Jusqu'à fin 2022, le BTP craint des années « compliquées » en Ile-de-France

 |  | 1097 mots
Lecture 6 min.
Le BTP de la région parisienne a réussi à conserver tous ses emplois l'an dernier grâce aux dispositifs d'aide type PGE ou chômage partiel.
Le BTP de la région parisienne a réussi à conserver tous ses emplois l'an dernier grâce aux dispositifs d'aide type PGE ou chômage partiel.
Après une année 2020 marquée par la Covid-19 et le report des échéances électorales, les représentants franciliens du bâtiment et des travaux publics se disent « prudents voire inquiets » pour les deux prochaines années.

L'année 2020 vient à peine de se terminer que les professionnels du BTP se sont engagés le 5 janvier auprès du gouvernement à recruter 150.000 personnes d'ici à fin 2022. L'an dernier, tout s'est pourtant arrêté net lors du premier confinement, avant une reprise en demi-teinte marquée par l'ajournement des élections locales et les vacances estivales. Tant est si bien que dans ce secteur qui pèse 15% du PIB et qui emploie 2 millions de salariés, l'activité a chuté de 15% dans le bâtiment comme dans les travaux publics.

Lire aussi : Le BTP "continuera à fonctionner" mais veut éviter la "catastrophe"

-13% d'activité globale en 2020

Logiquement, en tant que premier pôle économique de France et d'Europe, la région Ile-de-France reste impactée par l'actuelle crise sanitaire. Si les acteurs franciliens pèsent toujours pour un tiers du chiffre d'affaires national - 10 sur 36-37 milliards d'euros dans les travaux publics, 40 sur 140 milliards dans le bâtiment -, tous leurs indicateurs sont à la baisse. Quelle que soit la filière, l'activité globale y a ainsi chuté de 13%. Soit 2 points de moins par rapport au niveau national.

Dans le détail, la fédération régionale des Travaux Publics avance une baisse de 20% sur les travaux du quotidien, comme l'entretien des infrastructures. « A l'exception de Paris, où les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :