Les compagnies aériennes chinoises ne paieront pas la taxe carbone

 |   |  578  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
"La Chine ne coopérera pas avec l'Union européenne sur les ETS, si bien que les compagnies aériennes n'imposeront pas de surcoûts liés à la taxe sur les émissions à leurs clients", a déclaré l'Association du transport aérien chinois (Cata).

Les compagnies aériennes chinoises ne veulent pas payer. Elles ne participeront pas au système ETS ("Emission Trading Scheme") qui permet l'échange et l'achat de droits à polluer dans l'Union européenne, tandis que d'autres compagnies de la région devraient en répercuter le coût sur leurs clients.

De son côté, l'Union européenne estime que l'ETS, qui s'applique déjà à d'autres industries, est le système le plus juste pour faire contribuer le secteur aérien à la lutte contre le réchauffement climatique. Lancé en 2005 dans le cadre des efforts déployés par l'UE pour réduire les émissions de CO2, le système ETS concerne l'ensemble des compagnies aériennes qui utilisent des aéroports européens.

Depuis le 1er janvier 2012, toutes les compagnies desservant l'Europe doivent acheter des permis de polluer dans le cadre d'un système d'échange de quotas d'émission de gaz à effet de serre conçu pour lutter contre le réchauffement climatique.

Mais les compagnies chinoises ne veulent pas de cette taxe carbone. "La Chine ne coopérera pas avec l'Union européenne sur les ETS, si bien que les compagnies aériennes n'imposeront pas de surcoûts liés à la taxe sur les émissions à leurs clients", a déclaré à Reuters Cai Haibo, secrétaire général adjoint de l'Association du transport aérien chinois (CATA). Cette fédération regroupe les quatre principales compagnies aériennes chinoises, Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines et Hainan Airlines.

La CATA estime à 800 millions de yuans (98 millions d'euros) le coût annuel du système ETS pour les compagnies chinoises lors de la première année. Ce coût devrait plus que tripler d'ici 2020.

Une action en justice est envisagée contre l'UE

Les compagnies aériennes chinoises pourraient songer à porter ce dossier sur le terrain judiciaire. Même si elles gardent à l'esprit que leurs homologues américaines ont déjà perdu une bataille juridique semblable. "D'une part, nous n'écartons pas l'idée d'entreprendre des actions judiciaires, d'autre part de solliciter le gouvernement afin qu'il prenne des mesures de rétorsion. Plusieurs agences s'intéressent à cette question", a déclaré Cai Haibo.

Une compagnie canadienne s'oppose également à ce droit de polluer. Qantas Airways a également indiqué vouloir entreprendre une procédure contre le système ETS.

Les billets seront plus chers pour les compagnies qui joueront le jeu

Lufthansa, deuxième compagnie aérienne mondiale dans le secteur du long courrier après Emirates, a prévenu ses passagers que le coût de leurs billets devrait augmenter car elle refuse de supporter seule le coût de l'ETS.

Delta Airlines, numéro deux américain du secteur aérien, a décidé de relever de 3 dollars le prix de chaque billet pour un trajet entre l'Europe et les Etats-Unis.

Pour Cathay Pacific, "il est inévitable que ces hausses de coûts soient répercutées sur les passagers. Nous détaillerons nos mesures en temps utile" d'après les déclarations de Carolyn Leung, porte-parole de la compagnie.

Singapore Airlines a de son côté indiqué qu'elle tenterait de compenser l'impact des ETS grâce à des économies de carburant et en réduisant ses émissions de carbone, ce qui se traduira par des taxes moins lourdes. "Nous n'écartons toutefois aucune option pour récupérer les coûts supplémentaires", a déclaré Nicholas Ionides dans un courriel adressé à Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2012 à 13:06 :
pourquoi ne suis je pas étonnée? Les chinois savent eux que si ils devaien ts'aligner sur nos standarts de qualités européen, ils retourneraient à laz dernière place quelque soit le secteur étudié! et nous pauvres diables, on se mets un boulet au pied pour nager le 100m.. et on s'etonne et s'insurge que nos pays font faillites..
a écrit le 05/01/2012 à 9:25 :
Est ce que les compagnies aériennes en Europe avec airbus voudront supporter des taxes en Asie et USA sur les vols et importations ?
a écrit le 05/01/2012 à 8:34 :
qui est revers?ette taxe?
a écrit le 04/01/2012 à 22:29 :
Sont écolos les chinois : un enfant par couple !
a écrit le 04/01/2012 à 21:55 :
et pourquoi ces gros polueurs ne payerais pas ?????
Réponse de le 05/01/2012 à 8:29 :
@kenzo : Parce que nous avons pollués pendant 50 années ! et que c'est nous qui vendons les avions qui polluent ! Pas très compliqué. Si quelqu'un doit payer c'est Airbus tout simplement.
a écrit le 04/01/2012 à 21:30 :
Ben voyons, il n'y a que dans les compagnies aériennes européennes que le pilote porte une casquette marquée PIGEON.
a écrit le 04/01/2012 à 19:46 :
C'est pas beau l'ultra liberalisme quand meme !
a écrit le 04/01/2012 à 18:11 :
Ok. 10% de taxe carbone sur le prix des produits "made in china" ça vous ira peut être messieurs les chinois?
Réponse de le 04/01/2012 à 19:47 :
Avec votre Europe et ses 4 presidents permanents, l'Europe est un nain politique qui n'impressionne personne et n'inspire meme pas une once de respect.
Réponse de le 04/01/2012 à 21:04 :
@laure: les Chinois ne nous livrent jamais que ce que nos importateurs leur achètent :-)
a écrit le 04/01/2012 à 17:54 :
Il ne s'agit pas d'une taxe, mais d'une mesure basé sur un marché. Il serait temps que les journalistes arrêtent de confondre les deux, le principe est fondamentalement différent. Certaines compagnies peuvent même gagner de l'argent grâce à ce système.

Sinon, compte tenu du prix actuel d'un quota de CO2 à 7? environ, une estimation du prix que le système coûterait aux compagnies chinoises à 100M ? est beaucoup trop haute...
a écrit le 04/01/2012 à 17:18 :
NKM,doit se trouver bien seule avec sa pollution.
Un reméde faire descendre le fleuve jaune à Mme Joly,pour qu'elle mesure l'étendue des pollutions AIR-TERRE-Mer,et après cela elle oubliera la France et l'Europe,car il faudra la faire rentrer par Les U.S,pour compléter son rapport,Après elles seront 2 à brasser du vent Eolien bien sûr.
a écrit le 04/01/2012 à 17:05 :
Donc, si vous compter vous rendre en Chine, n'omettez pas de partir avec vos masques à gaz (made in PRC, ih ih ih) car l'air va y devenir irrespirable: de même que les radiations, les gaz carbonés ne passent pas les frontières, selon la très célèbre théorie politico-scientifique française. Français, soyez fières de vos élites!
a écrit le 04/01/2012 à 16:11 :
HaHa ha haha non mais je n'en peu plus de rigoler et de constater à quel point nous sommes devenu des nulles ! Les chinois sont désormais les maitres du monde, fini le petit blanc et ses colonies, et le plus GENIAL c'est que nous avons créé ce géant, ha haha vraiment c'est trop génial, vite vite vendons des Airbus avant que la copie soit parfaite. Adieu Europe et ton arrogance, ta prétention et tes règles que plus personnes ne va respecter !
Réponse de le 04/01/2012 à 18:14 :
L'Europe n'impose pas ses règles car c'est une grande gueule qui refuse de sévir quand elle n'est pas suivie. Pour moins que ça, les Congrès américains aurait mis en place des mesures rétorsion économique ou aurait interdit l'accès au territoire américain aux compagnies chinoises. Oui les relations internationales sont un rapport de force. Si la première puissance économique et commerciale du monde, l'Union européenne, n'a pas le courage de s'imposer, elle ne peut s'en prendre qu'à elle même.
a écrit le 04/01/2012 à 15:56 :
Et bien messieurs les politiques, une seule solution et osez la prendre ....interdire l'atterrissage des avions chinois sur le territoire européen .....
Réponse de le 04/01/2012 à 16:55 :
Tout a fait d'accord. Après tout il y a déjà une liste noire de compagnies aériennes interdites de survol de l'espace européen pour raison de sécurité. Il faut rajouter les compagnies étrangères qui ne veulent pas payer cette taxe sur cette liste pour raison de sécurité envers notre environnement. Un peu tordu certes, mais quand la fiscalité verte sert à la protection des compagnies européennes... pourquoi pas !
Réponse de le 04/01/2012 à 17:24 :
Pas d'accord du tout ! Maintenant que nous ne sommes plus les dieux du business alors ils ne nous restent que le baratin écolo avec des éoliennes (made in china) panneaux solaires (de même) et la cerise tout ça subventionné. Les USA s'en tapent aussi alors vous dites quoi au juste "PLUS PERSONNES NE DOIT VENIR" ?! La réalité c'est que c'est A L'INDUSTRIE d'avoir du génie et de fabriquer des machines qui arrêtent de tout bousiller et là dessus il semble que notre bon vieux lobby du pétrole d'un autre age reste la seule chose qui compte, OU ES T PASSE notre génie MAIS OU ???? .
Réponse de le 04/01/2012 à 18:15 :
C'est pas tordu, les Chinois font bien pire à nos entreprises. Ils faut leur donner une leçon, il feront marche arrière la "queue" (de leurs avions) entre leurs jambes.
Réponse de le 04/01/2012 à 18:19 :
@Titout: 1) on est 3, ils sont 100 000, on fait quoi ? on les encerle ? 2) la situation dans laquelle nous sommes a été créée par nous. de quel droit empêcherions-nous les autres de faire ce que nous avons fait pendant plus de 100 ans ?
Réponse de le 04/01/2012 à 21:36 :
On interdit les avions chinois en europe, les avions européens sont interdits en chine et airbus peut aller vendre ses avions au sahara, au moins nous serons morts pour une bonne cause, sous la direction de NKM (pas confondre avec NTM, c'est plus grave)
a écrit le 04/01/2012 à 15:46 :
Comment l'UE peux se permettre d'attribuer un droit a pollution a une entreprise? Bientôt on va voir apparaitre une taxe sur les personnes qui respirent trop. L'air n'appartient a personne. Je suis d'accord sur l'envie de faire baisser les emission de CO2 mais qu'il trouve un autre moyen plutôt que de s'emparrer de l'air qui jusqu'a preuve du contraire n'appartient a personne.
Réponse de le 04/01/2012 à 17:02 :
Il y a déjà quelques années que j'ai prévenu les obèses de se préparer à payer pour le surplus d'oxygène qu'ils consomment: votez pour moi car je lave plus blanc et les gros sont mal vus. Je n'ai pas honte d'être un démagogue...pour sauver la planète!
Réponse de le 04/01/2012 à 17:24 :
de la divagation pure et insensée. Rien, absolument rien ne prouve l?influence du CO2 sur le climat. Il y a belle lurette où aucune industrie, même pas le moindre petit feu n?existait et la terre a subi de grands changements climatiques. Seule la pollution que nous créons par notre façon de consommer influe sur l?état de la planète Terre. Le coup du CO2 est une vaste escroquerie qui sera démontée par nos arrières petits enfants qui pourront vivre sans les lubies propagées à volontés et dont vivent une tas de parasites verts. Quant à la prétention invraisemblable d?interdire les vols des compagnies chinoises, cela relève des plaisanteries diffusées par nos socialistes verts en surface, rose dans leur intérieur.
Réponse de le 04/01/2012 à 18:40 :
Rose bien saignant SVP. Je suis assez d'accord avec blancbec (cf plus loin): comme nos politiciens de tout poil n'ont plus le moindre pouvoir (et oui ils baisent les pieds des multinationales. De gauche comme de droite, du centre ou d'ailleurs, quand ils croient avoir des idées, ils annonent stupidement ce que les lobbies leur ont épelé) il leur restera toujours un pouvoir de nuisance: ils en usent et en abusent. Voyez le résultat: notre pays est exemplaire, ah oui!
a écrit le 04/01/2012 à 15:44 :
Message en Chinois pour les loufoques du parti d?Eva Joly.
Réponse de le 04/01/2012 à 21:11 :
@européenL les "loufoques" du parti d'Eva Joly se battent pour leurs idées au lieu de ramper toute leur vie comme certains. Alors, merci mais un peu de respect même si on n'est pas d'accord avec eux !!
a écrit le 04/01/2012 à 15:33 :
Voilà comment on defend l'emploi ici , pas de taxes. Liu Chia Kui - Shanghai
Réponse de le 04/01/2012 à 16:41 :
ce qui explique que l air est irrespirable a Shanghai et que certains jours on a les yeux qui pleurent a cause de l irritation
Réponse de le 04/01/2012 à 17:50 :
C'est vrai l'air de Paris Lyon et Marseille est merveilleux et d'une grande douceur !
Réponse de le 04/01/2012 à 18:33 :
Il est déconseillé d'aller dans les grandes métropoles chinoises, indiennes, mexicaines, etc, touchées par une surnatalité qui les a transformée en enfer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :