Automobile : les innovations des startups s’invitent dans une « démo car »

Pour aider des jeunes pousses à accéder au marché, le pôle de compétitivité NextMove a eu la bonne idée d’imaginer un véhicule qui embarque les innovations à haut potentiel de plusieurs de ses adhérents. Objectif : convaincre des constructeurs automobiles, des équipementiers ou des gestionnaires de flotte qui, comme saint Thomas, ont besoin de voir pour croire.

4 mn

Le véhicule dénommé NextCar sera présent dans les salons et événements professionnels pendant les 18 prochains mois.
Le véhicule dénommé NextCar sera présent dans les salons et événements professionnels pendant les 18 prochains mois. (Crédits : DR)

Combien de PME inventives ont échoué à aller de l'idée au marché, faute d'avoir tapé dans l'œil d'un acheteur ? Dans la bataille que se livrent entre elles les startups, un pitch raté ou un power point mal ficelé signent souvent l'arrêt de mort d'une solution, fut-elle prometteuse. Le pôle de compétitivité de l'automobile et des mobilités NextMove pense avoir trouvé une parade. Il lance sur les routes un « démonstrateur collaboratif d'innovations »*. Ou pour le dire dans un vocable moins techno : une voiture (en l'occurrence une Megane Hybride) sur laquelle ont été installées six innovations imaginées par autant de startups.

Les briques technologiques en question n'ont pas été sélectionnées au hasard. De portée mondiale, elles apportent des réponses aux principaux défis qui attendent la filière : réduction de l'empreinte environnementale, électrification, automatisation, sécurité routière... « L'idée est d'accélérer leur mise sur le marché en apportant la preuve de concept en conditions réelles d'utilisation », résume Rémi Bastien, président de NextMove.

Mieux que Tesla

Les acheteurs se laisseront-ils séduire ? A voir. En attendant, la démonstration est plutôt convaincante. Baptisé NextCar, le véhicule embarque, notamment, le système d'aide à la conduite développé depuis vingt ans par Nexyad : un champion caché de l'IA installé à Saint Germain en Laye qu'on sait courtisé par les cadors de la Silicon Valley en ce moment. Sa solution Safety Next estime 20 fois par seconde le niveau de prudence nécessaire au volant à partir d'une kyrielle de données ; et renseigne le conducteur sur le comportement à adopter.

A la clef, la promesse d'une diminution de 25% du nombre d'accidents : un ratio dûment validé par AXA dans plusieurs publications. « On fait largement mieux que Tesla dont le système est dépassé », assure Gérard Yahiaoui, PDG et co-fondateur de Nexyad. Entre autres vertus, Safety Next est capable de « profiler » chaque automobiliste en fonction de ses habitudes de conduite : un débutant, par exemple, sera alerté plus tôt qu'un as du volant en cas d'obstacle sur la route.

Toujours dans le domaine de la sécurité routière, le « démo car » intègre également l'éthylotest anti-démarrage connecté et mobile mis au point par la société parisienne Good Angel. Infiniment moins cher que les systèmes classiques empêchant le démarrage, il est propre à chaque automobiliste, s'adapte à tous types de véhicules et comprend une fonction de prise en charge du conducteur en cas d'incapacité. Dans la même veine, il sera permis de tester le dispositif de détection d'hypovigilance accessible via une montre et un smartphone développés par la startup normande Kad!. Pas un point de détail comme le rappelle son président Karl Auzou. « La somnolence et la baisse de la vigilance sont les principales causes d'accidents mortels en France », souligne t-il.

Le haut-parleur, accessoire démodé ?

Tout aussi bluffant, le système audio inventé par le parisien HyVibe, un spécialiste de l'acoustique, qui ringardise les hauts parleurs. Dans la NextCar, ne cherchez ni enceintes, ni ampli. C'est le pare-brise lui-même qui renvoie le son par l'intermédiaire de discrets actionneurs vibratoires : une technologie brevetée qui équipe déjà des instruments de musique. Pourquoi pas demain des automobiles, en lutte contre la surcharge pondérale. « Il est 90% plus léger et plus petit qu'un système audio classique », souligne Adrien Mamou-Mani, le PDG.

Sur le volet électrification, on trouve aussi à bord la solution de recharge des véhicules électriques imaginée par la société grenobloise Gulplug, experte en magnétisme. Présenté comme plus robuste et plus performant que l'induction, le dispositif évite les manipulations compliquées que requièrent les recharges traditionnelles. Il se présente sous la forme d'une prise qui vient se connecter automatiquement à une plaque reliée à une borne sans intervention humaine. PDG de Gulplug, Henri Trintignant précise qu'il est « prêt pour une commercialisation en première monte dès 2025 ».

Reste à en persuader des constructeurs ce qui est précisément l'objet du démonstrateur de NextMove. Lequel est déjà annoncé dans plusieurs salons professionnels.

*le véhicule a été financé par l'Ademe et la Région Normandie dans le cadre du Contrat de plan interrégional de la vallée de Seine.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.