En dehors du cash, que peut apporter Dongfeng à PSA ? Pas grand-chose

 |   |  809  mots
PSA a brûlé trois milliards de cash l'an dernier
PSA a brûlé trois milliards de cash l'an dernier (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe public chinois Dongfeng peut fournir de l'argent frais à PSA Peugeot Citroën, qui en a un cruel besoin. Mais ce spécialiste du camion n'apportera au français ni technologie, ni économies d'échelle, ni aide au redéploiement international hors de Chine...

Que peut apporter le chinois Dongfeng à PSA Peugeot Citroën ? De l'argent frais, dont le groupe auto français en crise a un besoin urgent, certes! Le hic, c'est que des injections de fonds ne font pas une stratégie...  Alors même que se rétrécit le périmètre de la fameuse "alliance mondiale"  avec GM, un éventuel rapprochement avec Dongfeng ne répondra pas aux défis technologiques, industriels, géographiques, que doit relever le groupe PSA. Car ce groupe est fondamentalement un constructeur de poids-lourds avec un faible niveau technologique, quasi-exclusivement centré sur le marché chinois,à la différence de ses compatriotes Chery ou Geely qui fabriquent des voitures particulières.

Apport technologique nul

En ce qui concerne les véhicules particuliers, l'entreprise publique de Wuhan gère essentiellement des co-entreprises avec PSA, Nissan, Honda, Hyundai-Kia, Yulon Motors (Taïwan)… . Son apport technologique à PSA serait donc quasi-nul. Inquiétant après déjà le relâchement des liens traditionnels du français avec des partenaires de premier plan comme Ford ou BMW, conséquence de son alliance avec GM qui en plus bat de l'iale.

Avec qui PSA va-t-il donc développer les nouvelles et coûteuses technologies indispensables aux futurs véhicules, comme les hybrides rechargeables ou même la technologie prétendument révolutionnaire de l' « Hybridair », pour laquelle il cherche d'ailleurs des partenaires ?

Des plate-formes partagées?

En termes industriels, on ne voit pas non plus les économies d'échelle que PSA pourrait réaliser avec Dongfeng, industriellement présent uniquement en Chine. Quid ainsi de la future plate-forme cruciale de PSA ("EMP 1") sur les petits véhicules, alors même que le co-développement prévu avec GM vient d'être remis en cause ?

Or, le groupe français a besoin de partenaires pour partager les coûts et allonger les séries industrielles. Il lui faut des synergies pour acquérir la taille critique. Certes, Dongfeng souhaite développer ses propres voitures. Mais, il est douteux que les plates-formes relativement sophistiqués - donc coûteuses - de PSA puissent être partagées avec des modèles bas de gamme d'une offre Dongfeng.

Rien hors de Chine

Une alliance Dongfeng-PSA pourrait certes aider le groupe français en Chine. Même si on imagine mal le chinois sacrifier ses autres partenariats, notamment celui avec Nissan qui est beaucoup plus important que DPCA, la société commune Dongfeng-PSA en Chine. Mais, hors de Chine, Dongfeng ne sert à rien au français. Or, PSA souffre de faiblesses stratégiques flagrantes au Brésil, en Russie, en Asie du sud-est, sans parler des marchés où il n'est pas présent comme l'Inde ou l'Amérique du nord.

Cette alliance pose d'autres problèmes. PSA est associé avec un deuxième constructeur en Chine, Changan, pour produire conjointement des DS. Or, Changan, est un rival... de Dongfeng. Le puissant consortium de Shanghai, SAIC, partenaire stratégique de GM en Chine, est aussi un concurrent de Dongfeng! Tout cela risque de mal cohabiter. 

Quid des autres coopérations?

Que deviendront d'ailleurs les coopérations (celles qui restent) entre PSA et GM ? Et ce, alors que l'américain risque d'être totalement dilué dans le capital de PSA après l'augmentation de capital ? Cédera-t-il les 7% qu'il détient dans le français depuis 2012?

En outre, PSA conserve d'autres partenariats techniques aujourd'hui avec des constructeurs tiers comme Toyota (petites voitures en République tchèque et utilitaires à Sevelnord, dans le nord de la France), Fiat (utilitaires dans le sud de l'Italie et en Turquie), Ford (diesels)... Ces constructeurs accepteront-ils de poursuivre leurs collaborations alors que Dongfeng serait un actionnaire majeur de PSA? Pas si sûr.

De l'argent frais à tout prix

Le groupe automobile français a brûlé trois milliards d'euros de cash l'an dernier et devrait en consommer encore 1,5 milliard cette année. Le retour à l'équilibre promis initialement pour la fin 2014 n'est plus évoqué par Philippe Varin, le président du constructeur tricolore. PSA doit donc procéder à une augmentation de capital  pour financer ses investissements.

L'allié américain GM a réitéré à plusieurs reprises qu'il ne souhaitait pas remettre au pot. Les négociations tournent désormais autour d'une éventuelle entrée de Dongfeng, le partenaire de PSA en Chine, dans le capital du groupe hexagonal - accompagnée d'une entrée de l'Etat français.

PSA Peugeot Citroën espère lever jusqu'à 3 milliards d'euros environ grâce à cette augmentation de capital par laquelle l'Etat français et Dongfeng prendraient chacun une participation de 20 à 30% dans le constructeur français. L'Etat interviendrait pour permettre à la partie française de conserver le contrôle de PSA. Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé aujourd'hui à 25,2% par la famille fondatrice Peugeot - qui possède 37,9% des droits de vote.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2013 à 10:14 :
Sans cash, PSA meurt. Et le marché automobile chinois s'annonce énorme. C'est donc dix mille fois plus que GM ce que pourrait apporter Dongfeng. GM a berné le français pour l'évincer d'Iran.

Mais à terme, Peugeot et DS ne seront plus que des marques... avec un minimum d'emplois en Europe et les savoir-faire en Chine.
a écrit le 01/11/2013 à 10:14 :
Sans cash, PSA meurt. Et le marché automobile chinois s'annonce énorme. C'est donc dix mille fois plus que GM ce que pourrait apporter Dongfeng. GM a berné le français pour l'évincer d'Iran.

Mais à terme, Peugeot et DS ne seront plus que des marques... avec un minimum d'emplois en Europe et les savoir-faire en Chine.
a écrit le 29/10/2013 à 11:24 :
Le titre est un peu provocateur. Pour équlibrer un peu les choses on peut aussi poser la question. Qui d'autres que Dong Feng veut injecter l'argent dans PSA ? Il me semble que même Dong Feng n'a encore rien décidé.
a écrit le 29/10/2013 à 9:35 :
Pourquoi dégrader l'aide chinoise? C'est bien une habitude française!

Quelles sont les alternatives pour le Groupe Peugeot/Citroen?

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 28/10/2013 à 22:50 :
Je me répète, mais ce qui intéresse les Chinois, c'est le transfert de technologies, pas les entreprises en elles--mêmes !!!
a écrit le 28/10/2013 à 21:28 :
Un article à lire pour comprendre la situation du marché automobile en Iran. Toutefois, les derniers chiffres sont encourageants pour Peugeot. La production de la 206 vient de bondir de 1256% (4565 ventes en septembre) Et les ventes de la 405 se portent à merveille : 5196. Auxquelles il faut ajouter un véhicule local appelé Peugeot Pars vendu à 11134 unités, un bond de 713%. La 406 baptisée Samand, s'est vendue à 6127 unités. La réputation de la marque est excellente dans ce pays où la fiabilité est un critère essentiel, c'est pourquoi les Peugeot totalisent la plus grande part du marché iranien.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/04/20002-20131004ARTFIG00001-en-iran-l-offensive-discrete-des-entreprises-americaines.php
a écrit le 28/10/2013 à 20:05 :
Et pendant ce temps les ventes du 2008 s'envolent, super produit, j'en ai commandé un, j'ai été séduit dès la première approche tellement français, gracieux et attachant, une ballerine. Quand je pense que d'autres achètent du produit à grosses émissions, avec des périphériques à la peine, fragiles et exposés pour dépolluer tout ça, savent t-ils que 2008 et Captur existent ? .... C'est en concession, chez Peugeot et Renault, avec à la clé, 10000 voisins utiles, laissez-vous aller...
Réponse de le 28/10/2013 à 21:13 :
J'ai tout eu comme voiture.. du renault, de peugeot, de l'allemand (notamment BMW), du toyota... bref. IL n'y a pas vraiment photo.. Question qualité perçue, on va dire que jusqu'à 90000, les françaises arrivent à suivre. ensuite c'est la débandade.... et pour le rapport moteur/conso, là c'est dès le 1er km que les françaises sont ridiculisées.. jamais compris le rapprochement de PSA avec GM alors qu'avec le groupe BMW, avec lequel il avait commencé certains développements moteurs, cela avait vachement plus de sens... non, non, les françaises ont encore beaucoup de chemin à faire...
Réponse de le 28/10/2013 à 21:34 :
J'ai tout eu comme vous dites, des françaises beaucoup, aucun problème, l'entretien courant, une Porsche 911 S 2.4 S à l'époque du moteur air, mythique mais très fragile, ouille, après j'ai arrêté les allemandes rien de bon, surfait, ça ne tient pas la route, dépollution fragile, beaucoup trop consommant, grosses émissions, dans ma région de montagne, en AWD les connaisseurs sont SUBARU ou rien. C'est mon choix actuel quand je suis confronté à cette exigence, je dépose toutes les AUDI, sinon encore RENAULT et CITROEN pour les sorties communes, tjrs excellent. L'avenir de Peugeot passe par un rapprochement avec un chinois, les allemandes sont en berne aujourd'hui trop fragiles, elles ne supportent pas la comparaison ...
Réponse de le 28/10/2013 à 21:56 :
Vous dites juste! Mais on peut se passer des Subaru. Les Françaises sont les meilleures, les plus fiables, et surtout le meilleur rapport qualité-prix.
Réponse de le 28/10/2013 à 22:24 :
et bien on doit pas habité les mêmes montagnes...
Réponse de le 28/10/2013 à 22:48 :
Chut! Godrev a des certitudes qu'il ne faut pas déranger. Par exemple il croit que le Morvan ou il habite est de la haute Montagne et les Subaru le top en awd. Tiens la preuve l'autre jour il a fait l?intérieur a une Audi 80. Maintenant il se prend pour l'ange de la route.
Réponse de le 28/10/2013 à 23:30 :
@@godrev 22.48 Non, pas seulement, vendredi j'ai déposé une Audi 2 pots, le garçon a bien tenté quelque chose, sûr de son fait, mais bon, il a regardé mes feux rouges pendant un long moment, résigné... La veille c'était avec la DACIA Logan du beau-frère, juste insuffisant Audi, mais chut, il rester qqes clients à ménager...
Réponse de le 29/10/2013 à 8:18 :
@godrev ... l'on peut aisément vous classer dans la catégorie exceptionnelle des margoulins.
Réponse de le 29/10/2013 à 8:46 :
En venir, aux mots, tout de suite, d'une manière si péremptoire...!!!
a écrit le 28/10/2013 à 19:58 :
Lorsque CAPSA et DPCA tourneront à plein régime (nouvelles lignes, nouvelles usines, nouveaux modèles) et que PSA aura digéré son amputation du marché Perse, alors cette entreprise sera sur de bons rails et disposera des moyens nécessaires pour développer et diversifier ses technologies. PSA se relèvera par la Chine, et la principale inquiétude des ingénieurs de chez DPCA CAPSA est de savoir s'ils seront capables de répondre à l'engouement du marché chinois pour leurs modèles. PSA ne dort pas, ils investissent énormément, ils se fixent des objectifs très élevés, et ils s'en donnent les moyens. Le designer directeur du style de PSA Jean-Pierre Ploué est reconnu et envié par beaucoup de concurrents, ses travaux font recette, les nouvelles lignes le confirment et confirmeront. C'est peut être le bon moment pour garnir son portefeuille d'actions! "Sur les six premiers mois de 2013, les ventes de PSA Peugeot Citroën en Chine ont bondi de 33 %, à 276 896 unités, dont 139 718 de la marque Peugeot (+ 35 %) et 137 178 de la marque Citroën (+ 30 %). Avec sa société conjointe DPCA, qu?il gère avec Dongfeng, PSA espère vendre 547 500 véhicules dans le pays cette année, en hausse de 24 %. (AUTOMOTIVE NEWS CHINA 16/7/13)
Réponse de le 28/10/2013 à 21:36 :
Excellente analyse et les chiffres Farnce 208/2008 témoignent d'une belle envolée en attendant 308, quoi qu'il advienne les produits sont là, PSA est sauf.
Réponse de le 28/10/2013 à 22:27 :
PSA va disparaître. Bye bye.
Réponse de le 23/11/2013 à 12:37 :
Croqué par plus fort au préalable... Dongfeng sera en pôle si cette dangereuse alliance se concrétise! Et dans l'automobile il n'y a jamais de cadeaux avec les faibles. Le gouvernement chinois n'attend que cela. Et c'est PSA qui va se jeter dans la gueule du loup. OMG. Le pire c'est que l'Etat français fauché, ne pourra pas agir comme les USA avec GM!
a écrit le 28/10/2013 à 19:28 :
Psa est en crise de liquidité, il n y a pas de stratégie industrielle ni commerciale. Il s agit juste de faire rentrer des sous le plus rapidement possible à l image de ce qui s était passé avec gm
a écrit le 28/10/2013 à 14:03 :
le chinois n'est pas fou , seulement il a compris une chose , 1° le logo de la marque et son influence sur les européens comparé a sa propre image et son logo qui peut avoir des effets anti-chinois , 2° les brevets de peugeot qui peuvent lui profiter ( regardez le cas volvo ce qui a permis au chinois de monter en gamme grâce a volvo ) 3° tout cela finira mal pour peugeot qui se fera dévorer par son associé qui aura un meilleur ratio de vente a l'échelle planétaire et qui a terme le dévorera , renault avait eu une idée de génie au plus fort d'une crise similaire en rachetant nissan alors en difficulté , peugeot n'a plus fini de pleurer helàs , mais aussi la faute aux dirigeants trop hexagonaux et européen et pas assez ' vue mondiale ' comme le fait le pdg de renault qui a diversifié ses offres et avec des marques qui sont adaptés a différentes clientèles , les allemands eux ont fait pareil que renault .. peugeot ressemble de plus en plus a certaines marques anglaises qui sont aujourd'hui des nains dans le parc mondial ..
Réponse de le 28/10/2013 à 14:31 :
@balzac ...bof bof ... Renault n'est pas un exemple à suivre, regardez Renault fait des pertes comptables quand Toyota, VW Group et BMW font d'énormes bénéfices ... De surcroît Renault est plombé par Dacia qui ne gagnera jamais un sou, plombé par Avtovaz Lada qui perd de l'argent, plombé par Infinity qui est un squelette brinquebalant sans âme, plombé par Samsung qui un éternel malade ... et plombé par l'aventure Zoé qui se termine comme Vel Satis, Avantime, etc ... ne nous parlez pas des amateurs stagiaires qui dirigent Renault, ca fait rire tout le monde de l'automobile.
Réponse de le 28/10/2013 à 15:06 :
@relativiser
Audi, Vag group prépare le marché à une chute de rentabilité de 12 à 6 % pour 2014, du jamais vu, une marge divisée par deux, une rentabilité à hauteur de...DACIA, tant moqué par le fan club Volkswagen, faites votre choix, DACIA la fiabilité en plus, le panier garni offert... Evidement, comment ne pas corréler tout ça à la baisse de qualité catastrophique -BV auto double embrayage qui cassent, moteurs essence TFSI, wastegate, culasses poreuses que subit la gamme, qualité si décriée sur les forums et qui la situe à la 34 ème position qualité du Car Reliability Index sur ...39, étonnant non ?
Réponse de le 28/10/2013 à 15:18 :
@godrev ... votre diatribe et vos logorrhées habituelles sont chaque jour un peu plus fouillis ... que de désordres dans votre expression !
Réponse de le 28/10/2013 à 16:08 :
0fouillis

Je vois que vous ne goûtez guère la réinformation, êtes-vous du fan club précité ? dommage...!!!
Réponse de le 28/10/2013 à 16:26 :
(CercleFinance.com) - Sanford C. Bernstein maintient son opinion 'sous-performance' sur Renault avec un objectif de cours de 50 euros après la publication hier soir des chiffres trimestriels du constructeur français. Le broker rappelle qu'il avait dégradé sa recommandation sur le titre en juillet dernier, ...nous continuons de considérer Renault comme le fabricant européen le plus exposé au ralentissement des marchés émergents et nous nous attendons à ce que ces conditions difficiles se répercutent sur le groupe à un moment ou un autre, en dépit du succès des plateformes Dacia et M0', conclut Bernstein.Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Réponse de le 28/10/2013 à 16:26 :
a relativiser , je ne dis pas que les dirigeants de renault sont des intellectuels loin de là , mais regardez comment ils se sont emparé de nissan de leurs brevets et de leurs technologies pour leur avantage , enfin regardez aussi pour faire plaisir a un ministre on sort une zoé qui est que de l'esbroufe , ensuite renault commence a delocaliser ses productions comme au maroc au détriments de pays qui étaient un peu moins rentable , d'autres vont leur emboiter le pas c'est inévitable , enfin si les sous marques souffrent c'est qu'aussi la crise est partout dans le secteur auto surtout en europe , le marché va se contracter encore quelques années , des cartes seront redistribuées , les marques qui se seront adaptées survivront , les autres seront rachetées ou disparaitront .. il y eu un cas d'école , le modele suédois ou anglais a vous de voir ..
Réponse de le 28/10/2013 à 20:20 :
@Balzac, Renault a une présence historique au Maroc depuis 85 ans, ce n'est pas de la délocalisation mais de la localisation, ils produisent et vendent leurs véhicules au Maghreb (et si ils peuvent en exporter pourquoi se gêneraient-ils?), véhicules plébiscités par ailleurs (RNO Dacia 37% du marché marocain).
a écrit le 28/10/2013 à 13:24 :
Il n'y a plus qu'a acheter PSA, et leur derniers modèles sont sublimes par rapport a la concurrence au même prix !
a écrit le 28/10/2013 à 13:18 :
Ce chinois peut apporter son réseau de distribution de véhicules, ce qui éviterait a PSA d'y investir de l'argent !
a écrit le 28/10/2013 à 13:16 :
Chaque jour qui passe montre l'absurdité de l'accord avec GM et donc la nullité des dirigeants de PSA. Dông Feng n'est pas une solution mondiale et c'est trop tard maintenant pour l'avenir seul ou les coopérations multiples. Reste à supplier VAG de reprendre PSA s'il veut bien. Mais comme la seule pensée de Tvhierry Peugeot est:tout sauf un allemand il faudra arriver au dépôt de bilan avant.
a écrit le 28/10/2013 à 12:40 :
L'alliance PSA et Dongfeng est une très bonne chose pour PSA.....toutes entreprises qui vondrons se développer en Chine dans les années à venir devront le faire.....
Un fond de pension américain n'est pas mieux. Dongfeng laissera le temps a PSA de se restructurer.....
La gestion d'une alliance avec des chinois n'est pas facile......est ce que PSA à les hommes qu'il faut......
Réponse de le 28/10/2013 à 21:24 :
Et comme Thierrry PEUGEOT a raison, rejoindre le club des non fiables, vous n'y pensez pas mon ami, leur avenir est brûlé, ils ont fait illusion mais voyez la débandade d'AUDI, non, un chinois, mais pas ça, pas l'arrogance Volkswagen qui voulait encore jusqu'à récemment racheter ALFA, la mythique, alors qu'elle n'était pas à vendre..., fatuité, boulimie, je vous dis !!!
a écrit le 28/10/2013 à 12:28 :
Aujourd'hui le mal est fait. Les constructeurs nationaux et surtout PSA payent leur mauvaise stratégie industrielle. Ont-ils tout fait pour conquérir leurs marchés nationaux d'abord avec les bons produits au bon moment? Les allemands qui sont en bonne santé financière, ne courent pas tous les marchés au même temps. Je ne crois plus qu'il faillent construire et vendre des millions de voitures partout dans le monde pour être le numéro un mondial sur le prétexte que seul le volume compte pour survivre. Aujourd'hui c'est l'utilisateur automobiliste national et mondial qui est le maitre par son choix et détermination à préférer ce qui lui convient du point de vue budgétaire et adaptation correcte à ses besoins. Malgré toute la pression et tentative d'imposition de la technologie (à faible autonomie) des véhicules électriques actuels part les constructeurs qui y sont lancés avec imprudence pour certains, le public n'a pas suivi et ne l'accepte pas. Les faibles volumes de vente ne font que produire des pertes financières.
Quelques constructeurs tardent à en tirer les conclusions qui s'imposent et ce sont justement ceux qui sont en position de faiblesse. Faut-il encore une fois pointer à leur place ce qui cloche? Le diesel a du plomb dans l'aile. Le VE à faible autonomie aussi, les moteurs thermiques V8 et V6 aussi. N'est-il pas lucide, le constructeur Volvo qui déclare au monde entier que désormais il ne travaillera plus qu'avec des moteurs quatre cylindres?
Rappelons qu'il a déjà un pied ferme en Chine.
Par ailleurs et paradoxalement je crois que très peu de constructeurs chinois (un ou deux et pas plus) auront la capacité de faire aussi bien dans l'avenir que Toyota et GM au niveau export mondial et surtout réussir (faire des volumes) dans les continents à la clientèle sophistiqué et exigeante. Ceci est un exercice de haute voltige, qui demande à maitriser énormément de paramètres et surtout dépasser les barrières psychologiques ce est le plus difficile. De tous ceux qui réagissent ici sur ces colonnes combien ont exercé des fonctions à l'export et sur des modes de vies, cultures et langues différentes?
Le vieux rêve de faire un véhicule mondial à fait long feu. Ce n'est pas les chinois qui vont le faire et ils ont beaucoup de fers au feu avant d'imposer leurs voitures au reste du monde. Cessons de croire à l'existence de croquemitaines du seul fait qu'ils débordent de cash. Seuls les chiffres de vente d'une technologie comme celle de l'hybridation type Toyota compte. Les "innovations" gadgets qui nous sortent à jet continu certains constructeurs et même aujourd'hui certains équipementiers ne permettront pas de satisfaire la demande du public pour un véhicule à la baisse drastique des consommations dans les agglomérations urbaines de plus en plus encombrées, et la fiabilité qui est exigé pour un produit de plus en cher. Aucun diesel européen à prouvé jusqu'aujourd'hui qu'il peu faire 100.000 km sans pannes récurrentes et frais élevés d'entretien pour sont utilisateur. Par contre Toyota et sa technologie hybride le prouve déjà et le consommateur même lambda commence à le savoir, ce qui est très préoccupant pour le constructeur qui n'a pas ce produit à offrir. Cette innovation ne s'impose pas par une mode, mais dans les faits et dans sont utilisation. Dans une enquête récente de la revue AutoPlus même les taxis l'on plébiscité et ont été très sévères envers le manque de fiabilité des constructeurs européens surtout allemands.
Réponse de le 28/10/2013 à 13:04 :
Félicitations pour cette excellente analyse ! Je partage tout à fait Vos conclusions sur les évolutions à venir dans le secteur automobile.
Réponse de le 28/10/2013 à 13:42 :
Oui , sauf que tous ceux qui on essayé une Hybride Toyota sont largement très déçus..
Réponse de le 28/10/2013 à 13:57 :
bxm... les toyota hybride sont les véhicules les plus fiables de tout les véhicules roulant. ceci ressort dans toutes les études, analyses faites par des organismes indépendant, même les taxis parisien le disent pour dire si çà doit ètre éfficace.
Réponse de le 28/10/2013 à 14:35 :
Que Volvo explique qu'il ne travaillera que sur des 4 cylindres c'est son aveu de ses échecs technologiques qui ont conduit Volvo à perdre de l'argent !!! les 6 cylindres Volvo est allé les faire développer chez "Yamaha" il y a une dizaine d'année !!! Chez VW Group avec les nouvelles technologies "Cylindres ON DEMAND" c'est à dire désactivables.... ils savent produire des V6 qui consomment comme des 3 cylindres, des V8 qui consomment comme des 4 cylindres, des W12 qui consomment comme des 6 cylindres
Réponse de le 28/10/2013 à 15:09 :
Et qui viennent en tête des pannes récurrentes chez AUDI, comme la BV auto DSG à la fiabilité épouvantable, récusée par les taxis parisiens au vu des pannes dissuasives !!!
Réponse de le 28/10/2013 à 15:21 :
J'ai d'hors et déjà totalement perdu confiance à la boite EDC et à la capacité du fameux TECHNOCENTRE à résoudre les problèmes. J'ai demandé une reprise de mon véhicule ce jour en sachant très bien qu'ils vont en profiter pour me tarauder à sec au passage. .... La procédure d'initialisation de la boite et de ses embrayages a été effectuées deux fois, sans succès => Getrag, fournisseur de la boite, a en analyse les données du défaut ... Ca ne te rend pas la voiture, mais les problèmes connus sont traités très rapidement, celui là étant inconnu nécessite le temps de le comprendre et de trouver une solution...... :|... Je comprend mieux maintenant pourquoi la majorité des taxis roulent sur marque Allemande.
Réponse de le 28/10/2013 à 17:50 :
@emmerdes e Hélas pour vous, même en raclant les fonds de tiroirs du net, vous ne trouvez rien de compromettant sur l'EDC de Renault, une excellente BV auto double embrayage au demeurant, fiable, qui ne vous fait pas courir le risque de la rupture en plein dépassement, les articles de spécialistes auto sont éclairants sur le sujet, : la DSG Volkswagen est exposée à des pannes intempestives qui peuvent conduisent à un arrêt brutal, imaginez en plein dépassement sur l'autoroute... Vous reprenez depuis hier 3 râleurs opportuns dont on peut se demander s'ils ne sont pas dans leurs rôles d'agitateurs/déstabilisateurs d'un forum -ce qui est très habituel- quand la PRESSE SPECIALISEE vous oppose les casses de la DSG auprès des chauffeurs de taxis français, énorme, pas plus loin que dans l'article de LT ce dimanche ; par ailleurs quand celle-ci tjrs vous rappelle les 385000 rappels orchestrés sur la Chine pour des problèmes graves de fiabilité de DSG, aux US et au Japon, sans commune mesure donc en comparaison de l'EDC, pour tenter de compenser une mise au niveau de ce qui est et demeure l' échec d'un produit qui se révèle non fiabilisé 10 ans après son lancement, dommage... et désolé...
Réponse de le 28/10/2013 à 18:09 :
Histoire EDC Renault défaillantes à 3 000 kms !!! : J'ai pris livraison d'une nouvelle Mégane 3 Coupé avec boîte EDC le 14 octobre 2010. Parfait jusqu'à ce samedi 26/02. En redémarrant à un feu, l'embrayage patine comme si elle démarrait en 2e et ,immédiatement, message de l'ODB "boîte de vitesses à contrôler". J'accèlère et au lieu de passer la vitesse supérieur vers 2200 trs/min, elle ne le fait qu'à 3000 trs. Je passe en manuel et je me rends compte en faisant des essais que je ne dispose plus que des 2e, 4e et 6e rapports (et heureusement la marche arrière). La voiture n'a que 3300 kms au compteur.
Réponse de le 28/10/2013 à 18:52 :
@EDC Encore navré mais tjrs pas de casse... un petit réglage/reprog et le tour est joué, ah, mais je sens bien que je vous embête...
Réponse de le 28/10/2013 à 19:22 :
Renault chute de moins 3,72% aujourd'hui 28 octobre 2013 .... Sanford C. Bernstein maintient son opinion 'sous-performance' sur Renault avec un objectif de cours de 50 euros après la publication le 25 octobre 2013 des chiffres trimestriels du constructeur français ... ce qui laisse prévoir une chute supplémentaire de 63,35 euro - 50 euro = 13,50 euro de chute soit en pourcentage une chute prévisible de 21,26 %...supplémentaires.
Réponse de le 28/10/2013 à 20:16 :
Et...AUDI faisait l'actualité ce dimanche en annonçant une réduction de ses perspectives de 12 à 6 % pour 2014 soit une marge opé à hauteur de...DACIA, toute honte bue, aux US Volkswagen bourre les concessions qui ne peuvent pas vendre le produit, ce sera dur, très dur pour ce constructeur , le Land de Basse Saxe et Qatar avec chacun environ 20 % des actions, sont en passe de faire une très, très mauvaise affaire.... C'est à suivre... Et pendant ce temps, Captur et 2008 s'envolent, écrivent l'actualité, qui peut désormais les arrêter, une fiabilité sans faille, une grâce de jeunes premiers doublée de si petites émissions !!!!
Réponse de le 28/10/2013 à 20:35 :
Les comptes de Dacia, ils sont masqués, dissimulés, personne ne les a jamais vu publiés. En réalité les esbroufes des dirigeants et des cadres subalternes de Renault annoncent des marges sans jamais publier les comptes Dacia ... et pour cause, ils masquent les pertes de Dacia dans des comptes Renault ... la Bourse bien renseignée ne s'y trompe pas et n'accorde plus aucun crédit aux dirigeants fumeux puisqu'ils annoncent une chute du cours de bourse... c'est INCONTESTABLE. et "godrev" passe pour ce qu'il est ... un bonimenteur contreproductif qui nuit aux constructeurs français.
Réponse de le 28/10/2013 à 21:17 :
@comptes
Godrev fait de la réinformation salutaire, prenant "Das Auto" à son propre jeu, qui n'est rien sans la pub et s'en fait une gourmandise. Volkswagen est en déroute, jamais une entreprise qui se veut luxuriante n'avait autant abaissé les perspectives d'une de ses marque haut de gamme, véritable coup de tonnerre dans ce landerneau mythique des deutches Auto et démontrant qu'elle n'est en fait qu'un colosse aux pieds d'argile sapé doublement par son incurie et sa boulimie... Et pendant ce temps, le couple Renautl/Dacia s'envole...!!!
a écrit le 28/10/2013 à 12:06 :
cette affaire iranienne devrait faire les gros titres des journaux "l'auto française couillonnée". Mais faut-il encore s'appesantir sur la bien-pensance de nos élites? Toute de blanc vêtue, la mariée PSA s'avança vers l'autel du bras de papa Tartarin.... La suite n'est pas dite dans ce commentaire ....
a écrit le 28/10/2013 à 11:23 :
C'est le début de la coupe du monde Asie 1 Europe 0
a écrit le 28/10/2013 à 11:19 :
Il n'y a pas d'embargo sur les voitures avec l'Iran. Ce sont les ricains qui ont poussé PSA et Renault à sortir d'Iran pour leur voler le marché. Ils sont actuellement en train de négocier l'accord avec Téhéran en contrepartie de la levée des sanctions. ricain=prédateurs.
a écrit le 28/10/2013 à 10:34 :
pour un politicien socialiste aider PSA est la pire des solutions électoralement ( aider les riches, les multinationales... ). Par contre une faillite, désastreuse en terme d'emploi, est beaucoup plus correcte politiquement. Imaginez les titres "Arnaud matant le lion", ou "Les héritiers punis par un plébéien".....
a écrit le 28/10/2013 à 10:29 :
L?accord de PSA avec GM est juste venu torpiller la forte position du Français en Iran (458 000 voitures en 2011), à la veille d?un renouveau politique
Pour sauver GM l État Américain à pris 61% du capital (donc la majorité). en échange de l aide apportée par un prêt à bas taux ...
L État canadien apportant 12 % et le fonds de couverture médicale du syndicat automobile UAW 17 %.
Dongfeng est un mastodonte de l automobile, détenu par l État Chinois.
Une montée au capital de PSA par Dongfeng est très dangereuse.
Si par la suite des actionnaires ou des membres de la famille Peugeot vendent leurs actions, on risque de perdre assez vite le contrôle du capital de PSA Peugeot Citroën ? avant de voir partir toutes les usines ?
Il ne faut surtout pas reproduire la catastrophique passivité qui nous a laissé déposséder des fleurons industriels qu étaient PECHINEY et ARCELOR - avec les résultats que l on connaît.
Pourquoi ne propose t on pas - comme les Américains l ont fait pour GM - une aide massive au groupe français pour lui permettre de se passer de ces dollars (billets de Monopoly émis chaque mois en quantité phénoménale par la FED) et de ces yuans qui l asservissent ?
Pourquoi ne pas faire monter davantage l État au capital de PSA via le FSI et obliger au rapprochement avec Renault Nissan par prises de participation croisées ?
Réponse de le 28/10/2013 à 11:24 :
Il faut aider les Chinois dans tous les domaines à casser les ricains. Les ricains sont nos plus dangereux ennemis. Ils nous volent, torturent partout dans le monde, espionnent, bombardent les innocents, pillent toutes les ressources, manipulent les marchés financiers etc...
Réponse de le 28/10/2013 à 12:21 :
@igor

Compris, admis, voilà pourquoi je vote UPR, sans restrictions, ni concessions, le reste, des jean-foutres...!!!
a écrit le 28/10/2013 à 10:27 :
PSA a la technologie, il n'a pas besoin de s'allier avec un autre constructeur pour l'avoir. Après, vous pouvez toujours le nier ( "la technologie prétendument révolutionnaire de l' « Hybridair ») mais cela prouve simplement la vacuité de l'article. PSA a la technologie et il lui manque de l'argent pour la mettre en place et ainsi regagner des parts de marché. Dongfeng lui fourni cet argent.
Réponse de le 28/10/2013 à 10:47 :
Personne ne dit que PSA n'a pas la technologie, mais il ne peut pas tout faire seul. Il ne peut avoir toutes les technologies. L'hybridair étant purement expérimental à ce stade, cette technologie doit encore prouver qu'elle est viable. Ce n'est pas le cas à ce stade. Ce qui ne préjuge en rien de sa viabilité...
Réponse de le 28/10/2013 à 10:50 :
Ce que manque à PSA, comme à Renault, c'est de remplacer, dans la plus grand urgence, leurs piètres dirigeants et leurs cliques de cadres subalternes carriéristes qui ne sont préoccupés que par leur grand confort luxueux personnel ...
Réponse de le 28/10/2013 à 11:28 :
C'est pas ça qui poussera les Francais à acheter plus de Renaults ou de Peugeots. Bien dommage ! Et je vous assure que le Patron de Volkswagen est mieux payé et possède un plus "grand confort personnel" que Goshn. Comme quoi... ce ne sont pas les "grands méchants patrons" le problème.
Réponse de le 28/10/2013 à 11:51 :
Oui mais les patrons dans VW Group tout comme BMW ... ils connaissent l'automobile, il savent ce que c'est une automobile, ils maitrisent les marchés automobiles ... les dirigeants français sont incultes industriellement et encore plus s'agissant d'automobile, de véhicules de transport en général ... ce sont les erreurs stratégiques de base, et les erreurs successives et massives de leurs seigneurs dirigeants et de leurs cours larvées qui ont conduit PSA et Renault dans le déclin le plus total durant ces 10 / 12 dernières années.
Réponse de le 28/10/2013 à 12:49 :
Quand vous allez chez BMW en Allemagne (je ne parle pas d'un concessionnaire mais de BMW directement, via les garages Niederlassung) et que vous parlez avec n'importe quel employé alors il vous dit avec plaisir sa fierté de travailler chez BMW. C'est impressionnant d'entendre cela ... C'est ce qu'il manque aussi chez nos constructeurs nationaux, la fierté et la passion pour ce qu'ils font.
Réponse de le 28/10/2013 à 14:19 :
Félicitations, vous venez de démontrer magistralement que, contre toute attente, les salariés d'une entreprise qui marche bien sont d'avantage fiers et heureux que les salariés d'entreprises en difficulté, qui ne vend plus et enchaîne les plans de licenciements. Vraiment incroyable comme découverte !
a écrit le 28/10/2013 à 10:27 :
C'est donc ça la loi du marché : celui qui a un siècle de savoir-faire accumulé (avantage comparatif messieurs les libéraux) ne peut rien contre celui qui possède l'argent : Qartari ou Chinois, peu importe, ils n'ont rien inventé dans les divers métiers de la (précédente) révolution industrielle, mais ramassent tout, technologie comprise, parce qu'ils disposent de matières premières devenues essentielles au système : pétrole, esclaves?
Réponse de le 28/10/2013 à 10:48 :
Zorro ceux qui ont créer la révolution insdutrielle, ceux qui ont accumulé un siècle de savoir faire, ceux qui ont la technologie sont bien les mêmes qui sont ruinés non ? ceux qui sont ruinés financièrement, psychologiquement, socialement et écologiquement non ? aprés avoir réduit en esclavage le monde entier, saccagé la planête, le tout à la force des baïonettes non ? ou j' aurais loupé quelque chose ? tu périras par ce à quoi tu a pécher ( sodome & gomorrhe ).
a écrit le 28/10/2013 à 9:53 :
La seule issue pour PSA est de construire beaucoup plus de voitures à l'étranger. Sa stratégie franco-française est suicidaire avec les coûts salariaux français. Or, c'est justement ce que ce groupe s'est engagé à ne pas faire. Argent chinois ou pas, on ne voit pas bien comment ce groupe peut se redresser, à moins de faire des coupes sombres à l'américaine (licenciement de 50% des effectifs, sans coût associé).
Si Monteboug veut servir à quelques chose, c'est en pronant cette stratégie qui va à l'opposé de ses gesticulations franchouillardes. Ne rêvons pas. Un socialiste borné restera toujours un socialiste borné.
Réponse de le 28/10/2013 à 10:31 :
@Ger555 ... votre réflexion est des plus piteuses ... en Allemagne, les constructeurs Allemands continuent à augmenter leurs capacités et à construire de nouvelles usines, Audi en particulier en construit 2 flambant neuves à Ingolstadt et Neckarsulm dans 2 régions industrielles dans lesquelles les salaires sont à minima égaux voir plus élevés qu'en France...
Réponse de le 28/10/2013 à 11:36 :
Piteux....le mot est faible en effet; savez vous pour quel pourcentage de la valeur d'un véhicule compte la main d'oeuvre ??? allez, un gros 10%.......
Réponse de le 28/10/2013 à 13:11 :
audi bmw porsche construise des usines de production
nous on ferme ou construit a exterieure et en plus on va baisser la vitesse avec un 300cc
comme motorisation ca suffira pour voyager
et comme en france or est fier de son rafale qu'on ne vends pas ou du tgv voyer cette
politique qui depuis 40 ans est negative pour le pays mais pas pour les incompetemps de
dirigents qui se succede
a écrit le 28/10/2013 à 9:30 :
Il n'y a que Hollande et sa clique pour envisager des combinaison de ce type, c'est un remake de l'affaire Leonarda
a écrit le 28/10/2013 à 9:24 :
Espérons qu'en réalité, la notion de "cash" ne soit pas une exception culturelle dans ce pays...Le véritable atout de Dongfeng pour PSA, c'est qu'il apporterait du cash (ce qui n'est toujours pas assuré) ET du cash: l'entrée de l'état à la même hauteur = 50 % (cet état n'a pas besoin de compter son cash!!) pour éviter que PSA devienne chinois. Ainsi, le cash de Dongfeng apporte la nationalisation automatique de PSA et cette entreprise qui ne cesse de perdre du cash avec chaque voiture vendue, sera subventionnée par les contribuables français. Je n'accepterais pas d'être taxer d'une exception culturelle pour être très hostile à cette prise de position scandaleuse de ce gouvernment, mais je me sens un peu seul. Une partie de mon cash serait donc pour PSA ET le VOTRE aussi! Comme ça du moins je ne serais pas seul - avec mon cash.
Réponse de le 28/10/2013 à 9:46 :
En France on n'aime pas subventionner les grandes entreprises en difficultées on préfère subventionner les chômeurs, après on vient se plaindre que les caisses de retraite sont vides et que le trou de la sécu grandit encore plus rapidement.
Réponse de le 28/10/2013 à 10:16 :
à Riton: Si, si en France on aime subventionner; PSA banque l'est déjà; mais on aime mettre les grandes entreprises à contribution pour subventionner les plans de licenciements et le système social avant que ces plans se re-dressent à l'horizon. Mais les grandes entreprises qui ont du succès, sont des entreprises (nationalisées!) comme Renault qui ne fabriquera bientôt guère plus que 5 % de ses véhicules en France (en incluant Nissan/ Dacia) ce qui est bon pour l'emploi (en dehors de la France) Ainsi Renault ne cessera de réduire ses effectifs (en %) en France; c'est également bon pour la croissance---- des trous du systéme social...
Réponse de le 28/10/2013 à 11:47 :
L'Etat n'a pas sorti d'argent pour PSA Banque!
Il n'a pas subventionné, il a garanti des emprunts!
D'autres parts, il vaut mieux 5% (à vérifier!) en France par une entreprise française, que rien du tout!
De plus, la valeur ajoutée par la partie commercialisation représente plus du tiers du prix, donc, y compris sur véhicules d'importation, qui, eux-mêmes, peuvent comporter des composants français.
Réponse de le 28/10/2013 à 12:47 :
à Nuance: l'état n'a plus de cash, donc il sort de moins en moins d'argent; ce qu'il fait: il prend les risques et il garanti ET il s'endette, en garantissant qu'il paiera cash un jour; (ce qu'il ne fera pas, car il voudra s'endetter à l'approche des échéances) Pour PSA banque, il prend les risques et se porte garant. Les 5 % sont transparent, car Renault présente ses ventes sur son site; je n'ai pas vérifier ce chiffre ( en 2 012- c'etait 7 %, je crois) et je ne vais pas le faire, car vous le dites bien: un véhicule est un produit d'assemblage de pièce à provenance diverses et majoritairement étrangère. Donc, votre argument fait boomerang, car les composants pèsent de plus en plus lourd dans la valeur ajoutée, difficile à retracer une contribution à un made in...Approche presque futile dans une économie mondialisée. En ce qui concerne la commercialisation, c'est plutôt un problème pour PSA d'être autant dépendant du marché français, tandis que le groupe Renaul vend et commercialise beaucoup ailleurs et dégage ses marges grâce à Nissan et sa présence en Asie et puis Dacia.(Renault perd également du cash avec chaque véhicule vendu) Une nationalisation n'est pas un problème, s'il n'y avait pas de risques! Sans risques, la France serait un paradis est une véritable exception culturelle...
Réponse de le 28/10/2013 à 12:52 :
C'est marrant ça: on ne parle pas de l'incompétence de la famille Peugeot dans les commentaires. Et il y a même des commentateurs, comme Riton, qui veulent subventionner une entreprise privée qui s'est juste plantée parce qu'elle a été incapable d'avoir une stratégie industrielle et commerciale cohérente. Pourtant ce ne sont pas des fonctionnaires, que dis-je des socialistes qui sont au commande...

Comme quoi, le libéralisme, et le tropisme libéral des petits commentateurs de La Tribune, c'est à géométrie variables. Ce qu'ils n'aiment pas, c'est de se rendre compte qu'ils ont tort.
a écrit le 28/10/2013 à 9:06 :
Ha ha je me délècte de voir PSA dans cette position. Ils n'ont pas voulu m'accorder une remise sur une 107 et c'est bien fait pour eux.
a écrit le 28/10/2013 à 9:00 :
. Je veux bien du cash!!
a écrit le 28/10/2013 à 8:49 :
On sait bien ce que les chinois viennent chercher : le savoir faire, et ensuite, ils feront main basse sur l'entreprise vidée de sa substance. (ex le milliardaire chinois qui a réalisé une OPA
sur Marionnaud en spoliant les petits actionnaires)
Réponse de le 28/10/2013 à 9:52 :
résiste vous faites dans la négation et la diffamation. C' est le milliardaire chinois qui c' est fait spolié chez marionnaud, escroquerie et autre finesse bien française.
Réponse de le 28/10/2013 à 10:03 :
L'ex-PDG de Marionnaud condamné à 18 mois de prison avec sursis

Le Monde.fr avec AFP | 09.07.2008 à 17h09 ? Mis à jour le 09.07.2008 à 17h49
Abonnez-vous
à partir de 1 ? Réagir Classer

Partager facebook twitter google + linkedin pinterest
L'ancien PDG et créateur du distributeur de parfums Marionnaud, Marcel Frydman, a été condamné, mercredi 9 juillet, à dix-huit mois d'emprisonnement avec sursis et 300 000 euros d'amende pour avoir truqué les comptes de l'entreprise en 2002 et 2003. Absent lors du jugement, M. Frydman, 76 ans, a été reconnu coupable par la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris de "diffusion d'information fausse", "tromperie" et "complicité de faux et usage de faux".

Le tribunal a également condamné son fils, Gérald Frydman, 54 ans, à huit mois d'emprisonnement avec sursis et 100 000 euros d'amende, en tant qu'ancien directeur général délégué de Marionnaud SA et responsable de l'information financière. L'ancien directeur comptable de la société, Laurent Ferré, 40 ans, a quant à lui été condamné à quatre mois avec sursis.

"UN COUP DE POUCE"

Les trois prévenus avaient été jugés les 26 et 27 mai à l'issue d'une enquête préliminaire ouverte en novembre 2005 par le parquet de Paris, qui faisait suite à un rapport de l'Autorité des marchés financiers accusant Marionnaud d'avoir truqué ses comptes de 2002 et 2003. A l'époque, le groupe Marionnaud, après une croissance très rapide, devait faire face à la concurrence de Sephora et à une érosion de son cours boursier.

Au procès, Marcel Frydman avait admis avoir donné "un coup de pouce aux comptes" de son entreprise, qui a été rachetée depuis par AS Watson, filiale du groupe chinois Hutchison Whampoa. "J'étais conscient que ce que je faisais n'était pas orthodoxe", avait déclaré pour sa part l'ancien directeur comptable Laurent Ferré.

Marcel Frydman a déjà été condamné le 26 septembre 2007 par le tribunal correctionnel de Paris à 15 000 euros d'amende et plus de 30 000 euros de dommages et intérêts pour avoir illégalement revendu des flacons-testeurs de grands parfumeurs.
a écrit le 28/10/2013 à 8:46 :
cash is king!
a écrit le 28/10/2013 à 8:34 :
Que peut apporter GM à PSA? Rien! Que des ennuis. Technologiquement ils sont à la ramasse. Déjà en faillite, sauvé par le contribuable US. Une marque européenne, Opel, structurellement en déficit. GM n'est entré au capital de PSA que pour lui subtiliser le marché iranien et profiter de l'avance technologique dans les énergie alternatives et dans l'excellence des châssis. Mieux vaut du cash que de s'embarrer avec un faux allié qui est en réalité le pire ennemi du groupe français. Les américains sont dans l'industrie automobile comme ils sont à l'international, des pilleurs.
Réponse de le 28/10/2013 à 9:12 :
Position totalement partagée, GM ne sert que lui-même, les intérêts de PSA sont ailleurs, partagée également sur les américains, je vais même plus loin, des prédateurs.
Réponse de le 28/10/2013 à 9:22 :
Gunter devrait apprendre la définition du mot embargo. GM ou pas PSA aurait été contraint de toute facon a cesser ses activités en Iran.
Réponse de le 28/10/2013 à 11:38 :
Observez bien qui sera le premier présent sur le marché iranien!!
a écrit le 28/10/2013 à 8:29 :
les chinois vont juste siphonner la R&D de Peugeot, piller les ressources et ensuite développer leur propre voiture en Chine
Réponse de le 28/10/2013 à 11:22 :
Exactement. Mais rassurez-vous il y a des moyens de se protéger. Regardez Volvo ! Je ne crois pas que les Chinois aient accès à "toutes" leur technologie. Sont pas suicidaires les Européens !
a écrit le 28/10/2013 à 7:52 :
ok alors laissons psa faire faillite, bonne idée
a écrit le 28/10/2013 à 7:25 :
que voilà bien des stupidités de la part d'un article de journal : combien d'emplois avez-vous créés ? combien d'entreprises avez-vous lancées ??
Réponse de le 28/10/2013 à 8:00 :
Tres agressif! Sur le fond, vous trouvez que c'est inexact?
Par ailleurs, vos criteres comme la creation d'emplois ne sont pas suffisants. Il faut surtout comprendre l'industrie dans laquelle on opere.
Réponse de le 28/10/2013 à 8:33 :
l'auteur de cette article ne connait rien de psa- emp1 et toujours en cours d"etude et devrait etre operationnel en 2016- quand a psa il a sa strategie.
...c'est l'asie: malaisie indonésie, inde........ mais psa n'a plus les moyens d'y aller seul-creations d'usines et de reseaux de ventes, voir de construire une nouvelle marque communne- donc sans fond pour la recherche d'innovations et de nouveaux modéles en asie - sachant que psa a des ingenieurs et des bureaux d'etudes en chine dongfeng a beaucoup d'argent ce qui est le nerf de la guerre
Réponse de le 28/10/2013 à 9:54 :
japo +1

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :