buick, a crû de 16,9 % (à 401.327 unités), le label de luxe Cadillac progresse pour sa part de 34,5 % (mais à 19.658 unités seulement). Du côté du groupe Volkswagen, qui va ouvrir cinq nouvelles usines locales cette année,  la marque Volkswagen proprement dite  a écoulé près de 1,2 million d'unités (+19%) et sa filiale haut de gamme Audi 228.139 unités (+18%). La Chine est le premier débouché mondial des deux constructeurs, qui prévoient d'y dépasser chacun les 3 millions de véhicules cette année.

PSA  à +33%

Derrière, les japonais affichent des chiffres de ventes mitigés, frappés par le diffiérend diplomatique entre Pékin et Tokyo qui s'est traduit par une flambée de nationalisme anti-nippon. Sur les six premiers mois de 2013, les ventes de Nissan en Chine totalisent ainsi 591.600 unités, en baisse de 8,3 %.  Ford a écoulé en revanche 407.721 véhicules  (+47 %). PSA Peugeot Citroën progresse à  278.000 unités, soit une hausse de 33%.

Forte progression

Le marché chinois dans son ensemble a crû de 11,2 % en juin, à 1.754.084 unités, dont 1.403.453 voitures particulières (+ 9,3 %). Sur le premier semestre, le marché a progressé de 12,3% à 10.782. 270 unités, dont 8.665.128 voitures particulières (+ 13,8 %). De quoi faire rêver en Europe. Le marché local devrait s'établir sur l'année à 22 millions d'unités, en hausse de 8 %, selon le cabinet Mc Kinsey.

Le marché devrait toutefois subir l'impact des mesures anti-pollution prises par les autorités, qui prévoient une restriction d'immatriculations. Après Pékin, Shanghaï, Guiyang et Canton, huit villes chinoises supplémentaires pourraient annoncer des politiques de restriction des immatriculations de véhicules neufs. Cumulées, les restrictions imposées dans ces villes pourraient équivaloir à 400.000 unités, soit 2 % du marché chinois total.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 18/07/2013 à 1:07
Signaler
Et ca paye !

à écrit le 17/07/2013 à 9:50
Signaler
La Chine est un des rares marchés où PSA progresse. Et qu'en est-il des ventes de Renault dans l'ex Empire du milieu ? Concernant la pollution dans les grandes villes chinoises, Pékin, Shanghaï , Canton etc, particuliè...

à écrit le 16/07/2013 à 20:58
Signaler
super vag commence sérieusement à perdre des parts de marché en Chine pas étonnant avec ces pb de boîte dsg

à écrit le 16/07/2013 à 11:52
Signaler
Curieux les experts ( Godo, Corso, Ivanlegland) ne sont pas ici non plus...

le 16/07/2013 à 15:06
Signaler
@Ivan. no,il sont en train,après la siesta,sous le parasol à lire les dernières statistiques des ventes publiées par Andersen,Grimm,La Fontaine accompagnés par la musique d'Offenbach....sublime!!

le 16/07/2013 à 16:06
Signaler
moi je les voyais plus a ecouter du Gilbert Montagnier et lire l'equipe ou autoplus...

le 16/07/2013 à 19:49
Signaler
Salut les groupies. Ils sont très sympa les gars de CAPSA, ils n'ont pas le temps d'avoir des étoiles plein les yeux tellement il y a de boulot face au défis de production à relever.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.