Lafarge : bon deuxième trimestre mais prudence sur la demande

Lafarge a réalisé au deuxième trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 4.436 millions. Son résultat d'exploitation courant augmente de 5% à 836 millions d'euros
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Lafarge a abaissé sa prévision de demande de ciment pour 2010 au vu de la demande du deuxième trimestre, période au cours de laquelle le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 2% en données organiques.

Le premier cimentier mondial compte désormais dépasser son objectif de 500 millions d'euros de désinvestissements d'actifs non stratégiques pour 2010 et dit en avoir d'ores et déjà sécurisé pour 350 millions d'euros.

Le groupe compte également réduire ses investissements industriels à moins d'un milliard d'euros en 2011 et diminuer ses coûts structurels de plus de 200 millions d'euros afin de réduire son endettement.

Lafarge compte dépasser son objectif de réduction de ses coûts structurels en 2010. Pour cette année, il anticipe désormais une variation de la demande de ciment comprise entre -1% et +3% comparé à 2009, contre une fourchette de 0 à +5% auparavant.

Le groupe, également numéro deux mondial pour les granulats et le béton et numéro trois pour le plâtre, note une bonne tenue des prix en dépit d'érosions localisées.

Lafarge a réalisé au deuxième trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 4.436 millions, mais en baisse de même ampleur à périmètre et taux de changes constants.

Son résultat d'exploitation courant augmente de 5% à 836 millions d'euros (mais reste stable en données organiques), tandis que sa marge augmente de 0,6 point à 18,8%. Le résultat net part du groupe au deuxième trimestre s'établit à 387 millions d'euros, en baisse de 15% mais augmente encore de 6% sur le semestre à 393 millions.

"Lafarge a enregistré une performance opérationnelle et des marges solides sur le trimestre dans un contexte économique encore contrasté, marqué par des baisses de volumes dans un certain nombre de marchés et par les premiers signes de reprise dans quelques pays développés", indique son PDG Bruno Lafont, dans un communiqué.

Sur l'ensemble du premier semestre, le chiffre d'affaires recule de 4% et le résultat d'exploitation courant de 9% en données organiques, tandis que la marge baisse de 0,3 point à 13,9%.

Le cimentier allemand HeidelbergCement, numéro quatre mondial du secteur, a pour sa part annoncé vendredi un résultat d'exploitation supérieur aux attentes au deuxième trimestre, à la faveur d'un phénomène de rattrapage de la demande pour les matériaux de construction après un hiver inhabituellement froid qui avait fortement ralenti l'activité dans ce secteur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.