Après quarante ans de vicissitudes, l'usine d'Aulnay produit sa dernière voiture

Une dernière voiture, une C3, sortira ce vendredi de l'usine PSA d'Aulnay, en Seine-Saint-Denis. Un site vieux de quarante ans à la qualité et la productivité médiocres qui a connu une vie sociale pour le moins agitée, etque PSA aurait volontiers fermé avant.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Quarante ans après, c'est fini. L'usine PSA d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) assemblera vendredi 25 octobre sa dernière Citroën C3. Un arrêt symbolique, car, depuis la mi-janvier, les chaînes ne tournent quasiment plus. La production a d'abord été paralysée par quatre mois de grève dure à l'appel de la CGT en début d'année. PSA a même dénoncé les "dégradations" et  la "terreur", qui règnent selon la direction sur le site, ainsi que les "menaces de mort".

Les salariés sont rapidement partis par centaines, et, faute de bras, la production n'a jamais vraiment redémarré. Vendredi, en tous cas, tout le monde versera une larme nostalgique sur cette page de l'histoire industrielle française qui se tourne. Un événement fort et symbolique, puisque la dernière fermeture d'une usine de montage automobile en France remontait… à 1992, lors de l'arrêt du site Renault de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Derrière l'émotion, PSA n'est pas fâché de se débarrasser enfin d'Aulnay, une… usine ultra-syndiquée aux conflits violents, à la productivité et à la qualité réputées médiocres !

Grève dure en 1982

A son démarrage en 1973, le site se fait d'abord la main en produisant les dernières Citroën DS, avant de lancer en 1974 la fabrication de la Cx, remplaçante de la célèbre DS et haut de gamme de la firme aux chevrons. Plus d'un million de Cx seront d'ailleurs assemblées jusqu'en 1989. Destinée à remplacer les anciens ateliers du quai de Javel à Paris, ultra-moderne avec ses ateliers lumineux et ses espaces verts, l'usine rassemble, à l'orée des années 70, le nec plus ultra de la robotisation et de l'ergonomie.

Alors que l'industrie automobile française tourne à plein régime dans une atmosphère de quasi-plein emploi, Citroën doit faire appel à une forte proportion d'immigrés maghrébins, notamment marocains. 67% des salariés sont d'origine étrangère en 1978, selon Vincent Gay, auteur d'une thèse d'histoire sur les ouvriers immigrés dans les usines d'Aulnay et Poissy.

Au début, ça ne rigole pas : les nouveaux venus sont fortement encadrés et  incités à prendre leur carte du syndicat maison, la CSL. La discipline y est militaire. On ne badine pas avec l'autorité. Mais, soutenue par les élus communistes de la zone, la CGT part à l'assaut du site et devient majoritaire. C'est le début des grandes grèves. L'usine cesse ainsi le travail en 1982, alors qu'elle produit des LN et Visa, deux modèles sur base de la petite Peugeot 104 (Peugeot a racheté Citroën en 1976 pour former le groupe PSA). Les ateliers seront  du coup paralysés du 26 avril au 1er juin. La qualité des produits s'effondre, tout comme la productivité.

Reprise en mains

Repris en mains en 83-84 par la direction, le site recommence ensuite à faire des produits de qualité acceptable (Citroën Ax et Zx, Peugeot 205). Un plan social élimine au passage un certain nombre de syndicalistes. La CSL  redevient majoritaire jusqu'en 2007(sous le nom de SIA). Mais, le fort taux d'analphabétisation du personnel (25% des effectifs à l'époque) rend difficile l'application des nouvelles méthodes édictées par PSA d'auto-contrôle de la qualité par les opérateurs eux-mêmes.

"A partir du milieu des années 90, la qualité et la productivité se dégradent de nouveau. Les modèles doivent être retouchés massivement en fin de ligne. Et certains songent alors au sein du groupe PSA à fermer le site", explique un ancien responsable du constructeur français. Mais, le nouveau patron de PSA, Jean-Martin Folz, assigne comme objectif ambitieux que le groupe produise 4 millions d'unités annuelles. Il affirme donc avoir besoin de tout le potentiel industriel disponible. Et, en 2004, l'usine bat d'ailleurs son record avec près de 420.000 voitures fabriquées (Citroën C2 et C3).

Las : l'objectif des 4 millions se sera jamais atteint par PSA, qui se retrouvera vite en graves surcapacités. Et ce, d'autant plus que le constructeur a ajouté deux usines en Europe de l'est (Trnava en Slovaquie et Kolin en République tchèque avec Toyota).

Vers la fermeture

En mars 2005, un nouveau mouvement de grève secoue l'usine d'Aulnay, puis un autre début 2007. Comme PSA se retrouve progressivement en crise, avec des ventes en chute, l'idée de fermer Aulnay resurgit. La CGT révèle du coup en juin 2011 une note confidentielle de la direction envisageant la fermeture du site à problèmes. L'arrêt d'Aulnay sera finalement annoncé à l'été 2012 par Philippe Varin, le patron actuel de PSA.

Avant les élections présidentielles, le candidat du PS François Hollande a bien promis le soutien aux salariés. Mais, une fois élu, un rapport à la demande du gouvernement confirmera opportunément l'urgence pour PSA de… fermer le site !

"La nécessité, dans son principe, d'un plan de réorganisation des activités industrielles et de réduction des effectifs n'est malheureusement pas contestable", conclut ledit rapport mandaté par Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif.

Il est vrai que les usines européennes de PSA tournent à peine à 73% de leurs capacités actuellement et que la situation de la firme française se dégrade dangereusement. Après une alliance avec GM début 2012 qui montre rapidement ses limites, PSA doit piteusement appeler aujourd'hui le chinois Dongfeng et l'Etat français à la rescousse, pour recevoir de l'argent frais.

Aulnay, qui n'a produit que135.700 véhicules l'année passée, se consacrera désormais à la fabrication de pièces détachées jusqu'à sa fermeture définitive en 2014. Plus de mille salariés ne sont toujours pas fixés sur leur sort, sur les 3.000 que comptait le site lors de l'annonce de sa fermeture.

La production en France divisée par deux

Au-delà du problème spécifique d'Aulnay, se pose à présent celui du devenir de la production automobile en France dans son ensemble. Les deux constructeurs tricolores Renault et PSA ont encore réduit leurs fabrications en France de 20,8% au premier semestre à 758.455 unités, selon  le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

La baisse est de 25% pour PSA et de 11,3% pour Renault. La production de Renault et PSA en France est d'ailleurs en chute libre structurelle.  Entre 2005 et l'an dernier, elle a été divisée carrément par deux, passant de 3,15 millions d'unités  à 1,65 million !

>>> DIAPORAMA L'usine PSA d'Aulnay, quarante années de blues

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 26/10/2013 à 16:52
Signaler
Le problème est un peu différent. Pour des raisons de politique gouvernementale d'après guerre et de gestion des territoires les faux emplois se multiplient. Il s'agit de faire monter les fils de paysans à la capitale pour les urbaniser. Fabriques, a...

à écrit le 26/10/2013 à 9:00
Signaler
La CGT c'est des ordures communistes qui sapent l'industrie de la France. Des branleurs payés à ne rien foutre! RIEN! ils ne bossent même pas 35 heures par semaine, ce qui est déjà le record du plus faible taux hebdomadaire au monde. Ils ont un 13ème...

à écrit le 25/10/2013 à 22:57
Signaler
travail médiocre? simple: comme on dit en Allemagne (traduction) "le poisson pue de la tête" = Mauvais dirigeants.

à écrit le 25/10/2013 à 22:23
Signaler
Depuis 40 ans "à la qualité et à la productivité médiocres" , en plus "on enfonce le clou" : élimination d'un certain nombre de syndicalistes , puis recrutement de 25% d'analphabètes ( bref raccourci , j'exagère ) : j'ai connu tout jeune quai de J...

le 26/10/2013 à 13:53
Signaler
Lire"controle intégré " au lieu de "auto-controle" ; partout ou j'arrive , c'est le mauvais moment ! par exemple , à Javel , à mon arrivée , le repas de Noel était plantureux , suite à un changement de majorité au CE , pour mon 2ème repas anniversair...

à écrit le 25/10/2013 à 20:53
Signaler
pas grave cette fermeture mais le grand pb est que vont devenir les 2 mosquées qui s y trouvent et oui les ouvriers musulmans allaient y prier 6 fois pendant leurs horaires de travail alors pas la peine de chercher pourquoi la France est en faillite ...

le 26/10/2013 à 5:15
Signaler
6 fois pendant leurs horaires de travail. Est-vrai ? et si oui pourquoi aucun média n'en parle ?

le 26/10/2013 à 9:39
Signaler
simple si les médias en parlaient toutes les associations gauchistes et autres mrap auraient crié au racisme et les banlieues auraient riposté en brulant tout et oui en France il y a une peur de dire la vérité alors on laisse faire il ne faut surtout...

le 26/10/2013 à 9:57
Signaler
les médias n en parlent pas et pourtant ce n est un secret pour personne mais si les médias en parlaient les banlieues seraient en feu la cgt les socialos communistes les verts et autres mrap sos racisme ...crieraient au scandale et oui en France on ...

le 26/10/2013 à 13:09
Signaler
Merci pour cette information, ça confirme ce que je pensais.

à écrit le 25/10/2013 à 18:38
Signaler
arcelor dk 50 ans on refait un nouveau hfx ,de la bonne qualite du personnel ,des syndicats responsables,qualite du produit

à écrit le 25/10/2013 à 18:19
Signaler
La CGT défend les travailleurs ...? Voilà encore une preuve de leurs compétences Tous au chômage +gachis économique Merci la CGT et avec notre argent public en plus

à écrit le 25/10/2013 à 18:15
Signaler
Si j'ai un conseil à donner aux salariés licenciés ne mettez pas vos indemnités dans un PEL un PEA où de l'assurance vie parce que après Pool Emplois l'état vous attend pour vous racketter vos 3 sous....Prudence avec les mécanismes d'épargne et les ...

le 25/10/2013 à 18:51
Signaler
lagarde est pour une ponction de 10% sur l'epargne des europeens , bruxelles devrait prendre la decision le 5 novembre la crise est toujours lac , en huit clos on parle banqueroute

à écrit le 25/10/2013 à 17:00
Signaler
Cette usine plombait PSA depuis ees années. Puis avec des syndicalistes contre-productifs, Aulnay sous bois était devenu un veritable boulet pour tout le groupe.

à écrit le 25/10/2013 à 16:39
Signaler
on ne peut que penser au destin de deux usines paralelles, Aulnay et Rennes la Janais, d'un côté une usine qu'on a été obligé de remplir avec des immigrés, et Rennes qui continue car elle a fait appel aux Bretons issus de l'exode rural, même si la pr...

à écrit le 25/10/2013 à 12:48
Signaler
point de vente comme Citroën fiat opel la cohabitation marques va s'avérer difficile par ce que la crise frappe à la porte chez fiat et opel. chez Peugeot Motos, n'a pas l'esprit de compétition : Scooters , Motos souffle des nouvelles gamme .La compé...

à écrit le 25/10/2013 à 12:13
Signaler
Mes amis, ayons une pensée pour le malheureux client de cette dernière voiture. Amen !!!

à écrit le 25/10/2013 à 10:02
Signaler
Pour une fois, je suis d'accord avec AGV sur cette analyse d'Aulnay. Usine ingérable à cause de la cgt et ce personnel arabo-musulman a qui nous avons été OBLIGE de construire des lieux de prière (es ce le lieu, dans une usine pour faire sa prière ??...

le 25/10/2013 à 12:40
Signaler
test

le 26/10/2013 à 11:05
Signaler
il est exact de dire que dans beaucoup de boites les immigrés constituent pres de 25% du personnel et que cgt et sud imposent à ces boites de "respecter" ces immigrés c.a.d qu ils puissent pratiquer leur religion sur leur lieu de travail donc comme l...

à écrit le 25/10/2013 à 8:33
Signaler
Pendant que les groupes français Renault et Peugeot licencient à tour de bras et ferment des usines, il ya du positif ailleurs dans les groupes très bien gérés ... EN PARTICULIER il convient de mettre l'accent de ce que VW Group agrandit ses sites in...

le 25/10/2013 à 9:12
Signaler
Pour le moment Peugeot est dans une logique de dépôt de bilan à terme.

le 25/10/2013 à 11:36
Signaler
Sauf que PSA et Renault construise aussi des usines a l etranger.... Si vous lisiez un peu plus les articles, ils mentionnent pratiquement toujours que les ventes a l etranger augmentent nottement en chine et qu elles chutent en europe..... Le marche...

à écrit le 25/10/2013 à 8:09
Signaler
Cette fermeture arrive avec quelques annees de retard. Helas!

à écrit le 25/10/2013 à 8:01
Signaler
Je plein le client de ce dernier vehicule.

le 25/10/2013 à 9:25
Signaler
surtout si le plein n' a pas été fait

à écrit le 25/10/2013 à 8:00
Signaler
Les syndicats ne jouent pas leur rôle, ils ont contribué a la déchéance de l'usine. En effet, les greves a répétition ont fragilisé l'usine. Ils ne défendent le personnel mais l'ambition de leur dirigeant. Leurs propositions ne sont pas constructiven...

le 25/10/2013 à 9:50
Signaler
Il y a une lente évolution sur ce dernier point. Les syndicats ont obligation de faire certifier leur comptes depuis l'exercice 2009 et du coup il y a un certain nombre de choses qui commence à changer. Pour la cour des comptes son rôle est de contr...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.