Gênes inaugure son nouveau pont, deux ans après un effondrement meurtrier

 |   |  401  mots
(Crédits : Renzo Piano)
Le nouveau pont de Gênes sera inauguré le lundi 3 août. Il y a presque deux ans, le pont autoroutier Morandi s'était effondré faisant des dizaines de victimes. Son écroulement a donné lieu à une âpre bataille judiciaire, toujours en cours. Les familles des victimes ont refusé de participer à l'inauguration du nouveau pont de 1.067 mètres de long, dessiné par l'architecte Renzo Piano.

L'Italie se prépare à inaugurer en grande pompe le nouveau pont de Gênes lundi, deux ans après l'effondrement de l'ancien qui a fait 43 morts en août 2018.

"Demain, je serai à Gênes pour l'inauguration du nouveau pont: d'une blessure qui cicatrisera difficilement au symbole d'une nouvelle Italie qui se redresse. Une journée importante qui raconte le présent et le futur d'un pays qui change", a écrit dimanche le chef du gouvernement Giuseppe Conte sur son compte Facebook.

Les familles des victimes ont refusé de participer à cet événement et se retrouveront dix jours plus tard pour marquer le deuxième anniversaire de la tragédie. Le 14 août 2018, sous une pluie battante, le pont autoroutier Morandi, du nom de l'ingénieur qui l'avait conçu, s'était effondré et avait entraîné dans sa chute des dizaines de véhicules, sur la route des vacances ou du travail.

Nouveau viaduc de 1.067 mètres de long

Depuis, l'Italie réputée championne de la lenteur dans l'exécution des travaux publics, a mis les bouchées doubles pour construire le nouveau viaduc de 1.067 mètres de long, dessiné par l'architecte originaire de Gênes Renzo Piano. Le dernier tronçon, long d'environ 1 km, a été posé fin avril et depuis les travaux de finition et les tests de sécurité se sont succédé.

Outre M. Conte et Renzo Piano, le président de la République Sergio Mattarella sera présent à l'inauguration qui est cependant menacée par une alerte météo, de fortes pluies étant attendues dans la journée de lundi sur la Ligurie, la région de Gênes.

Âpre bataille judiciaire

L'écroulement du pont Morandi, situé sur le trajet de l'autoroute reliant l'Italie et la France, a donné lieu à une âpre bataille judiciaire, toujours en cours. Au banc des accusés de nombreuses personnes et sociétés, mais le doigt est pointé surtout vers la société Autostrade per l'Italia (Aspi), gestionnaire de ce viaduc routier et dont le principal actionnaire est la famille Benetton à travers Atlantia.

A l'issue d'un bras de fer avec le gouvernement entamé au lendemain de la chute du pont et avec une enquête encore en cours mais ayant mis en évidence de graves manquements concernant l'entretien du pont, la famille Benetton a finalement accepté il y a deux semaines de sortir des autoroutes italiennes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2020 à 17:49 :
J’espère qu'il tiendra plus longtemps que sa maquette qu'il avait présenté en 2018 qui suite un geste maladroit du président de la société concessionnaire Autostrade per l'Italia Giovanni Castelucci, le modèle réduit avait été renversé.
a écrit le 03/08/2020 à 9:52 :
"l'Italie réputée championne de la lenteur dans l'exécution des travaux publics, a mis les bouchées doubles"

Non c'est pas ça la vérité, la vérité c'est que ce pays est gangrené par la mafia qui est moins sournoise que la finance mais dont les pratiques se voient mieux se traduisant par des marchés publics directement corrompus générant un argent public dcapté par les politiciens véreux et de ce fait des entreprises qui n'investissent pas ou peu leur donnant ce retard permanent.

Mais pas besoin d'être en Italie pour ce type de constat par chez moi une route a été refaite, de 1 km en 6 mois parce que les machines, rincées à la corde, tombaient sans arrêt en panne, là aussi l'argent capté par les politiciens manque cruellement au bon fonctionnement de l'entreprise la rendant peu performante mais permanente car corruptrice.

C'est ce qui génère également ces travaux d'entretiens non effectués, cela se mesure aussi à ça le déclin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :