"Aucune centrale française en particulier ne mériterait d'être fermée aujourd'hui", selon l'IRSN

 |   |  503  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les fonctions vitales des réacteurs nucléaires français doivent être mieux protégées pour pouvoir résister à tous les risques de catastrophes naturelles mais aucune centrale en particulier ne mériterait d'être fermée aujourd'hui, a déclaré ce jeudi Jacques Repussard, directeur général de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a remis ce jeudi à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un rapport de 500 pages présentant ses recommandations pour éviter un accident nucléaire majeur en cas de catastrophe naturelle. Jacques Repussard a en particulier estimé lors d'un entretien par téléphone accordé à Reuters qu'il fallait "créer un noyau dur autour des systèmes vitaux du réacteur, comme les fonctions ultimes de refroidissement et d'alimentation électrique".

"Par exemple, il faut que, dans chaque réacteur, il y ait au moins un générateur diesel qui soit en hauteur, indépendant et protégé, y compris son alimentation, et qui tienne même en cas de séisme très violent", a-t-il expliqué. L'IRSN a envisagé plusieurs scenarii catastrophes, comme l'effondrement de tous les barrages français ou encore la destruction de villes comme Nice suite à un séisme.

"Choix économique"

L'expert rappelle qu'en France, les plus anciens réacteurs ont généralement été construits deux par deux pour limiter les risques, la possibilité qu'un grave problème puisse toucher en même temps les deux sites n'ayant pas été envisagée à l'époque. L'institut de recherche n'est pas en mesure d'estimer le montant ni le calendrier des travaux que devra opérer EDF, opérateur de l'ensemble du parc nucléaire français.

"C'est un plan industriel d'une certaine ampleur qui devra prendre en compte des arrêts de tranche. Nous souhaitons un calendrier de mise en oeuvre établi sur quelques années", a précisé Jacques Repussard, précisant que, sur l'EPR, ces travaux devront être réalisés immédiatement. Le rapport de l'IRSN souligne que la sécurité de tous les réacteurs pourra être remise à niveau et que, par conséquent, aucun réacteur ne mérite d'être fermé. "Il n'y a pas de raison de sûreté de fermer tel ou tel site. Ce sera un choix économique", a indiqué Jacques Repussard.

L'ASN a annoncé de son côté qu'elle rendrait début 2012 ses conclusions sur les évaluations complémentaires de sûreté des installations nucléaires françaises, jusqu'ici prévues pour la fin 2011. "L'ASN imposera les prescriptions complémentaires appropriées, voire recommandera, le cas échéant, au gouvernement l'arrêt des installations concernées", a fait savoir l'autorité de sûreté.

Lors d'une conférence de presse, Jacques Repussard a en outre déclaré que des améliorations pourraient être mises en oeuvre pour mieux protéger les centrales de Fessenheim (Haut-Rhin), Bugey (Ain) et Civaux (Vienne) contre les risques sismiques. Contre les risques d'inondation, les sites de Fessenheim, Chinon (Indre-et-Loie), Cruas (Ardèche), Saint-Laurent (Loir-et-Cher) et du Tricastin (Drôme) pourraient là encore être mieux protégés, selon l'IRSN. Les centrales de Gravelines (Nord), du Tricastin et de Saint-Alban (Isère) pourraient pour leur part mieux prendre en compte les risques liés à la présence à proximité d'installations industrielles dangereuses, a également fait savoir Jacques Repussard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2011 à 18:28 :
EDF confirme que son Ebitda 2011 devait enregistrer une croissance organique comprise entre 4% et 6% et qu'il vise un dividende au moins équivalent à celui versé au titre de 2010.

EDF table toujours également sur un ratio d'endettement financier net/Ebitda compris entre 2,1 et 2,3 en intégrant le rachat des minoritaires d'EDF Energies nouvelles.

mais EDF ne dit rien des provisions passees pour gérer les démantellement des centrales vieillissantes et la gestion des déchets nucléaires
a écrit le 18/11/2011 à 16:39 :
Les reacteurs ont ete paye par les francais edf a depense l'argent pour le demantellement des centrales edf nous vole depuis longtemp
a écrit le 18/11/2011 à 12:52 :
La France ne possède pas de pétrole, mais elle a son équivalent : son parc nucléaire. Celui-ci a amélioré considérablement notre balance des paiements et l'activité du pays; Qu'on en soit partisan ou non, son existence a contribué énormément au niveau de vie et à l'emploi en France. La solution de facilité qu'elle a constituée pour l'ensemble de nos précédents gouvernants à malheureusement conforté leur laxisme : myopie totale quant à notre niveau d'endettement (plus de 400 M ?, empruntés chaque jour!) et désindustrialisation proportionnelle aux années. L'Italie sans le nucléaire a fait mieux que nous. Aujourd'hui cependant, l'offensive antinucléaire des Verts, à laquelle souscrit le PS, apparaît aujourd'hui plus que malthusienne : rien n'est avancé pour pallier à l'énorme déficit budgétaire et humain qui en découlerait. La sûreté des centrales françaises ne cesse de s'améliorer. (Le rapport de l'IRSN le montre; ses critiques sont inévitables : tout organisme doit justifier son existence). Il faut bien entendu pour les Verts dénoncer ce qui conforte le Nucléaire : l'EPR, le réacteur le plus sûr au monde, l'emploi du MOX comme combustible : économie considérable d'uranium d'enrichissement coûteux,
réduction de l'accumulation progressive de plutonium, à usage autrement strictement militaire, qu'il faut sans cela stocker quasi indéfiniment. Comme quoi, l'appétit du pouvoir l'emporte sur l'intérêt du pays.
Réponse de le 18/11/2011 à 17:32 :
Et oui, vous avez raison, mais les verts sont obtus !
Réponse de le 18/11/2011 à 18:20 :
combien d'EPR fonctionnent pour pouvoir dire que c'est le réacteur le plus sur au monde (EDF et AREVA le disent)
s'il y avait un peu de transparence sur les provisions et réserves constituées pour financer les démantellements à venir et pour financer la conservaiton des déchets pendant des centaines d'années, on serait un peu plus rassuré, or compte tenu des dettes de EDF, s'ils avaient constitué des réserves, ils n'auraient sans doute pas besoin d'emprunter !
a écrit le 18/11/2011 à 9:42 :
Moi ! partisan inconditionnel et stupide des verts je refuse de croire les experts. Ils n'y connaissent rien. Moi, vert foncé, j'ai mon certicicat d'étude. J'ai donc tout compétence pour analyser l'avenir du Moxx et autre EPR. Je peux vous dire que ces deux trucs n'ont pas d'avenir. La preuve : on nous les échange contre 24 circonscriptions électorales. Cela prouvent bien qu'ils ne valent rien. Je vais vous dire, moi je suis pour les énergie renouvelable. Je vais élever des écureuils. Vous ne voyez pas le rapport ? Bien sur vous n'êtes pas compétent comme nous les verts. Les écureils vous les mettez dans des cages rondes. Alors ils tournent les écureuils. Et ils produisent du courant. CQFD. Vous voyez bien qu'il n'y a que nous les verts qui avons des solutions et sommes compétents. Au fait maintenant on va négocier qauelques écureuils contre quelques postes de ministres. Et puis si les écureuils ne suffisent pas, on mettra les ministres en cages... pour les faire tourner...
Réponse de le 18/11/2011 à 16:51 :
Je suis membre de la SPA et je réprouve votre solution!
a écrit le 18/11/2011 à 8:30 :
Circulez, il n'y a rien à craindre, puisqu'on vous le répète !!!
On nous prend vraiement pour des c...
Réponse de le 18/11/2011 à 23:51 :
Parce qu'en France, vous avez déjà eu des sueurs froides vis-à-vis du nucléaire ? Moi, personnellement, jamais... Sachant que le plus grave accident nucléaire sur notre territoire est de niveau 4 (donc n'entrainant pas de risque à l'extérieur du site), date de plus de 30 ans et ne concerne même pas la technologie de réacteur actuellement en service sur notre territoire...
Bref, j'ai plutôt le sentiment que c'est vous qui nous prenez pour des c*** en fustigeant cette technologie en France bien plus qu'elle ne le mériterait.
a écrit le 17/11/2011 à 17:14 :
Si l'on ferme des réacteurs anciens ( sans polémiquer sur la fiabiliter ). On arrête un outil de production Francais, amorti financièrement, qui raporte de l'argent et fournit au pays une l'electricité des moins chères d'europe.
Si arret de réacteurs.
On perd des entrées d'argent ( exportation d'electricité )
Il faut donc financer rapidement la déconstruction
Prevoir un chomage potentiel
Investir dans de nouveaux systèmes de production
Qui dit investir dit emprunter ( nous avons une dette française assez importante)
Ce remplacement passera obligatoirement par des énergies fossiles donc par une augmentation de l'effet de serre ( les problèmes climatiques actuels sont peut être liés à cet effet ).
L'electricité issue des énergies renouvellables est 3 fois plus chère que le nucleaire.
Il faudra donc augmenter les tarifs des usagers.

Conclusion : pour se faire élire, promettons des choses rassurantes ( sortir du nucleaire ) mais n'en précisons pas les conséquences financières dramatiques pour un pays.
Réponse de le 17/11/2011 à 19:59 :
@Rada: et pourquoi obligatoirement les énergies fossiles ? on est pas assez intelligents pour trouver d'autres technologies ? le fossile, ça a l'air d'être toi :-)
Réponse de le 17/11/2011 à 20:21 :
Le nucléaire ne rapporte aucun argent à l'Etat, il creuse nos dettes parce que le prix de l'électricité en France ne prend pas en compte le démantèlement des centrales, le stockage des déchets et la recherche qui sont portés par le contribuable.

Peu importe qu'on le paie dans notre facture d'électricité ou sous forme d'impôts, c'est bien nous qui payons le total. Il est tant qu'EDF devienne une entreprise indépendante de l'Etat !

D'après le ministère fédéral américain de l'énergie, le nucléaire est déjà plus cher que l'éolien et le solaire, continuons la recherche dans ces nouveaux domaines au lieu de financer l'énergie du passé.

http://www.eia.gov/oiaf/aeo/pdf/2016levelized_costs_aeo2011.pdf
Réponse de le 17/11/2011 à 23:57 :
rotgrün:
Vous avez l'art de prétendre une chose et son contraire: EDF serait une société publique faisant financer la recherche, le démantèlement, etc, par le contribuable mais le maintien du nucléaire ne rapporterait rien à l'Etat...
Cohérence ?
Réponse de le 18/11/2011 à 10:14 :
@rico
c'est pourtant ça... qui a payé les recherches permettant le développement du nucléaire civil à travers ses impôts... et qui payera le démantellemment des centrales parce qu'EDF n'a quasiment rien provisionné...
et qui bénéficie aujourd'hui d'une forte rentabilité car le matériel est amorti ?
pas les mêmes...
normalement, quand on a déjà amortit les investissements, on peut se permettre de baisser les prix, la marge étant forte (regardez ce que font les contructeurs auto quand un modèle est en fin de vie : ils construisent toujours la voiture, baissent les prix de vente ou augmentent les options gratuites) ... je doute fortement qu'EDF se lance dans un tel programme, au contraire PROGIO annonce 25% de hausse en 5 ans !
Réponse de le 18/11/2011 à 22:02 :
Rico, c'est sûr que si vous pensez uniquement de manière rationnelle, la compréhension des décisions politiques doit vous échapper complètement. Les coûts sont pour les prochaines générations et la France se prend pour une nation toute puissante avec son nucléaire (militaire notamment..).
a écrit le 17/11/2011 à 16:23 :
Si ces tests sont aussi fiables que les stress tests sur les banques au début de l'année, on a du souci à se faire !
Et autre chose... Merci à La Tribune pour son article sur l'EPR, je vais m'abonner au journal papier pour vous soutenir !
Réponse de le 17/11/2011 à 20:25 :
Je confirme vos dires, l'INSR est financée par ceux qu'elle contrôle et travaille même dans les mêmes locaux..

C'est la raison pour laquelle la France a refusé le contrôle par des experts indépendants étrangers que l'UE voulait imposer.
Réponse de le 18/11/2011 à 9:46 :
Moi je confirme que rotgrün ment à tour de bras.
L'IRSN (et non pas INSR...) est un organisme public dépendant de plusieurs ministères dont les locaux (Fontenay aux roses par exemple) n'ont strictement rien à voir avec des centrales nucléaires.
Ces informations sont facilement vérifiables.

HALTE AUX MENTEURS !
Réponse de le 18/11/2011 à 21:48 :
Eh bien ce n'est pas le cas à Cadarache et je tiens mes informations d'un expert de l'IRSN, alors voyez comme je mens. :-)
Réponse de le 18/11/2011 à 22:16 :
Rico, je vous relis et je vois que vous semblez avoir du mal à comprendre que l'Etat et le nucléaire c'est la même chose. Qu'on parle de ministères, du CEA, de l'IRSN, d'EDF, on parle de la même chose, de l'Etat !
a écrit le 17/11/2011 à 15:00 :
Si Repussard ne veut pas être viré, il a intérêt à brosser dans le sens du poil :-) Tout cela pour dire qu'un article unilatéral ne présente aucun intérêt parce qu'on sait d'avance ce qu'il va nous dire :-)
a écrit le 17/11/2011 à 12:22 :
La Duflot peut utilement se reconvertir dans la chasse au frelon asiatique qui menace les abeilles et donc l' humanité .
Réponse de le 18/11/2011 à 6:00 :
@ étêtée,La Duflot, elle vie dans son monde! pauvre FRANCE!
a écrit le 17/11/2011 à 12:20 :
La seule chose de sûre avec le nucléaire c'est que d'un point de vue financier immédiat cela semble avantageux.
On appréciera à sa juste valeur le "mériterait" de mr Repussard...
Soit aucune centrale ne mérite d'être fermée soi on en est pas sûr.
Réponse de le 17/11/2011 à 15:04 :
@ muscadet: si on ne prend que les éléments comptables de l'actif, c'est avantageux, mais en comptabilité il y a aussi le passif. Sans parler des dangers pour l'homme, qui va payer le démantèlement des centrales, parce qu'à un moment donné faudra bien les fermer (même si on en construit d'autres), qui va payer le réaménagement des zones sinistrées, etc ??? pour l'instant, j'ai comme l'impression qu'on nous enfume en nous disant que c'est plus économique !!!
a écrit le 17/11/2011 à 11:48 :
Probleme : on n a plus confiance dans aucune institution...on nous ment dans tous les domaines car nous sommes des idiots...facon de faire grandir un peuple ou l asservir?
Réponse de le 17/11/2011 à 13:40 :
Il n'y a plus qu'une seule chose à faire: voter blanc (mettre un bulletin blanc dans l'enveloppe) et pour cela, il faut en emmener un, le jour du vote
Réponse de le 17/11/2011 à 13:42 :
Le vote blanc reste la seule solution, le seul vote d'opposition utile.
Réponse de le 17/11/2011 à 15:07 :
@ doumette2: t'as raison, c'est tout de la racaille. Ils nous méprisent et nous manipulent. Moi je vais voter LePen au 1er tour pour marquer mon mécontentement et blanc au 2e tour.
Réponse de le 18/11/2011 à 11:03 :
ferai pareil, sauf si marine est là au 2ème tour.. j'ai envie de tout essayer!!pis dans 5 ans je voterai 2 fois blanc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :