Anne Lauvergeon remporte une nouvelle manche contre Areva

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Anne Lauvergeon serait en passe de recevoir 1,5 million d'euros au titre de ses indemnités de licenciement de la part d'Areva. Mais la partie continue, l'ancienne présidente du directoire doit affronter son ancien employeur ce mardi lord d'une audience en référé.

Anne Lauvergeon acceptera-t-elle les excuses d'Areva? Pour l'instant, l'ancienne présidente du directoire du groupe nucléaire a déjà remporté une victoire :  elle devrait recevoir 1,5 million d'euros au titre de ses indemnités de départ. Cette somme, qui devrait lui être versée ce mardi selon une information du "Figaro",  équivaut à son salaire brut fixe, auquel il faut ajouter 500.000 euros de contrepartie à une clause de non-concurrence.

Anne Lauvergeon l'avait négociée au moment de son départ en juin 2011 mais son ancien employeur avait suspendu le versement à la fin de l'année, en attendant les résultats d'une enquête interne sur l'achat de la société minière Uramin en 2007. Un rapport interne avait blanchit l'ancienne numéro 1 du groupe. Fin mars, Bercy a décidé d'accorder ce versement à l'ancienne patronne d'Areva, en vertu du contrôle exercé par le ministère sur les entreprises publiques. Et l'actuel président du conseil de surveillance, Jean-Cyril Spinetta, aurait demandé à l'entreprise d'effectuer ce règlement pour ce mardi.

Une "lettre d'excuse" contre l'abandon des poursuites

Or, doit se tenir ce même jour une audience en référé pour régler un autre versant du conflit qui l'oppose à son ancienne entreprise. Il y a une semaine, Anne Lauvergeon exigeait une "lettre d'excuse" de la part du groupe nucléaire. Avec son époux Olivier Fric, elle accuse en effet son ancien employeur d'écoutes illégales, ainsi que d'atteinte à sa réputation à propos du dossier Uramin. En contrepartie de cette lettre, "atomic Anne" compte abandonner ces poursuites. Areva lui avait opposé une fin de non recevoir.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2012 à 13:26 :
Ecoutes illégales, internes, alors qu'elle était à la tête de son entreprise...donc elle porte plainte contre elle-même?
a écrit le 03/04/2012 à 12:40 :
Elle est tres mal placee pour demander des excuses . Le desastre de l'EPR Finlandais et Uramin justifient largement son eviction . Les Francais payeront avec leurs impots ces egarements .., comme toujours . Anne Lauvergeon appartient au microcosme nucleaire Francais , veritable panier de crabes . Ces elites nucleocrates n'assument jamais leurs erreurs , trop arrogants et imbus d'eux-memes pour imaginer avoir tort . Aussi inutile de verser des larmes de crocodiles sur Atomic Anne , elle aura ses indemnites , parce qu'elle les vaut bien , sans doute .
a écrit le 03/04/2012 à 11:28 :
On peut être de gauche et aimer le fric, c est lamentable ou est l éthique et la moralité dans cette affaire
Réponse de le 03/04/2012 à 12:09 :
c'est la goche "FOKUL", comme Hollande qui déjeune chez LAURENT, (restaurant ultra cher derrière l'Elysée) restaurant de la haute et qui se permet de parler du Fouquet's et de SARKOZY. "FOKUL" juqu'à la moelle
Réponse de le 03/04/2012 à 12:27 :
Peut-etre qu'il fait des repérages pour voir ou il va planter son parasol
Réponse de le 03/04/2012 à 12:57 :
Avec la cuisine de l'Elysée il va pouvoir reprendre quelques kilos si jamais les francais avaient la mauvaise idée de l'y envoyer. Il est déja habitué de la cuisine du PS
a écrit le 03/04/2012 à 11:22 :
C'est elle qui devrait rédiger une lettre d'excuse : EPR en 5 ans (mort de rire) et rachat de mine de sable (-2 milliards)...
Son acolyte, le très mauvais ancien porte parole d'areva est partie chez total.
Après avoir vanter les mérites de l'énergie sans CO2, il fallait le faire...

Mais rien n'arrête les directions des grands groupes.
a écrit le 03/04/2012 à 6:47 :
les socialistes ils savent se gaver jusqu'à plus faim et après ils viennent faire la lesson
Réponse de le 03/04/2012 à 8:31 :
Il vaut mieux 16 millions pour Maurice Levy qui a emmené son groupe aux sommets qu'un million pour A.L. qui l'a descendu aux enfers

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :