Des voitures Volkswagen retirées de la vente en Europe

 |   |  280  mots
Volkswagen a annoncé la semaine dernière le rappel d'environ 8,5 millions de véhicules diesels en circulation dans l'Union européenne pour une remise aux normes du logiciel au cœur du scandale.
Volkswagen a annoncé la semaine dernière le rappel d'environ 8,5 millions de véhicules diesels en circulation dans l'Union européenne pour une remise aux normes du logiciel au cœur du scandale. (Crédits : © Kim Hong-Ji / Reuters)
Les véhicules seront remis en vente après avoir subi les modifications nécessaires. Cette mesure concerne un petit nombre de véhicules diesel répondant à la norme européenne anti-pollution Euro 5 encore disponibles chez les concessionnaires.

Volkswagen a annoncé mercredi 21 octobre avoir suspendu la vente au sein de l'Union européenne de certains modèles neufs équipés du logiciel incriminé dans l'affaire de fraude aux tests anti-pollution.

Cette mesure concerne un petit nombre de véhicules diesel répondant à la norme européenne anti-pollution Euro 5 et encore disponibles chez les concessionnaires. Ils seront remis en vente après avoir subi les modifications nécessaires, a précisé un porte-parole du constructeur.

La semaine dernière,  quelque 8,5 millions de voitures rappelées

Volkswagen a annoncé la semaine dernière le rappel d'environ 8,5 millions de véhicules diesels en circulation dans l'Union européenne pour une remise aux normes du logiciel au cœur du scandale.

Jusqu'alors, le groupe Volkswagen n'avait pas donné d'indications précises quant au programme de rappel, évoquant même la possibilité de ne rappeler que certaines voitures seulement. Les autorités allemandes ont admis perdre patience, ce qui les a conduits à durcir le ton.

Pas de ralentissement des ventes

Alors que Volkswagen subit de plein fouet les retombées médiatiques de ce scandale, qui devraient faire de nombreux victimes collatérales, ses ventes ont jusqu'ici été épargnées, aux dires du président du comité d'entreprise, Bernd Osterloh, qui a assuré mardi à l'agence DPA ne voir "aucun signe" de ralentissement des ventes du mastodonte aux 12 marques.

Du côté des autres constructeurs, le patron de l'allemand BMW, Harald Krüger, a lui aussi assuré, dans une interview à l'hebdomadaire Die Zeit qui doit paraître jeudi, "n'avoir décelé encore aucun signe de ralentissement des achats de diesel".

>> Retrouver tous nos articles sur le scandale Volkswagen

(avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2015 à 13:53 :
Pas de répercussion sur les ventes !!
Sur il;faudra attendre les bons de commandes après le scandale.
DaubeWagenGate un jour
DaubeWagenGate toujours.
a écrit le 22/10/2015 à 7:04 :
Depuis des années les « normes dites environnementales » sont pipées car la technique ne suis pas donc nous avons des « bidouillages » pour valider ces normes et amuser nos politiques ; voitures, bâtiments, électroménager même combat, que du baratin sur leur étiquetage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :