Volkswagen fête ses trente ans en Chine en investissant 10 milliards d'euros

Volkswagen inaugure une nouvelle usine dans le sud de la Chine. Le groupe prévoit près de 10 milliards d'euros d'investissements dans le pays. Il veut y produire 4 millions d'unités.
Volkswagen Lavida chinoise
Volkswagen Lavida chinoise (Crédits : DR)

Ruée vers l'ouest, mais aussi ruée vers le sud. Volkswagen a inauguré mercredi sa nouvelle usine chinoise de Foshan, dans la province méridionale de Guangdong. Le groupe allemand ajoute ainsi un potentiel de 300.000 véhicules par an en Chine. Mais le consortium annonce d'ores et déjà qu'il compte en doubler les capacités dans une deuxième phase. 

Volkswagen  développe sa présence dans la région depuis le lancement de sa stratégie "Go South" en 2009. Le constructeur met le cap sur des usines dans l'ouest sous-développé du pays et  dans le sud - où la présence des japonais est traditionnellement forte!  A ce jour, Volkswagen compte une douzaine d'usines dans l'ex-Empire du milieu.

9,8 milliards d'investissements

Pionnier en Chine, où il fête cette année le trentième anniversaire du début de sa production à Shanghai, Volkswagen met le paquet. Car le premier marché auto mondial est logiquement au cœur de l'objectif du groupe allemand de devenir le premier constructeur mondial d'ici à 2018. Le consortium de Wolfsburg veut porter ses capacités de production annuelles en Chine de 2,6 millions de véhicules actuellement à plus de quatre millions  d'ici à 2018.

« Nous allons investir 9,8 milliards d'euros entre 2013 et 2015 en Chine », affirmait en avril dernier, lors du salon de Shanghai, Jochem Heizmann, membre du directoire du consortium germanique en charge de la Chine. Des sommes énormes, puisque Volkswagen affirme avoir déboursé 15,7 milliards entre... 1985 et 2012 !

Le groupe germanique y a écoulé 2,81 millions de voitures l'an dernier. Et il compte dépasser cette année la barre des trois millions. Il en a déjà écoulé plus de deux millions sur huit mois (+18%). La Chine, premier débouché de Volkswagen,  devrait carrément générer 37% de ses ventes mondiales vers le milieu de la décennie, pronostique la firme de Basse-Saxe.

Volkswagen est la première marque sur le marché chinois avec 11,5% du marché (hors utilitaires). La filiale du groupe Audi en détient 2,4% et Skoda 1,2% environ. En revanche, par groupes et en tenant compte des utilitaires, Volkswagen est le deuxième constructeur en Chine derrière GM.

Gamme très large

Volkswagen mise sur une très large gamme de produits, de la petite Polo à la grande berline Audi A6L et au 4x4 de luxe Audi Q5. La plupart des modèles sont adaptés au marché local comme la Volkswagen Passat rallongée - en Chine, c'est important d'avoir de la place à l'arrière - ou les Audi A4 et A6 également plus longues qu'en Europe.

Plusieurs modèles sont spécifiques comme les berlines Lavida ou Santana. Cette dernière, une berline à quatre portes de gamme moyenne assez simple est destinée à remplacer la très vieille Santana des années 80, qui fut la première Volkswagen produite sur place et continue de faire les beaux jours des taxis, notamment à Shanghai, son lieu de production.

Volkswagen propose aussi les technologies les plus récentes comme ses moteurs à essence TSi et la boîte automatique à double embrayage « DSG », une des innovations de pointe du consortium. Une transmission...  malencontreusement sous les feux de la rampe à travers une contre-publicité.

Car Volkswagen a été contraint par les autorités de rappeler plusieurs centaines de milliers de véhicules pour des problèmes de fiabilité sur cette boîte. L'image de fiabilité de l'ingénierie allemande en prend un coup.

Gros profits

Le groupe peut compter sur la puissance de SAIC, le plus gros consortium automobile chinois avec qui il partage une de ses deux co-entreprises. SAIC, dont le siège est à Shanghai, est également le principal partenaire de GM.  Volkswagen est par ailleurs lié à  FAW. Le groupe allemand gagne beaucoup d'argent en Chine.

Les deux co-entreprises avec SAIC et FAW, qui génèrent le tiers des ventes mondiales du groupe allemand aujourd'hui, ont enregistré la bagatelle de 3,7 milliards d'euros de bénéfice d'exploitation au titre de 2012 ! 

Reste que les concurrents de Volkswagen sont très offensifs également et n'ont pas l'intention de traîner les pieds. GM, le coréen Hyundai-Kia, sont parmi les plus dangereux, alors que les japonais pâtissent des différends diplomatiques entre Pékin et Tokyo.

PSA progresse aussi très fort, deux fois plus vite que le marché. Il va inaugurer prochainement l'usine DS de sa deuxième co-entreprise locale avec Changan. Malheureusement, son poids est nettement plus réduit sur le marché (3,8%).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 28/09/2013 à 9:38
Signaler
Immense rappel en Chine pour les problèmes de boite dsg ... http://m.caradisiac.com/Chine-VW-contraint-a-un-rappel-massif-a-cause-de-sa-boite-DSG-85367.htm?time=28093730

à écrit le 27/09/2013 à 11:41
Signaler
Exactement comme en Europe (et depuis longtemps aux US) le consommateur quand il sent qu'il est arnaqué, se venge en quelque sorte et se détourne d'un produit ou il s'estime floué. Les chinois vont faire pareil. Pourquoi une partie importante des cli...

le 27/09/2013 à 17:36
Signaler
Psa devant VW après enquête auprès de la population chinoise , qualité , accueil clients.. Très prometteur pour la suite.

le 28/09/2013 à 9:36
Signaler
Si vous voulez prende une auto de qualité comme exemple, evitez Volkswagen justement dont la fiabilité est nettement derriere les francaises. Quand le marché chinois va ralentir durement, Volkswagen va avoir mal avec toutes ses usines, et les ouvri...

à écrit le 26/09/2013 à 22:53
Signaler
le jour ou les chinois se rendront compte que VW n'est pas très fiable, les ventes vont baisser de manière drastique.

le 26/09/2013 à 23:15
Signaler
Les Chinois roulent en VW depuis trente ans, donc ils ont eu assez de temps pour constater que VW est une marque fiable.

le 27/09/2013 à 9:33
Signaler
Le probléme n'est pas les VW fabriquées en Chine et vendues aux chinois.. Le problème est les VW fabriquées à l'est (90 % valeur ajoutée ) et vendues à des gogos en France (second marché européen) qui coulent leur pays...

à écrit le 26/09/2013 à 16:38
Signaler
Il est clair que les énormes profits réalisés par le groupe VW qui produit et vends des véhicules à très fortes valeurs ajoutées et très fortes rentabilités ont débouché sur une trésorerie en cash très importante, et qui permettent à VW de programmer...

le 26/09/2013 à 18:12
Signaler
"primes de 7 500 euro à 8 600 euro à ses salariés en 2012 puis 2013" = précision, uniquement à ses salariés travaillant sur les sites en Allemagne, pour les autres c'étaient peanuts.

le 26/09/2013 à 21:04
Signaler
@arf en Chine peanuts c'est quand même une prime de 27 mois de salaire...

le 26/09/2013 à 21:08
Signaler
Ooups. La prime était de 15 mois pour arriver à un total de 27 mois de salaire payés sur l'année. Cela reste quand même pas mal de cacahuètes.

le 26/09/2013 à 22:49
Signaler
et chez VW en Espagne, elle est de combien la prime?

le 28/09/2013 à 11:58
Signaler
Je ne sais pas. Peut- être est elle nulle mais pouvez vous baser vos affirmations sur des sources sérieuses?. Peut- être que la productivité et la qualité des usines espagnoles n'est pas à la hauteur? À croire les plaintes récurrentes concernant les ...

à écrit le 26/09/2013 à 15:26
Signaler
Jean Gab est il indiscret de vous demander quel est le budget pub de VW avec La TRIBUNE ?

le 26/09/2013 à 16:42
Signaler
Ces derniers jours, les papiers étaient centrés sur PSA et Renault, avec notamment des développements sur Renault qui remonte la pente et sur sa Twingo III qui s'annonce révolutionnaire. Alors, pourquoi cette question idiote sur VW? L'auto, ce n'est ...

le 26/09/2013 à 17:24
Signaler
Régulièrement les médias se font l'échos d'annonceurs qui menacent de ne pas reconduire leurs budget pub dans tel ou tel journal, radio etc à la suite d'articles ou emissions qu'ils jugent leur etre préjudiciables .....je n'invente rien ce sont les m...

le 26/09/2013 à 19:28
Signaler
espérons que le dégel des relations de l'iran avec les etats unis arrive rapidement cela permetterai d'assouplir l'embargo- et pour psa de reprendre sa place de leader en iran et de retablir ces comptes-

le 26/09/2013 à 21:14
Signaler
L'Iran représente un marché minime, et lorsqu'il se réveillera, les autres constructeurs gavés de trésoreries comme VW, Toyota, BMW, Kia Hyundai, Fiat arriveront en force et lamineront à nouveau le marché

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.