General Motors refuse (officiellement) d'investir davantage dans PSA en crise

 |   |  508  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
GM affirme qu'il n' pas l'intention d'investir davantage de fonds dans le constructeur français. La famille Peugeot lui a demandé de l'aide, selon l'agence Dow Jones.

General Motors a fait savoir jeudi qu'il n'avait pas l'intention d'investir davantage dans PSA Peugeot Citroën. Et ce,  après que la famille Peugeot lui a demandé de l'aide, selon des sources citées par l'agence Dow Jones. "Notre position est inchangée: nous n'avons pas l'intention d'investir des fonds supplémentaires dans PSA en ce moment", a déclaré un porte-parole du groupe américain, qui détient 7% du constructeur français. D'après les sources citées par Dow Jones, Peugeot a approché GM au cours des derniers mois pour lui proposer d'injecter des fonds supplémentaires dans PSA et d'accroître sa participation. Certes, les déclarations officielles d'un porte-parole n'ont qu'une valeur relative. Il n'empêche.

Bond de l'action Peugeot

La famille Peugeot est prête à céder le contrôle de PSA Peugeot Citroën, si elle parvient à convaincre l'américain GM  de renforcer l'alliance entre les deux groupes et d'injecter de nouveaux fonds, affirmait mercredi l'agence Reuters. PSA et la famille fondatrice du groupe français  se tournent à nouveau vers GM, après avoir vainement examiné d'autres partenariats possibles, notamment avec... le constructeur chinois Dongfeng, allié de PSA via une co-entreprise en Chine, expliquait l'agence Reuters. "La famille Peugeot a maintenant accepté qu'elle devra céder le contrôle, donc ce n'est plus un obstacle", soulignait une source citée par l'agence Reuters.  L'action Peugeot a fait un bond de 5,47% jeudi à la Bourse de Paris à la suite de ces informations. Le groupe familial Peugeot est toujours le premier actionnaire de PSA, avec 25,2% du capital et 37,9% des droits de vote. "On discute activement chez PSA, et évidemment au sein de la famille Peugeot, d'une éventuelle augmentation de capital", affirmait fin mai à latribune.fr une source proche du dossier. Le problème, c'est que "la famille Peugeot n'a pas les moyens de suivre. Ca s'agite sur la question. Des discussions ont lieu dans la famille sur le pourcentage acceptable de dilution", indiquaient alors nos informateurs. 

Crise grave

PSA est dans une crise grave. Le temps presse. Malgré les discours rassurants des dirigeants de PSA,  le groupe aura probablement besoin d'une nouvelle injection de cash. Des décisions devraient êtres prises dans le courant de cette année, selon nos informations.  PSA a certes prévu de supprimer 11.200 postes entre 2011et 2014 en France et de fermer son usine d'Aulnay-sous-Bois en 2014, mais ce n'est pas suffisant. Philippe Varin, président du directoire du constructeur, a indiqué lui-même que le groupe consommerait 1,5 milliard d'euros sur l'ensemble de l'année 2013. Et ce n'est pas fini. PSA en consommera également en 2014, puisque, toujours selon Philippe Varin, le retour à l'équilibre n'est pas prévu avant la fin de l'an prochain. Dans le meilleur des cas. Car cet objectif suppose un maintien de parts de marché en Europe. Or, ce n'est pas le cas. La pénétration du groupe chute dangeuresement sur les premiers mois de l'année.  L'agence de notation Fitch affirmait d'ailleurs récemment que les objectifs de PSA devraient être reportés à 2015 au mieux.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2013 à 1:51 :
... aux français qui achètent des Volkswagen ( moins fiables en plus ) ou des Kia/Huyndai !
Réponse de le 22/08/2013 à 13:14 :
Je ne suis pas d'accord que GM achète PSA se serait une énorme erreure de PSA car les voiture GM sont males fini pas fiable et moche et je ne suis pas d'accord avec celui qui a écrit Prélevons plus D'impot car on compare une Volkwagen et une Peuguot ou une citoene franchement vous etes bete et dans tout sa on ne parle pas de politique et moi je possède une Skoda Octavia 3 qui au meme prix qu'une C4 ou 308 et qui est largement plus équiper
Réponse de le 22/08/2013 à 20:20 :
Je suis entièrement d'accord avec vous.
Mais ce qui m'exaspère ce sont les personnes qui disent que ce sont ceux qui achètent des véhicules étranger qui sont les fautifs.
Réponse de le 22/08/2013 à 20:20 :
Je suis entièrement d'accord avec vous.
Mais ce qui m'exaspère ce sont les personnes qui disent que ce sont ceux qui achètent des véhicules étranger qui sont les fautifs.
Réponse de le 22/08/2013 à 20:20 :
Je suis entièrement d'accord avec vous.
Mais ce qui m'exaspère ce sont les personnes qui disent que ce sont ceux qui achètent des véhicules étranger qui sont les fautifs.
a écrit le 29/06/2013 à 8:28 :
Et si, pour sauver le soldat PSA, on se mettait à acheter, chacun dans son coin..
Est-ce que tu peux..Jo? Bien sûr que si...Troën!
a écrit le 29/06/2013 à 8:28 :
Et si, pour sauver le soldat PSA, on se mettait à acheter, chacun dans son coin..
Est-ce que tu peux..Jo? Bien sûr que si...Troën!
a écrit le 28/06/2013 à 22:24 :
Il n'y a pas de situation désespérée; il n' y a que la vision désespérée d'une situation! En fait, PSA est au bord de la faillite, mais il y a en France assez d'argent pour prendre le relais d'une dynastie à bout de souffle. On ne peut pas laisser tomber un tel fleuron, mais quand on a dit cela, il faut avoir collectivement le courage de relever le défi, sans rien espérer d'une solution venue d'ailleurs.(GM est déjà suffisamment empêtrée avec OPEL, canard boiteux au même titre que PSA, en surproduction sur un marché européen en chute libre, et encore moins internationalisé). Sinon ce sera un fiasco économique, social et politique majeur, d'un retentissement sans précédent, avec des conséquences fracassantes. Nous n'avons pas le choix: c'est une affaire nationale que nous devons régler en toute autonomie et douloureusement sans aucun doute. Sinon, c'est un pas de plus vers la dilution de notre identité, et un inéluctable déclin collectif.
Réponse de le 29/06/2013 à 22:05 :
Vous avez parfaitement raison, il faut agir ! Mobilisons nous pour psa !!,
Réponse de le 30/06/2013 à 9:42 :
je vais calmer vos ardeurs surtout de nationalisation de PSA qui pointe dans votre commentaire , les status européens sont clairs , pas de concurrence faussée , pas de monopole étatique via une nationalisation , les dernières de la sorte date de 1981 avec F.mitterrand et depuis on a tout privatisé pour se mettre en conformités avec l'Europe , alors si vous pensez que PSA peut être nationalisé je ne le pense pas , racheté par un tiers peut-être , mais GM n'est pas fou vu ce qu'ils ont subit , toyota peut-être ? , quand aux allemands je n'y crois pas , ah il reste un indien TATA automobiles .. riez , riez , on verra bien mais qui aurait parié sur mittal quand arcelor était au plus mal ? , pas grand monde
a écrit le 28/06/2013 à 18:34 :
GAME OVER
a écrit le 28/06/2013 à 16:19 :
La faute est à imputer à la partie du peuple qui bénéficie des impôts et divers prélèvement.
a écrit le 28/06/2013 à 14:00 :
Il faut empêcher cela. Laisser brader à l étranger un tel fleuron de l industrie française : c est vraiment inacceptable !
Rappelons que GM a reçu 50 milliard de dollars de l état US pour se rétablir - en contrepartie d une grande part de son capital ? et il s est déjà permis de prendre 7% du capital de PSA.
Ne soyons pas comme d habitude les dindons de la farce, empêchons ce fleuron de l?industrie française de tomber dans les mains d un groupe étranger subventionné, et agissons de même : aide de l état et prise de participation au capital !
Par ailleurs, il serait temps que les Français soutiennent individuellement leur industrie - ne serait-ce qu en évitant d acheter allemand, ou japonais, ou coréen quand une production française correspondante existe.
L automobile c est au moins 10% de l emploi.
Tous les Français sans exception (même ceux qui n achètent pas les véhicules étrangers) payent dans leurs impôts pour les chômeurs et la dette résultant de ces importations massives.
Réponse de le 28/06/2013 à 17:46 :
100% d'accord avec Observateur. C'est trop facile de faire faillite, ne plus rien devoir aux créanciers, comme les soutraitants, qui auront fait faillite sans aide de l'Etat US... et renaitre le lendemain avec une aide grandiose de l'Etat US et faire des benéfices énormes l'année suivante.
après cela c'est facile d'envoyer de faire fxxxx une petite entreprise (PSA) d'un petit pays (la France) gouverné para des petits dirigeants sans vision...
Réponse de le 30/06/2013 à 9:47 :
désolé observateur de vous contre-dire mais nous ne pouvons plus nationaliser une entreprise privée , l'Europe nous y empêche totalement et la france a signée maintes fois des traités en ce sens , l'avis du peuple hum ?, bref il sera donc certain que si le groupe tousse beaucoup il ne pourra compter que sur le sauvetage d'une entreprise concurrente , je pense plus a l'Asie que nos amis allemands ou américains , ceci explique cela , l'Europe et son fonctionnement , l'archaïsme des dirigeants de certaines entreprises phares qui ont tout parié sur un carburant qui lui meme est defiscalisé par rapport a un autre , cette atrophie a bien servit l'état et l'entreprise réciproquement au point qu'aujourd'hui ce jeu là est en train de prendre une allure tragique
a écrit le 28/06/2013 à 13:34 :
Normal ils ont déprécié leurs 7% de participation dans le capital......mis à part ces 2 articles dans la Tribune on n'entand plus beaucoup parler de cette entente.....flop flop flop
a écrit le 28/06/2013 à 12:27 :
Le gouvernement socialiste et le syndicat CGT auront donnés le coup de grâce au groupe PSA qui va finir entre les mains d' un groupe quatari ou chinois : bravo la gauche continuez à ruiner la France : nous nous en souviendrons lors des municipales, des européennes et de la présidentielle suivi des legislatives !!!!!
Réponse de le 28/06/2013 à 13:33 :
Si PSA en est là, c'est à cause d'erreurs stratégiques à répétition depuis plus de 10 ans et d'une gestion calamiteuse avec vision à court terme visant à empocher des dividendes mais pas à réinjecter dans une politique d'investissment industrielle à long terme. PSA avait le cash pour racheter Volvo; la famille Peugeot ne voulait pas fusioner avec Mitsubichi pour ne pas diluer leur parts dans le nouvel ensemble, résultat ils ont dû le faire 5 ans plus tard à une échelle bien plus grande. PSA n'a JAMAIS su capitaliser sur ses conquêtes en sport automobile (WRC d'abord avec Peugeot puis après avec Citroën et 24H du Mans). PSA n'a jamais voulu différencier réellement ses 2 marques (les 2 en moyenne gamme). PSA n'a jamais établi de stratégie claire (à part très récemment en Chine) de conquêtes de nouveaux marchés. Bref, PSA a creusé sa propre tombe, et ce indépendament de la conjoncture politique en France.

Alors vos commentaires bidons sur le gouvernement (qui certes est nul) sont déplacés car les gouvernement successifs n'ont rien à voir avec cette déconfiture.
Réponse de le 29/06/2013 à 22:13 :
C est du très bon sens votre réponse, bravo. J ajoute que peugeot qui est resté 40 ans aux usa et s en est allé faute d un réseau pour traiter les réparations fiable, ce qu' il lui a fait perdre bcp d argent. Il s est retiré en 1991 donc le manque de sérieux de certains de leur dirigeant ne date pas d hier. Peugeot était considéré qui plus est commenequvalent à saab ou Volvo ce qui est assez flatteur
a écrit le 28/06/2013 à 12:14 :
Il est clair que Varin est éloigné de la culture automobile pour mener à bien un redressement de Peugeot ... après l'effondrement de Péchiney, et le bradage de Corus (ex British Steel Hoogovens), Varin va pouvoir ajouter une déconfiture de plus à son actif ...
Réponse de le 28/06/2013 à 23:55 :
On pourrait dire qu'il risque de dépasser celui que vous appelez "président" de la France...
Réponse de le 29/06/2013 à 6:46 :
Corus il a négocié son rachat par Tata Steel à 15 fois la valeur de l'entreprise quand il est arrivé un bradage comme on en rêve tous.
a écrit le 28/06/2013 à 11:45 :
A force d'obstination, d'arrogance et de refus de changer, notre pays perd ses entreprises et se ruine. La violence et l'ignorance de nos syndicats, la propagande anti-entreprise du gouvernement, son immobilisme et son clientélisme vont nous renvoyer au statut de pays sous-développé.....et faire le nid des extrêmes. Mais que penser de l'affaire Guerini, de l'affaire Tapie, de la promotion Voltaire, de l'affaire Cahuzac, de la condamnation d'Harlem Desir pour emplois fictifs, de celle de monsieur Ayrault, de l'image désastreuse de la France que donnent monsieur Hollande et monsieur Montebourg, etc....Au final, la gauche est pire que la droite car elle régente tout et tout le monde, se comporte de manière liberticide et rigide dans le culte du dogme....mais la droit ne brille pas actuellement.....que penser de tout cela?
Réponse de le 28/06/2013 à 15:17 :
Tout faux, le problème c est la capacité de Eurolésa réagir les ouvrier de peugeot apres avoir perdu 20% de leur salaire fabriquerons des Kia ou des Tata est tuerons les autres constructeurs Europeen la preuve Toyota Frabrique des voitures en France Ford des boîtes de vitesse et maintenant les Nissan via Renault ne pas sauver Peugeot dans 10
Ans il restera que Fiat en Europe et encore comme constructeur d utilitaires.
a écrit le 28/06/2013 à 11:29 :
A quand le low cost PSA ?
On nous a fait l'éloge de la 301 on attends toujours de la voir en europe. Qu'elle ne soit pas produite en France on s'en fiche il faut que cette entreprise prenne le meme virage que VW ou renault avec une marque standard une premium et une low cost. Le premium c'est fait avec la gamme DS (Bravo) on attend la stategie sur l'image citroen et peugeot qui sera quoi et a quel prix. J'ajoute qu'il ne faut pas jetter le bébé avec l'eau du bain: le capotalisme famillial c'est la meilleur solution pour une gestion a long terme d'entreprises. Il n'est donc pas souhaitable que la famille Peugeot perde la main.
Réponse de le 29/06/2013 à 9:30 :
low coast psa?
Ils construisent des 2cv4 (celle d'avant était un peu relou), je passe direct chez le concessionnaire et j'achète.
Vous savez bien que les boîtes françaises se foutent pas mal de nos envies.
Les japs ils ont compris, après avoir vendu des appareils photos numériques fabuleux, ils sont revenus aux reflex numériques identiques aux argentiques et font un tabac!
Voiture neuve?
Ca sera une 2cv4 ou rien! (avec la clim pour se la jouer mode!)
a écrit le 28/06/2013 à 11:22 :
Décidémment GM ne raisonne plus produit mais purement stratégie et rentabilité court terme. GM a énormément à gagner à s impliquer dans une société qui sait encore faire ce qu'ils ne savent plus faire : ... de bonnes voitures. Dans tous les cas Peugeot aurait du approfondir son partenariat avec BMW , cela aurait eu du sens pour les deux entreprises .
Réponse de le 28/06/2013 à 11:47 :
Peugeot va mal parce qu'il fabrique de trés bonnes voitures et il demande de l'aide à GM qui ne sait pas en fabriquer...trés logique...
Réponse de le 28/06/2013 à 15:57 :
Si le seul fait de construire des bons produits suffisait , bien des destinées automobiles auraient été différentes .... La stratégie est importante mais au bout du bout , il faut être solide dans son offre et sorry mais GM ne l'est pas!
Réponse de le 28/06/2013 à 16:34 :
@ GM OUT - Tout à fait. Le partenariat BMW / PSA a été mis à mal par l'influence d'investisseurs new yorkais. Je me souviens avoir assisté à un forum (Reuters si ma mémoire est bonne) où un représentant BMW avait été invité et à qui l'on a posé la question "Que faites-vous encore avec PSA ? Vous devriez plutôt vous associer avec un constructeur haut de gamme comme Toyota". Ce forum a eu lieu quelques mois AVANT l'annonce des pourparlers GM-PSA.
a écrit le 28/06/2013 à 11:11 :
Alors qui va bénéficier des avancée techno du groupe européen le plus innovant alors que les grand groupe Allemands sont en panne
1 les chinois
2 les coréen
3 les indiens
Pourquoi pas non plus le Japon ou un Amricain style chevrolet ou Ford.
Europe est vraiment trop vielle pour reagir le jour ou Kia vendra des voiture avec un lion ou des chevrons c est la fin de industrie auto comme pour toutes les nouveautés techno.
Réponse de le 28/06/2013 à 13:14 :
Cette situation est vraiment triste. Peugeot fabrique de très bonnes voitures.
Les enquêtes de fiabilité le prouvent.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130503trib000763004/les-voitures-francaises-sont-fiables-selon-la-tres-serieuse-enquete-allemande-de-l-adac.html
a écrit le 28/06/2013 à 11:04 :
On a démoli le nucléaire Français, le diesel Français, le tour de France, l'automobile Française , a quand l'Aeronautique.
Toto 2001
Réponse de le 28/06/2013 à 12:35 :
Euh ? On a détruit le nucléaire et le diesel en France ? Vraiment ? Pourriez-vous me rappeler la part de marché de ces deux énergies en France ?
a écrit le 28/06/2013 à 9:53 :
Après le Qatar au tour de la Chine.
a écrit le 28/06/2013 à 9:47 :
Relire mes commentaires de ce matin avant cet article.
Personne ne voudra racheter PSA car PSA :
? N?est pas rentable trop d?usine en France
? Pas de réelle technologie de la future industrialisable et compétitive
De plus tous les autres constructeurs n?attendent qu?une chose la disparition ou dilution de PSA.
La famille PSA aurait dû vendre ou s?associer il y a déjà longtemps !


BEBEL a écrit le 28/06/2013 à 08:28 :

Cette alliance ne tient pas la route. Si vous mettez 2 unijambistes un de la jambe droite et l?autre de la jambe gauche ensembles Croyez-vous qu?ils marcheront normalement. OPEL a trop de capacité et PSA aussi (en Europe) de plus ils sont exactement sur les mêmes types de véhicules. Commercialement cela ne tient pas.
a écrit le 28/06/2013 à 9:30 :
PREPAREZ VOUS A L'ANNONCE " Les chinois prennent le contrôle de PEUGEOT " et on dira MERCI !!!
Réponse de le 28/06/2013 à 10:47 :
Et que fait Montebourde, le destructeur ?
Réponse de le 28/06/2013 à 11:11 :
Comme si c'était lui le responsable de la gestion calamiteuse des héritiers Peugeot ! Bonne foi de droite, as usual.
Réponse de le 28/06/2013 à 11:48 :
C'est tout de meme fort de café que ceux qui pronent le maintien de l'emploi en France tirent sur les Peugeot dont la principale erreur tient à ne pâs avoir délocalisé la production et d'être resté sur un segment de gamme moyenne. Par ailleurs je partage l'analyse de Bebel. Autant un rapprochement avec Mitsubishi avait en son temps de la gueule (différence de savoir, de gamme, de lieux d'implantation) autant avec Opel ??? quel serait l'intérêt ? (Même type de gamme, même segment, même technique, surcapacité de production en Europe....
Réponse de le 28/06/2013 à 11:49 :
Et alors, où est le problème ? Volvo continue de fabriquer en Suède malgré le fait qu'ils appartiennent à Geely...
Réponse de le 28/06/2013 à 13:17 :
citron qui devient chinois, rien que de très logique, il nous feront la Paris Pékin à l'envers avec des ds5 hydractives.
Gm vs psa?
Qui a envie d'acheter une Opel?, qui peut acheter une Peugeot?
Peugeot c'est de la super technologie, je me demande si un jour ils mettront d'aussi belles caisses autour de leurs moteurs comme le furent les 203, 403, 404 et coupé 504 ,pour déclencher l'achat.
La semaine dernière c'étaient les 24h du mans, les rues étaient pleines de Porsches, ferrari, corvettes, lotus, bugatti, lamborguini, lola etc
Nous on fabrique quoi dans tout ça? nada!
Réponse de le 28/06/2013 à 14:24 :
@@FRED
Pas de problème pour Volvo ... mais seulement pour l instant
Voyez ce qu il reste de Péchiney ...
Voyez ce qu il reste de Arcelor - tant aidé par le contribuable français, pour être honteusement bradé à Mital Entendez vous encore parler de cette pépite appelée Business Object ?
Quant à Néolane, c est seulement une question de temps pour qu on n en parle plus ...





Réponse de le 29/06/2013 à 5:00 :
Ouais, bon, peut-être ai-je tort de critiquer la gestion des héritiers Peugeot - mais le diesel m'a toujours paru un choix très hasardeux et - me semble-t-il - négocier une ristourne fiscale en France pour s'assurer le marché local était une solution très limitée. Car à part la réduction fiscale française, je crois que le diesel ne fait rêver personne dans le monde et je trouve Paris bien plus pollué par le diesel que, par exemple, NY par l'essence. Cela dit, les expériences des voitures Peugeot et des Citroen que j'ai pu faire étaient, il est vrai, excellentes. Enfin, accuser la gauche (Montebourg) absente du pouvoir depuis 10 ans de la déconfiture de Peugeot, c'est tout de même, comme vous le dites un peu fort de café. Moi je me souviens aussi des histoires bien louches des lingots d'or Peugeot et du dîner avec Woerth : on semblait loin de l'héroïsme national.
Réponse de le 29/06/2013 à 9:18 :
C'est vrai que le tout diésel est un choix hasardeux, de plus à l'export ça n'a pas grand intérèt de vendre une motorisation minoritaire d'une marque minoritaire d'une voiture qui n'est belle qu'au goût des Français de moins de cinquante ans.
Quand on a connu la 404 la 508 est une m__e!
Et tout le monde n'est pas passionné par des voitures étroites à l'intérieur et sans coffre.
Reste hyper étonnant le refus de psa de produire des gpl de série.
Au fond c'est le syndrome Blackberry, imposer ses goûts aux clients sans chercher à savoir ce qu'ils aimaient dans le produit précédent et finir par une faillite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :