Présentiel, télétravail, tiers-lieu : le bureau déconfiné se cherche encore

 |  | 777 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : Pixabay / CC)
Selon une enquête de la chaire Workplace Management de l'ESSEC, que La Tribune s'est procurée en avant-première, les salariés ont une préférence pour les espaces de travail avec peu de collègues autour. En revanche, selon leur catégorie d'appartenance, le choix de l'endroit n'est pas le même.

"Le bureau n'a pas dit son dernier mot !" Ce constat est signé Ingrid Nappi, professeure-chercheuse à l'ESSEC, titulaire de la chaire Workplace Management et auteure d'une enquête sur 2.643 répondants réalisée entre le 7 et le 20 septembre.

Des bureaux avec peu de collègues

"Le travail va évoluer avec la généralisation du télétravail, mais le bureau sera toujours essentiel pour les organisations. Il est l'élément qui rassemble toutes les dynamiques et les acteurs de l'entreprise", poursuit-elle.

De sa première étude réalisée en avril dernier en plein confinement, il ressortait que quel que soit l'âge du salarié, il imaginait son bureau post-Covid comme un mix entre un peu plus de télétravail et de l'open space avec des postes de travail affectés, où l'on peut décider de la distance. Aujourd'hui, la majorité des employés de bureau (55%) est de retour au bureau physique et constate que le présentiel fonctionne avec le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :