Eolien offshore : GDF Suez fait un recours contre son élimination

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
GDF Suez a déposé un recours gracieux auprès du gouvernement contre la décision de l'ancienne majorité de le recaler dans l'appel d'offres pour la création d'un parc d'éoliennes au large du Tréport, en Seine-Maritime.

"C'est effectivement quelque chose qui est fait, l'idée de ce recours gracieux c'est d'essayer de faire comprendre que ce projet n'a pas été forcément analysé comme il aurait dû l'être et demander de reconsidérer l'évaluation qui a été faite", déclaré a vendredi Henri Ducré, directeur général adjoint de GDF Suez, au cours du forum sur l'énergie Enerpresse à Deauville. Il évoquait l'élimination de l'offre de GDF Suez, jugée trop chère, pour la construction d'un parc d'éoliennes au large du Tréport.
En avril, au terme d'un vaste appel d'offres sur cinq sites d'éolien offshore aux large des côtes françaises, GDF Suez avait non seulement perdu contre EDF sur les trois sites où les deux concurrents étaient en compétition, mais il n'avait, de surcroit, pas été retenu au Tréport .... Où il était pourtant le seul candidat ! Iberdrola, allié à Areva, a remporté le 5ème parc. GDF Suez, qui était candidat pour quatre sites au total, était ainsi ressorti totalement bredouille.

220 euros le MWh, très au dessus du plafond de 175 euros
L'ancien ministre de l'Energie Eric Besson avait affirmé que le prix proposé par le groupe au Tréport aurait entraîné une "augmentation inconsidérée des factures d'électricité », via une hausse de 500 millions d'euros de la CSPE, la taxe sur la consommation d'électricité qui finance notamment les subventions aux énergies renouvelables. Le bruit court que GDF Suez avait demandé un prix de rachat de 220 euros le MWh au Tréport, alors que le plafond fixé par l'appel d'offres était de 175 euros le MWh. A titre de comparaison, l'électricité nucléaire est vendue 42 euros le MWh par EDF à ses concurrents.  
Le gouvernement sortant avait également annoncé que Le Tréport serait remis en jeu dans le cadre du second d'appel d'offres sur l'éolien offshore qu'il comptait lancer au deuxième semestre.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :